New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sois tranquille, notre amité est éternelle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Dim 17 Mar - 1:51

Retrouvailles au coin du feu



Le soir du rancard était arriver, oui il faut bien appelez un chat un chat, un chien un chien et tout ce que vous voulez, la il s'agissait bien d'un rencard et si vous avez des réclamations à faire, c'est au fond du couloir, dernière porte sur la gauche !

Donc je disais que le soir du rencard était arriver, Black était un peu nerveux car c'était une première pour lui... Et si il faisait tout de travers, si il était maladroit.... raaaah les rencards il ne connaissait pas mais rien que le fait de ne pas savoir quoi faire, il savait qu'il n'allait pas aimer, pas du tout. Ce n'est qu'avec l'aide de Matthew qu'il arriva enfin a reprendre un peu son calme, Black lui faisait part de tout les doutes qui subsistaient en lui. Et je ne vous dit pas comment était la tête de Matthew lorsque son fils adoptif lui avait annoncé qu'il comptait se rendre à cette petite soirée organisé par le pensionnat et qu'en plus de ça il comptait s'y rendre avec Lyra et bien Matthew n'eut qu'une réaction, prendre son fils, son ami, dans ses bras comme pour le féliciter ou bien était-ce pour lui montrer qu'il était fier de lui, de ses efforts pour s'intégrer aux autres.

Black était tout beau, pour une fois qu'il sortait, même si se n'était qu'une petite soirée entre étudiant, il portait une chemise blanche légèrement ouverte, un simple jean noire avec un trou au niveau du genoux gauche, parait que c'était très à la mode alors pourquoi pas, et une paire de fine chausse blanche. Il portait également une paire de lunette rectangulaire, pourquoi ? Parce que moi je trouve qu'avec des lunettes Black gagne à être bien plus sexy.
Après quelques pschitt de parfum, il était prêt à retrouver sa dulcinée.

Sur le chemin, son coeur s'enflammait, revoir Lyra l'autre jour avait fait naitre un sentiment qu'il n'avait encore jamais ressentit et ce sentiment était si bon, si agréable que Black en voulait encore et si il le pouvait, faire en sorte que jamais il ne lui échappe. Son coeur palpitait, et Black était tout excité, bien qu'il essayait de paraitre calme et serein, l'intérieur de son corps bouillonnait et son excitation était à son paroxysme. Ce n'est qu'une fois arrivé sur les lieux qu'il redevint de nouveau un peu plus calme, finalement il n'y avait pas tant de monde que ça, pour le moment du moins, il espérait pouvoir trouver son amie sans trop de difficultés.

L'endroit était déjà bien animé malgré tout, plusieurs petits groupes étaient former ou étaient entrain de se former. Certains mangeaient des marshmallow, d'autres poussaient la chansonnette et d'autres groupes, un peu plus calme, discutaient. Black arpentait les groupes uns à uns en espérant trouver Lyra mais elle n'était dans aucun d'eux.
Et si elle ne venait pas... Pauvre Black, pour un premier rendez-vous se prendre un râteau se n'était pas vraiment un souvenir des plus agréable... Non mais attendez, vous penser vraiment que Lyra serait capable de ne pas venir ? De poser un lapin à SON Black Outsider, ne rêvez pas mes mignons cela n'arrivera pas, enfin j'ose l'espérer... *tousse*

Après tout, il était encore tôt et la soirée venait a peine de commencer pour Black. Il s'installa un peu à l'écart du reste des groupes, mais pas trop quand même pour guetter l'arriver de son amie, mais son attention fit très vite attirer par les chansons des autres personnes présente et plutôt que de s'embêter, il se laissa envahir par l'ambiance festive, les rires, les chansons, même l'odeur du bois brûlé vint titiller les sens de notre bel homme, les choses sont tout de suite bien plus agréable lorsque l'ont prend la peine d'y faire attention. Et si tu essayai avec les êtres humain mon petit Black, peut-être que tu deviendrai-tu un peu moins solitaire.

L'arôme sucré des marshmallow vint lui aussi titiller les narines du solitaire, c'est alors qu'il réalisa qu'il avait complètement oublier d'en emporter, tout comme tente et couverture d'ailleurs, bien qu'il ais donner un coup de main dans la journée à tout ceux qui avaient déjà emporter leurs affaires... C'était vraiment stupide de ne pas avoir penser à ça, mais qu'importe Black ne comptait pas rester longtemps de toute manière, une fois que son amie serait partie rejoindre ses amis à elle, Black rentrerait certainement chez lui, laissant Lyra terminer sa soirée avec des personnes bien plus divertissante. Même si on plus profond de son être, il désirait rester avec elle jusqu'au bout.



Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Mer 20 Mar - 21:11

Une soirée géniale, une soirée à discuter, manger des marshmallows mais surtout profiter de la présence des gens que l’on apprécie. Lyra avait commencé sa soirée en compagnie d’inconnus, ce qui lui avait permit de faire de nouvelles connaissances. Elle espérait pouvoir à nouveau rencontrer Joyce dans le pensionnat. Cette fille avait tout de suite plu à Lyra, puis cela faisait un moment qu’elle était sur l’île. Elle pourrait lui en apprendre davantage sur la dite île. Si ca se trouve elles pourraient devenir de bonnes amies et notre visionnaire y croyait fermement. Finalement se rendre à se feu de camp était vraiment l’une des meilleures idées qu’elle avait eut. Surtout quand elle avait reçu une lettre de Jared lui proposant de le rejoindre ainsi qu’Aliénor. Elle avait sauté sur l’occasion, un moment idéal pour passé du temps avec ses amis. Tout ce passa à merveille avec eux, elle n’aurait pu espérait mieux avec ses deux amis. En revanche elle n’aurait jamais cru retrouver Black quelques jours à peine avant le feu de camp. Une retrouvaille qui l’avait replongé dans ses doux souvenirs passés, mais qui avait su réveiller des sentiments qu’elle avait laissé s’endormir.

Elle ne s’attendait vraiment pas à ce qu’il accepte l’idée de passer du temps ensemble, à nouveau. Et surtout à ce qu’il lui propose de se retrouver au feu de camp. Ce fut avec joie qu’elle accepta, mais maintenant qu’elle se retrouvait près du feu une nouvelle angoisse s’était fait sentir. Viendrait-il vraiment ? Elle chassa l’idée qu’il puisse ne pas venir, l’idée venait de lui après tout et il ne lui poserait jamais un lapin. Le cœur léger elle partit à la recherche de son beau ténébreux. Après tout la soirée n’était pas terminé, non elle ne faisait que commencer. Sur le chemin elle vérifia qu’elle n’était pas trop mal habillé, manquerait plus qu’elle soit toute dépenaillé pour son rendez-vous. Car oui il s’agissait bel et bien d’un rendez-vous. Son short de couleur sombre, assortit d’un petit chemisier blanc à manches courtes. Après son inspection vestimentaire et que tout fut en ordre elle continua ses recherches. Son beau ténébreux était assis dans l’herbe, encore plus beau que d’habitude. Et les lunettes qui trônaient sur son nez lui donner encore plus de charme. Notre demoiselle semblait perdre pied en voyant son bel ami.

Sa main se sera su la lanière de son sac, son cœur se bit à battre plus rapidement. Affichant un sourire resplendissant elle se dirigea vers lui d’un pas rapide, en arrivant près de lui on pouvait constater qu’elle courait. Si elle avait pu elle se serait à nouveau jetée à son cou, mais notre charmante demoiselle essayait de se maitriser. Elle ne voulait pas non plus lui montrer que sa principale faiblesse c’était lui, elle aussi avait sa fierté. Arrivé près de son ami elle s’assit près de lui, son sourire magnifique sur ses lèvres.

- Bonsoir, excuse-moi d’être en retard. Mais maintenant je suis toute à toi.

Lyra était toute excitée et son cœur ne faisait rien pour l’aider à se calmer. Elle dévorait son ami des yeux, se ressaisissant elle s’installa un peu plus confortablement. Jetant un coup d’œil tout autour d’eux.

- L’ambiance est à son comble, les gens sont vraiment sympas. Cette soirée est vraiment faite pour passer un super moment. Je suis vraiment contente d’être là avec toi.

On pouvait voir de légères rougeurs apparaitre sur le visage de Lyra. Elle était gêné, oui elle ne savait pas comment réagir face à se premier rendez-vous. Rappelez-vous que c’est tout nouveau pour elle, car notre demoiselle est une cruche côté amour.




Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Sam 23 Mar - 12:35

Chérie, tu es RA-VI-SSANTE !



Et la colombe fit son apparition, elle était venue comme Black l'espérait. Elle était radieuse et pleine de joie, plus souriante que jamais elle s'excusa de son petit retard.

~Ne t'inquiète pas princesse, un retard n'est qu'une chose sans importance, tu es là, je suis là. Que les jeux commencent~
Elle était vraiment belle se soir, pas qu'en général elle soit moche, mais se soir c'était particulier car ils n'étaient pas ensemble en temps que simple amis enfin... Pour le moment ils ne le savaient pas encore, elle surtout.
Le mistral était léger, une brise agréable venait légèrement atténuer les douces caresse des brasiers. Des rires et des chants accompagnèrent la faible mélodie offerte pas les cimes des géants végétaux.

~"Aussi élevé que soit l'arbre, ses feuilles tombent toujours vers la racine."~

Les racines d'un arbre amoureux, le coeur de notre beau ténébreux en était remplis, oui il était amoureux, je vous rabâchent les oreilles avec ça depuis un moment déjà, jeu subtile de ma part et au cas ou vous ne l'auriez pas compris, je vous le dit clairement maintenant.
Il rendit son sourire a la blanche colombe, lui expliquant que le léger retard ne le dérangeait pas au contraire, il venait d'avoir le temps de comprendre un peu mieux l'engouement que procurait les soirées feu de camp organisée par le pensionnat. Faire de nouvelle rencontrer, s’intégrer et décompresser était donc les maitres mots de cette soirée. Pour Black c'était différent, lui il voulait simplement passer un peu de temps avec celle qui fait naitre d'étrange sensation dans son coeur et surtout, comprendre pourquoi... Égoïste ? Possible... Discuter avec elle ne serait pas de refus non plus.

La douce surenchérit, heureuse d'être avec son ami et puis les gens étaient sympa et la soirée était donc parfaite pour passer un bon moment.
Peut-être mais tout ce qui importait pour le jeune Outsider c'était de passer une soirée au calme avec Lyra, il n'en avait que faire des autres.


    « Je suis très content d'être là avec toi moi aussi. J'espère que tu as passé une bonne soirée jusqu’à présent. Et j'espère aussi que je ne vais pas la gâcher, tu sais comment je suis.»

Il accentua sa fin de phrase par un large sourire et en penchant légèrement la tête sur le coter, il ressemblait a un petit enfant ainsi.
Il est vrai que depuis leurs rencontre, Black n'avait pas souvent longuement parler avec elle, il ne discutait qu'avec Matthew en temps normal, mais cette fois il s'était promis à lui même de discuter avec son amie.

    « J'était vraiment surpris de te voir au pub l'autre jour, c'est pas un endroit des plus fréquentable tu sais.»

Il avait un tas de question à lui poser, il voulait savoir comment elle se sentait, il voulait qu'elle lui raconte sa vie à Londre, il voulait simplement entendre le son de sa voix, douce voix qu'il n'avait pas entendue durant deux longues années.
Il plongea son regard dans les deux lumières violette de Lyra, son coeur s'emballait de nouveau et il n'avait qu'une envie, la serrer dans ses bras, être coller à elle, comme un enfant accrocher à sa peluche préférer les soirs d'orages.
Si seulement... Et si seulement... Et puis merde. Il l'enlaça amoureusement.

    « Bienvenue à la maison»
Quel doux moment, si la faiblesse de la blanche colombe était Black, la blanche colombe était sans aucun doute la faiblesse de notre bad boy.

Notre nouvelle maison c'est ici maintenant, ensemble jusqu'à la mort ?





Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Sam 23 Mar - 18:00

Qui aurait cru qu’un feu de camp aurait permis à deux amis de se retrouver, de permettre de passer à nouveau du temps ensemble. La joie qu’éprouvait Lyra était indescriptible, elle se sentait si légère, elle en avait même l’impression de voler. Même si c’est impossible, quoi qu’en y réfléchissant c’était probablement possible vu les dons de certains. C’était une question qu’elle se posait depuis qu’elle avait retrouvé Black. Quel était son don ? Elle lui avait parlé par le passé du sien mais lui n’en avait jamais fait mention. Juste qu’il pouvait être dangereux si on savait bien s’en servir. Cette question effleura de nouveau l’esprit de Lyra juste au moment où elle plongea son regard dans celui du beau brun avant de s’asseoir près de lui.

Son retard ne sembla pas fâcher son ami, elle en fut soulagée. Lyra n’avait pas pu s’empêcher de faire une remarque sur l’ambiance qui régnait sur la clairière. Ce que lui dit Black la fit sourire. Elle le connaissait suffisamment pour savoir que ce qu’il disait été vrai. Mais étrangement elle ne s’en souciait guère, peut-être parce qu’elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour que tout se passe à merveille. La tête que faisait Black n’arrangeait rien, non rien que de le voir comme ça Lyra avait une soudaine envie de lui sauter dessus. Et elle se disait que ce n’était pas la meilleure chose à faire là tout de suite. Non il fallait qu’elle se retienne un minimum.

- Oui tout c’est bien passé, mais maintenant je trouve que c’est le meilleur moment de la soirée. Et je ne m’en fais pas car tout se passera à merveille.

Un sourire coquet sur ses lèvres, un timbre de voix légèrement charmeur. Tout pour lui faire comprendre que rien ne viendrait entacher cette soirée. Pas tant qu’elle serait là, c’était clair et net. Lyra était tout de même surprise par la conversation qu’entamait Black. Lui qui ne disait jamais rien et qui ne faisait que l’écouter blablater pendant plusieurs heures. Lyra se demandait même par moment s’il ne s’endormait pas. Rien que le fait d’y repenser cela faisait sourire Lyra.

- Je n’avais pas l’intention d’aller dans ce pub à la base, je me promenais en ville. Et comme je ne connaissais pas le coin j’en ai profité pour visiter si on peut dire ça comme ça. Puis la pluie ma surprise et j’ai foncé dans le premier endroit qui semblait ouvert.

Lyra rigolait doucement de sa bêtise. Elle aurait pu risquer gros, et par sa faute Black aurait pu prendre cher aussi. Et elle s’en voulait de l’avoir mis dans une mauvaise posture. Ce jour là elle aurait du rester sous la pluie. Comme elle le faisait dans Hyde Park, laissant la pluie la trempé jusqu’aux os. Les gens la prenaient pour une folle à rester sous la pluie sans bouger. Mais elle avait ses raisons à agir de la sorte.

- J’aimerais comprendre… Tu dis que c’est un lieu peu fréquentable et pourtant tu y étais également. Qu’as-tu à dire pour ta défense ?

Elle le regardait les yeux légèrement plissés, un sourire en coin, comme si elle menait une petite enquête à son sujet. Sans même comprendre ce qui lui arrivait quelques secondes plus tard Lyra se retrouvait dans les bras de son beau mâle. Sentant la chaleur corporel que dégagé son ami, sans parler de son parfum. Tout était là, tout pour pouvoir prendre son pied. Lyra avait vraiment envie de voir jusqu’où mènerait cette soirée. Elle se laissa totalement aller dans les bras du ténébreux. Oui ici elle se sentait chez elle, Black était là et elle avait enfin réussi à se faire des amis. Lyra n’en demandait pas plus, pour l’instant. Il se pourrait bien qu’elle aspire à tout autre chose dans l’avenir et une chose était sur il en faisait partit.

- Se serait bien que je revois ton père, je suis sur qu’il n’a pas changé.

Lyra avait un bon souvenir de Matthew et elle ne pensait pas qu’il ait pu changer. Elle adorait aller chez eux et à chaque fois ils partaient dans de grande conversations alors que Black préférait bouder dans son coin. Enfin pour elle il boudait, soit sur le canapé à marmonner comme un gamin.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Dim 24 Mar - 15:50

Une jeune femme un peu trop curieuse



La douce Lyra avait passée une super soirée jusqu'à présent et elle était persuadée que maintenant cela allait être encore meilleur. Oui meilleur, car elle était avec son homme maintenant.
Le petite sourire et le ton séduisant qu'elle venait de prendre plaisait beaucoup à Black, maintenant c'était enfin une vraie femme. Cette jolie demoiselle était pleine de défauts mais Black lui trouvait ça attendrissant, cette façon qu'elle avait de bouder, la vilaine manie qu'elle avait de parler pendant des heures sans jamais s'arrêter, son appétit d'ogresse et bien d'autres encore, tout ça n'était que des parties insignifiante pour le plus jeunes des enfants Outsider. A coter de ça, ce qui faisait vraiment fondre le jeune homme était la gentillesse et la joie de vivre de son amie, contrairement à lui elle adorait rire, s'amuser et quand elle commence à partir dans ses délires personnelle, c'est le comble bien que Black, par le passé, lui rabâchait les oreilles assez régulièrement avec ça, lui répétant sans cesse de faire attention et ce à chaque fois qu'il était avec elle, aurait-il honte ?

Lorsque le jeune homme aborda le sujet du bar, elle lui répondit au taquet en rigolant légèrement de sa bêtise. Black lui rendit un sourire forcé, avait-elle conscience du danger auquel elle avait été exposée ? Enfin passons il n'y avait pas eu de conséquences grave, juste une belle monté d'adrénaline... Et en récompense un doux baisé plein d'amour.
C'est avec les yeux a moitié clos et un sourire en coin qu'elle surenchérit, le quartier n'était pas des plus fréquentable et pourtant notre héros s'y trouvait lui aussi et la belle ne manquait pas de lui faire remarquer. Black détourna le regard, comme un enfant que l'on venait de surprendre en train de voler une sucrerie.

    « Touché... Il faut croire que je ne suis quelqu'un de fréquentable. »
Comme attiré par les bourgeons violet de son amie, il y replongea son regard.
Elle dit ensuite qu'elle aimerait bien revoir le père de Black, bien sûr elle parlait de Matthew et n'avait jamais entendu parler de Marc Outsider, un père adorable... Non je plaisante.
Le beau ténébreux s'allongea dans l'herbe, silencieux. Il espérait que Lyra lance un autre sujet de conversation mais elle restait elle aussi muette, se contentant de le fixer avec ses yeux de beauté fatale. Black pris une énorme bouffée d'air avant de se lancer.

    « Écoute, je vais pas te mentir... Mon père n'est pas, ma mère non plus... Mon frère et ma soeur c'est pareil. Sa fait 12 ans que nous sommes séparer. »
Les yeux river sur le ciel obscure, il n'osait pas regarder son amie. Il se contenta de lui prendre la main, comme pour lui dire: "Je t'ai menti mais s'il-te-plait, ne t'en vas pas". Et il ne voulait pas qu'elle parte, il se sentait bien avec elle, cette présence féminine qu'il absente pendant toute son enfance était enfin là, l'amour que sa mère et sa soeur ne lui ont jamais donner était enfin là, par le biais de Lyra.

En sachant ça, était-ce de l'amour qu'il ressentait, voyait-il en Lyra une petite amie potentiel ? Ou bien était-ce simplement un amour naissant entre frère et soeur ?







Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Jeu 28 Mar - 17:48

Notre visionnaire était ravie, elle avait pu rejoindre son beau ténébreux. Une fois installée ils avaient commencé à discuter. Black lui avait tendu une perche, Lyra ne put que la saisir et répondre avec amusement. La réaction de Black fit sourire notre demoiselle, un sourire de triomphe comme pour signifier qu’elle avait gagné. La manière dont il avait de s’exprimer faisait littéralement fondre la demoiselle aux cheveux rose. Il était si craquant en faisant cette bouille. Quelqu’un de pas fréquentable ? Lyra était amusé à cette idée là, elle trouvait ça bien excitant de côtoyer un homme qui n’est pas du tout fréquentable, homme dont elle est amoureuse. Lyra avait par la suite changé de sujet, préférant opter pour un sujet plus tranquille. Enfin c’est ce qu’elle croyait, elle se trompait. Black s’allongea dans l’herbe, elle le regarda avec interrogation, ne s’attendant vraiment pas à ce qu’il s’apprêtait à lui dire. La surprise se lisait clairement sur son visage. Comment réagireriez-vous à sa place ?

Elle qui croyait que Matthew était son père biologique, même si il n’y avait pas vraiment de ressemblance physique. Mais elle n’en avait jamais fait le rapprochement. Son ami ne lui avait jamais parlé de sa vie d’avant, surtout après qu’il soit arrivé à Dunnet. Et ce qu’il venait de lui dire la frappa de plein fouet. Matthew n’était pas son père, il était séparé de ses parents depuis 12 ans. Mais pourquoi donc ? La curiosité se fit présente une vague de questions fit son apparition. La main de son ami vint prendre la sienne. Tout en la serrant Lyra s’allongea à son tour à côté de Black, cherchant comment s’y prendre. Après tout il ne voulait peut-être pas en parler. Lyra était tiraillé entre sa curiosité et l’envie de son ami. Elle aurait pu lui en vouloir de ne lui avoir jamais dit tout ça, ou qu’il ne lui ai pas dit plutôt. Mais non ca ne lui était même pas venu à l’esprit. Peut-être parce qu’elle n’arrivait pas à être rancunière envers lui.

- Pourquoi tu me l’as jamais dit auparavant ? Tu ne me faisais pas assez confiance ? Ou tu ne voulais tout simplement pas en parler ?

Elle voulait au moins savoir pourquoi il ne lui en avait jamais parlé. Elle était en droit de savoir non ? Mais dans le fond ce qui comptait ce n’était pas de savoir qui était sa famille. Il lui en parlera un jour ou l’autre c’est ce qu’elle espérait. Mais s’était de savoir si il était plus heureux ainsi, sans sa véritable famille.

- Si tu es plus heureux sans eux je pense que c’est tout ce qui compte. Le reste n’a pas tant d’importance que ça si ?

Lyra regardait les étoiles songeuse, il devait avoir tellement d’autres secrets à son sujet. Des secrets qu’elle aimerait beaucoup découvrir. Elle décida de changer de sujet elle se mit sur le côté le regardant avec son éternel sourire.

- Bon et sinon qu’est-ce que j’ignore encore à ton sujet ? Tu es marié et tu as déjà 2 enfants ?

Lyra se mit à rigolé doucement, elle voulait détendre l’atmosphère après être partit sur un sujet quelque peu difficile. Il se pourrait très bien que Black préfère ce changement de sujet au final. Elle verra bien par elle-même. Le regardant attendant une réaction de sa part.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Sam 30 Mar - 13:23

Une demi vérité



Black n'était pas des plus à l'aise en parlant de lui, normal car il n'était pas du tout habituer. La plus part du temps, il se contentait d'écouter son amie lui parler pendant des heures, sans jamais l'interrompre et cette fois-ci c'était à son tour de parler.
Outsider avait l'impression de subir un interrogatoire, pourquoi n'avait-il jamais pris la peine de parler de son passé avec Lyra, pourquoi ? Pour Black, la réponse était toute simple, Lyra ne lui avait jamais demander. Il se contenta simplement de lui répondre par un léger haussement d'épaule, laissant encore un doute planer autour de se mystère, ne voulait-il pas lui en parler ou alors était-ce parce que elle ne lui avait jamais demander ?

Plus heureux sans eux... Certe Black avait eut une toute autre vie avec Matthew mais ne nous voilons pas la face, même si le cadet Outsider adorait Matthew presque autant que son amie à la tête rose, les choses n'étaient tout de même pas pareil. Rien ne remplace l'amour d'une famille, rien... Et la vraie famille de Black n'avait jamais rien éprouvé d'autre que de la méchanceté et de la peur lors des dernier instants passer en compagnie du plus jeune du clan.
Il avait été heureux... Mais dans une moindre mesure.

    « J'ai été heureux, c'est clair mais... Mais j'aurais bien voulus recevoir autant d'amour de la part de ma famille... De ma soeur et mon frère au moins... Mon père était et est certainement encore un homme très occupé pas son travail, tout comme ma mère »
Black essaya tant bien que mal de contenir les larmes mais, c'est avec le regard humide qu'il continua.

    « Le souvenir que j'ai de ma mère, c'est une superbe femme pleine d'assurance mais trop occupée pour assurée son rôle de mère de famille... Et mon père ne jurait que par mon ainé, Danny. »
L'émotion devint plus forte que la volonté du jeune homme, de fine larme discrète et cristalline coulèrent le long de ses joues, les yeux fixer vers l'infini il avait envie de continuer, de se vider entièrement de toutes cette tristesse secrète qu'il gardait en lui depuis de nombreuse années.
Il se ressaisit tant bien que mal, laissant toutes les foutues émotions de coter car après tout il ne voulait pas gâcher la soirée de son amie et il savait pertinemment que si il continuait elle finirait par fondre en larme elle aussi.

La remarque de la jeune femme, pour détendre l'atmosphère fit sourire notre beau ténébreux, lui marié et des enfants ? La bonne blague.
Il se retourna pour fixer son amie, un léger sourire en coin. Qu'était-il en train de préparer ? Son machiavélique cerveau était sans doute en train d'établir un stratagème pour berner la petite Lyra. Le plan était parfait !

    « Et bien très chère, je ne pensais pas que vous mettriez si peu de temps pour découvrir mon terrible secret... Sauf que je n'ai pas deux enfants mais trois... Par contre je ne suis plus marié, malheureusement »
Il continuait de la fixer avec un sérieux sans pareil, il avait vraiment l'air convaincant le saligaud.

~ Très chère Lyra, si seulement tu savais ce que je te réserve pour la suite. ~
Il attendait la réaction de la jeune femme avec excitation, tout ce qu'il voulait c'est qu'elle boude, elle est tellement craquante lorsqu'elle tire la tronche.
Dans la tête de notre beau Black, la suite était déjà toute tracé, sa douce allait se mettre a bouder et la, se sera le moment idéal pour passer à la vitesse supérieur.






Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Lun 1 Avr - 19:15

Une soirée en charmante compagnie, une soirée qui devait se dérouler à la perfection. C’était ce qu’elle espérait et pourtant. Elle ne pensait pas qu’en faisant mention de Matthew elle apprendrait qu’il n’était pas le père biologique de Black. Une autre famille, un frère, une sœur. Des parents trop préoccupés par leur carrière que pour leurs enfants. Elle se demandait pourquoi elle n’avait pas été au courant plutôt de tout ça. Aurait-elle du le deviner ? Ce n’est pas le genre de chose que l’on soupçonne et encore moins que l’on découvre en un claquement de doigt. Elle regrettait d’avoir amené ce sujet sur le tapis, elle le sentait très bien. Surtout elle l’entendait dans la voix de Black, quelque chose n’allait pas. Elle avait eu plus de chance que lui dans son malheur. Même si ses parents n’étaient plus ils avaient toujours été là pour elle. Et l’amour fut toujours au rendez-vous. Le plaindre ne ferait rien, de toute manière se plaindre n’apporte jamais rien. Elle le savait très bien, elle qui aime se plaindre de temps à autre. Elle avait beau chercher une quelconque réponse à tout ça dans le ciel noir clairsemé d’étoiles, rien ne lui vint. Elle laissa plutôt sa franchise prendre le pas sur tout ce qui l’entourait.

- Tu sais même si tu n’as pas eu l’amour tant désirer dit toi que tu n’es pas seul. Qu’il te reste toujours quelqu’un qui t’aime vraiment et sincèrement. Si ce n’était pas le cas il ne serait pas resté aussi longtemps près de toi.

Ce n’était pas à coup sur ce qu’il désirait entendre des lèvres de la visionnaire. Mais elle ne voyait pas quoi lui dire d’autre, préférant lui dire ce qu’elle pensait au fond et non se confondre dans de belles paroles vaniteuses. Puis ce n’était pas du tout le genre de notre demoiselle. C’était pour cette raison qu’elle avait tant bien que mal essayé de changer de sujet de conversation. Essayant l’humour, la pauvre n’avait pas idée que cela se retournerait contre elle. Black souriait, mais vous savez ce petit sourire en coin qui peut bien cacher toute révélation. Sans parler du sérieux avec lequel il s’exprima. Le sourire sur le visage de la demoiselle s’effaça littéralement, laissant un visage neutre de toute émotion. Essayant de comprendre si il la charriait, ou si il disait vrai. En un sens c’était possible, deux ans de séparation du jour au lendemain, sans la moindre nouvelle. Non ce n’était pas possible ! Lyra avait beau tout retourner dans tous les sens. Ce n’était pas possible, il ne supportait personne et il n’y avait eu qu’elle durant toute leur enfance. Elle avait mis suffisamment de temps comme ça pour l’apprivoiser et qu’il supporte sa présence et ses bavardages incessant.

Alors en à peine deux ans de temps il aurait eu le temps d’avoir une copine avec qui il se serait marié et avec qui il aurait eu trois enfants ? Il se foutait littéralement de sa gueule et cela vexé Lyra. Oui ! Ca l’agacé car à peine retrouvé qu’il recommençait déjà à la taquiner. Même si elle aimait cette forme d’attention qu’il lui donnait là ce n’était pas le moment. Elle tourna la tête la mine boudeuse. Elle allait lui faire payer son affront.

- Ca ne m’étonne pas, j’ai moi-même pas perdu de temps en arrivant ici…

Laissant sa phrase en suspend, attendant une quelconque réaction de sa part. Après tout ce qui s’était passé dans les cuisines avec Daisy n’était pas anodin. Même si pour Lyra se fut plus une expérience qu’autre chose. Et encore notre pauvre fille n’y connaissait rien de plus. Elle restait toujours une bille dans ce domaine. Elle voulait lui rendre la monnaie de sa pièce mais elle savait qu’il était plus fort qu’elle a ce jeu. Il gagnait à chaque fois mais cette fois elle compte lui rendre la tache difficile.

Ps : Navré c’est médiocre T.T



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Lun 1 Avr - 22:23

Vilain mensonge saupoudré d'une douce vérité



La soirée se déroulait à merveille, Lyra et Black étaient légèrement en retrait des festivité mais assez proche pour pouvoir en profiter malgré tout.
Black venait de parler d'une partie son passé avec Lyra, lui qui d'habitude est si secret sur lui-même. Un léger malaise venait de s'installer entre nos deux amis, vraiment léger mais assez étrange pour faire douter le ténébreux Black, avait-il bien fait ou aurait-il mieux fait de se taire comme à son habitude.

La visionnaire avait raison, il n'était pas le seul à ne pas avoir reçu l'amour désiré, mais à qui faisait-elle allusion, Danny et Celeste ? Et c'est vrai, Matthew n'était jamais partis et n'avait fait aucune allusion sur le sujet, au plus profond de lui Black savait que si il y avait bien une personne sur laquelle il pouvait compter, si jamais il avait besoin d'une épaule pour pleurer, d'un esprit sage pour le guider, Matthew serait là, toujours et à jamais.
Matthew aimait Black, Black l'aimait en retour, un amour fraternel intarissable, inépuisable.
Black tourna la tête vers son amie, il voulait capter son regard mais lui semblait absent et il ne tenait sa main.

La seule personne qu'Outsider chérissait plus que Matthew était cette jeune femme au cheveux rose, cette même jeune femme qui venait de lui fendre le coeur, elle n'avait pas perdu de temps, visiblement elle avait déjà quelqu'un dans sa vie... Elle venait de l'avouer, au grand damne de Black qui venait encore de la taquiner, la fois de trop...
Une scène tragique se déroulait dans la tête du jeune homme, cette même scène vécue deux ans plus tôt... Déchirure.

~ Pieux. Qui écorchent le fer. Claque. Fragmentation. Diverses. Variées. Chocs. Violents. Mais, on ne s’en rend pas vraiment compte. Ce qui en découle est si beau. Qui aurait cru à tant de violence de sa part ? N'as-tu donc pas honte Blanche Colombe ? ~

Il ferme les yeux un instant et s’arrête de penser. La mélodie lui revient en mémoire. Il aimerait la chanter mais en est incapable. Le mécanisme est déjà brisé... "Je...t'aime" trop tard petit, elle est déjà partie.

"Je veux sentir ton odeur à chaque pas, je veux t'entendre rire, je veux sentir ton souffle chaud sur ma peau. Je veux te sentir sur mon oreiller, entre mes draps. Tu est une partie de moi. Imprimée. Un souvenir impossible à chasser.
Sans toi, les jours passent sans vraiment passer. Je comprend sans comprendre, attend sans attendre... Je respire... Notre ? Oxygène.
Je n'avais envie que d'une chose, sentir ton odeur fruitée, j'ai pensée à toi.
Tu sais, je n'aime pas la tournure que prend mon esprit... Et les peurs qui s’affolent autour de moi m'effraient. J'ai peur mais... J'ai décider de faire autre chose... Chasser le noir et t'ouvrir ma fenêtre. Ensemble, la haut. Tu me donne des ailes. Sans toi le monde est vide, il n'y a pas de nuage dans le ciel.

Oh, sa sent les fruits rouge... Et la violette... C'est drôle, deux odeurs qui ne sont pas du tout compatible avec mon état, moi je suis seul dans mon trou... Et cette odeur m'attire vers le haut, elle m'emporte et m'irradie d'une douce lumière. Tu me fait vivre petite Colombe...

Maintenant les lumières s'éteignent. Irréelle. Je reste aveugle...

NON !"


Retour à la réalité, Colombe es-tu là ?
Le jeune Outsider se redressa, il était maintenant assis en tailleur. Son regard déterminé était attirer par le feu profond qui brûlait un peu plus loin.
C'est avec le coeur brulant, flambant d'illusions qu'il se lança, plus rien à perdre.

    « L'autre jour, je t'ai fait comprendre que tu était la seule femme qui comptait réellement pour moi. »
Il se retourna vers sa dulcinée, approchant lentement son visage vers cette dernière.
Avec délicatesse il lui caressa lentement la joue avec le pouce, la moitié du chemin était fait... D'un mouvement lent il dirigea sa main vers la nuque de Lyra, lui faisant ainsi faire lentement la seconde moitié du chemin et juste avant que leurs lèvres ne se touchent pour la secondes fois depuis leurs retrouvailles, il murmura...

    « Je t'aime Lyra... »
Les dés étaient jeté, il était hors de question de faire machine arrière.






Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Mar 2 Avr - 21:03

Lyra ne s’attendait pas à ce que l’humour employé puisse se retourner contre elle. Le sérieux dont Black avait fait preuve avait eu l’effet d’une claque. Elle avait prit le temps de réfléchir et d’analyser ce qu’il venait de lui dire au lieu de partir au quart de tour. Et pour une fois cela jouait en sa faveur. Black gagnait à chaque fois à ce jeu là, il en était le maitre. Etrangement aujourd’hui cela se retournait contre lui. Notre petite Lyra était ravi de lui avoir cloué le bec, certes c’était faux mais il n’était pas censé le savoir non plus. Elle était fière d’avoir réussi son coup, Black s’était redressé Lyra le regardait du coin de l’œil. Il lui rappela les paroles qu’il avait eu à son intention lorsqu’ils s’étaient retrouvés. Lyra sentit son cœur se serré, une sensation d’étouffement, une douce sensation qui lui plaisait. Elle le sentit s’approcher, elle le regardait pleine d’appréhension. Son sang battant contre ses tempes, un frisson parcourant son corps. Lyra adorait le contact de sa main sur sa joue, ce furent les quelques mots qu’il prononça qui firent cogner son cœur contre sa poitrine. Les joues rouges elle se laissa aller, ses lèvres contre celles du beau ténébreux.

C’était si bon, si enivrant, à tel point qu’on ne voulait pas que cela cesse. Que cela dur éternellement, au début tout est beau, tout est rose. Mais depuis qu’elle l’avait connu il avait su lui apporté ce qu’il lui manquait. Pour rien au monde elle ne ferait machine arrière. Elle attendait ça depuis si longtemps, elle n’était pas prête de le laisser s’en aller à nouveau. Quitte à le coller et a en devenir insupportable. Le baiser finit par prendre fin, Lyra regardait Black avec une certaine admiration.

- Après ça je ne suis pas prête de te lâcher d’une semelle.

Elle souriait, les joues encore rouges par les évènements qui venaient de se dérouler. Elle reprit calmement son souffle essayant de calmer les battements affolés de son cœur avant de s’exprimer.

- Tu sais je te taquinais quand je disais que j’avais pas perdu de temps… je voulais juste… Comme tu as essayé de me faire bisquer bah j’ai voulu faire pareil…

Lyra était gêné de lui avouer, mais elle ne pouvait pas lui mentir plus longtemps. Après tout elle avait eu sa victoire c’était bien la première fois qu’elle le battait à son propre jeu. Elle se colla à lui, profitant de la chaleur qui émanait de son corps, sans parler de son parfum qui la rendait encore plus folle de lui.

- J’ai failli te croire, j’avais même envie de te cogner sur le coup. Mais ca me ferait mal d’abimer un aussi joli minois… Puis je me vois mal m’en prendre à la personne que j’aime… J’ai pas envie de te perdre une nouvelle fois…

Cela lui avait couté assez cher, qu’importe leur dispute, la raison de cette dernière. Elle s’était retrouvée seule, même si Albert avait été présent l’absence de Black fut le plus dur. Surtout lorsqu’on se rend compte que cette personne représente bien plus que cela. Elle s’en était voulu, c’est seulement en quittant Dunnet qu’elle comprit ses sentiments, qu’elle l’aimait et ce depuis un bon moment. C’est souvent dans ce genre de moment qu’on comprend pourquoi on était jaloux de tout ce qui approché. Impatient de revoir la personne, envahit par cette joie incommensurable.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Mer 3 Avr - 11:06

Miroir mon beau miroir



C'était l'histoire d'un jeune homme, et lui dans le froid soir, ne veux plus de futur, plus d'espoir dans cette aube clair-obscur. Il s'est vu dans un miroir.
Il était comme elle. Mais il n’était pas comme elle. Il la regardait comme on regarderait son reflet dans un miroir. Yeux violet. Peau blanche. Génétique inappropriée. Même tare. Le brun contre elle, ses pupilles étaient rivées dans ses jumelles. Juste en face. Violette. Dévorantes. Fantastique. Fantastique…
Et puis, autre chose.


Que ferais-tu seul ? Sans elle. "Rien, elle ne me lâche plus d'une semelle" Que ferais-tu si elle t’abandonnait là, seul, dans cette clairière sombre et froide ? Que ferais-tu mis à part te laisser mourir ? Que ferais-tu si elle décide que tu ne vaux la peine qu’elle perde son temps ?

Silence

...


"TA GUEULE !"

Elle s’avance, tout compte fait. Vers toi. Les yeux fermés, elle est aveugle ? Pauvre petite elle perd son temps avec toi, elle ne te connais pas... Tu est fait pour vivre seul. Tocard !

Toutes ces années ils avaient cherché, toutes ces années ils avaient vécu et sans le savoir c'étaient inspirés de la plus belle des musiques pour leurs œuvres. En réalité, ils auraient juste du écouter leurs cœurs pour l'avoir leurs Graal.
Crowley, Outsider... Nouveau couple ? j'en ai bien peur mes agneaux... Ils ne sont plus libre mais, ne pleurez pas la roue peux encore tourner.

Je te taquine, tu me taquine... Je le sais, tu ne peux rien me cacher... Mais toi, tu es comme un jouet, un jouet rose pour bébé. Le bébé ? Moi.

    « C'est dommage, j'aurais aimer me battre pour toi. »
Mais... Tu le fait déjà tocard

Il déposa son doux regard sur elle, coller ensemble comme deux siamois.

    « Mes enfants vont être heureux, tu sera une gentille belle-mère j'espère. »
Immonde petite peste, il ne t'aime pas... La preuve il te nargue encore !

Black esquissa un sourire, bien sûr qu'il plaisantait.
Une colombe en furie, F.U.R.I.E. Alors comme ça elle était sur le point de cogner son mâle, son lion, son amoureux... Impulsive ? Soupe au lait ?
Il l'enlaça d'un bras, déposant sa main sur la taille de son amie.
Il était à son aise.

~ Vous êtes-vous déjà posé la question ? Quel genre de criminel êtes-vous ? Vous n’avez rien fait de mal ? En êtes-vous réellement sûr… ~

C’était une chanson qui parlait de deux gamins courant à travers la campagne. Sous les cerisiers en fleurs, l’un l’a prit par la main, lui demandant s’il voulait être son ami…

...

Un genre enfantin, illusion d’un monde parfait. Pays des contes et merveilles, où rien ne peut arriver. Pays où le bien ressort toujours vainqueur, pays des songes et des merveilles. Pays illusoire, pays chimérique, pays tout en vous tenant la main, vous mènera à votre fin…

...

Homme au cœur fendu, seul, se croyant châtié de tous. Continuant sur sa voie sans savoir pourquoi il arpente encore ce repère inconnu. Il a perdu pourquoi il existait, il ne sais plus pourquoi il est ici, d’ailleurs, il ne l’a réellement jamais su. Il marche, regardant les Autres, mais les Autres ne posent pas un œil sur lui.

...

Quidam démantelé songeant à elle, encore une fois. Elle qui l’a abandonné, elle qu’il a tant aimé en secret. Il s’apprêtait à grimper à son balcon, lui offrir une rose rouge en guise d’amour éternel.


Il se colla d'avantage à sa colombe, amoureux, séduit, satisfait.
Sentiment d'aise, sentiment d'amour, manipulation ? Pourquoi est-ce si difficile de s'ouvrir ?
Difficile ? Non... Risquer ? Oui... Peur d'être ridicule alors ? Possible.

Le ridicule ne tue pas. Oui et non. Je ne comprend pas. Il est compliquer. Tu le comprend ? Parfois. Il l'aime ? Oh oui et moi je n'aime pas ça... Je n'aime pas être torturé. Que compte-tu faire ? L'apprivoiser... Cohabiter. Mais si il t'oublie ? Silence macabre...

    « Lorsque tu es partie, j'ai réaliser... Que tu comptait énormément. Mais je n'aurais jamais imaginer ça, notre baiser... Tout quoi. Enfin, je l'espérait mais... »

Suspension...
Mais quoi ? Parle bon sang, elle t'écoute et c'est une des seule personnes pour qui tu as de l'estime, elle t'aime, tu l'aime... Ressaisit toi mon gars, la laisse pas partir une nouvelle fois. Oui elle ne veux pas te perdre... Mais ne soit pas un boulet pour elle.








Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Sam 6 Avr - 10:25

"
Que de rebondissement en cette magnifique soirée n’est-il pas ? Et pourquoi pas un petit jeu du chat et la souris ? Chacun se cherchant l’un après l’autre. Pire que des enfants. Malgré les apparences et ce que l’on peut bien croire, tout ceci plaisait à Lyra. Lui rappelant ainsi de bons souvenirs en compagnie de son ami. Déjà plus jeune ils se cherchaient, dans ces moments là Black était tout de suite un peu plus loquace. A croire que taquiner son amie lui plaisait vraiment. Lyra était ravi de voir quand seulement deux ans de temps il avait changé. Peut-être pas du tout au tout. Mais rien qu’à voir les efforts qu’il avait fait depuis qu’ils s’étaient retrouvés prouver qu’il avait bel et bien changé non ?

Ce qu’il lui dit fit sourire notre visionnaire, se battre pour elle… Elle n’y avait jamais pensé. En y réfléchissant bien, elle n’hésiterait pas à se battre bec et ongle pour son beau ténébreux. Quand on la connait on sait très bien qu’elle n’est pas du genre à baisser les bras, à s’avouer vaincu dès le premier round. Au contraire elle est déterminée, capable de faire des dégâts. Et Black lui aussi était comme ça ? Elle aimerait bien le voir en action juste pour savoir jusqu’ou il était près à aller pour elle. C’est pour ça qu’elle rajouta avec humour.

- Si tu y tiens tant que ça je peux te trouver un adversaire…

Elle ne put s’empêcher de jubiler, trouvant tout ceci assez cocasse. Lyra ne put s’empêcher de réprimer en sourire en l’écoutant parler de ses fameux enfants. Elle ne s’imaginait pas avoir des enfants, tout du moins pas maintenant. Mais avec Black…l’idée ne la dérangé pas du tout… Elle se ramena rapidement à la réalité ce n’était pas le quart d’heure de penser à ce genre de choses. Puis ils avaient le temps après tout non ? Elle ne voulait rien pressé, pas après deux longues années loin l’un de l’autre, préférant profiter pleinement de son aimé. A nouveau elle fit preuve d’humour, un humour très fin…

- Il se pourrait que je me comporte comme un dragon avec tes enfants…

Oui vous savez cette horrible marâtre qu’on compare à un immonde dragon avide de sang et cruauté. Même si Lyra voulait se trouver méchante cela ne durait pas bien longtemps. Excepté ceux qui l’avaient profondément déçu. Là elle se montre rancunière comme pas deux et se montre très méchante quand il n’y a plus de possibilité de non retour.

Mais tout ceci n’avait pas d’importance à l’heure actuelle. Se laissant emporter par ce doux sentiment qui est l’amour. Adorant le contact des mains de Black sur son corps. Laissant un petit silence s’installer, pas de ceux qui rendent mal à l’aise ou que l’on trouve longuet. Elle trouvait tout ça bien apaisant, cette soirée tant attendu, rêvé même. C’est déjà arrivé à Lyra de rêver de son beau ténébreux c’était plus fort qu’elle. Mais je ne vous raconterais pas la teneur de ces fameux rêves petits curieux ! Le silence ce brisa, les paroles de Black raisonnaient dans son esprit. Un peu comme un écho perpétuel. La première partit lui plaisait mais… Oui ce fameux mais, qu’est-ce qu’il foutait là vous pouvez me le dire ? Il ne compte pas lui trouver un prétexte à la con non plus !

- Mais quoi ???

L’angoisse naissant à nouveau au creux de son estomac. Une légère envie de l’étriper et de le secouer comme un prunier en lui disant : "Qu’est-ce que tu racontes pourquoi mais ????". Autant dire que notre charmante tête rose commencé à se gratter la tête. N’ayant pas envie d’avoir une autre mauvaise surprise. Même si ce n’était qu’un petit jeu entre eux elle ne voulait pas que cela vire au drame. Elle se voyait mal avoir le cœur brisé en mille morceaux maintenant alors qu’elle vivait un amour naissant.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Sam 6 Avr - 17:02

Sombre envole, nouvelle existence



"Tu sais, c’est comme chercher de l’air dans des poumons vides.

Devine. J'abandonne. Tout. Simplement. Une marche éternelle, irréelle. Qui ne s'arrête pas. C'est ça. Qui ne s'arrête pas. Qui ne s'arrêtera pas. Un Jeu. Toujours. Et qui continue. Encore. Et qui ne s'arrête pas. Et qui continue. Qui continue. Encore et encore. Toujours. Toujours. Jusqu’à l’épuisement. Toi ou moi. Jusqu’à ce que l’un d’entre nous ne s’effondre. Jusqu’à ce que l’un n’arrive plus à soutenir l’autre. Jusqu’à ce que la folie fasse son œuvre. Jusqu’à ce que la maladie fasse dégénérer les corps.

Mais, tu connais la suite. Je n'écris pas pour moi. Mais pour que tu saches. Que tu devines. C'est dur. Mais tu sais que je n'y arriverais pas. Pas autrement. Alors écoute.

C'est une question d'habitude. Oui. Non. Peut-être. Écrire. Le fond sonore et les couleurs. Tu sais, aujourd'hui, il pleut. Et j'ai posé un casque sur mes oreilles pour m'empêcher de penser à l'eau qui me tombera dessus bientôt. Je sais que tu n'oublieras pas tes promesses. Du moins, j'espère. Mais je crois en toi. C'est stupide, mais j'en envie de m'en raccrocher comme à une corde. La tenir serrée entre mes mains pour ne pas sombrer. Pour ne pas tomber. Ne pas m'effondrer. Parce que je n'ai plus d'aile. Et j'ai déjà sauté dans le vide.

Mais, tout ceci, tu le sais. C'est pour cela que l'on invente des histoires. Toujours. C'est tellement plus facile. Mais, c'est effrayant, en même temps. J'aimerais essayer de parler aussi simplement que tu en es capable. Je veux la pureté. Mais il n'y a rien de tout cela qui s’en détache. Je sens mon âme qui s'est déjà noircie, au contact du papier. Je sens l'encre noire qui ne s'effacera pas. Je sens l'eau qui glisse sur mon corps et qui ne me lave pas. Ce n'est pas désagréable. Seulement une question d'habitude. J'aimerais bien voir plus loin, moi aussi. Fermer les yeux, et partir.

Peut-être parce qu'il faudrait que je m'en délivre seul. Que je sache m'évader seul. Peut-être simplement parce que tu ne seras pas toujours là. Peut-être parce que tu mens. A contre cœur. Peut-être. Ou alors, peut-être parce que tu n'as pas de cœur. Parce que tu ne veux pas détruire le peu qu'il reste du mien.

Et puis, il pleut. A l’intérieur. Tu sais. Je vois des averses défiler juste devant mes yeux. Je vois. Je sens. Je ressens. Il n’y a rien. Pourtant. Rien dans l’air. Rien sur ma peau. Rien qui pourrait être réel. Je le sais. Je le sens. Et je fais tout disparaitre. Les rivages. Les images. L’eau. La pluie. Les sanglots. Et puis, tout repart. Il pleut. Il pleut à l’intérieur. Il suffit que je ferme les yeux un instant. Que j’oublie un instant pour que cette sensation me reprenne à la gorge. Il pleut mais il ne fait pas froid. Si je te dis tout cela, c’est uniquement pour éviter de vivre seul. Arrêter de respirer seul. Arrêter de souffrir et d’avoir peur. Arrêter d’arrêter de vivre.

Ça reste difficile. Comme une bouffée de cigarette en trop. On respire. Doucement. Ça nous griffe. Nous entaille la chair. Ça nous fait mal, au cœur. Ça nous empêche de respirer. Ça nous tue, à petit feu. Mais, le mieux, c’est de ne rien savoir. Voir la pluie couler dans ce bus sombre. Sans vie. Voir la pluie couler à l’intérieur et la sentir traverser notre peau. Lorsque je ferme les yeux. Lorsque j’essaie d’imaginer autre chose. Un ailleurs. Quelque part. J’essaie. Oh, si tu savais. J’essaie. Mais la réalité est si dure. Tu sais, on vit tous les yeux fermés. Et moi non plus, je ne veux plus ouvrir les yeux...

Maintenant réveille toi Outsider, elle t'attend... Et moi j'attendrai."


Black esquisse un sourire, l'idée d'avoir un adversaire pour conquérir le coeur de sa bien-aimée est tentante. Il se plonge de nouveau dans l'océan violet, captivez, c'est comme-ci leurs pupilles étaient attirer. Black répond lui aussi sur un ton amuser.

    « Amène le moi, je me ferai une joie de lui éclater le nez »
Il embrasse de nouveau sa douce, le contact de ses lèvres était si bon qu'il aurait pu y rester des heures. Ajoutez à cela le contact de la douce peau de Lyra et vous avez la recette parfaite pour manger des petits Black en sucre. Il était réellement amoureux de cette femme, la il en était définitivement certains.
Bien qu'il n'y connaisse rien, il agissais naturellement, il était coller à Lyra, lui qui est si distant habituellement.

Le ciel s’effondre peu à peu. Black frissonnait. Contre ta peau montèrent les ombres. Le vent se lève, fait s’envoler tes cheveux. Tu brilles à la lumière des flammes. On t'appelle. Tu ne lèves pas même les yeux. Il fait froid, Black se colle d'avantage. Et tu n’es presque pas habillée. Un chemisier immaculé à manche courte et un short sombre. Le vent souffle... SOUFFLE. Il fait froid. Il se colle et serre d'avantage son étreinte... es-ce agréable ?

"Mais quoi ???" La réponse devrais être simple... Ahah, vous n'y pensez pas mes agneaux
A quoi bon dire les choses concrètement alors qu'il est si simple de se taire ?
Silence... Néant.
Il ne parlais pas, laissant la Colombe sans réponse...
Un. Deux. Trois. Quatre.
Un. Deux. Trois. Quatre.
Un. Deux. Trois. Et quatre.
Un. Deux. Trois. Quatre.
Un. Deux. Trois. Quatre.
Un. Deux. Trois. Et quatre.
Lance toi petit homme, capture ta colombe.

    « Je ne savais tout simplement pas ce que je ressentais, n'y même ce que je voulais. Maintenant c'est différent. »
Il dépose de nouveau un tendre baiser sur tes lèvres, il vibre et tu le sent.
J’ai besoin d’oxygène.
J’ai besoin de vie.
De toi.






Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Lun 8 Avr - 21:13

Lyra avait proposé de trouver un adversaire à Black. C’était une idée comme une autre, plus une idée stupide que l’idée révélatrice de l’année faut l’avouer. Elle adora la réponse de Black, surtout le ton sur lequel il lui avait répondu. C’était tout à fait lui, tout à fait ce qu’elle aime chez lui. Sans parler de ses yeux, ils exprimaient tellement de choses. Pas toujours très claire pour Lyra mais elle adorait s’y plongeait et ce depuis leur première rencontre. Et la pour parfaire tout ça elle était contre lui, sentant la chaleur de son corps contre le sien. Tout un tas d’idée lui venait en tête, des idées qu’elle chassa rapidement, ce n’était pas le moment de penser à des choses aussi osées. Sans parler du gout de ses lèvres, un gout délicat dont on voulait garder la saveur indéfiniment. Un peu comme un rêve éveillé, sauf que c’était bel et bien réel !

Toutefois parmi se beau rêve éveillé, il y eu un mais. Mais quoi ? On n’en sait strictement rien, non pas la moindre idée. Pourquoi cela ? Parce que ce crétin de Black fait durer le suspens juste pour enquiquiner le monde ni plus ni moins. Oui et cela énervé Lyra, il le faisait exprès et elle avait horreur d’attendre comme ça. Surtout de cette manière. Même si elle sentit l’étreinte, se sentant un peu plus proche de lui petit à petit. Une nouvelle vague de chaleur l’envahissait, une vague agréable qui lui fit oublier durant quelques secondes le supplice qu’il lui faisait subir. Ces secondes qui parurent une éternité pour Lyra finirent par laisser place aux paroles de son beau ténébreux. Qui s’en suivit un tendre baiser qui réchauffait son cœur. Comme si ce baiser lui insufflé une nouvelle vie. Le baiser rompu, elle caressa la joue de celui qui faisait battre son cœur. Un magnifique sourire illuminant son sourire.

- Ca y est tu sais vraiment ce que tu veux ? Ou tu vas me faire attendre encore longtemps ?

Lyra avait un petit sourire en coin, après tout elle voulait être sur de ce qu’il avance. A moins qu’il se moque encore d’elle, qui la fasse miroiter juste pour son bon plaisir. Même si ca l’agacé d’attendre, elle adorait son côté taquin, ce qui le rendait encore plus irrésistible. Plus elle le regardait plus elle se demandait comment résisté à un mec pareil. Peut-être qu’elle se disait ça parce qu’elle était profondément amoureuse de lui.

- Eh ne me sort pas que tu dois encore décider entre moi et tes enfants !

Lyra rigolait en disant cela. Après tout elle était dans son droit de le taquiner aussi. Chacun son tour, l’éternel jeu du chat et de la souris. C’était si bon de se moquer.

- Il aura fallut que je comprenne mes sentiments pour toi lorsque je suis partie pour Londres… J’ai tellement regretté de ne pas te l’avoir avoué à cette époque…

Les joues de Lyra devinrent écarlate, un peu gêné par ce qu’elle venait de lui avouer. Trouvant que c’était le moment propice pour lui avouer. Ca reste encore à voir. Il aurait probablement refusé les avances de Lyra à cette époque. Mais cela aurait peut-être permis de continuer de vivre à Dunnet. Qui sait, elle ne le saurait jamais et c’est peut-être pas plus mal. Un mal pour un bien comme on le dit si bien.




Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Mar 9 Avr - 12:13

Un nouveau doute ?



Est-ce qu'il était réellement certains de ses sentiments... Voulait-il vraiment s’encombrer d'un fardeau aussi lourd que celui d'avoir une petite amie ? Lyra n'était pas n'importe qui à ses yeux mais est-ce que Black était prêt pour vivre tout ça ?
Un cauchemar éveillé... Sombre. Froid. Déstabilisant. Poison... Je meurt. Sauve moi.
Peu importe, l'amour était bel et bien la et il naissait à une vitesse folle entre nos deux protagoniste.
Non Lyra, tu n'attendra pas plus longtemps avant d'être certaines des sentiments de ton ami .

Black avait le cœur qui cognait fort, si fort que sa en devenait presque douloureux et cette douce caresse sur la joue qui le fit rougir un peu, il devait vraiment être méconnaissable aux yeux de son amie.
Silencieusement il pris une des mains de Lyra et il la dirigea vers son cœur qui cognait de plus en plus fort, tout ce qu'il voulait c'est qu'elle ressente cette force et cette chaleur qui émanait de son cœur. La tête basse comme-ci il avait honte de ses sentiments, il priait de toutes ses forces. Sent, touche, qu'est-ce ? Je ne comprend pas.

    « Tu le sent non ? C'est ça l'amour ? Toi aussi c'est comme ça ? »
Quelle question idiote... Bien sûr qu'il s'agissait d'amour, tu ne serait pas dans un état pareil si ce n'était pas de l'amour. Idiot.
Il redressait lentement la tête, la lueur des flammes se reflétaient dans son regard, eye of the tiger. Il était déterminer à avoir une réponse lui aussi.

La douce colombe redevint taquine, un choix cornélien entre ses enfants et elle.
Des enfants... Black n'y avait jamais songer. Pourquoi pas ? Après tout ils seraient bien sur cette île, vous ne trouvez pas ?
Un enfant ? Non deux, un garçon et une fille. T'es pas un peu jeune mon Blacky ? J'ai encore le temps avant d'y penser. Tu as trouver une mère ? Silence.
Il regardait Lyra au plus profond, comme si il lisait en elle comme dans un livre ouvert. Elle lui avouait ses sentiments personnel. Elle l'aimait aussi, c'est a se moment que les choses furent claire pour le ténébreux, il avait face à lui celle qui faisait battre son cœur depuis toujours et celle avec qui il souhaite vivre. la mère de ses futurs enfants. Il ouvrit la bouche sans réfléchir.

    « Lyra... C'est toi qui sera la mère de mes enfants. »
Il réalisa après coup l'absurdité de ses paroles, il était un peu tôt pour parlez du futur car, ils venaient tout juste de se révéler leurs sentiments.
Outsider se coucha à nouveau dans l'herbe fraiche, le regard fixer vers l'infini il se surpris à imaginer son futur au coter de Lyra. Dans quatre ou cinq ans ils vivraient ensemble et ils discuteraient au coin du feu de cheminée de leurs projets commun, fonder une famille, retourner sur le continent, retourner à Dunnet la ou tout à commencer, couler des jours heureux, vieillir, toujours rester ensemble, inséparable.
Un fin sourire commençait a se dessiner sur le visage du jeune homme.







Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Jeu 11 Avr - 17:39

Avant même de retrouver Black, Lyra s’était promis de tout faire en sorte pour que cette soirée se déroule du mieux possible. Pour elle la soirée frisée, comment dire… La perfection ! Oui c’est bien ça, tout était parfait, même leur petit jeu lui plaisait. Mais ce la n’était pas comparable à la déclaration de son beau ténébreux. Elle avait rêvée ce moment lorsqu’elle vivait à Londres, un rêve qu’elle croyait à jamais perdu. Le destin en avait décidé autrement et ce n’était pas pour lui déplaire. Malgré le temps qui s’était écoulé pendant leur séparation elle n’était jamais passée à autre chose. Même ici sur l’île elle avait eu droit à des avances venant d’une de ses profs. Et même avec tout ça elle n’imaginait pas sa vie sans Black. Sa décision était prise c’était lui et pas un autre un point c’est tout. Têtu comme elle est rien ne le ferait changer d’avis.

C’était parce quelle elle était sur de ses sentiments qu’elle désirait connaitre ceux de Black. Alors quand il prit sa main pour la déposer sur son cœur Lyra se sentit rougir. Captant les battements frénétiques de son cœur, il faisait la même course que le sien. Comme si les battements de leurs deux cœurs étaient en harmonie, suivant une même route, un même objectif. Comme pour lui répondre elle lui prit sa main à son tour, la déposant sur son cœur à elle. Son cœur battait fort, ses mains tremblaient, pourquoi ? Probablement que pour une fois dans sa vie elle avait trouvée la personne qui lui corresponde.

- J’ai cette impression de perfection, comme si ils battaient à l’unisson. Cette impression d’être fait l’un pour l’autre.

Une voix calmée, douce proche du murmure. C’est ainsi qu’elle s’était exprimée, mais c’est aussi ce qu’elle pensait. A quoi bon mentir ? La réalité et la vérité nous rattrape tôt ou tard. Puis elle ne se voyait pas lui mentir sur l’exactitude de ses sentiments. Pour cette raison qu’elle lui avait confié quand elle avait pris connaissance de ses sentiments à son égard. Ces deux longues années furent trop longue, elle était pourtant rancunière et à aucun moment elle ne lui en a voulu sur leur dispute. Si ce n’est le soir même cela ne dura que quelques heures tout au plus. Comme quoi l’amour arrive à faire des miracles. Pas seulement, il pouvait vraiment nous faire dire tout un tas de chose qui pouvait se trouver surprenante. Et une qui surprit Lyra n’était autre que les paroles que venait de prononcer Black. Les yeux grands ouverts, écarquillé, les sourcils relevaient. Plus surprise one ne pouvait pas. Ce payait-il sa tête ? Elle le regarda allongé dans l’herbe, il souriait, pas l’un de ses sourires de moqueries, non. Là c’était différent.

Lyra vint se blottir contre lui, posant sa tête sur son torse. Elle avait se besoin incompréhensible de le sentir, de le toucher. Positionnait ainsi elle se surprit à réfléchir à ce qu’il venait de dire. Elle s’imagina rapidement deux enfants chahutant dans un jardin. Où pas la moindre idée, mais c’était une image qui lui plaisait. Un rêve, un nouveau rêve, un nouvel objectif à accomplir. Avoir sa maison, vivre comme bon lui semble sans plus avoir à se cacher. C’était ça qu’elle voulait, et vivre avec la personne qu’elle aime. Une question lui vint à l’esprit.

- T’as une idée des prénoms ? Abigail ou Ashley non ? Logan aussi c’est mignon…

Lyra partait totalement dans son délire, c’était peut-être un peu tôt non ? Pourquoi faire des plans sur la comète tout de suite ? Ils étaient jeunes et avaient le temps devant eux. Même en sachant cela Lyra de pouvait s’empêchait d’y penser.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Ven 12 Avr - 12:22

Prélude


Leurs cœurs battaient donc à l'unissons. Cette soirée était parfaite et plus rien n'était en mesure de venir entaché cette douce romance qui commençait à naitre entre les deux protagonistes. Ne sont-ils pas adorable, la jeune princesse blottie contre son preux chevalier, la tête reposant sur son torse d'acier... Elle aussi rêvait d'un futur prometteur au coter de son noble serviteur. Des enfants, un château ou alors pourquoi ne pas se contenter d'une vie en toute simplicité. Des adorables enfants chahutant dans un grand jardin envahi par une armée de végétaux divers et varié, de tendre moment passer en amoureux au coin du feu lors des rudes soirées d'hiver, enlacé. Il l'écouterait s'imaginer d'incroyable histoires, comme par le passé.

Black respirait lentement, la tête de Lyra trônait sur son torse. Le visage habituellement dur et fermer du jeune homme avait laisser place à une expression calme, sereine et souriante. Les yeux clos il enlaça la jeune femme d'un bras, comme pour s'assurer qu'elle était bien là, qu'il ne rêvait pas. De son autre main libre, il lui caressait les cheveux.
Le psychic sentit le sol se dérober sous lui, panique. Cette sensation de flotter librement dans un espace infini n'était pas, n'était plus, du tout agréable - Je suis dans un trou sans fin, remonte moi vers les nuages - Panique intense - J'approche du bord... Mais il s'éloigne d'avantage - Désespoir - Je meurt, je tombe... Plus de force - Une lueur immaculée - Je suis sauvé -
Black esquissa de nouveau un léger sourire, la Colombe était toujours la, blottie contre lui.

Cette douce chaleur ressentie lors du premier baiser offert pas son amie revenait cependant, cette fois Black n'était plus dans l'ignorance il savait ce que cette chaleur signifiait. Il rouvrit les yeux, l'intensité de son regard était surprenante, puissante, intimidante, il commençait à lire les étoiles. L'image souriante de deux beau enfants apparut et cette constellation légèrement au dessus des deux autres, tout aussi souriante que les deux autres, il y captait le visage de Lyra et à coter d'elle deux petites étoiles brillaient d'une étrange intensité, des anges gardiens ?

~ Nouvelle ère, nouvelle vie... Deux ans d'errance à t'attendre... Deux ans de non-vie. Et te revoilà ~

Je me souviens encore du premier jour ou je t'ai vue pour la première fois, tu étais assise à ton pupitre et tu me regardait de tes yeux violet, j'ai toujours aimer tes yeux et tes cheveux. J'étais le petit nouveau de l'école, le mouton noir qui débarque en plein milieu de l'année scolaire et dont personnes ne veux dans son groupe, tu étais comme moi. Une aventurière solitaire et intrépide, je me suis toujours demander pourquoi tu jouais seule. Lorsque j'ai vu le groupe s'avancer vers toi, au début j'ai penser qu'ils étaient là pour jouer avec toi... Au final c'était pas ça, l'un d'eux s'est jeter sur toi... Et moi j'ai réagis sans trop réfléchir, je l'aurais presque regrettez au début, au début seulement.
Au fils des années nous nous sommes rapprochez, tu passais du temps avec moi, tu me forçais à vivre tes aventures, j'adorais ça. Nous grandissions, nos conversations changeaient, nos jeux aussi.

Le beau ténébreux respirait toujours lentement, agrippant d'avantage sa colombe pour ne pas la laisser s'envoler.
Des noms pour leurs enfants ? Visiblement Black n'avait pas été si maladroit que ça puisqu'elle surenchérissait, elle avait l'air sérieuse. Abigail, Ashley et Logan, trois beau enfants, pourquoi pas.

    « Abigail... J'aime beaucoup. Logan aussi mais, j'ai une préférence pour William ou Léon. Tout ce que j'espère c'est qu'ils héritent de tes yeux et tes cheveux... Je les adorent depuis toujours. Je veux aussi qu'ils aient ton visage, ton sourire, qu'ils soient souriant et plein de joie. Ton caractère, je veux qu'ils aient ton caractère, celui qui m'apaise, me réconforte. Celui qui fait de moi quelqu'un de différent, qui me fait vivre, vibrer. Ton caractère fait de moi quelqu'un de meilleurs j'en suis certains alors je n'imagine pas avec plusieurs personnes comme toi, je serais prêt à décrochez la lune. Je veux que nos enfants soient parfait, je veux qu'ils soient comme toi. »
En voilà une belle déclaration, elle venait du coeur et sa se sentait. Il y avait tant d'émotions dans la voix du jeune homme.
Black continuait d'imaginer une vie au coter Lyra mais cette fois-ci c'était bien moins flou.





Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Ven 12 Avr - 18:14

Un moment magique, un moment parfait. Lyra blotti contre lui, elle aimait le contact de ses doigts contre sa chevelure rose. Lyra finit par fermer les yeux, elle se sentait bien, laissant son esprit vagabonder entre ses émotions et son passé. Chaque émotion lui rappelait un moment passé au côté de Black. Mais ce moment le plus beau était sans conteste le moment de leur retrouvailles. Depuis le temps qu’elle attendait ce jour, elle avait même cru à un moment qu’elle ne le reverrait jamais. Que c’était peine perdue, mais non il était, il était bel et bien là. Sa voix lui fit rouvrir les yeux, l’écoutant attentivement. William elle aimait, Léon moins, mais William c’était vraiment très joli. Ses joues rouge, le cœur battant la chamade, elle était toute gêné parce ce qu’il disait. A croire qu’il n’y avait qu’elle qui ait des qualités. Lyra changea de position, croisant ses mains sur le torse de Black afin d’y déposer son menton pour mieux le regarder. Un fin sourire aux lèvres.

- Pour qu’ils soient rancuniers et têtu ? Non, tu imagines ils nous tiendront tête dès qu’ils feront une bêtise ! Je les vois avec ton courage, la même force que toi, la même combativité. Des enfants courageux qui n’auront peur de rien même de leurs parents quand ils feront des conneries. Dit-elle en riant. Moi je veux qu’ils te ressemblent aussi, là ils seront vraiment parfaits. Puis ca serait moins drôle si ils n’avaient pas un peu de ton caractère.

Lyra lui tira la langue tout en lui souriant, elle le taquinait. Elle imaginait à la perfection cette scène où ses enfants joueraient la solidarité pour ne pas se faire punir. Inventant une fausse excuse pour ne pas se faire engueuler. Un futur proche ? Qui sait en tout cas un futur qui lui faisait envie. Mais ce qu’elle voulait c’est que leurs enfants ne lui ressemblent pas uniquement. Black aussi avait ses qualités, puis elle adorait ses yeux également, elle adorait s’y plonger. Tout comme elle était déjà entrain de le faire. Elle se releva, se rapprochant un peu plus de lui. Venant déposer ses lèvres contre les siennes. Elle aimait cette sensation de liberté qu’elle ressentait lorsque leurs lèvres se touchaient. Elle avait même l’impression de voler, c’était fantastique. Elle voulait que cela dure l’éternité, que ça ne cesse jamais. Mettant fin au baiser, elle lui caressait la joue.

- Et que je vois aucune fille te suivre de près je pourrais bien faire un malheur.

C’était sortit tout seul, que diable qu’est-ce que ca venait faire là ? Même Lyra ne savait pas vraiment peut-être parce qu’elle rêvait d’une éternité à ses côtés et qu’elle voulait que tout roule. Ne plus jamais être séparé. Elle essaya de ne pas penser à ça, ne voulant pas gâcher ce beau moment. Elle se mit à frissonner, la température avait fini par descendre. En profitant pour se coller davantage à Black, elle était à la limite de lui monter dessus. Ils n’étaient pas tout seul, certes un peu à l’écart des autres, mais pas assez pour se permettre de lui grimper dessus. Et ce n’était pas l’envie qui lui manquait. Puis comment lui réagirait ? Des tas d’idées toutes aussi saugrenus lui vint à l’esprit, des idées qui la firent rougir.




Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Black Outsider

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 05/03/2013
❖ Missives : 228
MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle. Sam 13 Avr - 13:29

Vers une nouvelle aube


Black l'écoutait en silence, le menton ainsi posé sur ses mains la rendait encore plus belle. Elle voulait des enfants courageux et combatifs comme lui. Des enfants sans peur, capable de tenir têtes à tous, y compris leurs parents. Des enfants unis face à l'adversité. Du moment qu'ils prenaient le meilleurs des deux, les futurs parents seraient heureux. La visionnaire vint de nouveau déposer un tendre baiser sur les lèvres de son homme.

Black se sentait pousser des ailes, il se sentait plus que bien, capable de tout accomplir, déplacer des montagnes, capturez la lune, trouver Charlie voir même Bryan qui n'est pas dans la cuisine. Il n'avait qu'une envie, hurlez toutes cette joie qui l'envahissait, exprimer cet amour soudain. Le guerrier avait une faiblesse et ce talon d’Achille venait d'être révéler, Lyra.
Il ne laisserait rien ni personnes lui arracher sa princesse, pas même la plus vil des créatures qui pour lui était un vilain dragon, vous savez cet immense lézard cracheur de feu. Aucunes peur, aucunes craintes je vous dit !

La colombe lui fit de nouveau part d'une crainte, pourquoi est-ce qu'une fille se mettrai à rôder autour de Black si soudainement ? Il est vrai que certaines personnes trouvent de suite plus attirantes les personnes en couple, ou inaccessible. Pour la rassurer, Black lui rendit son baiser et se contenta de la regarder tendrement, comme pour lui dire :"Aucun risque, tu es la seule qui compte pour moi"

La nuit avançait, la température descendait, le vent soufflait de plus en plus fort. Black sentait Lyra frissonner. Elle se blotti un peu plus contre lui, presque entièrement sur lui.
Elle avait les joues légèrement rosée, à quoi pouvait-elle pensée ?
Black l'enlaça pour essayer de lui tenir chaud mais lui aussi commençait à se refroidir petit à petit. Une bourrasque plus puissante que les autres découragea quelques étudiants qui couraient se réfugier dans les tentes. Il renforça un peu son étreinte, Lyra lui semblait si fragile qu'il avait peur qu'elle s'envole.

    « Je commence à avoir froid, on se rapproche d'un feu ou bien on jouent les moins courageux et on filent sous une tente ? »
Black commençait lui aussi a frissonner, faut dire que lui non plus n'était pas habiller très chaudement pour tenir une nuit entière dehors, pourquoi le temps était si frais cette nuit ?






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sois tranquille, notre amité est éternelle.

Revenir en haut Aller en bas

Sois tranquille, notre amité est éternelle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Extérieur-