New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Nataku De Villiers

avatar

Assistant directeur
❖ Arrivé le : 22/11/2012
❖ Missives : 60
MessageSujet: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Mar 26 Mar - 12:33

Le feu de camp, tout le monde sauté de joie à l’idée de camper. Tout le monde sauf Nataku, encore une fois de plus le directeur lui avait tout collé dans les bras ! Il s’était barré prétextant un rendez-vous urgent, je ne sais où sur l’île. Et l’île est suffisamment grande pour ne pas savoir exactement où il se rendait. Nataku avait pris l’habitude de gérer certaines choses à la place de son supérieur. Mais le coup du feu de camp il l’avait en travers. Ce qu’il voulait c’était avant tout été sa soirée avec sa belle. Pour ca que le matin même il avait nettoyé de font en comble sont appartement, même si ce dernier n’était pas des plus sales mais il fallait le faire. Il ne savait pas après tout si à la fin de cette soirée si ils rentreraient chez lui. Ce que notre homme espérait, non pas qu’il veuille abuser de sa belle. Mais l’avoir toute la nuit à ses côtés, c’est ça qu’il voulait ! Mais le coup de fil du directeur qu’il venait de recevoir l’avait bien agacé. Il finit donc son petit ménage et partit pour l’école.

A son arrivé la secrétaire le héla tel un taxi au loin. Une poupée blonde qui gesticulait tel un pantin désarticulait. Oui voir un tel spectacle de loin pouvait faire peur. Mais Nataku avait l’habitude de voir cette poupée agir de la sorte. Ca signifiait, « Vite vite on est en retard faut vous dépêchez ! Comment va-t-on faire monsieur le directeur n’est pas là !!! ». Et elle avait cette intonation dans la voix qui déplaisait à Nataku, une voix de crécelle très irritante. Alors il du se mettre immédiatement au travail, préparer les tentes pour les élèves ainsi que les sacs de couchages, tout était au frais de l’école. Mais ils pouvaient se le permettre, ca faisait plaisir aux gamins, donc le directeur faisait tout pour qu’ils soient ravi. Nataku fini de supervisé tout ça en fin d’après midi. Pas mécontent du travail apporté tout était en place et les gamins étaient déjà sur le chemin pour participer au feu de camp. Certains pions s’y étaient rendu pour allumer le feu et garder un œil discret sur tout le monde au cas où.

Nataku rentra chez lui pour se préparer, surtout pour se prendre une bonne douche pour se délasser de sa journée. Enfilant un pantalon en toile noir, un petit polo blanc accompagné de chaussure en également en toile discrète. Il avait même prit le temps de s’attacher les cheveux, une mèche de cheveux retombant devant ses yeux. Tout cela lui donnait un look très… sexy si on prend le terme des groupies de notre homme. Une fois fin prêt il partit pour le feu de camp. Il croisa des élèves sur le chemin, bavardant avec certains des garçons. Espérant emballer la fille qui leur plait. Cela faisait rire Nataku, il allait retrouver sa belle lui aussi mais n’avait pas l’esprit aussi malsain que certains des jeunes garçons. Arrivé au milieu de la clairière grand nombre de groupe s’était formé, il fit brièvement le tour pour voir si il apercevait sa promise. Tournant rapidement le dos à un soit disant groupe de fan de notre assistant. Depuis sa conversation avec Joyce il s’était effectivement rendu compte qu’il avait des groupies. Il espérait ne pas être dérangé par ce groupe de demoiselles. Continuant de chercher Joyce du regard.
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Ven 29 Mar - 16:41

En attendant Nataku, Joyce avait rencontré des gens charmants ! Elle était plus curieuse à propos de certain que d'autre, comme Lyra par exemple, cette jeune fille a exactement la même teinte de cheveux qu'elle, à part Jake, elle n'avait jamais croisé personne d'autre ayant cette couleur ! La demoiselle semblait avoir son âge approximativement, mais dans quel grade se trouvait elle aussi ? Elle devait être nouvelle sans doute grade Bronze, comme la plus part des nouveaux arrivants. Melvin semblait être quelqu'un de très positif, un peu comme elle. Alistair possède un don sympathique et Cloud, eh bien elle ne sais pas vraiment quoi penser de lui. Le fait que sans la connaître il ait osé espérer toucher son appareil photo... lui déplaisait un peu... mais ce n'était qu'une première impression, elle ne doutait pas qu'il peut être gentil ! Mais Joyce attendait avec impatience sont rendez-vous ! Et quel rendez-vous , elle guettait Nataku . Et enfin elle le vit. Immédiatement elle rangea ses affaires et tout en s'éloignant des garçons, elle leurs fît de grand signe, en leur promettant de faire plus ample connaissance une prochaine fois !

La demoiselle prit donc le chemin qui la mènerait à son aimé, mais Nataku ne l'avait apparemment pas encore vue. Décidant de s'amuser un peu à sontour, eh bien oui c'était Nataku le taquin pas elle ! Elle se faufila discrètement derrière lui, tout sourire, comme à chaque fois qu'elle se trouvait en sa présence. Elle avait fait le moins de bruit possible, quoi qu'avec les rires environnant ce n'était pas bien difficile de ne pas se faire entendre!

-Vous cherchez quelqu'un monsieur l'assistant ?

Elle souria à Nataku amusée, elle était prête à se jeter dans ses bras, mais soudain elle entendit une sorte de feulement, plutôt surprise elle se retourna et remarqua des groupies... Aie, elle avait oublié de vérifier si elles étaient dans les parages, bah qu'importe ! Afin de les décourager d'approcher, Joyce se frotta les doigts. Immédiatement plusieurs d'entre elles se mirent à blêmir. Les plus âgées, sont dans la même classe que Joyce et ne connaisse que trop bien les danger de son don, et semblait vouloir abandonner, mais les plus jeunes, ignorantes, ne semblait pas vouloir lâcher le morceau comme ça. mais après une petite mise au point des aînées elle semblait moins franche. Bien que jalouses, les demoiselles s'éloignèrent, elles avait compris le message. Avec un sourire satisfait elle reporta son attention sur Nataku.

-Je suis vraiment contente que tu ... vous soyez là.


Oui Joyce était un peu paumée, elle ne savait si elle devait le tutoyer ou le vouvoyer. Avec la quasi totalité de l'école autour, elle ne savait pas vraiment comment se comporter, après tout il lui semblait qu'ils avaient choisis la discrétion, mais jusqu’à quel point aussi ? Et d'ailleurs allaient ils s'éloigner des gens ou rester parmi eux, Joyce n'en savait rien, elle n'avait pas pensé à ces détails ! Elle interrogea Nataku du regard, que faire ?

-On s'éloigne, ou on reste prés du feu .... Monsieur ?

Elle se sentait incroyablement ridicule et elle était persuadée que celà amusait énormément son amour. Certes elle se sentait idiote, mais Joyce en ce moment est vraiment heureuse de pouvoir passer un peu de temps avec lui ici. Après ils irait migré chez elle, ou chez lui allez savoir ! Qu'importe Joyce avait fait le ménage !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Nataku De Villiers

avatar

Assistant directeur
❖ Arrivé le : 22/11/2012
❖ Missives : 60
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Lun 1 Avr - 19:58

Nataku s’était donc rendu au feu de camp comme prévu afin d’y retrouver sa belle. Arrivé sur place il avait fallu qu’il se trouve pas loin d’un groupe de groupie hystérique. Maintenant que Joyce lui en avait parlé il les repérait facilement, le plus chiant dans l’histoire c’est qu’en y pensant ca l’énervé. Il n’était pas sur de pouvoir passé une soirée tranquille avec Joyce. Si il faut qu’il se méfie de tous les groupes de gamines il n’avait pas fini. Tellement absorbé par ses pensées négatives qu’il n’avait pas sentit l’approche de Joyce. En marque avec le bruit environnant on n’entendait pas grand-chose non plus. Seul le doux son de sa voix le fit réagir. Se retournant pour voir celle qui arrivait à lui faire décrocher un sourire sans le moindre effort. Un sourire se dessinait sur ses lèvres. Il eut même beaucoup de plaisir à voir la scène qui se déroula sous ses yeux. Joyce avait su calmer les hystériques, Nataku avait envie d’en rire. Mais il valait mieux jouer le jeu jusqu’à ce qu’elles soient partit suffisamment loin.

- Mademoiselle McGarden ! C’est justement toi que j’étais entrain de chercher. Et si nous oublions les modalités d’usages ce soir ? Pas envie de passer la soirée à t’entendre me vouvoyer. Je vais me sentir plus vieux que je ne le suis.

Dit-il en rigolant, l’entendre l’appeler monsieur et le vouvoyer le gêné. Ca ne le dérange pas venant de la part d’autres élèves. Mais avec Joyce c’était différent après tout non ? Et puis c’était le soir rêvé pour en profiter. Etrangement il n’avait pas non plus envie de se cacher. Au début il voulait se cacher un peu mais maintenant en y repensant à quoi bon. Tôt ou tard ca se saurait non ? Il en avait parlé avec Joyce et c’est ce qui l’empêcha de la saisir par la taille pour l’emmener plus loin. Mettant plutôt ses mains dans ses poches, un sourire narquois sur les lèvres.

- On va s’éloigner un peu si tu veux bien. Surtout que le directeur ta collé pour avoir sécher les cours d’anglais. Je pense que tu préfèreras en parler un peu plus à l’écart de tout le monde non ?

En mettant de la distance entre eux et le reste de la meute soulageait notre assistant. Plus il était loin des groupies mieux il était. Puis il pourrait profiter un peu plus de sa belle, il ne comptait pas non plus ne faire que la dévorer du regard toute la soirée. Tout en s’éloignant il la questionna.

- Tu as rencontré du monde ? Tu passé un bon moment avant que j’arrive j’espère. Tu t’es gavé de marshmallows ?

Il se doutait qu’elle ait pu rencontrée de nouvelles têtes, après tout il avait eu suffisamment de nouveaux dossiers sur son bureau comme ça. Une fois un peu à l’écart de tout le monde et du bruit environnant il s’installa dans l’herbe. Regardant un peu plus scrupuleusement sa belle, elle était vraiment ravissante. De toute manière quoi qu’elle porte elle savait le porter.

- Tu es ravissante ce soir. Comme d’habitude d’ailleurs.

Il plongea son regard dans le sien, un petit sourire au coin des lèvres. Et une envie insatiable de prendre sa belle dans ses bras.


Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Jeu 4 Avr - 15:27

Joyce c'était à peine approchée de Nataku que déjà elle dû remettre à leurs juste place un groupe de groupie. Elle comprenait parfaitement la popularité de Nataku. Il est grand plutôt bien musclé, bel homme, ça attire forcément, mais pourquoi des imbéciles avait elle ressentis le besoin de faire un fan club ? Ca c'était une idée qui lui échappait complétement ! Cependant elle ne décollèrent pas avant que Nataku ne lui réponde. Il éclaira un peu la demoiselle quant à comment elle devait s'adresser à lui. Plus vieux qu'il ne l'est ?Il n'était quand même pas déjà inquiet à ce sujet ! Si ? Mais elle avait compris, pas de vouvoiement !C'était mieux effectivement, elle se sentait un peu idiote de vouvoyer Nataku ! Elle afficha un sourire satisfait. Nataku les mains dans les poche, l'informa qu'il préférait s'éloigner. Joyce se sentait observer, effectivement les groupies jeunette ne voulait pas lâcher le morceau aussi facilement ! Après leurs avoir lancé un regard noir, elle suivis Nataku. Ne pas pouvoir le toucher perturbait quand même notre demoiselle, ça changeait de leur soirée chez Nataku ! Et puis le monde autour la perturbait, elle était loin leur petit bulle ici ! Et puis une chose que Joyce craignait, c'est les rumeurs qui pourraient circuler, pas sur elle, elle s'en fou ! Mais si quelqu'un s'avisait de dire quelque chose sur lui, sa colère serait sans limite ! Enfin bref, Joyce avait l'impression de marcher sur des œufs quoi ... Mais la question de Nataku l fît revenir à la normale !Toute souriante elle lui répondit :

-Oui que des nouvelles têtes ! Cloud Strife, Alistair... jme souviens plus de son nom, Melvin Shiro et Lyra Crowley, elle a la même couleur de cheveux que moi! Ils ont tous l'air vachement sympa, enfin j'espère ... Niveau Marshmallow j'ai étais raisonnable.

Peut être ces noms lui disait il quelque chose. Si c'était possible, elle aurait bien voulu connaître quelques info sur Lyra, la couleurs de ses cheveux intriguait vraiment Joyce. Et puis une fille qui possède une couleur de cheveux aussi magnifique, ne pouvait être qu'une personne incroyable !
Ils finirent par s'installer dans l'herbe, un peu à l'écart, mais la chaleur du feu les atteignait encore. Le compliment de Nataku la fit rougir, elle n'avait pas spécialement fait attention à sa tenue, mais si il la trouvait ravissante s'était parfait alors ! Le regard de Nataku lui donna l'envie de se blottir contre lui, se qu'elle fit d'ailleurs un court instant. Avant de reprendre conscience qu'ils n'étaient pas seul . Elle se contenta donc de lui tenir la main.

-J'ai un nouvel appareil au faite ! Que d'histoire quand j'ai était l'acheté, je suis pas fière de moi, j'ai fait un peu de grabuge au marché noir...


Eh oui que d'histoire au marché noir ! Mais c'était un peu sa faute quand même, elle n'avait fit ucun de ses exercice de méditation, mais là suite c'était surtout à cause du jeune homme ! Qu'elle idée de s'adresser au gens comme ça ! Bon les trafiquants d'objet dangereux pour les porteurs elle s'en serait bien passé par contre !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Nataku De Villiers

avatar

Assistant directeur
❖ Arrivé le : 22/11/2012
❖ Missives : 60
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Mar 9 Avr - 21:47

Le feu de camp, Nataku avait fini par s’y rendre pour sa belle. Content d’y aller afin de la rejoindre. Excité ? Oui on peut l’affirmer c’était le cas, mais comme tout homme qui se respecte il savait garder son calme. Il avait son self-control, même si là il avait plus envie d’envoyer balader les groupies qui l’appelait non loin de là. Il les oublia plus vite que prévu en entendant sa belle. Pouvoir à nouveau passer du temps ensemble, en plus à l’extérieur de chez eux. Nataku aurait plus opté pour un endroit davantage romantique, mais le feu de camp faisait plaisir à Joyce. Et il voulait la voir heureuse. Après s’être trouvé ils décidèrent de se mettre un peu à l’écart. A ce moment là Nataku n’avait plus qu’une envie prendre sa belle dans ses bras. Mais il s’abstint, c’était semble-t-il la meilleure chose à faire. Il était content d’apprendre qu’elle avait fait de nouvelles rencontres. Lyra Crowley… ce nom lui disait quelque chose. Il semblait en effet avoir vu un dossier portant ce nom mais rien ne lui revint à l’esprit.

- Je suis ravi d’apprendre que tu as fait de nouvelles rencontres. Comme quoi il n’y a pas que des groupies sans cervelle ce soir.

Un petit rire s’éleva de sa gorge, pourquoi avait-il fallu qu’elle lui parle des groupies… Maintenant ils les avaient prisent en grippes. Il allait devoir faire attention à l’école, qu’il fasse son travail sans penser avoir d’arrière pensés à leur égard. Faire son travail en toute impartialité, ne pas trop les descendre en cas de problème. Il balaya ces fameuses groupies pour se focaliser uniquement sur sa belle. Ne voulant pas davantage penser à son travail. Il voulait profiter à 100% de sa soirée avec Joyce alors pourquoi s’enquiquiner avec des gamines ? Notre assistant était sous le charme de Joyce, il n’avait d’ailleurs pas pu s’empêcher de lui dire à qu’elle point elle était à son gout. Elle vint se blottir contre lui l’espace d’un instant, un instant bien trop court… Il caressait la main de Joyce tout en la serrant, regardant sa jolie main qui se mariait à la perfection avec la sienne. Ce qu’elle lui confia le fit relever la tête la regardant surpris.

- Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Grabuge ca veut dire quoi ?

Qu’est qui avait bien pu se passer au marché noir ? Nataku se le demandait, quand il s’y rendait il n’avait pas le moindre problème. Ca c’était grâce à son don, quand il était arrivé sur l’île il avait fait suffisamment de grabuge comme ça lui aussi. Joyce était pareille après tout, il valait mieux faire attention à elle si on ne veut pas s’en mordre les doigts par la suite.

- T’as fait du dégât ou tu t’es maitrisé ? La première fois que je suis allé au marché noire j’ai fait un peu dégât c’est le cas de le dire.

Nataku souriait à Joyce, amusé par sa révélation. Il se rappelait très bien la tête que faisait le vendeur lorsqu’il a vu son stand voler en mille morceaux sous son coup de pied rageur. Au moins après ça on savait que Nataku n’était pas patient pour deux ronds et qu’il pouvait causer beaucoup de désagrément. Rien que ça avait suffit à calmer les plus rebelles.
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Jeu 11 Avr - 17:06

Joyce et Nataku s'était mit un peu à l'écart, les groupies étaient parties. Ils allaient surement pouvoir rester ensemble en paix ! Tout du moins c'est ce qu’espérait Joyce. Heureusement les gens qu'elle avait rencontré ce soir, ne semblait pas être aussi sans cervelle que ces demoiselles là. Tout du moins elle l’espérait ! Cette année pour notre demoiselle, c'était le désert de Gobie côtés amis. Voir de nouvelle tête lui faisait plaisir et puis avec son projet de "squatter" un peu le club de cuisines, elle allait surement en croiser d'autre encore ! Arrivera-t- elle à se refaire une bande d'amis comme avant ? Elle l’espérait ! Elle n'avait pas pu s 'empêcher de remarqué les petits nouveaux, qui apparemment arrivaient en masse cette année !

Enfin bref, Joyce avait fait mention de l'achat de son appareil phot, mais aussi des petits soucis qu'elle avait eût au marché noir ce jour là. Inévitablement sa rencontre avec Aidan lui revint à l'esprit, elle ne savait pas quoi penser de ce jeune homme qui a le don de l'énerver, dû à sa façons plutôt douteuse de s'adresser au gens. De part son caractère elle ne supportait pas ce genre de personne, mais malgré tout elle ne pouvait pas dire qu'elle le détestait. Ses sentiments à l'égard de ce jeune homme étaient mitigé. Elle ne fût pas surprise de la question de Nataku, son patron lui avait posé exactement la même lorsqu'elle y avait fait allusion, mais son supérieur, lui avait passé en plus un savon, car il n'aime pas la savoir là bas. Il avait même maudit Alfy de lui, et la je le cite, "Avoir passé cette foutue habitude de vieux junkies !". Elle n'avait pu s'empêcher de sourire en se rappelant ce moment.

-J'suis allez au marché, pour acquérir cette petite merveille, dit elle en lui présentant son appareil, Et j'ai bousculé quelqu'un , il s'appelle Aidan. Ce mec il a une façons désagréable de s'adresse au gens, une vraie tête à claque, c'est horrible ! Bref il a osé rabaisser la couleur rose fushia de mes cheveux à un vulgaire couleur chewing-gum maché... Elle marqua une pause, parce que la suite elle en était franchement pas fière, En temps normal jme serais pas énervée pour ça, mais je venais de me réveiller j'ai pas eût le temps de faire mes exercices, Elle avait l'impression de se trouver des excuses c'était désagréable comme sensation, Mais ça n'excuse pas le fait que j'ai détruits, deux stand pour rien ... Tu n'imagine pas combien mes ondes étaient déchaînées contre lui aussi, j'ai jamais eût un contrôle comme ça de mon don, Bon certes ce n'était pas comme ça qu'elle voulait contrôler son don, c'est pourquoi elle n'était pas fière, même si elle avait contrôlé son don, c'était seulement après, avec horreur qu'elle s'était rendue compte de la chance qu'elle avait eût de ne blesser personne par accident ! Bref ça a failli partir en duel, mais au final non... car la dessus, c'est des revendeurs d'objet dangereux qui nous sont tombé dessus ! Bref jpouvais pas le laisser là donc on s'est mit à courir, j'ai du faire pas mal de dégât en lançant une fois mes ondes à l'aveuglette, pour les ralentir ... Bref ça c'est bien finis, mais si seulement j'étais pas tombée sur lui, le pire ce que je m'était excusée de l'avoir bousculé ! Mais il peut pas s'empêcher de chercher le conflit à chaque instant ! Et forcément avec mon caractère ... Donc oui... j'ai fait une peu de dégât., mais les plus gros, c'est de la légitime défense

Oui il fallait tout de même être réaliste, si elle avait fait comme chaque matin, ses exercices de relaxation, sa méditation et son Yoga.... la situation aurait surement été différente .... Ou pas parce que quand on s'attaque à ses cheveux, en paix ou pas la demoiselle ne tolère aucune remarque désobligeante, et ce depuis l'enfance .... et croyez moi c'est pas prêt de changer ! Joyce analysa les paroles de Nataku, donc lui aussi y avait déjà fait quelques dégâts ? De quel genre ? En même temps avec son don, c'était peut être tout simplement un accident ! Elle se rapprocha de lui le regard amusé.

-Ah ah ainsi donc toi aussi tu as fait des dégâts au marché dans ta jeunesse .... Et alors ça donnait quoi ? Dit elle sur un ton suspicieux sur joué.

Oui elle le connaissait déjà "Serial Killer" de couverts, au vue de son anecdote avec sa mère, mais au marché noir ça donnait quoi ? En parlant de la mère de Nataku, malgré son angoisse de la rencontrer, Joyce était quand même un peu impatiente, ça mère devait surement avoir des photos de Nataku plus jeune et deux trois anecdotes croustillantes ! Pour sa part les anecdotes à son égard se font rare, la seule personne capable d'en confier à Nataku, c'était la dame de la pension ! Peut être un jours révélera-t- elle cette information à Nataku... Un jours ! Joyce attendait tranquillement la réponse de Nataku, tout en caressant sa mains. Des rires s'élevait tout autour d'eux, certains regard étonnés se posaient aussi sur eux, mais Joyce tentait de ne pas y faire trop attention.









Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Nataku De Villiers

avatar

Assistant directeur
❖ Arrivé le : 22/11/2012
❖ Missives : 60
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Jeu 11 Avr - 22:03

Joyce avait fait mention de grabuge au marché noir, notre Nataku national voulait savoir de quoi elle parlait. Il l’écouta très attentivement, ce qu’il entendit ne lui plaisait guère. D’où un gamin pouvait se permettre un tel irrespect, et en plus Joyce lui avait sauvé la mise. Tout cela l’énervé, non pas qu’il entrait dans une colère noire pour autant. Les jeunes étaient de pire en pire, certes quand il était en cours certains cas de se genre existait déjà. Mais il trouvait qu’avec le temps les gamins étaient de pire en pire. Il était soulagé de savoir qu’elle n’avait rien, si il lui était arrivé quelque chose il n’aurait pas hésité à rendre des comptes à ce Aidan. Remettre les idées en place ne faisait jamais de mal. Nataku en était persuadé, remettre les pendules à l’heure ! Voilà son expression favorite, une expression qui voulait tout dire. Il préféra passer sous silence tout ça, seule sa belle importait ce soir. Nataku regardait Joyce, ou plutôt il la dévorait littéralement du regard. De sa main il saisit l’une de ses mèches de cheveux qu’il regarda, un sourire naissant au coin des lèvres.

- Tes cheveux sont superbes, c’est qu’un connard qui n’est pas capable de voir à quel point tu es superbe.

Et c’était peu dire, Joyce avait réussi à le transformer, en si peu de temps ? Ouais ! Notre assistant était tombé sous le charme de cette demoiselle au caractère explosif. Et tout chez elle lui plaisait, il avait vraiment hâte de passer cette journée shopping avec elle. Il était sur de ne pas être déçu.

Joyce avait désiré savoir les dégâts qu’il avait causés. Il ne put s’empêcher de sourire, oui il avait causé du dégat. Mais c’était ainsi forgé une belle petite réputation, et depuis plus de soucis. Si ce n’est pas superbe. Comme ça on ne le faisait plus chier, et l’avantage au marché noir c’est que toute rumeur circule vite.

- Ca faisait pas longtemps que j’étais arrivé. J’ai voulu faire un tour au marché noir, l’un des vendeurs s’en est prit à moi. J’avais soit disant abimé un truc. Tu penses il voulait juste se faire du blé. Il m’a tellement cherché que j’ai donné un coup de pied rageur dans son stand. Il a volé en éclat, ca en a détruit deux autres sur le passage. Après ça il m’a regardé avec un air ahuri. Je lui ai dis que ses os finiraient pareil si il le souhaitait. Il m’a laissé repartir comme j’étais venu. Après ça il me faisait toujours des prix sur sa camelote.

Nataku se mit à rire, il se rappelait très bien la tête qu’il avait tiré quand le stand avait volé en éclat. C’était un moment magique, la colère laissant place à la peur. Une peur qui se lisait très bien sur le visage de cet homme. Nataku n’était pas du genre à violenter, au contraire, mais si il fallait en venir à la force il n’hésitait pas. Il n’était pas passif, il voulait encore moins avoir une réputation de mauviette. Nataku se rapprocha de Joyce, ses lèvres venant embrasser la joue de sa belle.

- J’ai vraiment aimé notre soirée, j’avais hâte de te revoir…

Il lui avait murmuré ceci au creux de l’oreille. Un peu comme un secret confidentiel de la plus haute importance. Un secret qu’il se devait de lui révéler. Oui car ce secret la concerné, il est donc logique qu’elle soit au courant. Et puis il avait aussi envie de savoir au fond de lui si cette soirée lui avait plu. Il pensait que oui, mais il préférait l’entendre de sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Ven 12 Avr - 17:06

Joyce expliqua à Nataku sa petite mésaventure du marché noir. Elle lui parla d'Aidan et de son caractère un peu pourri. Puis de son manque de contrôle, elle s'était déçue elle même. Elle n'avait pas eût de "crise" de ce genre depuis son passage en grade d'argent ! Soit à peu prés trois ans, une telle régression ne l'enchantait pas vraiment. Mais malgré tout elle n'arrivait pas à oublier son contrôle à ce moment là... c'était une chose récente pour elle de "sentir" ses ondes. Étrange car la première fois que la demoiselle avait sentis ses ondes, elles étaient alors paisible et calme. La physical se souvenait encore de la sensation de bien être total et ce regain d’énergie qui semblait venir de nul part qu'elle avait ressentis alors .... Mais ce jours là, c'est ondes c'était déchaînées, elle en avait eût mal u crâne, et un épuisement soudain. Comme si elles avaient tentée de s'échapper, de la blesser pour s'enfuir .... Joyce secoua la tête. Nan ces ondes n'avaient pas leurs volonté propre, c'était juste complétement stupide comme théorie. C'était peut être tout simplement sa colère pure, le résultat de ses sensations .... Oui c'était plus logique, après tout Aidan lui avait donné des envies de meurtre. Elle ne l'aurait pas fait bien évidemment, elle n'allait quand même pas tuer quelqu'un pour une remarque déplacée sur ses cheveux ! Cheveux que Nataku trouvait superbe d'après ses dires. Joyce était heureuse, mais sur ce plan Nataku n'avait rien à lui envier, sa chevelure argentée était tout simplement magnifique ! Joyce rougit un peu, mais heureusement l'obscurité et la lumière rougeoyante du feu, atténuait un peu la couleur de ses joues. Mais Joyce avait voulu entendre sa petite anecdote sur son grabuge au marché noir. Et la jeune fille ne fût pas déçus, ainsi donc plus jeune il était impulsif ? Colérique lui aussi ? Mais peut être l'était il encore ... Joyce avait encore beaucoup à découvrir au sujet du bel homme. Maintenant il semblait si calme, si pondéré... si fiable si l'on peu dire.

- Oui c'est vrai qu'ils sont prêt à tout. La première fois qu'Alfy m'y a emmené j'ai aussi eût un problème de ce style, mais quand le mec à vu Alfy, il a pas bronché.... Il avait le même don que moi.... mais lui il le contrôlait bien sur, j'aurais bien besoin de ses conseils aujourd'hui ...


Malgré tout Joyce avait un sourire aux lèvres, elle repensait à tous ses moment passé avec lui mais surtout à sa chance de l'avoir rencontré. Mais Joyce n'était pas la pour déprimer ! Elle avait un instant était perdue dans ses pensée, mais les lèvres de Nataku la ramena à réalité. Il était proche, elle sentait son souffle sur son cou, Joyce était pivoine, elle avait les yeux fermé, savourant cette proximité.
Elle aussi avait eût hâte que le feu de camps arrive, impatiente de repasser une soirée en sa compagnie, surtout qu'elle ne l'avait qu'aperçus depuis leur première soirée. Une soirée mémorables pour la demoiselle ! Elle avait eût du mal à s'endormir, revoyant sans arrêt les moment les plus fort de sa journée, comme un film dont elle ne se lassait pas ! Elle posa délicatement son front contre celui de son aimé, elle était écarlate, jusqu'aux oreilles, mais elle faisait comme si de rien était.

-J'ai adoré aussi cette soirée avec toi et je suis certaine d'adorée aussi celle de ce soir...
Elle l'imita et rapprocha doucement ses lèvres de son oreilles, ils étaient joue contre joue, Avec toi à côtés de moi je suis heureuse.

Qu'importe les regards curieux, ou les groupies qui espionnaient, Joyce se permit un court baisé avec son amour. Elle se décolla un peu de lui juste après ce moment de tendresse, ils étaient en public malgré tout. Après il ne serait qu'a deux, elle pourra donc se blottir tout à son aise contre lui ! Joyce s'empara de son appareil et prit une ou deux photo de Nataku, avant de se recoller un peu contre lui, pour en avoir une d'eux, sa première, et surement pas la dernière. Beaucoup de photographe amateur comme elle, son généralement réticent à se retrouver de l'autre côtés de l'objectif, mais ce n'est pas le cas de notre demoiselle, qui prend bien volontiers la pose ! Puis Joyce remarqua quelque chose.

-Bah il est pas la le dirlo ? Généralement il fait au moins une apparition non ? Je parie qu'il t'a tout collé sur les bras, pour pouvoir se la couler douce .... Et après il vient me faire des sermons parce que je sèche les cours ....


Enfin elle disait ça, mais elle l’aimait bien ce dirlo ! Il n'est pas sévère, tout dépend de la bêtise que l'on fait bien évidemment ! Joyce était peut être l'une des rares élèves à le savoir, elle alimentait volontairement cette rumeurs selon laquelle le directeur serait vachement sévère, et ps agréable ect ... Pourquoi ? Sans doute parce que cette rumeur devait sans aucun doute amuser le directeur ! Alors pourquoi démentir? C'était juste trop drôle la tête des gens quand elle disait avec une mine d'angoissée qu'elle était convoqué, c'était à croire qu'elle leurs disait qu'elle allait à l'échafaud ! D'ailleurs en parlant du dirlo Joyce était impressionnée part son don ... L'immortalité... Joyce l'avait bien observé en cinq ans, il n'avait pas prit une ride ! A force ça devait être d'un ennui ! Et surtout la tristesse de voir ses proche partir ... Mais malgré tout ça n'excusez pas de vouloir organiser des évènement, et pas lever le petit doigt ... Décidément pauvre Nataku, c'était pas un cadeau un supérieur comme ça !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Nataku De Villiers

avatar

Assistant directeur
❖ Arrivé le : 22/11/2012
❖ Missives : 60
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Ven 12 Avr - 21:20

Du grabuge, c’était donc ce que Nataku avait raconté à Joyce un jour où il se promenait au marché noir. Il n’aurait pas du en être fier, mais il ne pouvait le nier, grâce à cela par la suite il était tranquille on ne l’enquiquinait plus. Il était d’ailleurs tout content de raconter cette histoire à Joyce. On ne peut pas toujours maitriser ses émotions, même si c’est la première chose qu’on apprend. Il y aura toujours quelque chose au cours de la vie qui vous agacera, qui vous rendra tellement heureux qu’on se sent pousser des ailes. Là c’était pareil, sauf que c’était la colère, et la colère même maitrisait peut prendre le dessus. Ainsi va la vie on ne peut pas tout maitriser au cours de sa vie, ce n’est pas possible. Nataku le savait, et il l’admettait, il n’était pas toujours un modèle de sérénité.

- Tu sais dans la vie il y aura des choses qui risque de te faire perdre le contrôle. Que ce soit ton don ou tes émotions. Regarde l’autre soir quand tu es partit, je repensais à notre soirée passé, sans même m’en rendre compte j’avais explosé la carafe entre mes doigts. Nous n’avons pas le droit de perdre le contrôle de nos émotions, nous devons sans cesse rester vigilent oui c’est vrai. Mais nous ne pouvons pas sans cesse être sur le qui vive. Sinon on ne vit plu. Il faut réussir la part des choses, ce n’est pas toujours facile. Ce que je veux dire c’est que même aujourd’hui je maitrise mon don, mais il ne m’est pas impossible de briser une carafe parce que je rêvasse comme un idiot

Tout cela voulait-il dire quelque chose ? Il ne s’était peut-être pas montré très clair, peut-être un poil contradictoire. Ce qui n’est pas entièrement faux. Ils n’ont certes pas le droit à l’erreur, mais on a tous le droit à un moment de faiblesse. Sinon on ne vit plu, Nataku en était persuadé, il s’était empêché de vivre à une époque. Faisant attention à tout ce qu’il faisait, ne prenant même plus sa mère dans ses bras. Tellement il craignait de la broyer dans ses bras. En apprenant à le maitrisait oui c’était plus simple mais il devait toujours faire attention à certaines petites choses. Il mit tout ceci de côté ce n’était vraiment pas le moment de repenser à ses débuts. La soirée commençait il voulait en profiter pleinement. Et se rapprochait d’elle été inévitable pour notre homme, il n’avait pas envie de se tenir à plusieurs mètres d’elle. Le front de Joyce contre le sien, une proximité si agréable. Et ces paroles murmuraient à son oreille, il était aux anges, d’autant plus qu’il en avait un avec lui. Lorsqu’elle prit la liberté de l’embrassé il était fier comme un paon. Ravi qu’elle en ait prit l’initiative.

- Va falloir que je me retienne de te sauter dessus et de te couvrir de baisers. J’ai bien peur de craquer avant la fin de la soirée.

Il avait envie de l’embrasser mais pas que, la prendre dans ses bras. L’avoir près de lui et passer la soirée ainsi, à parler, à rigoler, ou même à rien faire. Du moment qu’ils étaient ensemble c’était tout ce qui compter pour lui. Joyce s’écarta de lui, saisit son appareil et prit des photos, plus une où ils étaient ensemble. Une photo ensemble c’était ce qu’il préférait, il ne voulait pas être le seul à figurer sur les photos. Ca ne permet pas de se rappeler de bon souvenir. Alors que là, tous les deux ensembles, ils pourront reparler de ce moment et même le montrer à d’autres, des amis ou sa mère par exemple. Joyce changea totalement de sujet, prenant Nataku au dépourvu. Le directeur, un sujet un peu particulier. Il lui répondit l’esprit un peu ailleurs.

- Grey me colle tout dans les pattes en ce moment. J’ai l’impression qu’il y a quelque chose qui cloche je ne saurais pas te dire quoi. Tout comme ce matin, il m’a laissé un mot te concernant. Tu es collé pour avoir sécher les cours d’anglais, quand à la personne qui s’occupera de ta colle c’est moi. A croire qu’il l’a fait exprès…

Nataku souriait en repensant au mot trouvé sur son bureau. Il y avait sous entendu dans son message, il en était persuadé. Grey avait des yeux partout, rien ne lui échappé, ce qui était vraiment énervant fallait l’avouer. Mais Nataku ne lui en tenait pas rigueur, de un c’était son supérieur, mais c’était aussi devenu un ami avec le temps.

- Alors ce te dit d’être collé pendant deux heures uniquement avec moi ?

Il avait ce fabuleux sourire taquin au coin des lèvres. Il dégageait un charme fou quand il souriait de la sorte. Ce qu’il voulait c’était faire craquer sa belle.
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Lun 15 Avr - 14:34

Joyce était aux anges passer du temps au feu de camp avec Nataku, c’était juste génial ! Certes c’était bien différent de ses souvenirs avec ses amis, mais elle n’allait pas se mettre à chanter « un jour en colonie » avec Nataku, ni picoler comme des trous et faire nuit blanche, sans oublier de se taper une sévère gueule de bois le lendemain. Non elle ne se voyait vraiment pas faire ça avec lui.... peut être plus tard, mais surement pas quelques jours à peine, après s’être mit ensemble ! Elle avait quand même un peu dignité ! Rester là à parler et à le découvrir lui plaisait énormément, surtout que savoir qu’elle n’était pas la seule à avoir fait du grabuge au quartier midnight, la rassurait. Il n’avait pas tort les émotions sont dangereuse pour les porteurs, quoi que dans le cas de Joyce, c’est plus dangereux pour son entourage, elle savait bien qu’elle ne pouvait toujours contrôler ses émotions, mais un dérapage de ce style ne lui était pas arrivé depuis longtemps ! Et en un sens ça avait ébranlé son assurance face à son don. Elle regrettait Alfy, après des soucis de ce style, l’absence de son mentor lui pesait. Avec lui à ses côtés elle progressait, depuis sa disparition elle stagnait un peu. Nataku avait prononcé des mots un peu contradictoire, mais elle comprenait l’être humain n’est pas infaillible il est même tout le contraire. Mais elle avait passé le cap du « déclenchement » son don n’agissez plus à sa guise, c’est elle et elle seule, qui avait décidé d’envoyer ses ondes sur le marché noir. Rien à voir avec une erreur, ou un mauvais contrôle, elle les avait lâchée en parfaite conscience des dégâts possible. Mais bon elle n’allait pas réfléchir à son comportement maintenant ... demain surement !

-Oui tu as raison être toujours en alerte... c’est sans doute à cause de ça que la situation nous échappe, un moment d’inattention et hop ... on casse une carafe.

La jeune fille avait un sourire malicieux sur les lèvres, c’était quand même dommage pour la carafe, dans quoi allait-elle faire ses cocktails maintenant ? Malgré les paroles sages de Nataku, Joyce ne pouvait s’empêcher de se dire qu’elle devait être irréprochable, elle cause beaucoup trop de dégâts ! Avec elle ça aurait était la cuisine qui se serrait retrouvé en morceau, pas juste la carafe. Pourquoi Joyce a-t-elle autant peur de son don ? Pas qu’à cause de l’accident chez ses parents, mais les mesures de sécurité qui l’entourait lui avait laissé un mauvais souvenir, comme si même ici elle n’était pas totalement accepté, pendant longtemps elle avait eu l’impression d’être à l’isolement ! Depuis c’était passé, mais c’était à croire que c’est gravé en elle comme une règle non dite « Tu es dangereuse », et la passé lui avait prouvé.

La conversation s’orienta doucement vers leur première soirée, ils étaient proche, joue contre joue. Joyce aimait ces moments d’intimité entre eux. Un instant elle oublia qu’ils étaient au feu de camp, elle ne voyait et n’entendait que lui. Il n’y avait pas d’autre bruit que la douce voix de Nataku pour Joyce. Elle se mit d’ailleurs à rougir un peu plus quand elle l’entendit parler de « lui sauter dessus », cette phrase fît un peu augmenter son stresse, ce soir elle passait toute la soirée avec lui. Elle ne savait pas quoi répondre, du coup elle s’empara de son appareil photo, sa diversion préférée. Elle en prit quelques une de Nataku avant d’en prendre une de eux deux. La première, celle ci allait finir sur sa table de chevet c’était obligatoire ! Et pour envoyer bien loin son petit coup de stresse, et aussi parce qu’elle venait de s’en rendre compte, Joyce parla du directeur. Comme elle l’avait deviné, il avait tout laissé sur les bras de Nataku, bah bravo ... Nataku semblait dire que quelque chose clochait chez le directeur... Peut être avait elle vu juste, c’est long l’éternité, elle comprenait qu’il se lasse ... Mais Joyce n’y prêta pas plus attention que ça. Il l’avait encore collé, mais il ne s’en lassé pas ou quoi ! Bon certes avec Nataku ça n’allait pas être un calvaire ! Mais elle fît quand même la grimace, comment avait fait Grey pour apprendre leur relation, oui elle était sûr qu’il y avit un lien, d’habitude c’était un surveillant qui s’occupait de ses colles. Alors c’était ça qu’il faisait quand il ne travaillait pas ? Il espionnait, bah bravo, encore une fois, bel exemple !

-Raaaa encore collée, j’en ai marre ... il se lasse pas de remplir des fiches de colle ? Passer deux heures avec toi c’est juste génial .... On est obligé de rester dans le pensionnat ? Sinon je ferais bien ma colle à la plage ! Tu crois que c’est possible ?


Joyce lui souria, bon si c’était pas possible tant pis ! Mais franchement quel idée de la coller comme ça tout le temps.... Et puis c’est pas comme si ça servait vraiment à quelque chose... elle sèche toujours autant ! Après cinq ans on aurait pu croire qu’il avait compris .... mais non ! Obstiné le directeur !





Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Nataku De Villiers

avatar

Assistant directeur
❖ Arrivé le : 22/11/2012
❖ Missives : 60
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Jeu 18 Avr - 15:56

Nataku s’était exprimé concernant les dons, quelques peu contradictoires avec ses paroles. Un peu maladroit même. Mais cela restait néanmoins compréhensible. Chaque personne à droit à son moment de faiblesse après tout. Joyce était devenu la faiblesse de Nataku, il ne pouvait le nier, mais elle était aussi une force. Il ne put s’empêcher de sourire en l’entendant, sans parler de son petit sourire malicieux. Toujours le petit truc pour le faire fondre. Il pouvait voir derrière son sourire un voile de réflexion. A quoi pouvait-elle bien pensé ? Se faisait-elle du souci vis-à-vis de son propre don ? Certes c’était un don dangereux, mais vivre dans la peur n’arrangerait jamais rien. Sur un ton amusé il rajouta.

- Ce n’est qu’une carafe sans importance. Quand on ira faire du shopping tu m’aideras à en choisir une nouvelle…

C’était une manière détourné de changer de sujet, d’oublier l’incident au marché noir. Il n’y avait eu aucun blessé, alors il n’était pas nécessaire de continuer à se faire du souci. Ou d’entrer en pleine réflexion sur ce sujet. Et un autre sujet de conversation fit surface, le directeur. En effet il était pas mal absent en ce moment. Nataku devait donc faire tout le travail à sa place. C’était par moment très fatiguant, il avait déjà assez de boulot comme ça. Nataku n’était pas du genre à se plaindre de son travail, il n’était pas non plus atteint d’une grosse fatigue. Certes à la fin de la journée il en avait pleins les pattes mais ce n’était pas le pire des boulots non plus. Il pesait toujours le pour et le contre dans son travail. Il en profita pour annoncer la nouvelle colle que le directeur avait donnée à Joyce. Une autre, encore pour ne pas changer. Ca n’étonnait plus l’assistant, c’était devenu une véritable habitude. Nataku ne put s’empêcher de sourire à ce que lui dit Joyce. Coller à la plage ? A voir il pourrait peut-être se débrouiller.

- Tu sais si Grey te colle sans arrêt c’est parce qu’il n’a pas le droit de donner de traitement de faveur. Puis le prof d’anglais insiste pour te voir coller. Mais on se débrouillera… je trouverais le moyen de faire cette colle à la plage… Ca sera toujours mieux que dans une salle, faut juste espérer que le prof d’anglais ne demande pas à être présent.

Nataku souriait, amusé par l’idée de passer une colle à la plage. Si ce fichu prof d’anglais n’insistait pas pour coller Joyce il n’y aurait pas trop de problème pour lui faire sécher les colles. Nataku a certes une bonne place mais peut pas toujours faire ce que bon lui semble. Une idée germa dans l’esprit de notre homme. Un sourire amusé, légèrement sadique sur les lèvres.

- On peut toujours effrayer le prof d’anglais pour qu’il cesse de te coller sans arrêt.

Il se mit à rire, c’était une excellente idée. Une idée qui pourrait lui coûter cher, mais il s'en moquait dans le fond. Si ca pouvait faire le ménage dans le corps enseignant, Nataku en avait marre des profs bon à rien. C’était une idée comme une autre qu’il avait balancé comme ça. Une idée proposée surtout par plaisanterie.

- Il serait claustro, ca peut être une idée, on l’enferme un soir dans sa salle de cour.

Il souriait, tout content de sa bêtise. Il était d’humeur joyeuse, il était surpris par ses propres paroles. Il se lâchait, en quelque sorte. Si il était d’aussi bonne humeur c’était parce qu’elle était là.
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce] Mer 24 Avr - 11:29

Sans vraiment s'en rendre compte Joyce se faisait doucement emporter par de sombre pensée. Elle se remémorait son arrivée et les mesures de sécurité qui l'avait entouré pendant quelques mois. Certes les paroles de Nataku étaient censée, Alfy aurait surement dit quelque chose de similaire pour lui redonner confiance, mais rien n'y faisait Joyce commençait à déprimer, et l'absence de son mentor se faisait cruellement ressentir dans des cas comme celui là ! Mais heureusement pour leur soirée Nataku changea habilement de sujet en évoquant l'après midi shopping planifiée un peu plus tard dans la semaine. Comme par magie, toute trace d'angoisse ou d’inquiétude disparu du visage de la demoiselle. Elle affichait de nouveau un sourire radieux, et ses yeux pétillaient d'impatience. Ouiii la journée shopping, elle avait grande hâte que ce jours arrive enfin ! Elle avait tellement d'idée pour relooker un peu Nataku ! Ses frère n'ayant jamais accepté d'être les "mannequins" de leurs jeune sœur, c'était une chose qu'elle attendait depuis longtemps, et Nataku avait accepté !

-Oh ouiii ! J'ai hâte ! Tu vas voir tu vas ressembler à une gravure de mode une fois que je me serais occupé de toi, remarque jvais pas avoir énormément de boulot, suffit de rajouter un peu de couleur et d'accessoires à tes tenues habituelles !

Et oui Joyce était vraiment impatiente, elle y avait déjà beaucoup réfléchis ! Elle était persuadé que tu lui allait à ravir ! Après elle comptait bien s'amuser avec les styles. Autre chose que Joyce avait prévu c'était son budget ! Et vu que son appareil photo lui avait coûté moins cher que prévu, elle était large ! Elle pouvait se faire plaisir ! Pauvre Nataku, il allait devoir l'aider à les porter ! Oh elle connaît son côtés gentlemen, mais allait il la supporter toute a journée ? Le temps nous le dira !
Puis Joyce remarqua l'absence du directeur, changeant à nouveau de conversation. Qu'elle idée ! Nataku lui annonça une nouvelle colle, après s'être exprimée sur la débilité de la coller sans cesse, elle comprit enfin la raison du nombre incalculable de colle qu'elle a son actif.... Le prof d'Anglais. Apparemment ce prof inutile, pour elle tout du moins, exigeait qu'elle soit en retenue. C'était débile, elle était même persuadée qu'il ne se souvenait plus de sa tête ! Nataku accepta l'idée de Joyce, soit faire sa colle sur la plage, si le prof d'Anglais n'insistait pas pour y assister.

-Il est jamais venu à aucune de mes colles, même pas à la première ! Et c'est limite si il me donne quelque chose à faire ....

Malgré le feu, la nuit commençait à rafraîchir l'air ambiant. Joyce commençait à frissonner et bien sûr elle n'avait pas de pull, elle se blottit donc tout contre Nataku, la chaleur de son amant la réchauffa juste comme il fallait... Mais ça n'allait pas durer des heures encore ! Les dernière suggestion de Nataku l'étonnèrent, à tel point qu'elle dû se décoller de lui pour vérifier son visage, apparemment il plaisantait. Elle n'avait pas rêvé il avait bien proposé de séquestrer le prof d'Anglais dans sa propre classe ? Elle se mit à rire de bon cœur tout en se réinstallant confortablement contre lui. Il ne méritait que ça certes, mais elle ne voulait pas imaginer les sanctions contre eux, de plus il semblait avoir la rancune tenace ! Elle pouvait aussi aller le voir tout simplement et trouver un arrangement ! ...Oui après cinq ans ... Mais vu que le prof ne lui donnait pas spécialement de travail à rendre, la jeune fille profitait jusqu'alors de ses colles pour faire autre chose, comme classer ses photos par exemples. A présent qu'elle était avec Nataku, ces heures de perdue l'ennuyait profondément ! Elle vait autre chose à faire que d'être collée !

-C'est tentant, il le mériterait pour toute les colles qu'il m'a donné celui là ! Mais jpense plus à trouver un arrangement avec lui... Enfin de ce que je me souviens c'est un con, mais bon jvais tenter !


Après tout ça lui libérerait au moins deux heures par semaine c'était non négligeable ! Deux heures qu'elle pourrait consacrer au club de cuisine... Oui Joyce n'avait toujours pas abandonner l'idée d'apprendre un peu afin de pouvoir cuisiner un peu pour Nataku. Elle ne se faisait pas d'illusions ça n'allait jamais être aussi bon que celle de Nataku, mais au moins ça serait pas cramé ! C'était tout de même étonnant cet effet qu'il a sur elle !




Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce]

Revenir en haut Aller en bas

Des marshmallows, une charmante compagnie et peut-être plus si affinité. [PV Joyce]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: La Clairière :: Le Feu de Camp-