New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

A la chaleur du feu [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: A la chaleur du feu [Libre] Dim 3 Mar - 0:35

Joyce était pleine d'entrain pour cette soirée feu de camp! Jusqu’à présent elle n'avait aucun mauvais souvenirs de ces superbes soirées! Elle voulait aider du mieux qu'elle pouvait, elle avait tenté sa chance pour monter les tentes. Mais après qu'elle eût monté deux tentes, on la remercia. Bon certes ses tentes étaient un peu bancal .... Mais elles tenaient quand même ! Et puis dormir sous une tente pas stable, c'est les joies du camping aussi ! Un peu déçue, elle se rendait utile pour ramener les dernières choses au camping. Une fois là tâche finis, il fallait trouver du bois mort pour le feu. Elle vadrouillait avec une grande aisance à travers ce bois qu'elle connaissait très bien ! En revenant du sous bois, la clairière encore bien éclairée à son départ, commençait à refléter des couleurs orangée.... Il serait bientôt temps d'allumer le feu ! Déposant ses branches, sur l'énorme tas déjà présent.Bien sur Joyce n'avait pas qu'aider, elle avait aussi prit énormément de photo, depuis le début d'après midi, deux pellicule était passée. Eh oui Joyce est une flasheuse compulsive! Qui plus est, elle était armée, de son tout nouvel appareil.... enfin il était pas neuf, c'était un vieux Nikon reflex. Et oui Joyce aime les vieux appareils, surtout qu'elle avait acheté deux trois objectifs avec, elle avait certes dépensé plus que prévu, mais bon ! Elle s'empara de son appareil et se mit à photographier minutieusement la clairière, afin de pouvoir faire une superbe photo panoramique après. La couleur orangée, les gens en train de sourire, les tentes au loin, et la vielle grange encore habitée par quelques chèvres ... C’était juste tout ce qu’elle aimait sur cette île. Les élèves étaient éparpillé dans la clairière, le soleil continuait sa course, et le feu s’alluma, Joyce changea d’objectif, et trouva un bon pouf, dans lequel elle frappa, afin d’être à son aise ! Elle avait au passage attrapé un des grands bâtons, pour la guimauve plus tard ! Les flammes s’élevait doucement vers le ciel, les dernières particules enflammées jaillissait au dessus, elle ne pût s’empêcher de prendre encore des photos. L’air se réchauffait au fur et à meure qu’il prenait de l’ampleur, du au bois rajouté. L’odeur typique du feu de bois, envahis les narines de Joyce, c’était une odeur qu’elle aimait, à peu de chose près elle pouvait se croire en vacances ! Les conversations commençait à démarrer autour d’elle ... Ah oui, cette année Marco n’était plus là ... Mais bon Nataku serait surement là... Et puis peut être que quelqu’un viendra lui parler ! Après tout elle n’est pas un monstre ! La jeune fille photographiée les groupes de personnes, immortalisant leurs sourires les uns après les autres. Elle se souvenait du temps, ou c’était ses amis qu’elle photographié inlassablement. La solitude de la demoiselle s’empara d’elle un instant, elle se perdit dans ses pensée, tout en observant le feu d’un regard doux, la nostalgie avait prit possession d’elle... Elle pouvait sembler étrange, ou simplement seule. Joyce n’avait cependant pas occulté les bruits extérieurs. On pouvait toujours compter sur le club de musique pour apporter des guitares et autre banjo, c’est les plus doué pour mettre l’ambiance... Et le club de presse, de vrai fan de l’histoire un peu glauque du pensionnant, en raconteront certaines légendes hantées. L’ambiance était assurée quoi !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*


Dernière édition par Joyce McGarden le Mar 9 Avr - 7:10, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

Cloud Strife

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 03/03/2013
❖ Missives : 99
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Mer 6 Mar - 20:19

J'avançais lentement dans la forêt, recherchant la clairière où était censé se dérouler le feu de camps dont m'avait parlé Sanae... Ce n'était pas bien difficile, avec la noirceur qui s'installait on pouvait facilement apercevoir la lueur du feu! Rendu sur le bord du feu, je cherchai Sanae du regard, mais elle n'était visiblement pas là... Pourquoi ne pas en profiter pour rencontrer de nouveaux gens, alors!?

Donc, j'aperçut une fille, elle semblait un peu plus vieille que moi et semblait être seule. M'approchant d'elle et m'asseyant à côté, j'ai jeté un oeil à son appareil photo, puis à son visage.. Elle avait l'air perdue dans ses pensées.. Un peu comme je dois avoir l'air la plupart du temps!


-C'est un bel appareil que tu as là... Je peux l'essayer?

J'espérais surtout qu'elle ne pense pas que j'aie des mauvaises intentions.. C'est vrai, après tout, ce n'est pas mon genre de voler des appareils photo! Bref, en attendant une réponse, je faisais bien attention à regarder l'heure de temps à autres.. C'est vrai, je n'avais pas envie d'arriver en retard à mon rendez-vous avec Sanae, et encore moins de le manquer!

Donc, où en étais-je? Ah oui, j'étais donc assis près de cette fille aux cheveux roses, et je ne pût m'empêcher de lui poser une deuxième question, qui, je crois, est très importante à poser lorsque l'on rencontre quelqu'un..


-Comment tu t'appelles?

Je me suis tout de suite tu afin de lui laisser le temps de parler et de ne pas la bombarder de questions plus ou moins importantes, par pur signe de respect et de gentillesse. En espérant qu'elle ne soit pas trop réservée pour me répondre, on sait jamais, il y a des gens de toutes les sortes!
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Mer 6 Mar - 23:25

Lyra sut il y a deux ou trois jours qu’un feu de camp serait organisé. Et cela rimé avec camping, la demoiselle avait adoré camper avec ses parents. Elle avait surtout aimé les nombreux pique-niques qu’il y avait eu. La bonne humeur et la joie de vivre était toujours au rendez-vous. Lyra n’avait qu’une hâte participer au feu de camp et dormir dans une tente ! C’était génial ce genre de moment, idéal pour faire des rencontres et Lyra espérait vraiment se faire de nouveaux amis. Et peut-être qu’elle y croisera Aliénor ou même Jared ! Ce matin là Lyra était venu donner un coup de main, elle était au sac de couchage. Comme pas mal de monde comptait participer il fallait prévoir le tout. Lyra se promener avec pas moins de 5 sacs roulés en boule sur le dos, elle fit pas moins de 3 voyages avec des sacs de couchages sur le dos. Trouvant ça très attrayant. Lyra avait finit par aider d’autres personnes à ramener plusieurs glacières pour la soirée. La plupart comportée des boissons rafraichissantes et d’autres de quoi grignoter pour la soirée. L’école avait vraiment tout préparé pour que la soirée soit géniale. Lyra avait vraiment hâte que tout soit prêt. On aurait dit une vraie petite pile électrique. Elle sautillait de joie devant toutes ces personnes qui mettaient la main à la pate. Mais ce qui lui fit davantage plaisir était une belle grande demoiselle qui avait également les cheveux rose.

Lyra qui avait vécu des brimades de ses camarades quand elle était petite à cause de leur couleur. Et là, voir une autre fille avoir la même couleur de cheveux qu’elle la remplit de joie. La fille en question était ravissante, Lyra voulait lui parlé mais elle devait tout d’abord finir d’aider les autres avec les sacs de couchages et les glacières. Quelques heures plus tard tout était mis en place, Lyra était contente de voir ce que cela donné. Elle passa même un moment vers les petites biquettes près de la vieille grange. Les bêtes n’avaient absolument rien dit en la voyant arrivé. Lyra finit par rejoindre le monde autour du feu de camp qui commençait à bien rougir. Elle portait en bandoulière un sac besace remplit de truc à grignoter, mais surtout pleins de marshmallows à faire griller. Les flammes commençaient à grandir, rendant la clairière très conviviale, sans compter plusieurs petits groupes qui commençait à se former. Lyra chercha du regard la demoiselle aux cheveux rose qu’elle avait aperçut plutôt. Elle marcha tout autour du feu pour la trouver. Elle finit par la voir assise, elle était seule et prenait des photos. Lyra marcha dans sa direction quand elle vit qu’un jeune garçon vint s’assoir près d’elle. Lyra se stoppa net, elle ne savait pas si elle devait ou non les rejoindre. Il se pouvait très bien qu’elle les dérange. Lyra était là, tergiversant toute seule comme une imbécile. Si Albert avait été là il l’aurait poussé pour qu’elle les rejoigne en lui disant qu’elle n’avait pas de quoi avoir peur. Lyra prit son courage à deux mains et se dirigea vers les deux jeunes gens d’un pas décidé.

Lyra s’installa face à ses deux interlocuteurs, s’asseyant en tailleur. Arborant un magnifique sourire comme toujours, dissimulant à la perfection son angoisse. Alors qu’il n’y avait vraiment pas de quoi c’était plus fort qu’elle. Elle jeta un regard plein d’admiration à la demoiselle aux cheveux rose. S’exprimant d’une voix douce dont on pouvait percevoir une certaine excitation.

- Bonsoir ! Moi c’est Lyra ! Je dois avouer que je suis toute excité par le feu de camp. Et vous ?

Lyra était vraiment excité, cela se voyait, elle respirait la joie de vivre. Peut-être était-ce un peu trop mais elle s'en fichait. Elle n’avait qu’une hâte pouvoir converser avec ces personnes, et peut-être s’en faire des amis. Elle verra bien au fil de la soirée.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Jeu 7 Mar - 13:48

    Deux jours. Exactement deux jours que je me préparais au feu de camp. J'en avais entendu parler dans les nombreuses discussions dans les couloirs. L'école entière semblait en ébullition. Et pas pour une quelconque obligation scolaire. Non, tout le monde s'activait, pronostiquait, préparait ce feu de camp. Moi je dormais tard, spécialement pour entraîner mon corps à résister à une nuit blanche. Et le jour du feu de camp arrivait. Je n'écoutais pas un mot des professeurs et, le jour venu je prétextais même un mal de ventre pour sortir plus tôt du cours rébarbatif et hautement inintéressant du professeur de mathématiques.
    Je m'échappais donc du cours et filais vers la sortie. Les couloirs, vides, faisaient claquer mes pas, les escaliers résonnaient et c'est en arrivant dans le hall que je tiltais que l'endroit était particulièrement à éviter pendant les cours. Une chance pour moi, personne ne vint m'arrêter dans ma course vers l'extérieur. Une fois dehors, je me dirigeais vers la ville. Il ne me restait que peu de temps pour aller faire mes emplettes pour la soirée et revenir justement pour l'allumage du feu de camp.

    En marchant d'un pas rapide et en passant par deux ou trois raccourcis, j'arrivais en un temps un record au magasin de bonbons que je recherchais. Deux paquets de marshmallows plus tard, je courais vers la clairière. Choisir les couleurs et les arômes avait été pour moi un véritable choix cornélien. Dans le stress de ne pas arriver à temps j'en aurais presque oublié de vérifier mes vêtements. J'optais pour des couleurs sobre, soit un magnifique jaune ambré pour la chemise et un bleu cieldequandilfaitbeauetquelecielestbleumaisfoncé. Discret.
    Bon le temps ne jouait pas en ma faveur, et j'avais encore du chemin à parcourir pour arriver au lieu de rendez-vous.
    Pendant que je marchais, mes paquets de sucreries sous le bras, je repensais à l'agitation au club de musique, tous voulaient embarquer leur(s) instrument(s)... pour moi cela représentait un défi... à moins de porter le piano (seul instrument dont j'étais capable de jouer) jusqu'à la clairière, il était donc assez improbable que je joue ce soir. Soit, tant pis.

    Entre les arbres, je voyais le soleil décliner dangereusement vers l'horizon, plus je me rapprochais de mon but plus j'avais l'impression que l'astre accélérait sa course pour me faire rager. Enfin, des éclats de voix... et une forte lumière entre les troncs. Zut ! Le feu était déjà allumé.
    Je sortis des frondaisons et découvris un spectacle extra-ordinaire. La clairière était devenue une véritable place de village. Des élèves, partout, beaucoup que je ne connaissais pas, tous parlaient entre eux, riaient, jouaient.
    Et puis je découvris un groupe assis dans l'herbe, un peu à l'écart du reste. Et comme tout mon être me forçait à me taper l'incruste, il suffisait de se joindre à eux. Certes ce n'était pas le meilleur plan pour passer un bon moment incognito mais à ce moment là je remarquais la teinte bleue qu'avais prit ma peau... pour la discrétion c'était raté. Autant y aller à fond.

    -Salut ! Lançais-je en m'approchant, sans me laisser démonter par leur regards, je m’asseyais. Alors ? Comme vous allez bien ? C'est cool ici non ?

    Deux filles aux cheveux roses, au moins je n'aurais pas à justifier la couleur de ma peau et un gars que j'avais croisé de loin au club de musique... bon, et bien comme ça je n'étais pas dépareillé ! Il ne restait plus qu'à passer un bon moment.


Dernière édition par Alistair K. Mytra le Sam 16 Mar - 16:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Melvin Shiro

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 25/11/2012
❖ Missives : 95
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Jeu 7 Mar - 15:48

Je finissais de planter une tente. Le soir approchait à grand pas et il restait encore des académiciens sans habitation pour passer la nuit dans cette petite clairière. Une soirée bien sympathique qui avait été organisée, pas mal de personnes étaient contentes de pouvoir passer une nuit tranquille, à manger des sucreries ainsi que boire des boissons sans limites. Comme tout le monde, j’aidais en donnant un coup de main à droite et à gauche : planter les tentes, ramener des provisions. Mais je n’oubliais pas de m’amuser pour autant ! De plus, cette soirée allait sûrement être riche en rencontre car les personnes qui étaient venus m’étaient pour la plupart des inconnus. La dernière sardine de la tente plantée, je m’en allais vers un autre travail qui m’avait été confié. Des bols étaient entassés à ma droite, et de l’autre côté, il y avait pleins de paquet de marshmallow, à faire griller rapidement !
Le soleil déclinait peu à peu, le feu était maintenant allumé, il brillait et réchauffait l’atmosphère. Pas mal de personnes s’étaient réunies autour, sûrement pour se réchauffer un peu et garder des places tout devant, évitant ainsi de se retrouver derrière dans le froid. Les éclats de rire se faisaient déjà entendre, se mêlant aux crépitements du brasier. Il ne manquait plus qu’une chose pour que tout soit parfait !

« Marshmallow pour tout le monde ! » Criait un garçon à côté de moi, une tête de troisième voir même quatrième année. Tous les bols que nous avions préparés partirent très vite. Je l’aidais à les distribuer à tous les groupes qui s’étaient formés. Un fagot de petit bois avait était mis de côté pour les utiliser en tant que « brochette à marshmallow ». J’apportais alors le dernier bol au dernier groupe de personne.

Un petit groupe composé de deux filles et deux garçons, qui semblaient eux aussi bien s’amuser, du moins je l’espérais, sinon c’était le seul groupe dans ce cas-là ! Je m’avançais pas très discrètement, après tout, j’étais là pour les aborder et leur proposer les marshmallow qui était gentiment offert ce soir. Alors qu’ils étaient tous assit, je brandis le bol remplit de marshmallow et ajoutais « Eh bah, restez pas sans sucrerie vous quatre ! » Je déposais le bol au milieu du groupe, les personnes parlaient entres-elles et devaient être contente d’être ici. Je m’assis à mon tour à côté d’eux, autant rester dans ce groupe : ils avaient des marshmallow et une bonne ambiance, rien de plus à demander pour passer une bonne soirée !

Un des garçons avait posé une question. Si c’était cool ici ? Un peu ! Ce n’était pas au Japon qu’on allait pouvoir faire griller des sucreries dans une clairière abandonné, peuplée de chèvres. « Ouais, c’est super ici, on va bien s’amuser ce soir ! »

Et je n’avais pas tort. Tout était enfin prêt, les tentes, le feu, les chèvres, les élèves et peut-être même les musiciens ! Ils allaient également nous offrir un bon spectacle musical pour accompagner tout ça. C’était relativement bien ! Il fallait juste attendre un peu.
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Jeu 7 Mar - 16:36

Joyce était perdue dans son passé, au pas le tragique d'avant son arrivée ici. Non, pour une fois la demoiselle pensait avec nostalgie, à ses amis, Enoal, Marco et Sophia... Tous était partie à présent et le feu de camp semblait vide pour elle. d'ordinaire elle serait déjà entrain de chanter "Un jour en colonie" avec Sophia, comme des casseroles bien sur ! Pendant qu'Enoal jouait de la guitare, et Marco, le pro des marshmallow grillés serait à sa tâche. Mais non. elle se retrouvait seule, à regardé le feu sans le voir. Mais la solitude de la demoiselle ne dura pas bien longtemps à vrai dire ! Un garçons, blond s'approcha d'elle, il s'assit à ses côtés, elle était contente quelqu'un c'était approché d'elle ! Oui il ne faut pas grand chose pour rendre heureuse la jeune fille ! Il posa une question plus qu'étrange pour Joyce, et surtout irréalisable, par réflexe elle serra son appareil dans ses bras. Hors de question qu'a part elle quelqu'un touche à son matériel de photo ! Même lorsque Nataku s'en était emparé pour la taquiner elle avait vu rouge, alors un inconnu fallait pas rêver !

-Ah non je suis désolé, mais personne ne touche à mes appareils photos !

Elle avait dit ça avec son sourire habituel, un sourire plein de joie. Elle n'avait pas était agressive, non plutôt amusée, qu'il l'aborde comme ça ! Bien sûr la demoiselle remarqua son coup d'oeil à sa montre, il devait surement attendre des amis, elle l'enviait un peu à vrai dire, elle aussi l'année dernière attendait quelqu'un ! Mais qu'importe, en cette nouvelle année scolaire, elle comptait bien se refaire des amis, et peut être le jeune homme en ferais partit ! Par la suite, il lui demanda son nom, mais avant que Joyce ne puisse répondre, un jeune fille arriva à son tour, elle était belle comme tout ! Et Joyce l'aimait déjà, en effet la demoiselle avait la même couleur de cheveux qu'elle ! Joyce tirait une grande fierté de sa couleur de cheveux, enfant elle était la seule à posséder des cheveux roses, plus tard elle à rencontré Jake qui avait cette même teinte. Elle avait appris que ça arrivait au porteur de don, peut être Jake en était un aussi ! Et maintenant cette jeune fille, qui se prénommait Lyra. Joli prénom, Joyce n'en avait encore jamais croisé. Elle profita donc de l'arrivée de la jeune fille pour se présenter à son tour.

- Moi c'est Joyce McGarden, elle regarda le jeune homme, et toi ?

Pendant que le jeune répondait, un autre blondinet se pointa. Joyce était fort étonnée, de les voir arriver les uns à la suite des autres, elle qui pensait passer la soirée presque seule ! La phrase d'accroche du nouvel arrivant l'amusa, et ça se remarqua sur son visage, son sourire emplissa encore. Une nouvelle voix se fît entendre, et la demoiselle aperçut enfin son propriétaire, un garçons, encore, mais brun ce coup ci ! Ce dernier apportait des marshmallow. Chacun des derniers arrivants avait commenté l'ambiance.

-On ne s’ennuie jamais au feu de camp ! Ca va faire cinq ans que j'y assiste, et je n'ai que des bons souvenir !


Les marsmallows étant là, Joyce attrapa son bâton, et en piqua un au bout, puis le tendit vers le feu, elle se souvenait des conseils de Marco "Ne le mets pas dans la flamme ! Laisse le fondre un peu avant à la chaleur des flammes, et seulement quand ils commence à couler tu le caramélise !" Alors elle était peut être anormalement concentrée, mais elle ne voulait pas manger cramé, comme à l’accoutumée. Une fois le Chamallow "à point", elle souffla dessus avec prudence, avant de l'avaler en une bouchée. Hummm trop bon, la méthode "Marco" était décidément la meilleure de toute ! Elle observa longuement leurs visage, ils ne lui disaient absolument rien ! Il devait être de nouveaux arrivants !

-Et vous c'est le premier non ?

Manière subtile de savoir depuis combien de temps ils sont là. Joyce observa les alentours, tout le monde avait l'air de s'amuser, mais elle ne remarqua pas Nataku, il n'était surement pas encore arrivé . Il y avait quand même pas mal de nouvelles tête cette année encore ! Déjà on entendait s'élever les bruits des guitares, et même un ou deux harmonicas, dans peu de temps les chants allaient surement démarrer ! Auprès du feu il ne faisait pas froid, et encore moins lorsque l'on fait de nouvelles rencontre !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Cloud Strife

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 03/03/2013
❖ Missives : 99
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Jeu 7 Mar - 17:18

Mais qu'est-ce qui se passe!?

Alors même que je commence un conversation avec cette fille aux cheveux étrangement colorés, les inconnus arrivent les uns après les autres! Parmi eux, il y avait une autre fille avec les cheveux aussi étranges que la première, un gars qui a la peau teintée de bleu que j'ai cru apercevoir dans le club de musique, je crois, et un autre gars, un peu plus ''normal'' que les autres, avec son bol de marshmallows pour tout le monde. La première fille ne voulant pas me laisser tester sa appareil, elle me dit tout de même son nom ; Joyce McGarden. C'est un beau nom, ça me fait penser au mot ''joie''. Bah faut dire qu'elle a l'air joyeuse en fait!


-Moi c'est Cloud Strife! Mais bon, normalement on m'appelle Lightning, ou encore Light, c'est comme tu veux!

Ensuite, il y eut Lyra, elle semblait plus qu'excitée par le feu de camp.. Elle avait l'air d'une vrai boule d'énergie! Puis, il y eut l'autre blond (Le premier étant moi-même), commentant l'ambiance. « C'est cool, ici, non? » Alors même que j'allais répondre, le brun, un peu plus jeune, et surtout seul avec sa couleur de cheveux, arrivant avec ses bonnes sucreries blanches à faire griller. « Et bah restez pas sans sucreries vous quatre! .... Ouais, c'est super ici, on va bien s'amuser ce soir! » Regardant ma montre, je ne put m'empêcher de sourire.

-Ouais, probablement!

Ils semblaient tous plus sympathiques les uns que les autres. Puis, il y eut Joyce, qui nous révéla que c'était la cinquième fois qu'elle y assistait, à ce feu de camp, avant de nous demander si c'était notre premier. Elle voulait sans doute savoir depuis combien de temps nous étions ici..

-Ouais, c'est mon premier feu de camp! En fait, je suis ici depuis très peu de temps, et je trouve ça cool, ça nous permet de rencontrer plein de gens de toutes les sortes... Et de toutes les couleurs!, dis-je en regardant l'autre blond à la beau bleuâtre, un sourire taquin aux lèvres.

Écoutant le son des guitares, je me senti un peu coupable de ne pas avoir emporté la mienne.. Tant pis, je démontrerai mes talents musicaux une prochaine fois! Pour l'instant, j'écoutais les musiciens, tout en faisant de nouvelles rencontres!
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Jeu 7 Mar - 18:37

Lyra venait de rejoindre les deux personnes, a peine eut-elle fini de se présenter qu’un autre jeune homme blond vint s’assoir près d’elle. Elle lui souriait, un sourire chaleureux comme à son habitude. Elle regarda fasciné la peau du nouvel arrivant, un joli bleu, Lyra était vraiment en mode admiration. Mais elle finit par détourner le regard ne voulant pas paraitre impoli à le fixer de la sorte. La bonne humeur chez le jeune homme s’entendait très clairement, Lyra était contente de constater qu’elle n’était pas la seule à s’extasier pour cette soirée auprès du feu. Un autre jeune homme vint rejoindre le groupe il avait un bol remplit de marshmallows. Lyra comptait répliquer qu’elle avait prévu des recharges pour la soirée. Mais elle se tut préférant l’écouter.

Lyra avait vraiment hâte d’entendre ces histoires qui avaient le don de vous foutre la chaire de poule. Le tout arrosé de marshmallows grillés en compagnie de personnes sympathiques. Lyra ne demandait rien de plus. En plus elle connaissait de la charmante demoiselle aux cheveux rose. Joyce…le prénom résonné dans la tête de Lyra. Elle n’était pas prête de l’oublier de sitôt, au contraire elle espérait que par la suite elle pourrait la revoir au pensionnat. C’était bête mais quelque chose lui disait qu’elle ne serait pas déçue en faisant plus ample connaissance avec elle. Un peu comme avec Aliénor et Jared. Lyra fut surprise quand elle répondit au brin en disant que cela faisait déjà 5 ans qu’elle y assistait. Cela devait vraiment être génial si elle le disait. Puis elle fit griller son marshmallow avant de poser une nouvelle question. Lyra ne put s’empêcher de prendre la parole à son tour.

- Je pense qu’on ne va pas s’ennuyer ! J’ai hâte d’entendre les membres du club presse nous raconter leurs fabuleuses histoires d’horreur ! Tu peux nous raconter comment ce sont déroulés ceux auxquels tu as participé Joyce ? Je dois avouer à mon tour que c’est la première fois que j’y assiste.

Le seul souvenir de feu de camp de Lyra était avec ses parents et elle en gardait un bon souvenir. Mais là c’était tout autre chose et Lyra avait vraiment hâte de voir la soirée passer. Lyra ouvrit son sac besace et y versa le contenu sur le sol. Elle avait fait des emplettes dans la confiserie du centre ville. Elle en avait trouvé à la banane et d’autre à la pomme. Lyra était une fane de sucrerie donc elle avait prit plusieurs paquet afin de les partager avec tout le monde.

- Je suis passé en ville à la confiserie, et j’ai trouvé des parfums que je ne connaissais pas. Alors n’hésitez pas à vous servir c’est la pour ça !

Lyra planta l’un des marshmallows à la banane sur le bout de bois qu’elle avait récupéré pour l’évènement. Elle fit griller son marshmallow à son tour et le mangea goulument, se brûlant au passage. Comme d’habitude, la gourmandise est un vilain défaut. Elle le sait mais pourtant c’est plus fort qu’elle. Après avoir finit de se brûler la tronche avec son marshmallow elle prit à nouveau la parole.

- Et vous ? Vous êtes des pros pour raconter des histoires qui fait peur ?

Lyra avait les yeux qui pétillaient, elle attendait ce moment avec impatience. Pire qu’une enfant, mais c’était tout à fait elle. On aurait pu la comparer à un petit lutin tout excité. Lyra aurait bien aimé se désaltérer avec une bonne bière. Mais elle se demandait si l’alcool était autorisé à ce genre de soirée. Après tout il y avait des jeunes de tout âge. Elle se contenta de se faire griller un autre marshmallow en attendant la réponse de ses camarades.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Ven 8 Mar - 14:24

    C'en était grisant. Personne ne se connaissait quelques instants auparavant et pourtant, quelques secondes plus tard, c'était comme si on s'était déjà vu avant. J'ai toujours aimé ce genre de situations. Déjà pour l'ambiance et puis ça a toujours été le moyen le plus efficace de se faire des amis non ?

    Un autre mec arriva, il avait la sympathie tatouée sur le front et apportait une dot non négligeable. Le feu me réchauffait et, les présentations se firent. Je les écoutais parler de leurs expérience pour Joyce, de leurs affirmations pour le dernier venu et de leurs attentes pour Light (j'avoue que je suis fan du surnom) et Lyra. Cette dernière avait légèrement bugué sur la couleur de ma peau avant de se reprendre et de dévoiler son butin, plein de bonbons.
    Persuadé que c'était le bon moment pour entrer dans la danse, je pris les paquets de marshmallows derrière mon dos et les dévoila au grand jour.

    -Je pense qu'on a été au même endroit. Le sourire dans la voix et les yeux trépignant d'impatience je continuais : Alistair pour vous servir, puis me repris, enfin non pas trop, mais si un peu quand même... bref, Ali' ou Alis pour les intimes.

    Prenant le train en marche, j'attrapais un bout de bios, sur lequel j'empalais un des bonbons. Le sucre luisant déjà à la lumière du feu. La surface se métamorphosa, pleine de petites ridules, le bâton appuya encore et perfora la peau de la sucrerie. J'eu une fixette sur la couleur de la confiserie. Trop blanche à mon goût. En posant mon doigts dessus je la fit passer du bleu au rouge vif en suivant le dégradé... Mais là encore je n'étais pas satisfait... Il me fallut plusieurs essais pour atteindre la bonne teinte... sauf que le sucre était maintenant sur mes doigts (devenus collants) et la friandise eut le plus grand mal du monde à dorer. Et c'est une grosse tâche noire qui recouvrit le bleu outremer que j'avais choisi.

    -Moi j'en connais une mais elle est longue, marmonais-je à peine sortit de ma contemplation du marshmallows et surtout la bouche pleine.

    J'observais les gens autour de moi, certains avaient sorti leur instrument de musique. Pourquoi n'a-t-on pas fait le feu de camp à l'intérieur ? C'aurait été plus simple pour amener le piano pensais-je.
    Le temps était magnifiquement idéal. Un ciel étoilé nous surplombait. Une légère brise agitait les branches et évacuait la fumée vers la mer. Les rires et les éclats de voix résonnaient partout autour. La bonne odeur du bois brûlé m'emplissait les narines. J'avais l'impression de revenir en camp de vacances avec mon frère et mes soeurs... enfin, c'était il y a longtemps tout ça.
    Un cri me sorti de mes pensées, une fille hurlait à la mort, et son cri, résonnant contre les troncs, faisait écho dans toute la clairière. Apparemment une chèvre lui avait mâchouillé les cheveux.


Dernière édition par Alistair K. Mytra le Sam 16 Mar - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Melvin Shiro

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 25/11/2012
❖ Missives : 95
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Sam 9 Mar - 0:57

Le petit groupe rigolait et sympathisait, comme de bons vieux amis qui s'étaient rassemblés autour du feu. Apparemment, la venue des marshmallow leur avaient fait très plaisir, mais ils avaient également fait de la réserve de leur côté, ce qui était encore mieux ! Plus de sucreries à déguster et donc un plus long moment à partager. Si c’était pas cool ça. Eh bien, autant commencer à se présenter à notre tour ! Comme tous ceux du groupe l’avait fait avant moi.

« Je m’appelle Melvin, ou Mel’, si vous préférez les surnoms ! » Et sans plus tarder, je fis comme tous ceux qui étaient présents autour du feu : griller une des délicieuses sucreries. J’aurais très bien pu user de mon pouvoir pour faire venir un des bonbons jusqu’à moi, mais je préférais choisir ce que j’allais déguster. Il y en avait pour tous les goûts alors… j’en pris finalement un au hasard, le premier que j’attrapais. Mon bâton de l’autre main, je plantais le marshmallow à son bout pour pouvoir le faire griller. J’approchais le bonbon du feu pour qu’il caramélise sur le dessus et qu’il soit fondant en bouche. La cuisson parfaite d’un marshmallow est très dur à obtenir, mais finalement, même les cramés on les mange, car y’a rien de meilleurs que de passer un bon moment ! Finalement, je me retournais vers le petit groupe, dégustant la confiserie avec gourmandise.

Une des jeunes filles avait demandé si c’était la première fois qu’on assistait au feu de camp. Effectivement, pour moi c’était une vraie première, jamais on faisait ça au Japon ! Du moins, là où j’habitais. C’est vrai que faire cramer du bois en plein parc, à côté des cerisiers en fleur, c’était pas trop conseillé ! « Oui c’est la première fois pour moi, ma première année également. » Et oui, s’ils voulaient tous savoir, j’étais un petit nouveau et rien de plus ! Mais passons à une autre question qui avait été posée.

Si je connaissais une histoire d’horreur ? Bwarf, pas vraiment, malheureusement. Il n’y avait personne dans le club de presse ici ? Ils avaient pourtant beaucoup de membres et beaucoup d’histoires à raconter, écrites spécialement pour cette soirée.
« Je suis pas vraiment fort pour raconter des histoires, surtout celles qui font peur. » Et c’était bien vrai. Il fallait avoir de l’inspiration et une intonation qui ne partait pas dans le délire total mais plutôt qui faisait bien flipper ! Ma voix faire peur ? Ahah, que si elle était trafiquée.

Je pris un deuxième marshmallow, pour le planter sur mon bâton, qui avait encore le bout brulant, à cause de la chaleur qui régnait autour des flammes. J’étais vraiment un gourmant, et ces pauvres bonbons allaient an avoir la preuve, mon estomac avec. Mais je ne devais pas oublier l’esprit principal de cette soirée, la convivialité et le partage. Oui j’allais en laisser aux autres personnes du groupe et non je n’allais pas me gaver que de ça, heureusement !
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Dim 10 Mar - 11:29

Après le tour des présentations, Joyce se fît un petit récapitulatif rapide. Donc il y avait Cloud, le blondinet. Lyra ,la rose ! Alistair, le bleuet. Et enfin Melvin, mais elle ne lui avait pas encore trouvé de surnom ... enfin un, marsmallow man... Mais bon ce n’est pas à son goût. Bref, étant donné que chacun d’eux espéraient bien s’amuser, Joyce de part son expérience leurs confirma, que le feu de camp était toujours une super soirée ! Oh oui l’ambiance y est totalement différente, rien que les profs par exemple ! Ces derniers se lâchaient vraiment ! Joyce se souviens avoir chanté des chansons paillarde avec l’ancien prof de Psychic, alors qu’elle ne l’avait jamais croisé au part avant ! Ca puis le fait qu’il ne faut jamais déposer ses affaires dans une tente ! Jamais en cinq ans elle n’avait dormit dans la tente qui lui avait était attitré ! Lyra avait demandé à savoir comment c’était déroulé les cinq précédent feu de camp auxquels elle avait assisté ! Joyce était toujours ravie de transmettre son « savoir » sur l’île.

-Oh ils ne diffèrent pas vraiment les uns des autres... Les profs sont généralement plus cool, plus amicaux on va dire ! Mais beaucoup ont était remplacé cette année, je ne sais pas comment les nouveaux vont réagir. Ensuite j’espère que vous n’avez pas mit vos affaires dans la tente qui porte votre nom ... Personne ne dors jamais dans la tente qui lui a était donné. C’est toujours drôle d’aller se coucher, en clair faut regarder dans toute les tentes, pour en trouver une de libre ! C’est une ambiance bon enfant, c’est toujours super les feu de camp de New Age.

Elle avait un sourire doux, où se lisait clairement sa nostalgie. Oui jamais elle ne s’était ennuyée à un feu de camp, et cette année c’était encore bien parti pour ne pas changer ! Et comme Joyce s’en était douté, tous était de nouveau arrivant sur l’île, décidément elle est très physionomiste ! Apparemment Lyra et Alistair, semblaient avoir craint de ne pas avoir assez de chamallow. Ce qui amusa vraiment Joyce. Ils devaient être tout deux très gourmand ! Ca lui rappelé Enoal, qui dévalisait aussi la confiserie de Bermia pour l’occasion. Ils eurent même droit à une petite démonstration du don d’Alistair, changing color, un physical donc ... Mais Joyce assistait tellement peu en cours, qu’il lui était difficile de reconnaître les nouveaux arrivant dans sa propre classe ....

Tout comme Joyce, chacun d’eux c’était lancé dans le grillage d’un bonbon. Chacun sa technique... mais Lyra semblait s’être brûlée, c’est pourquoi Joyce fouilla dans son sac, et lui tendit une bouteille d’eau fraîche.

Puis le sujet dévia vers les histoires d’horreur, Joyce n’aimait pas trop ce genre d’histoire, elle ne les écoutait que d’une oreille distraite, ne voulant pas passer une nuit blanche ! Car oui notre demoiselle est facilement effrayée, la première année, elle avait écouté toute ces histoire de fantôme ou autre, résultat elle n’avait pas pu dormir de la nuit, et même après pendant une semaine, elle avait était obligée de dormir avec Sophia dans le même lit... Inutile de dire que son amie avait compris, la vraie trouillarde qu’elle est ! Et comme pour prouver sa faiblesse. Le cri qui se fît entendre la fît sursauter. Mais ce n’était rien, qu’une jeune fille, ayant quelques soucis avec les chèvres. Joyce avait arrêté d’aller les voir, ces bestioles était assez territoriale, sans leur donner à manger, pas le droit d’entrer dans la grange ! Une sorte de taxe de passage quoi ... Mais bon revenons au sujet principal, les histoires d’horreur, Alistair apparemment en connaissait une.... Aie aie aie, Joyce espérait qu’elle ne faisait pas trop peur ! Et aussi que Nataku viendrait bien, elle aurait bien besoin de lui pour la rassurer !

-Je suis pas une fan d’histoires d’horreurs.... je suis une vraie trouillarde quand il s’agit d’histoire de fantôme ! J’ai peur rien qu’en les racontant ...

C’était pas glorieux mais elle préférait prévenir, peut être ainsi choisiraient ils des histoires plus ... soft ! Oh oui, sinon elle allait devoir passer la semaine chez Nataku... et elle était persuadée, qu’il allait se moquer d’elle !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Cloud Strife

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 03/03/2013
❖ Missives : 99
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Dim 10 Mar - 15:32

Je mangeais tranquillement les friandises qu'on avait emporté pour l'évènement, tout en écoutant attentivement la conversation.. Mais après environ cinq marshmallow, je posais déjà mon bout de bois ; Lorsque je mangeais trop, elles remontaient, et c'était plus que pénible... Et je devais aussi économiser mon estomac, car j'ai l'impression qu'avec Sanae, j'en mangerai encore plus! Aussi, la conversation dérivait surtout sur les présentations, les butins de friandises que certains avaient,.. et les histoires d'horreur.

Je n'était pas fan de ces trucs-là! Quoi, trouillard? Pas du tout! Je ne comprend tout simplement pas l'idée de vouloir se mettre dans l'idée qu'un tueur en série complètement détraqué veuille tous nous tuer, ou encore qu'un démon-mystérieux-que-personne-n'a-jamais-vu-mais-qui-existe provoque la disparition d'un groupe d'élève à chaque feu de camp... Bon, après j'y croyait très rarement, à ses histoires, mais j'aimais tout de même pas ça.. ''
Courage Joyce, je suis avec toi!'' Pensais-je.

Soudain, Alistair fit tourner sa friandise en bleu, ce qui me fit rire.. Le pire étant qu'elle fut tachée de noir juste après.. En fait, j'aimais bien son don! C'est cool, de pouvoir changer les trucs de couleurs.. Et c'est pas dangereux, du moins je crois! Puis, ce blondinet bleu décida de se proposer pour compter une histoire.. Enfin, il nous avait cependant prévenu qu'elle serait longue, et je ne savais pas si j'aurais le temps de l'écouter au complet.. Après tout, le temps passe vite dans ces soirées-là! Je jetai un regard à ma montre, puis décida de rester, au moins le temps d'écouter son histoire.. Peut-être ne dormirais-je pas ce soir?

Lorsque le brun, Melvin, avoua qu'il n'était pas doué pour raconter ce genre d'histoire, je ne fut même pas surpris... Son visage reflétait la joie de vivre et sa voix était tout aussi joyeuse! Personnellement, j'étais assez doué pour en raconter, des histoires, que ce soit un conte pour enfants, ou encore une histoire d'horreur! Mais je gardai cela pour moi.. Oui, bon, je suis un peu réservé après tout.. Après un long moment d'hésitations, je saisis un sixième et dernier marshmallow et le piqua sur un bout de bois afin de le faire cramer.. C'était les meilleurs selon moi, bien cramés à l'extérieur et fondant à l'intérieur... Je le portai à ma bouche après avoir soufflé dessus pour ne pas me brûler.. Et ce n'était manifestement pas la méthode la plus efficace!


-Aie, c'est chaud, chaud, chauuuuuuuud!

La langue brûlée et ma confiance envers ces friandises perdue à jamais, je posai mon bout de bois, jurant solennellement, en mon fort intérieur, que je n'y retoucherai plus.. Du moins, pas avant de retrouver Sanae! Je jetai un regard aux gens autours.. Tout le monde était heureux, ce feu de camp était vraiment cool!
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Mer 13 Mar - 16:45

Lyra était fière de montrer les nombreux paquets de marshmallows, elle ne put s’empêcher de sourire en voyant qu’Alistair sortit tout un tas de paquets à son tour. Elle était contente de voir qu’elle n’était pas la seule à avoir prévu des recharges. Et encore, il lui restait deux autres paquets dans le fond de son sac. Mais elle les gardait précieusement pour ses retrouvailles avec Aliénor et Jared. Lyra regarda Alistair changer les couleurs du bonbon qui commençait à caraméliser sur le bout de son bâton. Elle était amusé par ce qu’il essayait de faire, surtout quand il se retrouva les doigts tout collant. Elle déplaça son attention sur le second venu un dénommé Melvin. Tout comme Lyra c’était la première fois qu’il assisté au feu de camp.

Lyra écouta avec une grande attention les paroles de Joyce. Les profs sont plus cool ? Ca devait être sympa en effet. Mais Lyra ne savait pas si elle allait réellement dormir cette nuit. Elle se voyait bien dormir à la belle étoile et en profiter pour scruter le ciel. Comme elle aimait le faire par le passé. C’est par la suite que Lyra se brûla avec son marshmallow, la gourmandise l’avait piégé. Joyce lui tendit une bouteille d‘eau. Lyra hocha la tête avec un immense sourire pour la remercier. Elle bu une longue gorgée d’eau qui apaisa le feu qui était né dans sa bouche. Sa langue ne la brûlait plu, prête à se refaire griller un autre bonbon en y faisant plus attention cette fois.

Par la suite Lyra avait essayé d’amener les histoires d’horreur sur le tapi. Apparemment Joyce n’appréciait guère ce genre d’histoire, Lyra les adorait. Après tout elle pouvait voir les morts, peut-être pour cette raison que les histoires d’horreurs ne lui faisaient pas plus peur que ça. C’était d’ailleurs pour cela que Lyra avait posé cette question. Peut-être que quelqu’un aurait réussi à lui foutre des frissons. Lyra aimait beaucoup la présence des personnes autour d’elle. C’était très convivial, elle ne regrettait pas son choix d’être venu. Elle jeta un coup d’œil vite fait à sa montre, elle allait devoir y aller. Avant qu’Aliénor et Jared ne l’attendent, elle avait horreur de se faire désirer. Et n’avait pas coutume d’être en retard. Lyra se leva et mis son sac sur l’épaule un sourire sur le visage.

- Veuillez m’excuser mais je dois y aller on m’attend plus loin. J’espère que je pourrais tous vous revoir au pensionnat. Je vous souhaite à tous une bonne soirée ! Et mangez bien surtout !

Lyra leur fit un petit signe de la main, son sourire toujours accroché à ses lèvres. Et partit un peu plus loin retrouver ses amis au lieu du dit rendez-vous.

*** Lyra quitte les lieux ***




Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Sam 16 Mar - 16:36

    J'avais encore les doigts dans la bouche quand la conversation me ramena à la réalité. Apparemment tous n'étaient pas fan d'histoires d'horreurs. Dommage... c'était pourtant drôle de se faire peur. Jouer avec ses émotions, avoir les mains moites d’appréhension et le sang pulsant dans les veines comme s'il voulait sortir pour écouter le récit. C'était pour moi l'une des choses les plus sympathiques à faire. J'aimais bien jouer avec mes émotions, en se penchant le plus possible du haut du toit du pensionnat (ce qui m'avais valu des regards interloqués des étudiants un peu plus bas) ou du haut de l'escalier... bref, jouer avec le vide quoi.
    Et là c'était typiquement un jeu. Un divertissement avec ses nerfs, pour voir jusqu'où ils pourraient aller avant de perdre pied. Dommage que tous n'aie pas l'envie de tester ses peurs.

    La plupart participaient, comme moi, à leur premier feu de camp mais d'après Joyce, tout le monde était plus sympathique. La fatigue, les bonbons et le cadre y étaient sûrement pour quelque chose, cependant, ce jour à part méritait vraiment un véritable relâchement de tous et surtout des professeurs qui étaient toujours trop stressés à mon goût.

    Cloud et Lyra se brûlèrent tous deux se qui -pardon- me fit sourire. La douleurs, aussi vive soit-elle était presque immédiatement balayée par l'ambiance générale et la joie d'être ici en ce lieu à ce moment précis.

    Quant au couchage... disons que je n'avais rien et préférais rester silencieux là-dessus, de toutes façons j'avais prévu d'emprunter -sans son accord- une couverture, ou quoique ce soit, si la fatigue venait à me vaincre.

    -Une tente attribuée ? Je savais même pas qu'il y avait assez de tente pour tout le monde. Et puis, pour l'histoire d'horreur... la mienne fait pas vraiment peur... disons que... c'est plus une histoire de suspens.

    Tout le monde avait l'air d'être content d'être là pourtant, pour une raison inconnu, j'avait l'impression que notre petit groupe n'allait pas durer longtemps et, comme une prédiction, bientôt Lyra s'en alla. Elle était attendue ailleurs...
    J'allais prendre un autre marshmallow mais mon geste s'arrêta quand elle se leva, j'avais l'impression de voir une sorte de... tiraillement sur son visage, entre l'envie de partir rejoindre d'autres personnes et celle de rester ici, malheureusement, la première fut la plus forte et, en nous souhaitant une bonne soirée, elle s'en alla avant de disparaître un peu plus loin derrière un autre groupe de jeunes.

    -Vous savez si il y a une fontaine à chocolat quelque part ? Plongeant la main dans ma poche, j'en ressortis ma provision de cacao et la posa sous les yeux des trois personnes restantes. Ou juste un plat pour faire fondre ça ?

    Parce que sinon, il faudrait manger les carrés mais ça n'aurait pas la même saveur qu'un bon couli de chocolat sur les bonbons.
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Melvin Shiro

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 25/11/2012
❖ Missives : 95
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Ven 22 Mar - 19:29

Je piquais un cinquième marshmallow sur mon bout de bois. J’étais parti pour en manger au moins une vingtaine ! Sans penser aux conséquences que toutes ces sucreries allaient engendrer. Bah oui, c’est bien facile de les manger, une par une, on les avale sans se poser de questions et sans se dire « Mince, j’vais avoir mal au ventre moi, j’arrête ! » Et non, quand on est comme moi, un vrai gourmand, ce genre de petits détails on les oublie vite, malheureusement. J’observais les autres personnes, ils semblaient attentif quant à la manière de faire griller les marshmallow. Moi j’y allais vraiment au feeling, un coup dans les flammes, des fois assez de la source de chaleur. Ca dépendait de ce que les autres disaient.
On entendit une personne se plaindre, Cloud, un des jeunes hommes blonds venait de se brûler la langue avec sa friandise. Grave erreur ! Il fallait attendre quelques secondes avant de déguster, même quand on voit le bonbon nous narguer, en restant devant nos yeux, finissant de caraméliser sur notre pauvre bout de bois. Oh moi, ça m’arrivait souvent de me brûler avec, mais maintenant j’ai appris à –a peu près- attendre.

Je croquais dans la sucrerie avant d’écouter de nouveau le petit groupe qui m’entourait. Ils parlaient des tentes que j’avais aidé à planter un peu plus tôt. Effectivement, on avait des lieux pour dormir attribué, mais… d’après eux on ne dormait pas toujours dans la nôtre. Tant pis pour ça, j’allais bien en trouver une confortable avec un voisin sympathique ! Je fis léviter une des sucreries, confiant dans mes gestes. Je l’attendais, mes bras tendus alors que Lyra se leva. La friandise tomba, comme si le charme avait été rompu. Mince, mince… Je la ramassais alors qu’elle était cachée dans l’herbe. Lyra devait partir maintenant… Quel dommage, la soirée ne faisait qu’à peine commencer ! Elle était attendue dans un autre petit groupe, alors ça se comprenait ! Je la remerciais d’un sourire avant de la voir partir un peu plus loin. Je plantais la friandise sur mon bout de bois avant de revenir à la discussion du groupe. Quoi ? Il voulait une fontaine à chocolat maintenant ?

« Je ne crois pas que les élèves ont pensés à amener des fontaines à chocolat… Et pour un plat, ça va être difficile de ne rien faire cramer, je pense » Après tout, les bols étaient en bois donc pas très solide pour les mettre dans le feu et il n’y avait pas d’autres récipients aux alentours.

Malgré tous les marshmallow avalé, j’avais soif comme la plupart des personnes autour du feu. Alors que je dégustais la dernière sucrerie que j’avais fait griller, je me levais, la bouche à moitié remplis, regardant le petit groupe.

« Je vais chercher à boire, vous voulez que je vous rapporte quelque chose ? Il doit y’avoir des sodas pour tout le monde ! » Et c’est vrai que niveau boisson, on avait été gâté, il suffisait de se servir dans les glacières et le tour était joué. J’attendais debout, la réponse de chacun. Je ne devais pas en prendre trop sinon les boissons allaient perdre de leur fraicheur et donc de leurs bulles !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Sam 23 Mar - 23:16

La conversation avait dérivé vers les histoire d'horreur, et Joyce espérait sincèrement que ce sujet n'allait durer ! Jouer avec ses nerfs ? C'était pas franchement son trucs, elle veillait grandement à ne pas avoir trop d'émotion forte, son don deviendrait dangereux ! Mais parler ne lui empêcher pas de griller des Chamallow ! Bien qu'elle restait raisonnable, après tout elle ne voulait pas se rendre malade, après elle devait, normalement voir Nataku. Le feu de camp n'était pas encore bien avancé et Joyce savait parfaitement qu'il tiendrait sa promesse, mais ne pas le voir arriver l’inquiétait un peu. Il n'avait pas oublié ce n'était pas son genre ! Mais la requête d'Alistair la tira de ses songe ... une fontaine en chocolat ? A un feux de camp ? Elle n'en avait jamais vu au feu de New Age tout du moins ! Et puis ce n'était pas un petit feu, comment voulait il faire fondre quoi que ce soit sans que ça ne brûle ? C'est vrai que les chamallow grillé, recouvert de chocolat fondu, ça devait être pas mal ! Mais Joyce était persuadée que ça ne serait pas cette année qu'elle allait goûter ! Il avait aussi parlé des tentes, et bien oui les tentes étaient attribuées. Et puis l'école n'organiserait pas ce genre de soirée si elle n'avait pas assez de tentes pour abriter tout le monde ! Quoi que ça pouvait être cocasse comme situation quand elle y pensait.

-Rassure toi, les tentes sont pour deux personnes, il y en a largement assez !


Lyra avait malheureusement dû s'absenter afin de rejoindre ses amis, Cloud allait peut être suivre le mouvement, il semblait que lui aussi était attendu. Et Joyce qui ne voyait toujours pas son rendez-vous arriver ! Mais qu'importe il finirais bien par venir, elle guettait discrètement les environs, en espérant voir apparaitre la chevelure si particulière de l'assistant du directeur. Bien qu'elle parlait des tentes, Joyce n'avait pas l'intention de dormir ici, elle comptait bien dormir dans un lit ! Melvin proposa gentiment d'aller chercher des boissons pour tout le monde. Joyce avait son eau, et ça lui allait parfaitement pour l'instant, pas trop de sucre à la fois !

-Non merci ça ira pour moi !


Elle ne savait pas ce qui en était pour les autres, et puis soudain, une vision familière s'offrit à elle. Le beau Nataku venait de faire son entrée dans son champ de vision. Immédiatement un sourire resplendissant apparu sur les lèvres de la jeune fille. Elle rassembla rapidement ses affaires.

-Bon je connais vos noms et vos têtes ! On fera connaissance plus longtemps la prochaine fois ! Mais là je dois y aller, désolée

Et c'était vrai, passer un peu plus de temps avec des personnes aussi convivial c'était toujours sympa. Mais c'est elle qui avait invité Nataku, à la base il ne comptait pas venir. Elle se mit à marcher rapidement vers Nataku, elle était tellement contente qu'il soit là juste pour elle !
Mais elle s'arrêta un moment puis se tourna de nouveau vers les garçons et leurs fît au revoir énergiquement de la main.

-Et surtout amusez-vous bien !

Puis elle arriva à la hauteur de Nataku, et partit avec lui un peu plus loin.

**Joyce qui le lieux**



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Cloud Strife

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 03/03/2013
❖ Missives : 99
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Dim 24 Mar - 17:43

Une fontaine de chocolat, qu'il voulait? J'avais déjà fait ça avec des amis, mais dans un feu de camp? Je trouvais l'idée moyenne.. De toute manière, je ne vois pas comment on aurait fait fondre le chocolat! Peu après, Lyra était partie. Dommage, elle me semblait gentille.. Après, Melvin est parti chercher des boissons. J'ai laissé tomber l'offre, je ne partirais pas dans très longtemps. Peu de temps après, c'est Joyce qui s'en va, rejoignant un homme à la chevelure plutôt rare et qui semble plus vieux... Peut-être un membre du personnel?

Donc, je me retournai vers l'autre garçon, Alistair.
''Bon, on est que des gars maintenant!'' ai-je lancé, tout sourire. Je pris un dernier marshmallow afin d'avoir encore faim lorsque je verrai Sanae et le fit griller.. Ayant appris de mon erreur, je soufflai dessus avant de le manger, ce bonbon! Puis, je posai mes mains sur mes cuisses ''Dis, on pourra se revoir après le feu de camp! D'ailleurs, j'ai cru t'apercevoir au Club de Musique, on se reverra là-bas!''

Je manquais de sujet de conversation. On n'était plus que deux, les autres étant partis à jamais, ou encore parti chercher des boissons. Ils avaient parlé des tentes, dans lesquelles il y avait deux places. Je me demandais avec qui j'allais dormir cette nuit! J'avais bien quelqu'un en tête, mais je ne savais pas si on pouvait être un garçon et une fille dans la même tente.. Pas que j'aie de mauvaises intentions, mais les surveillants, s'il y en avait, ne pourraient penser que j'en ai.

Je jettai un coup d'oeil à ma montre, il était 8h28. Ouais, c'était l'heure. Je me suis levé en m'étirant et j'ai donné une petite tape sur l'épaule d'Alistair
''Allez, on se revoit une autre fois, quelqu'un m'attend!'' Je marquai une petite pause, en me retournant. ''Dis au revoir à Melvin pour moi, s'il te plait!''

*Cloud quitte les lieux*
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Sam 30 Mar - 11:15

    Ils avaient tous l'air étonnés... une fontaine de chocolat c'est quand même le must ! Franchement ç'aurait été la cerise sur le gâteau. Mais j'étais apparemment le seul a être de ce point de vue et décidais de la mettre un peu en veilleuse. Si je commençais immédiatement à faire le chieur ils allaient tous fuir aux quatre coins de la clairière pour m'échapper. J'eu même un léger rire nerveux en m'imaginant leurs têtes effrayées, courir les bras en l'air en hurlant à la mort.
    Melvin se leva et proposa d'aller chercher à boire. Il était vrai qu'ayant dépensé tout mon argent dans les bonbons, je n'avais même pas pensé à acheter ne serait-ce qu'une bouteille d'eau pour me rafraîchir la bouche après cette invasion de sucre coloré.
    Joyce avait été plus intelligente et possédait sa bouteille de liquide non sucré qui lui allait parfaitement. Il aurait été plus sage de demander de l'eau ou un truc u genre mais cette journée était une journée différente, un moment à part. Il fallait donc en profiter le plus possible, pourquoi se contenter d'eau quand une montagne de sodas attendait avec effervescence, de disparaître dans les gosiers ?

    -Ce qui te tombe sous la main fera l'affaire pour moi merci !

    L'initiative de Melvin était la bienvenue car les bonbons commençaient à peser progressivement sur mon estomac et une crise de flemme aiguë pointait le bout de son nez.

    Joyce semblait attendre l'occasion de s'en aller, sûrement attendait-elle une tierce personne, et, au moment ou l'attendu se présenta, la jeune fille à la chevelure rose se leva pour le rejoindre sans oublier de nous souhaiter une bonne soirée et en nous conseillant de nous amuser. Là dessus elle pouvait compter sur moi... un jour comme ça n'était offert qu'au compte goutte et il fallait s'en délecter.
    Le jeune homme en question me rappelait quelque chose, je l'avais déjà croisé dans les couloirs mais je ne pouvais pas me remettre son nom dans la tête... Il était plutôt pas mal, malheureusement pour mes yeux, il disparu avec Joyce derrière un groupe d'élèves et ne reparut pas.

    Cloud tenta de relancer la conversation mais ne semblait pas convaincu par son essai. Il n'était pourtant pas si mauvais, il aurait même pu marcher. Le temps de cherches mes mots pour lui répondre, il avait regardé sa montre et s'était levé, prêt à partir. Quelqu'un l'attendait apparemment. Décidément tout le monde se connaissait ici, je devais être le seul associal du pensionnat.
    En y réfléchissant, passer le plus clair de ses journées dans le jardin ou sur le toit, ne revenant à la société que par obligation, ce n'était pas forcément la meilleure façon de se faire connaître et de se faire des amis... Il faudrait essayer d'y remédier, une connaissance ça peut toujours servir non ?

    Il ne se retourna qu'un fois et disparu à son tour. J'étais maintenant seul face au feu, mes paquets de bonbons aux pieds et quelque uns par terre. Il ne me restait plus qu'à attendre le retour de Melvin pour le prévenir de la soudaine disparition des autres. Je plantais une énième sucrerie sur bon bâton et le porta au feu, en essayant d'imiter les différentes techniques des autres, je finis par faire un mix et à plutôt bien réussir à les griller sans les brûler, les faire fondre sans les rendre dégoulinants...

    En levant les yeux au-dessus des flammes, on pouvait presque distinguer les constellations... presque... pour ça il aurait fallu que j'en connaisse au moins une apparaissant dans l'hémisphère nord, autre que la petite ourse... De toutes façons elles étaient belles comme elles étaient et cela me suffisait.
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Melvin Shiro

avatar

Psychic bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 25/11/2012
❖ Missives : 95
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Dim 7 Avr - 17:22

Je m’avançais vers le petit stand, installé exprès pour prendre des boissons tout au long de la soirée autour du feu de camp. Une simple table, avec un grand carton où était inscrit le nom des différentes boissons proposées. Pas d’alcool, tant mieux, je n’allais pas me tromper comme ça. Tous les liquides étaient entreposés dans des glacières, pour en faire en sorte qu’elles soient toujours fraiches. Deux garçons gardaient le mini-bar, sûrement pour éviter les abus et veillez à ce qu’il reste encore des boissons pour la soirée, qui venait de commencer depuis un petit moment déjà. Je m’approchais des deux hommes qui continuèrent de parler tout en me saluant. L’un des deux se mit à rigoler et l’autre, tout souriant se retourna vers moi.

« Il te faut quelque chose ? »

Un peu, quand même. Bon réfléchissons, qui voulait boire déjà… Joyce avait à boire, Cloud avait refusé et du coup, il restait que le deuxième blondinet : Alistair. Ca faisait simplement deux boissons donc. Je parcourais la pancarte qui était censé nous indiquer les boissons qui étaient entreposées. Malheureusement, je connaissais pas tous les noms de soda et le seul que j’avais en tête n’était pas inscrit. Je relevais la tête avant de poser mon doigt sur l’affiche, totalement aléatoirement.

« Je vais prendre deux canettes de ça. » Un nom bizarre était inscrit. Le garçon, toujours en train de rigoler était parti ouvrir une glacière pour prendre deux canettes oranges. Ça ressemblait au cola qu’on buvait généralement chez moi, au Japon. Mais après, je n’avais pas encore goûté. Je pris les deux canettes et m’en alla et les remerciant tous les deux. Ils reprirent leurs occupations et leurs histoires qui semblaient très drôles.

Je m’approchais du petit groupe que j’avais laissé quelques instants, à peine. Petit groupe, pas sûr qu’on pouvait toujours l’appeler comme ça. En effet, tout le monde était parti, tous sauf un. Un courageux bonhomme qui résiste encore et toujours à l’envahisseur. Le pauvre Alistair était en train de manger un marsmallow, seul au monde, devant le feu, tête levé vers les étoiles. Je me rapprochais vers lui puis posa une canette encore fraiche à côté de lui. Je m’assis en face, là où j’étais tout à l’heure. Pour le sortir un peu de ses pensées, j’engageais la conversation tout en prenant un marshmallow.

« Ils nous ont tous abandonné à c’que j’vois. » Dis-je en souriant, le pauvre Alistair était resté quelques minutes seul. « Au passage, je connais pas du tout le soda que j’ai pris, j’espère que c’est bon et que ça t’ira. » Je présentais le marshmallow aux flammes du feu de camp. Pas trop grillé et ça allait être parfait ! Je coinçais le bâton dans la pelouse, un peu éloigné des flammes pour qu’il ne crame pas, mais reste tout de même chaud le temps que j’ouvre la canette. Ça sentait l’orange ! Je portais le liquide à ma bouche avant d’en boire une gorgée, puis deux, et trois. Je laissais le récipient au sol, c’était vraiment bon ! Quoi que, un peu piquant et avec un arrière-goût bizarre… Spécialité des Bermudes ! Je me retournais vers le grand blond et une nouvelle fois, pour lui parler. « C’est pas mauvais je trouve. » Je regardais les marshmallows, et tout en marquant une courte pause parce qu’un rot montait, je continuais ma phrase après avoir passé cette envie. « Tu restes avec moi pour manger tous les marshmallow qui restent, hein ? » Bien sûr, j’avais dit ça en rigolant. Si il restait des marshmallows, j’aurais très bien pu les finir ou les laisser aux autres élèves.
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre] Sam 4 Mai - 13:09

    Pas un nuage ne vint troubler mon observation des étoiles. Melvin me tira de mes pensée en me tendant une canette orange. La tête encore un peu dans le lointain, je l'ouvris machinalement et la porta à mes lèvres. Le liquide frémissant s'écoula doucement dans ma bouche, et ruissela sur ma langue. C'est le goût qui me remit les pieds sur terre. Une saveur que j'aurait reconnue entre... beaucoup. Enfin, je pense... Sautillant dans ma gorge, le liquide orange et orangé me propulsa à mon ancien chez-moi. Tous les jeunes en buvaient, c'était l'invité commun à tous les anniversaire, ma mère en ach... Que des bon souvenir à effacer finalement.
    L'idée que cette canette soit ma madeleine de Proust me fit sourire et je me reportais sur Melvin. Il avait l'air désolé de m'avoir laissé seul quelques instants, et s'inquiétait de mon ressentit face à la boisson... une vraie môman.

    -Ouais t'inquiète pas j'en buvait tout le temps... ou du moins un truc approchant. Tiens au fait, de là où tu viens, vous connaissez le jeu du Chubby bunny ?

    La seule idée de voir Melvin tenter l'expérience me fit sourire, vérifiant que les réserves de marshmallows étaient suffisamment pleines j'en avalais un rapidement en attendant la réponse de mon interlocuteur.

    Le feu brûlait toujours aussi fort et je commençais à avoir chaud. Malgré les rafraîchissement et le petit vent, je déboutonnais un bouton à ma chemise et profitais d'un coup de vent pour respirer un bon coup, la fumée commençait doucement à me faire tourner la tête... à moins que Melvin soit un dangereux psychopathe, qu'il ait drogué ma boisson dans l'espoir de m'enlever et de me faire subir toutes sortes de traitements plus bizarres des uns que les autres.
    Mon imagination allait bon train quand un souvenir lui coupa la route et l'obligea à piler. J'avais moi même ouvert ma canette. Donc elle n'était pas empoisonnée. Quant aux bonbons, je ne serais pas le seul à sentir le mal de tête venir.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A la chaleur du feu [Libre]

Revenir en haut Aller en bas

A la chaleur du feu [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: La Clairière :: Le Feu de Camp-