New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Transgressons les régles avec art. (PV Alistair K. Mytra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Willow Doe

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 01/05/2013
❖ Missives : 99
MessageSujet: Transgressons les régles avec art. (PV Alistair K. Mytra) Jeu 6 Juin - 23:20

Il est 15h, nous sommes en plein milieux d'une semaine de cours, et également au milieu d'un changement de cours. Toutes les classes sortent de leurs salles pour rejoindre celle où sera dispensé leur cours suivant. Les couloirs se remplissent d'un brouhaha conséquent l'espace d'un instant. Puis, lorsque les derniers élèves on rejoins leur salle de classe, les portes se ferment et le calme reviens.
Quand à notre nouvelle arrivante, j'ai nommé Willow, elle à profité de ce changement de salle pour se faufiler dans un coin et attendre tranquillement qu'il n'y ai plus personne. Et oui, à peine arrivée, déjà en train de sécher... Mais comment ne pas prendre la tangente quand on vient de passer tout une journée de cours, enfermée dans des salles ? Et surtout quand il reste encore au moins 1h, et que cette heure est une heure de maths ?

Adossée contre le mur, dans un petit recoin sombre du couloir, Will met a propos se calme et cette liberté intellectuel pour réfléchir. 3 jours. Cela fais maintenant 3 jours qu'elle est arrivée sur cette île. Elle n'a pas rencontré beaucoup de monde pour le moment, mais ça première véritable discutions, fut agréable et enrichissante. Cette jeune fille, nommé Joyce, avec qui elle avait parlé, lui avait bien plut, et elle veillerait à la croiser de temps en temps. Tout autant pour lui parler, que pour vérifier que ses cheveux ne changeais pas de couleurs. Il faut dire que leurs rose pétant si naturel avait bien surprise la nouvelle venue, surtout chez une fille comme Joyce.

3 jours, et 2 nuits. La première avait été une nuit blanche, mais ça, Will en avait plutôt l'habitude, et cela ne l'avait pas dérangée plus que ça. La deuxième avait tout de même été riche de quelques heures de sommeil, et malgré tout, elle en avait bien besoin. Entre les papiers à remplir, la visite des lieux, les cours, les courses à faire pour ses affaires scolaires, la classe dans laquelle il fallait s'intégrer, se présenter, les profs, encore les cours... quelques heures de sommeils étaient les bienvenues. Et quelque heures de liberté aussi...

Voila pourquoi, dés la première occasion, les habitudes étaient revenus au galop. Will avait toujours été plus ou moins (plutôt moins que plus) assidue aux cours qu'elle avait fréquentées dans les différents établissements qui l'avaient accueillit. Pas qu'elle n'aimait pas apprendre, loin de là. L'esprit de Willow étant de ceux qui ne sont jamais rassasié du savoir que l'on peut leur apporter. Cependant, elle détestait plus que tout rester enfermé dans une pièce, et de plus contre son grès. Elle estimait qu'apprendre ce faisait quand elle le voulait, et ou elle le voulait, et que la plus part du temps, les meilleurs apprentissages se font loin des salles de classes. Malheureusement, tout n'est pas blanc ou noir, et elle ne pouvait nié non plus, que certain cours, et certains professeurs avait leur intérêt. Elle s'était donc efforcé, depuis son arrivée, à suivre le maximum de cours.

Elle s'était rapidement rendue compte que toute les écoles, y compris celle ci, se ressemblait, et que les cours ne différaient pas vraiment ici. A part les cours de contrôle des dons bien sûr, pour elle en l'occurrence, les cours de psychic. Le niveau de sa classe, semblait plutôt bon, pour le reste des matières dans lesquelles elle avait déjà eut des cours. Disposant elle même de très bonne capacité intellectuelle, elle ne se faisait aucune inquiétude quand à se trouver en bonne place au niveau des notes, même en séchant quelques cours.
A part...en maths bien sûr. Will n'avait jamais aimé les maths, et elles le lui rendaient bien. Une des raison pour lesquelles en ce jour, à environ 15h05, elle étai toujours dans son petit coin, en train de réfléchir à tout cela, dans un couloir clame, désert, pendant que se déroulait dans une des classes, un cours de maths dont elle se passait avec plaisir.

Elle soupira, et sortis de son sac de cours, un simple sac à dos trouvé sur un marché en ville, son paquet de cigarette. Elle en respira l'odeur, et en sortie une qu'elle coinçât au dessus de son oreille. Ne pas prendre le risque de l'allumer à l'intérieur... notre psychic aimait défier les lois, mais tout de même. Elle remis son paquet en vrac, dans le sac où se trouvait les quelques affaires qu'elle avait acheté. Il s'agissait ici de quelques cahiers, d'un agenda, et de 3 ou 4 crayons, le strict nécessaire en somme. Elle referma son sac après y avoir pris son chapeau, avec lequel elle se mit à jouer, le faisant tourner entre ses mains.

Du bruit ! C'était très léger, mais il y avait bien eut un bruit. Ayant passé des années à parcourir les rues, à épier pour survivre, pour travailler c'est à dire voler, où prendre par surprise... Notre jeune citadine avait acquit une ouïe assez développé. Elle stoppa net toute activité, et posa son chapeau au sol, prêt de son sac. Elle était dans un recoin du mur, on ne pouvait donc la voir. Cependant, elle ne pouvait pas non plus voir qui arrivait sans se montrer... Will fit donc le choix de respirer plus doucement et plus lentement, et d'attendre. Quel serait le comportement de cet individus ? Et qui était-ce ?

Plusieurs options s'offrait à son esprit. Un professeur, n'ayant pas cours et qui rejoignais sa classe pour une raison X ou Y. Un élève, en retard et qui cherchait son cours, ou bien un fraudeur, comme elle. Ou, le moins engageant, le directeur, ou l'un des membres du personnel de l'établissement qui faisait une ronde. Il faudrait alors s'expliquer, s'excuser, surement aller en colle... Se ne serait pas la première, ni surement la dernière fois, et puis de toute façon, fuir ne serait pas non plus la bonne solution, dans ce couloir, qui que se soit, et où qu'il soit, on la verrait forcément. Elle se contenta donc d'attendre, dans un parfait silence.
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: Transgressons les régles avec art. (PV Alistair K. Mytra) Mer 12 Juin - 10:56

    Et encore une nouvelle journée de cours. J'en avais de plus en plus marre de ces heures assis sur une chaise qui grince, à écouter un professeur rabâcher les mêmes mots chaque année. D'un côté j'étais content de ça. J'apprenait plein de choses, plus ou moins intéressantes certes mais au moins mon cerveau se remplissait.
    J'adorait la géographie, étudier le monde avec des photos, des cartes, des schémas. Oh bien sûr ce n'était pas la signification ni les formes qui m'intéressaient, mais les couleurs. Tous ces mélanges plus ou moins réussit me donnaient souvent des idées, et il était tellement facile pour moi de colorer ma feuille.

    Ce jour là, après deux heures de torture mentale, je pu aller manger. Rien d'affolant dans le menu mais c'était toujours mieux que de manger à la cantine en France. Là bas i n'y avait pas toujours assez à manger pour tous et toutes les rations (déjà petites et mauvaises) diminuaient encore. Ici au moins chaque repas était complet et même si certaines fois le menu ne ravissait pas mes papilles, il y avait toujours de quoi se remplir l'estomac.

    Mais après cette parenthèse sympathique il fallait retrouver le marasme des journées de cours. Dès 14 heures il fallait que je sois assis sur ma chaise tout aussi grinçant, au troisième rang à côté de la fenêtre. Une heure de chimie... même pas des expériences avec des solutions bizarres aux couleurs chatoyantes... pas de bulles pas de précipités, pas de flammes pas d'explosions ni d'acide ni rien... juste des exercices. Une heure à gratter sur du papier des calculs aussi stériles qu'in-attrayants. Juste une heure fort heureusement pour ma santé mentale.
    Ensuite c'était histoire... pour deux heures... les guerres de Religion en Occident... un sujet déjà fait alors que je sombrais encore dans le brouillard des notes en France. D'un commun accord avec moi même, et ce après un difficile débat entre les deux hémisphères de mon cerveau, la conclusion fut de s'éclipser le plus discrètement possible du groupe d'élèves avec qui je marchais.

    En regardant au-dessus de l'épaule d'un fille devant moi, je remarquais nue intersection entre deux couloirs et en profitais pour m'échapper. Le temps de sortir du cours précédent, nous étions déjà en retard pour l'heure suivante et presque tous pénétraient dans leur salle de cours. Les autres avaient déjà fermé la porte et sortaient leurs affaires.
    En quelques secondes, je me retrouvais seul.
    Le corridor vibrait de mes pas et la moindre personne entrant dans cette enfilade de portes n'aurait pu faire autrement que de me voir et sûrement de me reconnaître. Certes depuis quelques temps, je ne me levais plus d'une couleur ou d'une autre, ma peau restait fixée sur le beige européen, mais je restais encore le caméléon pour beaucoup de personnes.

    En observant rapidement les lieu je remarquait le renfoncement dans le mur. Un trou de souris que j'avais déjà utilisé pour me cacher quelques minutes, juste le temps de laisser passer le gros des élèves avant de partir ailleurs. Il fallait juste que j'y arrive sans me faire repérer.
    Manque de chance, la porte d'un cours de maths était ouverte et je pouvais de ma position entendre l’énoncé de l'exercice. Après un bref coup d’œil, je passait en espérant le plus fort possible que je sois passé inaperçu et au moment de me cacher dans la pénombre, je m'arrêtais, un Bernard l'ermite avait déjà pris ma place.
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Willow Doe

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 01/05/2013
❖ Missives : 99
MessageSujet: Re: Transgressons les régles avec art. (PV Alistair K. Mytra) Lun 17 Juin - 11:11

Le bruit des pas s'intensifiait. Qui que se soit, cette personne avançait résolument vers l'endroit où se trouvait Will. Le dos et les épaules collé contre le mur froid elle attendait tranquillement, les mains dans les poches d'un de ses vieux jeans. Pas vraiment sûr du genre de vêtements qu'elle choisissait se matin dans le noir, bien qu'elle n'eut que des jeans et des débardeurs. Will avait mis la main sur un vieux jean bleu délavé, arborant des tâches de peintures ainsi que sur un débardeur, de couleur grise. Elle avait enfilé le tout sans réfléchir, comme à son habitude, et bien que cela put paraître saugrenue, le rendue n'était pas si mal. La fraicheur de son teint, et se long cheveux blonds donnant une note de fraîcheur à l'ensemble. Respirant toujours doucement en calmement, elle fixait le couloir devant elle, attendant de voir surgir à tout moment devant ces yeux, celui ou celle qui venait par là...

Presque nez à nez. *T'ain* jurat-elle intérieurement. Voila comment, en à peine quelques seconde, le fameux intrus s'imposa à elle. Ils se retrouvèrent, presque nez à nez. Ayant visiblement pour intention de se dissimuler à l'endroit exacte où elle se trouvait, le garçon qu'elle avait à présent en face d'elle s'était glissé discrètement jusqu'à ce fameux petit renfoncement dans le mur. Tombant, fatalement, sur notre blonde qui se trouvait caché là, il s'était stoppé net, à quelque centimètre.
A peine surprise, Will profita de ce moment de flottement pour observer le nouvel arrivant. Laissant, sans aucune gène, ses yeux parcourir de haut en bas le corps de l'intrus, elle constat qu'il s'agissait bien d'un garçon. D'une taille raisonnable, ni trop gros, ni trop mince, sont corps était assez banal. Ses cheveux, était blond, d'un blond presque aussi claire que celui des cheveux de Will. Sa peau blanche, son visage assez fin mais pas enfantin pour autant, le rendait agréable à observer. Physiquement, il donnait l'impression d'avoir à peu prés son âge. Elle chercha de son regard azur et inexpressif les yeux de ce garçon pour y planter les siens. Lorsque se fut fait, elle apprécia leur douce et pourtant flamboyante couleur de feu.

Sans pour autant laisser paraître de sentiments sur son visage, elle garda ses yeux fixés au siens, et laissa son esprit vagabonder. Puis sans pour autant le quitter des yeux, ses pensées tournèrent autour de lui. Que faisait-il ici ? Il allait en cours, bien sûr, enfin en l’occurrence non, pas à cet instant présent. Si il était ici, c'est qu'il devait être élève dans cette école, logique. Mais que faisait-il là ? Au même endroit qu'elle alors que les cours avait repris ?
A peu prés comme elle supposa t-elle sans pour autant le lui demander. De prime abord assez peu loquace, Will écoutait et analysait beaucoup, pour se faire ses propres hypothèses sur les situations, qui souvent ses révélaient confirmé par la suite des évènements.

Quittant le garçon des yeux, elle jeta un coup d’œil à son sac et son chapeau, et observa rapidement autour d'elle. Quoi qu'elle décide de faire, cette petite alcôve était bien trop petite pour deux corps qui ne se seraient pas serré l'un contre l'autre. Il était donc impensable qu'il reste ici avec elle. La suite des évènements la plus probable était donc qu'il reparte, en quête d'un autre endroit où passer ses quelques heures de solitude, loin des cours ennuyeux...
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: Transgressons les régles avec art. (PV Alistair K. Mytra) Ven 21 Juin - 9:24

    Si en marchant vers ma cachette je m'étais attendu à trouver quelqu'un une chose est sûre, j'aurais fait attention à ma couleur. Dans ma surprise, je sentis le rouge me monter aux joues... enfin, rouge... aux vues de mon reflet dans une plaque en métal sur laquelle étaient inscrites des consignes de sécurité, il s'agissait plus d'un bleu-vert canard... sur mes joues... oui exactement.
    La fille face à moi avait l'air aussi surprise que moi et sans qu'aucune gêne ne vienne effleurer ses pensées, elle me détailla des pieds à la tête. Je fis de même et constatais une allure assez... négligée. Certes l'ensemble paraissait sympathique, mais aux vues des détails, les trous dans le jeans, les tâches de peinture, et le débardeur légèrement déformé, rendait la jeune fille un tantinet rebelle.
    Son regard et son visage quant à eux, restaient fixes. Pas de sentiments, pas de sensibilité. Une plaque de gel. Cette fille, bien que charmante, me mettait mal à l'aise. Elle semblait perdue dans ses pensées, sûrement, comme moi, en train de chercher la raison de la présence de l'autre et éventuellement une stratégie de repli vers un autre endroit car, bien que le renfoncement soit une bonne planque, il n'en restait pas moins exigu et ainsi plantés là, tous deux étaient aussi visibles qu'un panneau "Attention mort au tournant" dans un désert d'herbe rase.

    La jeune fille fuguait elle aussi les cours, j'en étais sûr, sinon, que faisait-elle ici ? Dans ce renfoncement ? Aussi surprise que moi de voir quelqu'un à ce moment en cet endroit ? Elle paraissait de mon âge et devait peut-être même se trouver au même niveau que moi.

    -Euh... Salut ! Alistair enchanté ! Entamer une conversation n'avait jamais été mon fort mais n'ayant d'autre choix, je me forçais : Je suppose que tu ne tiens pas vraiment à aller en cours ? Et euh... étant donné qu'on avait le même but en vue, je suppose qu'un de nous est de trop.

    Un petit sourire sympathique devrait l'aider à se dérider légèrement, enfin je l'espérais. En y réfléchissant, j'avais parlé un peu trop fort, d'ailleurs la porte du cours de mathématiques, toujours ouverte, envoyait d'inquiétantes prédictions de repérage. Il ne manquerait plus qu'un prof nous voie et nous attrape.

    -Ben comme on a commencé à faire connaissance et qu'on risque de se faire prendre maintenant qu'on a parlé, euh... ça te dis d'aller causer ailleurs ? Le temps passera plus vite.

    A la réflexion, je n'avais vraiment pas envie de passer le temps à me tourner les pouces tout seul et espérait grandement pouvoir discuter de tout et de rien avec une personne. Quitte à faire connaissance, autant le faire bien.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Willow Doe

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 01/05/2013
❖ Missives : 99
MessageSujet: Re: Transgressons les régles avec art. (PV Alistair K. Mytra) Lun 24 Juin - 12:19

Encore une bizarrerie... Après les cheveux roses de Joyce, Will se retrouvait maintenant face à un garçon dont les joues virèrent au bleu lorsqu'ils tombèrent nez à nez. La jeune psychic, qui n'avait jamais vraiment eut de problème avec les choses étranges, et qui, maintenant qu'elle vivait dans cette école, commençait à se faire une raison, n'avais pas prêté plus attention à ce détail lorsqu'elle avait observé le garçon.
Celui-ci, apparemment aussi surpris que Willow, entrepris, d'observer notre jeune fille, surement pour savoir à qui il avait affaire. Ils passèrent donc tout les deux un petit moment à s'observer. Will garda son calme et sa distance habituel, observant alternativement son sac, les alentours, sa petite cachette et le garçon.
Se fut lui qui rompit le silence qui régnait dans le couloir, s'adressant à Will, il se présenta. Alistair... Willow nota se prénom dans un coin de sa tête. Il était la deuxième personne qu'elle rencontrait ici, en dehors des cours, des profs, et de ses camarades de classe. Elle associa également dans son esprit, cette couleur étrange sur les joues du garçon, au prénom qu'il venait d’annoncer.

Il est particulièrement important, pour être bien intégrer dans un environnement et pouvoir le maîtriser, de noter tout les éléments important, intéressant, les moindres détails. Dans cette école, sur cette île, l'environnement ne se constituait pas simplement des bâtiments, de la ville, de la nature, mais aussi et surtout des personnes vivant ici, les porteurs de dons. Il apparaissait donc primordiale à notre nouvelle venue de retenir autant qu'elle le pouvait, et la mémoire de Will, sachez le, équivaut à celle d'un éléphant, tout les petits détails, les noms, et les dons, de tout ceux qu'elle rencontrait. Au vue de cette anomalie, pour le moins étrange, elle en était persuadé, le don de cet Alistair qui se tenait en ce moment même devant elle, avait un rapport avec les couleurs, ou bien la peau. Tandis qu'elle réfléchissait sur la nature de son don, il tenta maladroitement d’entamer la conversation.

Tout en l'écoutant, Will se remit à l'observer attentivement. Il avait vu juste, elle ne tenait absolument pas à retourner en cours. Elle avait également vu juste, puisque lui non plus, ne semblait pas avoir pour but de s'y rendre incessamment sous peu. Levant légèrement les yeux au ciel, Will soupira intérieurement. Bien sûr que l'un d'eux était de trop... Et maintenant qu'il avait parlé, sans vraiment faire attention à la portée de sa voix, ils étaient même tout les deux de trop. Il lui adressa un sourire, auquel elle ne répondit pas, et lui fit une proposition. Il semblait lui aussi s'être rendue compte que maintenant, quoi qu'il arrive, leur position à tout les deux n'était plus sûr du tout. Il invitait donc Will à lui suivre, ailleurs, pour ne pas se faire prendre, et pouvoir continuer à discuter tranquillement. Discuter... Will chassa cette pensée de son esprit, pour le moment, ce n'était pas à cela qu'elle voulait penser. Il fallait en effet partir, silencieusement, et vite.

Ne décrochant toujours aucune parole, Will se pencha en avant, récupéra son sac, qu'elle mis sur son épaule, et son chapeau, qu'elle posa sur sa tête. Se relevant délicatement, elle regarda à nouveau Alistair dans les yeux et se présenta enfin.

- Willow. Dit-elle doucement, pour ne pas attirer d'avantage l'attention sur eux.

Posant alors sa main sur le bras de son interlocuteur, elle l'invita ainsi à reculer. Elle en profita pour se faufiler entre son corps et le mur, et ainsi sortir de sa cachette pour se retrouver dans le couloir. Elle fit trois pas dans la direction opposée à celle de la classe de maths. Sa démarche était souple, silencieuse, presque gracieuse. Ne prenant pas vraiment le temps d'écouter sa raison, qui lui disait qu'il serait plus facile de fuir seule, elle se retourna vers Alistair.

- Tu viens ?

Un peu d’impatience se fis sentir dans sa voix. Se faire prendre n'était pas vraiment dans les habitude de Will, et elle ne comptais pas vraiment commencer aujourd'hui. Elle n'attendrais donc que quelques instant qu'Alistair se décide.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Transgressons les régles avec art. (PV Alistair K. Mytra)

Revenir en haut Aller en bas

Transgressons les régles avec art. (PV Alistair K. Mytra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Salles de cours-