New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'horizon est si loin... mais pas les rencontres ~ [PV Phoenix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: L'horizon est si loin... mais pas les rencontres ~ [PV Phoenix] Lun 11 Mar - 1:14

L'été était arrivé et la chaleur n'avait pas oubliée de venir avec. Le soleil était de plomb et c'est à peine si on ne rôtissait pas sur la plage. Mais bon, comme Matt avait besoin de se détendre, il était venu faire une petite sieste à la plage, à l'ombre d'un parasol. De plus comme il était chaud, il n'était pas question de venir avec un grand pantalon et un maillot, alors il était venu torse nu avec un simple short. Certes, ce n'était pas à son habitude d'être si légèrement habillé mais il faut avouer que s'il n'avait pas fait cet effort, il aurait surement grillé. Il avait également pris de lunettes de soleil pour ne pas avoir les yeux agressés par les rayons du soleil. Il regardait jouer les bambins qui se trouvaient sur la plage aussi. Ils avaient l'air de vouloir faire un château de sable. Ils profitaient bien de l'été et c'était tant mieux pour eux. Matt était allongé sur sa serviette et soupirait de temps à autre à cause de la chaleur qui était un peu désagréable. Par contre il appréciait le doux vent qui passait des fois pour donner à sa peau un peu de fraîcheur. Il avait aussi été se rafraîchir dans l'eau de la mer mais à peine revenu sur la plage et l'eau se mélangeait à la sueur.

Il s'étira longuement en fermant les yeux et il pris une boisson dans le sac qu'il avait amené avec lui. Il sirota tranquillement son jus d'orange qu'il eu vite fait de finir complètement. Il pressa la petite brique dans sa main puis il la jeta dans une autre pochette de son sac. Des gens commençaient à arriver à l'endroit où il se trouvait et comme il n'aimait pas trop les endroits trop fréquentés, il se leva, pris sa serviette, son sac, son parasol et alla s’installer plus loin pour être de nouveau au calme. En marchant il remarqua un gros rocher contre lequel les vague allaient se fracasser. Il décida de laisser ses affaires sur le sable et de grimper sur se rocher. Lorsqu'il fut dessus, il sentait le vent marin le caresser et entendit le bruit calme des vagues qui venait se fendre en rencontrant l'imposant rocher. Il s’asseyait sur le rocher et comme l'après midi commençait à se finir, il regardait doucement le soleil que redescendait en se reflétant sur l'eau de la mer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: L'horizon est si loin... mais pas les rencontres ~ [PV Phoenix] Mar 12 Mar - 21:37

C'était un après-midi chaleureux, en effet. Le soleil était à son zénith, et bien sûr, les rayons aimaient bien se faufiler partout sur le corps de la petite donzelle qui n'avait rien demandé. Même dans un coin à l'ombre, elle réussissait à être éblouie à en avoir les larmes aux yeux. La chaleur, elle ne la craignait pas, elle-même ayant vécu dans un état où les endroits désertiques n'étaient pas rares et où l'astre, lors du crépuscule, était comme une perle rougissante dans le ciel, offrant un spectacle magnifique pour les petits yeux de Phœnix qui aura toujours été fascinée par cette couleur rouge sans qui colorait cette immensité qui se vêtait de bleu dans des journées où les nuages ne la tachait pas. Le vent soufflait dans ses cheveux caramels qui s'emmêlaient entre eux, ce qui avait le don d'énerver la jeune fille qui détestait devoir faire un meeting cheveu-brosse toutes les deux secondes. Elle avait une longue crinière qui était assez difficile à discipliner. Et étant de nature impatiente, elle n'aimait pas y passer énormément de temps et préférait faire autre chose que se faire du mal. Si seulement elle ne craignait pas la douleur, tout serait beaucoup plus simple.
L'odeur de la mer était quelque chose qu'elle avait toujours rêvé de sentir. N'habitant pas proche des côtes, ou n'étant jamais partie en vacances, elle n'avait jamais pu s'imaginer à quel point c'était grand. Google Earth lui prouvait, oui, mais elle n'arrivait pas à s'en faire une image précise. Et ce n'était pas en tapant « sea » sur ce moteur de recherche qu'elle pouvait vraiment s'y croire. Là, c'était réel. Le sable doré recouvrait ses pauvres tongs aux motifs fleuris qui n'avaient rien demandé, elle pouvait entendre le rire des enfants qui jouaient au ballon sous l’œil aiguisé de leur mère, prête à courir si jamais l'un d'entre eux se faisait mal ou encore allait pour se noyer. Phœnix ramena ses jambes contre elle et les observait, jalouse. Elle aurait aimé rire comme ça aussi, à leur âge. Il y avait Margaux, mais après ce qu'elle avait vécu, elle n'avait plus trop envie de se les remémorer. Ça lui donnait la boule à la gorge et l'idée de cet abandon lui nouait l'estomac. Même si elle avait réussi à s'en remettre, d'un côté, ça restait beaucoup trop douloureux. Elle aimerait bien lui rendre la monnaie de sa pièce, mais ça serait au-dessus de ses moyens. Elle, qui lui donnait encore beaucoup trop d'importance aujourd'hui, malgré que son amitié pour elle a faillit lui coûter la vie. Il n'y avait pas une journée où elle ne pouvait pas penser à elle. Ça en devenait suffoquant, même maladif. Un rictus déforma son sourire qui montait jusqu'aux oreilles plus tôt. Les images de ce fameux jour lui ont remonté bien des sentiments qu'elle n'avait plus ressenti depuis un bon moment. Peut-être car elle était de nouveau seule, livrée à elle-même ? Il n'y avait plus ses parents pour la protéger ou encore Hidalgo, qui aura été son plus grand soutient dans ce que l'on pouvait appeler « sa convalescence ». Elle se sentait faible, sans eux. C'était fou ce qu'ils lui manquaient. Et pourtant, ça ne faisait pas si longtemps qu'elle les avait quitté. Mais ça lui semblait déjà une éternité. Mais il le fallait. C'était pour son bien, et le leur aussi d'un côté. Elle ricana. Elle était partie en égoïste, c'est tout. Juste le coup de l'excitation à l'idée d'une aventure hors du commun qui s'offrait à elle. Et aussi du narcissisme, se disant qu'elle se démarquait des autres, qu'elle était enfin supérieure à Margaux en quelque chose. Pourtant. Quand elle observait tous ces gens présents sur cette plage, elle n'était pas seule à avoir ce qu'ils appelaient tous « un don ». Et vu l'âge de certaines personnes, l'école présente sur l'île ne doit pas être toute jeune. Ça n'en restait pas moins passionnant au moins.
Elle resta toute l'après-midi à détailler tout ce qu'il se passait autour d'elle. Du couple qui s'enlaçait tranquillement, le corps nageant dans l'eau, jusqu'au petit qui sanglotait pour avoir renverser malencontreusement sa glace par terre. Voyant que le soleil déclinait, Phœnix se leva et récupéra ses affaires. Elle avait bien fait de mettre un bustier aujourd'hui, sa peau avait prit une couleur légèrement plus hâlée qu'à la normale. Au moins, le soleil était utile à quelque chose.
Elle se leva doucement, les jambes engourdies à cause de leur immobilité et elle s'étira comme un chat. Elle se refit sa queue de cheval et ramassa son sac. Elle aimerait bien se promener encore un peu. Quand l'air était plus frais, c'était tout de suite plus agréable. Elle avançait, les tongs à la main et les pieds pataugeant sur les vagues qui mourraient sur le sable, emmenant avec elles quelques coquillages ou déchets jetés par de pauvres humains qui ne se préoccupaient pas des pauvres bêtes qui pouvaient y nager. Phœnix imaginait de gros poissons qui battaient frénétiquement leurs nageoires teintées de couleurs aussi belles les unes que les autres. Mais ça, c'était à force de trop regarder les animes peut-être. Elle se stoppa net quand elle vit un gars sur un rocher trempé à cause des écumes crées par les vagues qui s'y écrasaient avec force. Eh bah, il n'avait pas peur de glisser, se fissurer le crâne et finir dans l'eau celui-là !
Revenir en haut Aller en bas

L'horizon est si loin... mais pas les rencontres ~ [PV Phoenix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Extérieur-