New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce Mar 12 Juin - 17:32

Le jeune homme se devait de se réveiller tôt, mais c’est sa fatigue qui l’avait poussé à roupiller encore un peu, ne serait-ce deux minutes. Aujourd’hui est un jour qu’on peut qualifier de « spécial », un jour nouveau pour ce paresseux. Oui, il allait faire le pas et partir chasser un peu d’argent.
La joie de Law à propos de son premier jour de travail n’existait pas et n’aura jamais lieu d’exister. Au contraire, il n’en était pas ravi : le fait de devoir servir les gens à longueur de journée, le fait d’écouter les ivrognes chanter à tue-tête et le fait de rester derrière un comptoir aux côtés de verres et de bouteilles ne l’intéressait guère. Il préférait rester dans son coin à faire ce qui lui chante, sans avoir à faire ces choses « chiantes » pour lui, néanmoins, sa bourse vide l’en empêchait. C’est pour cette simple mais si embêtante raison qu’il avait du se chercher un travail, et qu’il s’est maintenant retrouvé employé dans un bar nommé « The Corner », situé dans le Quartier Heaven de Bermia.

C’est son réveil qui ne cessait de sonner qui l’avait réveillé. Malgré son sommeil lourd, rien ne pouvait être de taille contre ce bruit énervant dès la matinée. Le fait qu’il l’ait posé loin de lui afin de ne pas l’attraper et de le balancer par terre pour qu’il s’arrête ne changeait non plus rien. C’est donc avec tout l’enthousiasme du monde que Lawrence s’était levé et avait décidé de lier une amitié avec le sol en s’emmêlant les pieds dans sa couverture.
Après s’être préparé avec autant d’énergie qu’un escargot ou qu’une tortue, l’individu était enfin prêt à franchir le seuil de sa porte : la main dans ses cheveux jamais coiffés, il se mit en route pour son lieu de travail. Son côté « je-m’en-foutiste » à tout va ne portait aucun intérêt au fait qu’il ait près d’une heure de retard. Il ne se dépêchait pas comme il n’y allait pas lentement : il marchait simplement avec son rythme habituel. La seule chose qui pouvait le déranger à ce moment précis est le fait qu’il se fasse licencier sans avoir pu gagner une seule pièce, et encore : c’était surtout le fait de tomber sur un patron toujours mécontent et dérangé qui criait sans aucune raison à en faire saigner les oreilles de ses employés.

C’est après des minutes de marche qu’il finit par arriver à destination. Posé devant le bar où l’affiche indiquait « The Corner », le jeune possesseur de don poussa la porte puis la referma après y être entré. Ce bar-café n’avait rien d’exceptionnel à proprement dit. Ce n’était qu’un endroit comme les autres boutiques de ce même quartier, peuplé de personnes qui souhaitaient s’amuser ou bien prendre une pause. Une fois rentré à l’intérieur, quelques paires de yeux s’étaient posés sur lui par pure curiosité mais n’avaient pas daigné à rester plus longtemps.
Pour éviter de prolonger son retard, monsieur s’avança vers l’espace privé, uniquement réservé au personnel du magasin. Alors qu’il aurait aimé pouvoir commencer sa journée sans problème, un jeune imprudent s’amusant avec ses amis sans faire gaffe à ce qui l’entourait en avait décidé du contraire. Il n’avait pas pu tenir en équilibre après qu’un de ses camarades eu la merveilleuse idée de le pousser « pour rigoler » : il tomba sur le sol et s’ensuivit une série de bousculade. Tout ceci pour dire que Law, - qui n’avait évidemment rien demandé sauf la paix -, fut à son tour touché. Contrairement à l’autre individu, il ne tomba pas, (ou ne se lia pas d’amitié avec un autre sol), mais poussa malencontreusement une des serveuses du bar-café, l’invitant, qui sait, à lâcher son plateau…

// To be Continued~ Et accessoirement pardon pour le titre, j'ai pas pu m'empêcher xD C'est un peu court aussi mais j'ai fait de mon mieux °° //


Dernière édition par Law' M. Clawright le Jeu 14 Juin - 16:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce Mar 12 Juin - 20:22

Le matin Joyce dort....Enfin en temps normal ! Mais ce matin là, Joyce avait du se lever, car la veille son patron lui avait demandé d'accueillir le nouveau Barman. Elle ne savait pas pourquoi c'était à elle de faire ça, après tout elle ne travaillait même pas aujourd'hui ! Elle avait eu du mal à sortir de son lit, elle avait pris une douche rapide, enfilé un jean, un débardeur et des talons, après tout elle ne devait pas bosser aujourd'hui. Un peu renfrognée, elle s’était pointée au bar avec un peu d'avance. Manque de chance, la fille qui devait servir aujourd'hui, n'était pas là. Elle trouva le barman complètement paniqué, et furax. En même temps elle comprenait, il avait posé sa démission, et être dans la panade le dernier jours de boulot, ça peu mettre n'importe qui de mauvaise humeur !!!
Gentille par nature, elle accepta donc d'aider son collègue. Elle attrapa un petit tablier, et pesta contre elle même. Mais pourquoi avait elle mit des talons aujourd'hui ? Puis soudain un éclair de génie, mais depuis un an qu'elle travaillait ici, elle avait déjà eu plusieurs problèmes de ce style. Elle alla rapidement au bureau afin de trouver sa paire de ballerine, qu'elle trouva rapidement. Une fois là chose faite, elle se mit au boulot. Elle enchaina la prise des commandes, et le service, un sourire radieux au visage. Oui elle aimait ce petit boulot, les habitués était toujours fort sympathique, et vu qu'elle est toujours très agréable, elle avait énormément de pourboire, c'était toujours un petit plus !

Elle était tellement prise par son boulot, qu'une heure c'était déjà écoulée, celà voulait donc dire que le nouveau Barman avait du retard. Ce petit détail, l'énerva au plus au point, à un premier jour de boulot on se devait d'être à l'heure. Elle s’inquiétait déjà de bosser avec lui le vendredi ou samedi soir, si jamais il arrivait en retard, jamais elle n'allait pouvoir s'en sortir seule le temps qu'il arrive ! Et puis le patron comprend les retards de temps en temps, mais pas à répétition ! Elle commençait à s'énerver et cette bande de jeune qui chahutaient depuis tout à l'heure l'agaçait, et pas qu'elle certains clients se plaignait à elle. Elle leurs avait pourtant demandé d'arrêter plus d'une fois, mais rien à faire ils ne s'arrêtaient pas ! Elle s'approcha d'eux une dernière fois, plutôt en colère et un plateau avec les cafés de la table à côtés de la table des jeunes. Toit se passa si vite qu'elle n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit. Elle était par terre, un garçons affalés sur elle, et ses cafés avait volé sur leurs destinataires.
Quand elle eut repris ses esprits, une vague de colère l'assaillit. Elle se bougea le jeune homme sans ménagement. Elle se redressa, son visage était rouge de colère, ses yeux lançaient des éclairs aux gamin.

-VOILA !!!! C'EST POUR CA QU'ON CHAHUTE PAS DANS UN BAR C'EST DANGEREUX !!! BANDE D’IMBÉCILE !!! VOUS ALLEZ PRÉSENTER VOS EXCUSE AUX GENS QUE VOUS AVEZ DÉRANGER!! ET IMMÉDIATEMENT!!!!

Voila, colère évacuée !! Elle respira profondément à plusieurs reprises. Elle se tourna vers les deux personnes recouverte de café, elle s'excusa à plusieurs reprise, et promis de payer le teinturier ! Mais fort heureusement les personnes ne lui en tenait pas rigueur! Elle se tourna ensuite vers le jeune homme.

-Vous allez bien ? Pas de mal ? Vous êtes nouveau sur L'île vous, je vous connais pas!


Elle avait un sourire radieux au visage, voir une nouvelle tête la rendait toujours joyeuse. Pour une raison qu'elle ignorait d'ailleurs! Enfin bref, elle était ravie de voir une nouvelle tête, et une jolie tête d'ailleurs. Maintenant qu'elle regardait le jeune, elle pouvait bien avouer qu'il a une belle gueule. Si seulement les gars comme lui pouvait arriver en masse ! Oui il fallait bien le dire, les gars d'ici n'était pas à son goût, bon bien sûr il y en avait bien un ou deux, mais elle ne les connaissez pas du tout. Mais ne nous écartons pas trop, elle ne s'était toujours pas présentée, elle faisiat preuve d'une grande impolitesse !

-Oh faite moi c'est Joyce McGarden ! Je suis serveuse ici, et accessoirement je suis en troisième année au pensionnat New Age ! Tu es aussi élève là bas non ?

Elle était un peu curieuse de ce jeune homme. Puis ses yeux se posèrent sur sa montre, bon et l'autre là, il se grouillait ou pas ? Elle avait cours dans deux heures ! Tant pis si il se pointait pas, elle laisserait un mot au boss, pour qu'il n'embauche surtout pas un type aussi peu ponctuel ! C'était un scandale ce retard !

HRPG: T'inquiète pas pour le titre ! Et puis si ça c'est court pour un premier post, les miens sont ridicule ^^



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce Mer 13 Juin - 3:20

En seulement quelques instants, Law s’était retrouvé affalé sur l’employée du bar café, qu’il venait tout juste de bousculer et qui ne faisait qu’effectuer son travail. Il n’eut aucun temps pour reprendre ses esprits et pour se redresser qu’elle le repoussa et qu’elle cria sur les individus responsables de toute cette agitation.

« VOILA !!!! C'EST POUR CA QU'ON CHAHUTE PAS DANS UN BAR C'EST DANGEREUX !!! BANDE D’IMBÉCILE !!! VOUS ALLEZ PRÉSENTER VOS EXCUSES AUX GENS QUE VOUS AVEZ DÉRANGE!! ET IMMÉDIATEMENT!!!! »

C’était une belle jeune femme, on ne pouvait le nier. Elle possédait de longs cheveux roses, s’alliant parfaitement avec son joli visage et ses yeux bleus. Néanmoins, avec un simple regard posé sur elle, personne n’aurait cru qu’elle perdrait son sang-froid aussi facilement. Lawrence fut aux premiers abords surpris lorsqu’elle avait commencé à rugir, bien qu’il avait vite prit son air habituel en fronçant en plus ses sourcils, car ses oreilles n’y étaient pour rien mais s’étaient retrouvées souffrantes. Quant aux jeunots, ils furent étonnés mais surtout agacés et devaient probablement traiter la demoiselle de sorcière, dans leur têtes en tout cas. Malgré tout, ils s’excusèrent sans rien dire d’autre, reprenant leurs places comme si rien ne s’était passé et n’hésitant pas à parler dans le dos de la serveuse. Les regards des clients curieux étaient tous dirigés vers cette scène qui pouvait sembler « comique » à certains, mais ces regards furent moins nombreux lorsque tout ceci fut terminé.

« Vous allez bien ? Pas de mal ? Vous êtes nouveau sur L’île vous, je vous connais pas ! » Fit la serveuse avec un grand sourire dessiné sur ses lèvres.

La discrétion de Lawrence devint assez flagrante surtout lorsqu’on sait qu’il n’est pas nouveau. Le fait de se mettre en valeur et d’être une de ces personnes populaires ne l’intéressait pas, autant dire que peu de choses satisfaisaient ce jeune homme. Evidemment, il n’était d’ailleurs pas très ancien, mais la réalité était qu’il est habitant de cette île depuis près de trois mois déjà. Elle reprit d’un ton pour le moins énergique :

« Oh faite moi c’est Joyce McGarden ! Je suis serveuse ici, et accessoirement je suis en troisième année au pensionnat New Age ! Tu es aussi élève là bas non ? »

Il acquiesça, hochant légèrement la tête : « Tu peux m’appeler Law. Je suis aussi en troisième année »

De son sang-froid habituel, il jeta discrètement un œil sur l’horloge présente dans le magasin. Une heure et une dizaine de minutes qu’il devait déjà être présent : c’était sans aucun doute un très mauvais début de carrière. Et la seule chose qu’il avait trouvé à faire à ce propos c’était… de ne pas avoir pu s’empêcher de lâcher un léger soupir et de regarder par la suite sa future collègue :

« A partir de maintenant, je travaillerai avec toi »

Autant dire que cette phrase est une phrase typique de lui. Une phrase courte, mais contenant toutes les informations nécessaires sans qu’aucun détail inutile soit ajouté. Cependant, il faut savoir que Lawrence n’agit pas toujours cette façon là : sa personnalité facilement irrité vous prouvera le contraire. Un côté révélant son côté stupide, simplement.
Pour ne pas plus s’attarder sur le fonctionnement de cet être, ce dernier n’avait aucune idée de ce que pouvait penser cette femme en ce moment même. Et surtout, ce jeune homme avait le culot de ne pas s’excuser pour son retard alors qu’il venait tout juste de la voir s’écrier de colère. Il pouvait donner une image arrogante de lui-même, mais là n’était pas volontaire : bien au contraire, il préférait éviter tout conflit pour travailler dans le plus calme possible. Ce n’était qu’un « détail minime » pour lui, c’est pourquoi il n’y avait pas porté plus d’intérêt.

Le garçon qui avait bousculé Law il y a quelques instants seulement n’avait vraisemblablement pas pu avaler ça et passer à autre chose : sans aucune responsabilité, il attrapa son verre de café encore chaud, qu’il lança vers la fille nommée Joyce, sous les rires insupportables de ses amis.
Les réflexes rapides du nouvel employé ne lui donnaient pas la possibilité de stopper le verre sans que le café brûlant se renverse, mais ils pouvaient faire en sorte qu’il se mette en travers du chemin de l’objet afin de le stopper avec son propre corps. Son bras protégeant son visage pour éviter toute grave blessure, il s’était prit le verre qui tomba misérablement par terre, s’éclatant en plusieurs centaines de morceaux, laissant le liquide se promener sur le sol, comme le sang du bras du jeune homme qui coulait lentement. Les regards du bar entier étaient une nouvelle fois orientés vers cette direction, cette scène.

Visiblement agacé, Lawrence possédait les sourcils froncés et mordillait sa lèvre inférieure. Son but n’avait pas été de protéger Joyce, non. Enfin d’un côté, si, mais lui-même aurait sorti quelque chose semblable à : « Je voulais pas t’entendre gueuler une deuxième fois, mes tympans n’auraient pas pu supporter ».


Dernière édition par Law' M. Clawright le Jeu 14 Juin - 17:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce Mer 13 Juin - 20:50

Aujourd'hui Joyce n'était pas de bonne humeur, elle avait du se lever au aurore, bon d'accord à neuf heure, mais trop tôt à son goût. Bref elle avait du se lever, pour aller accueillir un nouveau au boulot. au final elle s'était retrouvée à bosser, avec soit dit en passant un barman de mauvais poil et des gamins hyper actif, qui mettait un bordel monstre dans la salle. Donc en clair c'est pas son jours, et malgré son optimisme légendaire, rien à faire, cette journée semblait pourrie!
Pour ajouter à son agacement le nouveau barman avait du retard! Elle en était là de ses réflexions lorsque soudainement elle se retrouva à terre, littéralement écrasée par un jeune homme qu'elle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam. Elle se débarrassa de lui sans ménagement, pour laisser exploser sa colère contre ces petits imbéciles heureux, qui faisaient les idiots depuis tout à l'heure. Par la suite, comme toute bonne serveuse elle se rassura de l'état du jeune homme, donc de son client. Elle ne l'avait jamais vu, et pourtant avec un visage pareil, elle l'aurait reconnu ! Elle s'était présentée, comme à son habitude, avec beaucoup de punch. Le jeune homme quant à lui se contenta d'une présentation très courte , et plutôt monotone. Pas le moins du monde perturbée par son ton ou son manque d’enthousiasme, Joyce continuait de lui sourire.

Se rappellant pourquoi elle était venu au bar, la jeune fille regarda sa montre, elle senti de nouveau la colère monter en elle, plus d'une heure de retard !! Elle était censé l'attendre combien de temps l'autre là ! Elle n'avait pas remarqué qu'il avait regardé l'heure. Ruminant sa colère, avec des pensées du genre "Quand il arrive celui je l'incendie !" ou "J'espère au moins qu'il est mort pour être autant en retard, du moins je lui souhaite !", elle bouillonnait intérieurement. Elle avait bien entendu, c'était LUI qu'elle attendait depuis tout à l'heure ? C'était une blague, quand on a une heure de retard, on balance pas simplement, avec une nonchalance pareil, "A partir de maintenant je travaillerais avec toi.". Et S'excuser de son retard non ? Mais il croyait quoi celui là ? Il se prend pour qui franchement !

Elle avait remarqué du mouvement chez les jeunes, mais quand elle compris ce que ce gosse allait faire, il était trop tard pour se décaler, son seul salut fût de se caché derrière ses bras. Elle attendait le choc de la tasse contre elle, puis là brulure du café bouillant, mais rien ne vint. Elle ouvrit les yeux, et Law' était devant elle, il devait pouvoir se téléporter ou un truc du genre ! Elle remarqua bien évidement qu'il saignait. Elle fusilla les gosses du ragrd, son visage était rouge de colère. Elle les attrapa par le col, et les poussa sans ménagement du bar, elle les mis dehors dans les même conditions d'ailleurs!

-Et si jamais je vous revois ici vous allez le regretter, et jvous connais ! Les flics seront informé !

Elle fila ensuite droit derrière le bar, prit une boisson au frigo et la vida cul sec ! Elle se tourna vers Law' le visage rouge de colère. Elle passa devant lui et lui montra la porte du bureau. Elle ouvrit la porte avec violence, et attendis qu'il passe devant lui. Le bureau était simple, il y avait des piles de papiers dans tout les coins, et des chaises servant de vestiaire, ici pas de cadenas, il n'y a jamais eu de vol, et il n'y en auras jamais, le patron à ses méthodes pour surveiller... Bref elle fouilla un instant dans les placard et trouva ce qu'elle cherchait, elle posa sur le bureau la trousse de premiers soins.

-Je vais te soigner, c'est le moins que je puisse faire ... Merci au faite ! Tu remonte dans mon estime, je n'excuse pas pour autant ton énorme retard... mais si tu continue sur cette lancée, je devrais plus t'en vouloir encore longtemps !

Elle avait un sourire joyeux sur le visage, elle ne lui en voulait plus trop en vérité, elle lui était grandement reconnaissante de lui avoir évité les blessures qu'il avait au bras. Dans ces circonstances comment pouvait elle lui en vouloir encore. Enfin bref, elle attrappa doucement le bras de Law', elle observa la plaie, bon ce n'était pas profond, c'était déjà ça, elle montra une chaise à Law' afin qu'il s'asseye, pour qu'elle puisse le soigner. En attendant elle sortie le nécessaire, coton désinfectant, et des pansements.

-Tu viens d'où? Moi je suis de Boston, enfin j'étais, je suis ici depuis que j'ai quinze ans !


Et oui déjà quatre ans qu'elle était arrivée ici, cette pensée la rendait nostalgique, aujourd'hui penser à son arrivée ici la rendait heureuse, tant dit qu'à l'époque elle était dans un état pitoyable, blessée de partout et complétement déprimée, mais depuis elle a tellement de bon moment, et surtout c'est la certitude qu'un tels moment ne se passera plus jamais, qui faisait que chaque moment ici était si agréables et paisibles. Perdue un instant dans ses pensées, elle revint au moment présent, un sourire rêveur sur les lèvres. Des ses yeux d'un bleu profond elle regardait Law', il paressait assez lent, et réservé, alors pourquoi venait il bosser dans un bar ? Peut être une question qu'elle poseras plus, tard, pour le moment il fallait le soigner, et puis elle alalit pas le harceler de question non plus !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce Ven 15 Juin - 17:50

Le simple fait d’avoir été obligé de se trouver un travail ne lui plaisait pas. Ce jeune homme, qui avait paisiblement vécu tel un flemmard durant ces quelques mois sur l’île, devait maintenant gagner de l’argent. Et le seul endroit qu’il ait trouvé n’était autre qu’un bar dans l’un des quartiers de Bemia, Heaven. Il fut par ailleurs lui-même étonné d’avoir choisi un endroit pareil pour gagner son pain, alors qu’il pouvait facilement voler grâce à son pouvoir. Par ailleurs, l’idée d’acquérir des choses en de cette manière lâche et fourbe lui avait déjà traversé la tête, et honnêtement, cela ne lui déplaisait pas vraiment. Ce n’était pas un être du genre malfaisant, ni lâche et fourbe, bien au contraire de cela : il le ferait seulement s’il en était obligé, s’il était vraiment dans une grande misère. Il savait plus que tout que voler n’était pas un acte bien vu, et encore moins de bien, simplement.

La jeune fille avait donc attrapé les individus avec violence et les avait envoyés dehors, sans demander l’avis de personne, en rajoutant en plus une touche de cri. Après ça, elle n’avait pas hésité à partir derrière le comptoir se chercher une boisson et la vider en à peine quelque secondes, tandis que Lawrence lui, observait sans rien dire. Il trouvait ça amusant et cette scène avait eu l’honneur de lui décrocher un petit sourire : le fait qu’il soit assez impassible ne faisait pas non plus de lui un mur de glace, les sourires et les rires n’étaient donc pas exclus chez cet individu. Ses lèvres dessinaient un sourire en coin et son air disait : « Mais sur quelle fille je suis tombé ? ». Ensuite cette dernière ouvrit la porte en prenant soin de la claquer contre le mur, ce qui n’avait pas manqué de surprendre certains clients du bar. Ces clients étaient partagés entre amusement et agacement par ce qui venait de se passer, et certains avaient trouvé cette serveuse légèrement… agressive sur les bords. Soit, celle-ci entra dans la salle qui offrait à Law la vue d’une pile de papier dans chaque recoin de la salle, des chaises – qui servaient aussi de vestiaires – et autres choses du genre. C’était donc un bureau simple, voire même un peu trop simple.

Apparemment, Joyce ne lui en voulait plus vraiment pour son énorme retard. Cela lui évitait des problèmes et par ailleurs, il éviterait donc à l’avenir d’être en retard, surtout après ce qu’il a pu voir. Elle était par la suite partie chercher une trousse de soin qu’elle posa sur le bureau, puis l’avait invité à s’asseoir. Il ne voulait pas vraiment qu’elle le soigne car il préférait le faire lui-même : néanmoins, elle possédait l’air tellement joyeux qu’il ne voulait pas la contredire. C’est avec un sourire sur le visage qu’elle réussit à le faire s’asseoir et qu’elle commença à le soigner.

« Tu viens d’où ? Moi je suis de Boston, enfin j’étais, je suis ici depuis que j’ai quinze ans ! »
« J’viens d’arriver il y a quelques mois et j’ai vécu aux Etats-Unis… »

Le jeune homme se laissait faire, le regard sur le côté. Ce n’était pas l’embarras qui le poussait à porter sa vue ailleurs, mais plutôt qu’il trouvait ça un peu embêtant. Une blessure sur le bras ? Il l’aurait juste nettoyée, puis il aurait été se changer et travailler, tout simplement. Il ne savait pas non plus quoi lui dire et désirait juste se lever pour commencer son service. A peine une minute après, il lui fit signe d’arrêter et se releva, les manches retroussées.

« C’est bon, je ferai avec » fit-il en se tournant vers elle. Il continua : « J'espère au moins que les uniformes sont biens... Ca m’ennuierait un peu de me retrouver avec une robe. » Dit-il la main sur la nuque. Evidemment, il n’avait pas dit ça dans le but d’être drôle. C’était vraiment ce qu’il pensait, car oui, autant dire que ses pensées sont parfois bien étranges.
« Sinon tu m’expliques un peu ? » poursuivit-il en la regardant de ses yeux marrons foncés, tournant parfois au noir.

/* Déso' d'avoir prit autant de temps pour ça, c'est juste que je savais pas vraiment quoi répondre xD */
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce Sam 16 Juin - 11:36

La fureur de la jeune fille était à son comble. Elle avait viré les gamins dehor, sous le regard approbateur de son collègue derrière le bar. Il était vrai que les client de la journée ne l'avait jamais vu. Si ça avait était un soir, il n'y avait aucun doute que son geste aurait était applaudis par les habitués! Mais passons, après la remarque Joyce était partagée entre l'envie de lui hurler dessus, à cause de son retard, et l'envie de le remercier pour lui avoir épargné des blessures ! Elle décida de l'emmener dans le bureau afin de le soigner, c'était la moindre des choses. Lorsqu'il se décida à s'asseoir afin qu'elle nettoie la plaie. Elle lui demanda comme à son habitude d'où venait il. Il précisa simplement qu'il venait des Etats Unis. Elle sentis son cœur s'alourdir. A chaque fois que quelqu'un venait de là bas, elle ressentait ce pincement au coeur. Peut être sa famille allait elle mieux sans elle. Elle n'avait même pas eu de nouvelle de sa mère, elle ne savait pas si elle avait gardé des séquelles depuis ce jours.... Joyce aurait préféré qu'il vienne de n'importe ou, mais pas de là bas, celà faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu des pensées aussi sombre. Restant imperturbable en façade, elle continuait de sourire. Elle s'apprêtait à l'ui demander de où il venait exactement, parce que c'est quand même vachement grand les Etats Unis !! Mais avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, il s'était relevé, et avait déjà rabaisser ses manches. Elle était un peu étonnée, elle n'avait pas finis !! Il fallait encore mettre un pansement ! Puis il enchaîna avec l'uniforme, elle ne savait pas ou il avait vu qu'il y avait des uniforme, elle est en tenue de ville, et le barman aussi! Elle ne pu s'empêcher de rire un peu lorsqu'il parla de robe. En rigolant, elle leva le doigt comme pour lui dire de patienter un instant. Lorsqu'elle réussis à reprendre contenance, elle le regarda, avec un certain amusement dans le regard.

-Ici il n'y as pas d'uniforme, mais une tenue correcte est exigées, Juste pour les filles nous avons un petit tablier pour notre caisse, et les ouvres bouteilles, et autre carnet ! Donc tu peux venir en jean, basket et T-shirt, il n'y a aucun problème, du moment que ta tenue et propre et repassée!

Il lui demanda ensuite de lui expliquer, ben bien sûr qu'elle allait le faire, après tout c'était pour ça qu'elle s'était levée aussi tôt ! Elle se leva à son tours, et retourna dans la salle, et plus précisément derrière le bar. Elle attendit qu'il la rejoigne pour commencer ses explications bien sûr !

-Alors toit techniquement tu n'auras pas à sortir du bar. Et tu auras peux de commande direct, à part celle des clients qui vienne commander au bar bien sûr. Mais nous, les filles, on circulent en salle, pour apporter les commandes et les prendre bien sûr.


elle attrapa une carte du bar et alla directement au page concernant les cocktails.

-Alors ça ce sont tout les coktails, tu va apprendre à faire! Elle attrapa une feuille avec la composition de chaque boissons, voila le détails. Tu as tout ce qu'il te faut derrière le bar pour les réalisers. Juste derrière Louis, il ya les bouteilles entamée et tout les verres, et juste en dessous du bar à nos pieds, les bouteilles d'avances, on as encore des stock à la cave. Ah oui il te faudra aussi faire la liste des courses, au début je t'aiderais, mais après tu devra te débrouiller seul.

Puis soudainement une question lui vint à l'esprit, avait il seulement déjà bossé dans un bar ? Parce que sinon, ils allait devoir veir s'entraîner le dimanche pour l'habituer, à manier les bouteilles, et pour ce qui est des dosages et tout ça ! Son patron ne l'avait pas autorisée à voir son Cv, mais elle pouvait lui demander ! Mais bizarrement elle avait un mauvais pressentiment, elle allait pas devoir se lever tôt dimanche aussi !! Déjà que Samedi elle accueillait des élèves ! Elle sentais que ce Week end allait être charger !

-Tu as déjà travaillé dans un bar... ou pas ??

Elle sentait une angoisse monter en elle. Elle le ferait bien sûr et sans râler. Mais elle avouait aussi qu'elle avait un Week end charger, et que se reposer ce dimanche lui ferait du bien! Mais elle préférait venir l'entraîner plutôt que de passer une soirée de boulot à l'aider. Et en même temps elle était curieuse de lui, après tout ils allaient bosser ensemble, elle voulait le connaître un peu mieux. Mais pas maintenant, elle avait encore du temps avant d'aller en cours, mais elle devait lui expliquer un maximum de chose .



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce Dim 17 Juin - 13:05

« Ici il n’y a pas d’uniforme, mais une tenue correcte est exigée, juste pour les filles nous avons un petit tablier pour notre caisse, et les ouvres bouteilles, et autre carnet ! Donc tu peux venir en jean, basket et T-shirt, il n’y a aucun problème du moment que ta tenue est propre et repassée ! »

Lawrence n’avait évidemment aucune expérience en tant que barman. Il n’avait jamais travaillé dans un tel endroit, et n’avait jamais travaillé tout court d’ailleurs. De ce fait, il s’était seulement limité à ce qu’il avait vu étant petit, dans les séries télés. Ces séries où les barmans avaient des d’uniformes spécifiques et où ils ne servaient pas en jean, ni en basket, ni en T-shirt. Sur le coup, il s’était donc senti stupide, en plus de sa remarque toute aussi idiote. Il ne pu s’empêcher de se demander ce qui lui avait prit de dire une chose pareille : par gêne, il tourna sa tête sur le côté, fronçant les sourcils. Le fait de se sentir idiot lui procurait une gêne qui pouvait lui donner un côté mignon. Joyce se leva et retourna dans la première salle, derrière le comptoir : Law la suivi sans rien dire et l’écoutait avec attention. Oui, avec attention. En réalité, c’était surtout le fait qu’il ne voulait pas faire de bêtises, car il aurait bien pu se passer de ces explications. Elles n’étaient pas barbantes, au contraire, sa nouvelle collègue expliquait assez bien et était gentille et souriante.

Elle lui avait expliqué qu’il n’aura pas à sortir de derrière le bar, et que ce sera généralement les filles qui lui apportera les commandes. Joyce avait continué en lui montrant une liste de cocktails et en lui disant qu’il devra apprendre à les faire, puis avait poursuivit en montrant les bouteilles entamées avec les verres, les bouteilles d’avance mais aussi en lui disant qu’il s’occupera aussi de la liste des courses. « La liste des courses ? » s’était-il demandé. Il cru ne pas bien avoir entendu aux premiers abords, mais c’était bien ce qu’elle avait dit. Il passa ensuite ce fait en continuant de l’écouter, avant de répondre à la question posée.

« Tu as déjà travaillé dans un bar… ou pas ?? » demanda t-elle.
« Non » Il avait répondu sans aucune hésitation. Après tout, c’était vrai : il n’avait juste aucune expérience et il n’allait pas le nier. « C’est ma première fois. »

Cependant, contrairement à celle qui se posait devant lui, il avait répondu en étant à l’aise. Il allait faire de son mieux, - malgré sa flemmardise -, afin d’éviter toutes bêtises à l’avenir. Lawrence pensait qu’elle était déjà au courant de ce qu’il avait fait auparavant, il pensait que son patron lui aurait montré, c’est pourquoi il ne s’était pas attendu avec cette question, qu’il répondit néanmoins confortablement. Il avait aussi pensé à s’entraîner quelque part, voire même dans sa chambre, mais ça, il aurait fallu trouver les ingrédients. Il avait aussi entendu parler (par son nouveau patron) que Joyce pourrait lui donner des « cours particuliers » à propos du travail, un dimanche. Ce dimanche, il n’avait pas vraiment le choix étant donné qu’il ne pouvait rien faire à propos des ingrédients, bien qu’il aurait aimé rester chez lui. C’est en voyant la jeune fille qu’il devait se dire que ce devait être embêtant de s’occuper d’un individu amateur.

« Ce week-end… » il mit encore une fois sa main derrière sa nuque en la regardant « Je peux me débrouiller seul »

Il avait eu l’idée d’aller faire un petit tour à la bibliothèque. Après tout, Law pouvait surement trouver un ou deux livres concernant ce travail. Evidemment, si Joyce insistait, il n’allait pas décliner l’offre : même s’il pouvait apprendre par l’intermédiaire d’ouvrages, il n’aurait jamais pu pratiquer.
Par ailleurs, lui aussi avait bientôt cours, même si c’était une heure après elle.


/* Ah, je pensais qu’il y avait des sortes d’uniformes moi… *inexpérimentée* XD */
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce Dim 17 Juin - 15:57

La question de Law' sur les uniformes, avait fait rire la demoiselle, surtout qu'il avait demandé si il devait porter une robe. Alors bien sûr elle n'avait pu s'empêcher de rire! N'importe qui aurait rit ! Elle repris cependant rapidement contenance, et lui expliqua simplement qu'il pouvait venir comme il le souhaitait du moment que sa tenue était correcte et propre.

Elle fila derrière le bar, suivis par Law' et c'est là qu'elle commença à lui expliquer en gros son boulot, ou trouver le matériel, et ce qu'il aurait à servir, les cocktails était ce qu'il y avait de plus dur, c'est surtout pour ça, qu'elle s'était inquiétée de savoir si il avait déjà travailler dans un bar.
Il lui répondit en toute franchise qu'il n'avait jamais bosser, dans ce secteur. Elle réprima un soupir, après tout ce n'était pas sa faute, elle regarda l'heure, bon elle avait encore un peu de temps ! Elle continua à lui sourire, bof après tout ça pouvait lui faire passer une bonne après midi !
Elle se sentie honteuse, lorsqu'il lui dit que ce Week end il pourrait se débrouiller seul. Son ennuis avait du se voir sur son visage, oui elle avait un Week end charger, mais c'était pas une raison pour ne pas faire sa formation! Elle espérait quand même que son patron avait eu l'intelligence de le mettre au boulot lundi seulement !

Elle soupira de son propre manque de tact ! Elle qui avait espéré, que son sourire n'avait pas diminué. Elle souhaitait de tout son coeur, qu'il ne pensait pas l'embêter ! Pas le moins du monde ! Elle espèrait bien s'entendre avec lui, après tout ils allaient être collègue, et il n'y a peut être qu'ici que sa réserve naturelle s'atténue ! Elle avait déjà vu qu'il pouvait avoir un côté assez mignon quand il est gêné. Elle n'avait cependant pas fait de remarque, elle n'aimait pas qu'on lui fasse remarquer sa propre gêne, alors elle n'allait surement pas le faire aux autres !


-Non, il n'y a aucun problème voyons!! Je suis un peu prise ce Week End, mais,ça ira! Samedi c'est mort, j'accueille des nouvelles, Mais dimanche il n'y a pas de problèmes, enfin vers midi ça t'ira ?


Elle voulait à tout prix se rattraper, mais vu qu'elle bossait samedi soir, venir pour midi, était le maximum qu'elle pouvait faire. Ben oui plus tôt, elle allait être crevée, et franchement elle alalit pas être bon prof ! Ben oui, comme toute personne normal qui n'a pas assez dormis, au réveille elle est irritable, facilement agacée. Ca n'allait être une partie de plaisir, ni pour lui, ni pour elle !
Par la suite elle l'emmena à la cave. oh n'allez rien vous imaginer! C'est simplement que c'est là que son entreposer les stocks ! Elle lui montra donc que chaque chose avait sa place, et qu'il fallait qu'il vielle à ce que les livreurs mettent bien chaque chose à leurs place ! C'était plus pratique pour les courses, et vu qu'il allait devoir gérer son stock, il fallait qu'il fasse attention. Après elle partie dans l'explication des stocks, combien il fallait de bouteille de Whisky, Jus d'orange ect... Elle lui expliqua qu'en moyenne, en un samedi soir, ils utilisaient entre 4 et 5 bouteilles d'alcool, par type d'alcool, sans parler des fût de bière ! Et oui ici on picole !

Une fois le tours de la cave fait, ce qui entre parenthèse avait bien pris une petite demi heure ! Joyce se rendit compte, qu'en faite elle n'avait plus tellement de temps ! Elle fila dans le bureau remettre ses talons, et y laissa ses ballerines, elle attrapa son sac dans le foulée.

-J'ai cours maintenant, il faut que je file ! Elle lui tendit un bout de papier. Tiens mon adresse au cas ou j'aurais un empêchement dimanche ! Mais je pense pas !

Elle s'approcha de lui et lui fit la bise. Oui Joyce est quelqu'un de convivial, elle fila derrière le bar et reproduisit le même schéma avec l'autre barman. Puis elle sortis en lançant un joyeux:

-Bonne Journée, et A dimanche Law' !

Puis elle fila en direction du pensionnat. Alalala avec tout ça elle était crevée, et en retard en plus ! Elle ne courrait malheureusement pas bien vite avec ses talons mais la demoiselle était connu dans le quartiers, et plusieurs remarque fusèrent à cause de sa lenteur, ce à quoi elle répondait par un "Oh ça va !"

/* Xd Ya pas de mal enfin, c'est vrai que généralement ils ont un uniforme, mais là c'est un bar convivial ^^ Sinon m'en veux pas d'avoir couper cours, mais je veux bien enchaîner avec ton entraînement ^^*/



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce

Revenir en haut Aller en bas

La journée commence dès qu'on se lie d'amitié avec le sol || PV. Joyce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Bermia-