New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

J'aimerais bien te catnapper toi... pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Dim 24 Fév - 16:50

Des miaulements par-ci, des aboiements aiguë par-là... Non franchement, qui ne craquerait pas ? Phœnix, petite nouvelle qui a débarqué très récemment, avait foncé à l'animalerie. Tellement qu'elle n'avait pas eu le temps de s'habiller correctement. Elle avait ses cheveux attachés en vrac, c'était sûr qu'elle allait avoir du mal à se les défaire. Un simple débardeur large vert et un short bleu clair avec une paire de vans blanche. Les animaux lui manquaient de trop. Elle aimerait bien revoir le bétail, et ses chevaux... Oh, et rencontrer ceux du pensionnat aussi, ça pourrait être sympa !
Phœnix s'approcha d'une cage où des chiots berger australien jouaient. Ils se sautaient dessus, se mordillaient, grognaient... Elle était entrain de fondre littéralement devant leur bouille trop mignonne. Elle avait craqué sur celui qui dormait tout au fond. Pendant que les autres faisaient la fête, le plus sage piquait un somme. Trop mignoooon !
Elle se dandinait comme une imbécile devant la cage. En voyant les prix des bébés, son sang ne fit qu'un tour. OK, elle n'avait jamais eu l'intention d'en acheter un, mais de là à avoir un prix aussi élevé... Elle soupira. Elle attendra d'avoir sa propre maison et un emploi stable pour pouvoir se l'offrir. Elle avait déjà hâte ! Elle les quitta à contrecœur afin de voir qu'est-ce qu'il y avait d'autre comme chiots. Des labradors, des spitz nains, des cavaliers King Charles, des bouledogues... Non vraiment, elle préférait de loin ces petites bébêtes australiennes.
Des petits miaulements attirèrent son attention. Si elle adorait les chevaux, les chats avaient presque le même niveau d'adoration. Elle adorait cet animal, bien qu'elle en avait très rarement vu. Elle s'approcha lentement d'eux et les contempla d'un œil brillant. Des yeux en amande perçants avec de belles couleurs, des petits poils tout soyeux, des petites mimines trop mignonnes, des coussinets qu'on a envie de chatouiller, des oreilles qu'on a envie de grattouiller... Elle était dans un extase profond. Même, en pleins orgasme visuel. Elle aurait bien voulu prendre le tabby roux et jouer avec la petite balle à clochette avec laquelle il s'amusait déjà. Il y en avait un autre bleu qui faisait ses griffes sur l'arbre à chat et un écaille de tortue qui essayait de lui manger les pattes arrière. C'était de vrais petits chenapan. Elle adorait ça. Ils étaient vraiment trop mignon. Elle s'imaginait déjà comme une bougie entrain de couler sur une table de verre. Quoi que, non, qu'elle n'imagine pas. Ça vaudrait mieux pour le haut de son crâne sûrement.
- Oh mais vous êtes trooop mignooon ! J'aimerais bien vous prendre avec moi mais je pense pas trop que ça soit autorisé gratuitement ça...
Elle soupira. Ça doit être trop bien d'avoir son compagnon dans sa maison. Son père avait Hidalgo qui était vraiment son cheval à lui. Elle, elle n'avait jamais eu d'animal rien qu'à elle. Elle aimerait bien. Mais pour le moment, ce n'était pas dans ses moyens. Et puis au pensionnat avoir un animal... Elle resta quand même plantée devant, accroupie, à les contempler avec un sourire joyeux aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Dim 24 Fév - 17:54

Yama était là depuis un bon bout de temps dans cette animalerie. La lumière électrique et claire lui tirait sur les yeux. L’odeur de toutes les espèces confinées et mouillées pour certaines, avait brûlé ses narines dès qu’elle était entré. Du coup elle se protégeait de ses cheveux, allez savoir pourquoi. Raison de plus qu’elle les laisses toujours détachés. Mais le pire, c’était avec le bruit. Les animaux c’est comme les gamins, quand y’en à pleins Yama à juste envie de les étrangler doucement. Tendrement. Elle remarqua qu’une jeune fille était aussi dans l’animalerie. Elle était un peu petite mais elle avait l’air sympa. Yama voyait le petite brune se dandiner de droite à gauche et pousser de petits cris adorables. Elle fondait littéralement pour les chiens australiens. C’est vrai qu’ils sont mignons, mais Blondie, elle préfère les chats, ou les chevaux. Et pas n’importe lesquels, les fiers pur-sang arabes, ceux avec une génétique incroyable sélectionnée par les bédouins sur des centaines de générations et de croisements. Elle s’était promis, qu’un jour, elle irait dans ces pays. Son frère lui avait alors dit qu’elle partirait avec lui, vu que là-bas, étant une femme, si elle était seule sans homme, elle risquait d’avoir des ennuis et que ses beaux yeux bleus ne pourraient rien. Elle n’avait pas vraiment comprit, mais elle l’écoutait, il avait sûrement raison. Comme d’habitude. Le temps qu’elle soit dans ses pensées, elle n’avait pas vu que la jeune fille brune, s’était rapprochée d’elle. A voui, elle est petite, mais Yama, elle aime ça ! Du coup elles étaient deux du côté des chats. Blondie entendit la jeune fille.

- Oh mais vous êtes trooop mignooon ! J'aimerais bien vous prendre avec moi mais je pense pas trop que ça soit autorisé gratuitement ça...

C’est pas faux ! C’est vrai qu’il est mignon ce chat. Mais une question taraudait blondie. Est-ce qu’il y avait des chevaux à vendre ici ? Franchement ça serait vraiment bien. Elle qui avait connu les chevaux d’écurie, elle savait que c’était des cas, que ça soit Zombiorse ou Crazydada ça en revenait au même. Généralement la retraite n’était que la solution. Elle entendit la petite brune soupirer. C’est vrai que le prix était cher mais, était-ce vraiment pour ça ? Elle semblait dans ses pensées. Blondie décida de ne pas la laisser tomber dedans. Elle pris son sourire, le plaqua sur ses lèvres et demanda :

- Dis moi, tu penses qu’ils vendent des chevaux ici ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Dim 24 Fév - 19:04

Phœnix n'avait pas réellement prit conscience de la présence de la jeune fille à côté d'elle. Elle avait eu tellement l'habitude de s'éloigner des personnes autour d'elle qu'elle n'en prêtait plus vraiment attention. En même temps, s'attacher à des personnes c'était presque le risque de se faire trahir n'est-ce pas ? Elle avait toujours eu le cœur gros à cause de cette histoire et elle aimerait bien rencontrer cette personne qui pourrait changer la donne. Car toujours être seule, ce n'est pas génial. Et encore moins quand on a pas la famille à ses côtés ou les chevaux à qui parler. Du moins, il restera ceux du pensionnat mais ça ne sera pas toujours la même chose. Et si une de ces petites boules de poil pouvait l'aider à se changer les idées de temps en temps, pourquoi pas. Après tout, l'animal est la seule créature qui ne cherchera pas à vous trahir impunément avec comme idée derrière la tête de vous faire du mal. Les plus fidèles étaient les chiens mais justement, c'était pour ça qu'elle préférait les chats. Plus indépendants, et ils ne donnaient pas facilement leur confiance. Mais quand ils aiment une personne, ils ne s'en détachent pas facilement. Les chiens aimeront toujours leur maître, peu importe comment il se comporte avec lui. Un chat agit différemment. Pas qu'un chien est plus bête qu'un félin, mais disons beaucoup plus gentil. Elle avait beaucoup apprécié le berger allemand de Zackary, le meilleur ami de son père. Il était assez âgé, ayant entre huit et neuf ans. Il était doté d'un calme imperturbable mais pouvait se montrer très joueur quand il le voulait, au dépit des taureaux qui n'appréciaient pas vraiment sa visite. Le pauvre chien Bobby avait du voir sa vie défiler au moins une bonne cinquantaine de fois face aux cornes acérées de ces bestioles couleur corbeau et à la masse de muscle impressionnante. Même elle faisait pâle figure quand elle allait leur dire bonjour de temps en temps. Elle allait surtout voir sa vache préférée qu'elle s'amusait à appeler « Marguerite ». Un prénom français très cliché, mais elle trouvait que ça lui correspondait bien. Cette vache, dès qu'elle voyait des fleurs, elle s'empressait d'aller les manger. Une florivore entre autre. Mais bon. Sa compagnie préférée restait quand même celle d'Hidalgo. Qu'est-ce qu'il pouvait bien lui manquer... Elle manqua de sursauter quand une fille l'extirpa de ses songes.

- Dis moi, tu penses qu'ils vendent des chevaux ici ?

Elle tourna la tête pour apercevoir une fille mince et élancée qui devait faire facilement deux têtes de plus qu'elle. Elle possédait des longs cheveux couleur blé qui lui arrivaient aux fins des cuisses. Un regard saphir dont on pouvait facilement apercevoir le naturel jovial de la jeune fille qui aurait pu presque être camouflé par une épaisse mèche blonde qui se dégageait joliment sur le côté droit de son visage. Les quelques cheveux courts qu'elles possédaient semblaient faire bataille, ça lui donnait un style particulier que Phœnix appréciait beaucoup. D'ailleurs, elle remarquait qu'elle n'était pas très vêtue. Bah, elle pouvait parler, avec son short assez courts et son débardeur assez large qui offre un décolleté assez plongeant même s'il n'y avait pas grand chose à voir. Quand elle entendit le mot « chevaux », elle sentit son cœur bondir dans sa poitrine, l'image d'Hidalgo lui revenant immédiatement à l'esprit. Elle baissa les yeux et fit danser les pouces. Elle regrettait d'avoir écourté aussi rapidement leur balade pour partir sur cette île. Elle aurait du profiter des derniers instants passés avec lui. Son impatience avait prit le dessus sur tout le reste et au final, elle était pleine de remords. Mais il ne fallait pas qu'elle pleure. Ce cheval lui avait déjà clairement fait comprendre qu'il n'aimait pas la voir triste lorsqu'elle venait le voir en larme et qu'il frottait ses naseaux contre ses joues. Ce cheval aurait pu être un psychologue professionnel. Il arrivait à comprendre les sentiments des gens de manière déconcertante. Même si son père avait toujours dit qu'ils s'entendaient super bien, elle ne voyait pas de différence entre le comportement d'Hidalgo envers elle et son attitude envers les autres. Il agissait toujours de la même manière. Ou peut-être qu'il changeait, s'adaptant à son cavalier. Alors que ça devrait être l'inverse. Ce quarter était une parfaite crème, mais ça ne l'empêchait pas du tout d'être sérieux et parfois capricieux quand il le voulait. Il pouvait facilement avoir ses sauts d'humeur qui n'étaient pas forcément magique à voir. Mais il était juste, incroyable. Pour Phœnix, il aura vraiment été d'un soutien et d'un réconfort qu'elle ne pourrait jamais l'oublier. Elle avait hâte de le revoir, si elle le pouvait.
Maintenant que l'adolescente en face d'elle lui avait posé la question, elle se le demandait aussi. La réponse était probablement non, mais ça aurait été intéressant... Peut-être qu'elle aurait envisagé d'abandonner le chien et le chat, si c'était pour les remplacer par un bel équidé. Cependant, elle n'allait pas dire « non » si elle ne savait pas elle-même la réponse.

- Désolée, je viens d'arriver ici alors je t'avouerais que je n'en sais rien du tout.

Elle la regarda de nouveau dans les yeux et afficha un air désolée tout en haussant les épaules. Il fallait qu'elle masque son malaise. Elle n'aime pas s'adresser aussi facilement à des personnes. Ça lui rappelait trop de mauvais souvenirs. Surtout quand il s'agissait de parfaits inconnus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Dim 24 Fév - 19:48

La jolie brune sembla encore dans ses pensées. Elle avait l’air peinée, triste... du ... remord ? Sûrement. Pourquoi ? Cette jeune fille avait pourtant l’air décidée et on avait l’impression en la regardant que rien ne pourrait l’arrêter. Yama adorait ce genre de personnes. Et puis enfin quelqu’un qui ne veux pas forcément rester seul sur cette île. Apparemment c’est pas simple. Cette jeune fille, on aurait dit un cheval. Justement un cheval ... arabe. Fier, inébranlable, intelligent. Pas du tout comme les chevaux dociles et imperturbables. Non ... les chevaux arabes ... souvent ils sont connus pour leur beauté, ils sont d’ailleurs jugés et jalousés pour la même raison. Les clichés s’empilent si vite. Elle se souvient, lorsqu’elle était enfant, et qu’elle tannait son frère pour aller voir l’écurie d’â côté. Il y avait eu de tout dans cette écurie. C’était souvent une écurie de passage en fait. Du coup il y avait un peu tout eu dans ce petit haras. Passant de l’exotique Paso Fino, au grand cœur du Shire. Il y avait parfois quelques beaux spécimens frisons, de vrais modèles. Des Gypsy Cob, avec leurs tâches, portant fièrement leur tête vers le ciel lorsqu’ils galopaient dans le pré où tous étaient mélangés. Parfois il y avait des chevaux qui venaient des USA. Yama adorait les USA, New York et les grandes plaines arides, où les chevaux sont élevés en pleine nature. Elle avait eu la chance d’être la lorsque une quarter horse et un Paint horse revenaient des USA. Elle avait eu une préférence pour le Paint, elle adorait la génétique alors pour elle, c’était le bonheur, elle trouve ça tellement intéressant la génétique. Elle aime tellement ça. Du coup toutes ses combinaisons dans sa tête ça la faisait rêvé. Et puis le Paint il était moins docile. Plus cheval que chien. Et ça, ça lui plaisait. Du coup les années passèrent, et elle pu monter les chevaux de là bas. Alors quand forcément vous aimez les chevaux qui bouge, et que l’on vous donne un petit pur-sang, qu’il soit anglais ou arabe, de 4 ans environ, pour s’en occuper, forcément, ça plait vraiment. Du coup elle se lia d’amitié avec deux jeunes chevaux. Power Jet qu’elle avait renommé ‘Pow-pow’ Oui ça claque. Et Tajj (prononcé Taji elle l’appellera toujours Tajj). Tout deux lui manquent énormément. Elle soupire un peu.

- Désolée, je viens d'arriver ici alors je t'avouerais que je n'en sais rien du tout.

A tiens elle avait répondue. Elle releva sa tête et regarda ‘Puce’. Oui décidément elle aurait un surnom pour tout le monde ici. Elle fit une mine un peu boudeuse, elle espérait que si quand même ! Les chevaux ne venaient pas du ciel, et ça serait quand même con que ça soit l’établissement qui les ait tous. Mais Blondie retrouva vite le sourire et tendit la main à la brune.

- Soka ! Je m’appelle Yama, enchantée ! Si tu es à New Age, quel est ton don à toi ?

Elle avait dit ça avec un sourire ‘Made-in-Luffy’ et elle regardait sa correspondante droit dans les pupilles.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Dim 24 Fév - 21:00

Phœnix se demandait s'il y aurait des quarter horse dans les écuries du pensionnat. Pourquoi pas après tout ? C'était des bêtes puissantes et super rapide, qui sont faits pour courir sur de longue distance à une vitesse époustouflante. Ils peuvent même détrôner les pur-sang anglais quand ils veulent de leur facilité déconcertante à prendre de la rapidité comme ils en ont envie. Elle a toujours aimé leur petite tête et leur corps bien musclé et leurs membres fins et solides. Ceux qui ne les apprécient pas pourraient les qualifier de « disproportionnés ». Elle, elle les trouvait juste parfait. Hidalgo l'était. Y'avait eu beau des apaloosas, des missouri fox trotter, elle n'avait eu d'yeux que pour les quarter. Elle ne sait pas pourquoi, elle a toujours eu ce feeling avec cette race. C'était quelque chose qui lui était venu tout seul. Et Hidalgo aura été une sorte de révélation pour elle. Il avait eu un caractère très placide d'entrée, très facile donc pour les enfants contrairement aux autres quarter qui affichaient un caractère un peu plus orageux. Mais aucuns quarter qu'elle a connu ont essayé d'être agressif envers elle. Maintenant qu'elle y pense, aucuns chevaux. Pourquoi s’inquiéter d'être sur eux lorsqu'on a de la confiance à leur donner ? Elle ne sait pas. Tout ça par rapport à sa petite taille et à sa peur de la hauteur qui est quelque chose qu'elle trouve aussi incroyable.
Mais il fallait qu'elle cesse de se ronger les ongles en pensant à son ranch qui était si chaleureux au Texas. Son petit coin paumé chéri, comme elle aimait si bien l'appeler. D'ailleurs, la blonde semblait déçue, vu le petit minois qu'elle affichait. Phoenix aurait bien voulu savoir si elle appréciait les chevaux elle aussi. Au moins, ça lui aurait fait une copine d'écurie. Mais vu qu'elle lui a posé la question, sûrement. Une personne qui n'aime pas les chevaux n'allait pas demander à quelqu'un la route pour en trouver. C'est la logique à Phœnix, faut pas lui en vouloir après tout. Elle a hérité de la mienne qui n'est pas super brillante non plus !
La mine boudeuse de l'inconnu se remplaça par un sourire qui remémorait à l'américaine le sourire d'un personnage de manga. C'était un super pouvoir spécial ou... ? C'était à se poser des questions ! Elle accepta la main de l'inconnue et lui fit un sourire timide. Elle s'appelait donc Yama. C'était sympa comme prénom. Consonance japonaise sûrement ! Pourtant, elle n'avait pas vraiment l'allure d'une asiatique. La dite Yama lui demanda directement son don. Elle s'attendait pas à une question aussi rapidement. Elle desserra l'étreinte de sa main avant de se relever toute seule – car serrer la main pour elle c'était un simple salut et pas une aide – et se présenta à son tour.

- Je m'appelle Phœnix. Je suis... pyrokinéziste ?

Elle leva les yeux en l'air et se mit à réfléchir. Est-ce que ça se disait, ça ? Bah oui, sûrement. Après tout, son don à elle, c'était la pyrokinézie. Visiblement, le surnom de « pyromane » que lui donnait son ex meilleure amie l'habillait parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Mar 26 Fév - 13:46


Puce sourit un peu, mais de gêne. Elle prit ensuite la main de Neko, mais la lâcha avant de déclarée très solennellement, mais avec une pointe d’hésitation vers le milieu de sa phrase, comme pour chercher le mot juste :

- Je m'appelle Phœnix. Je suis... pyrokinéziste ?

Neko blondie eu un bug. Cette fille venait, en même pas deux phrases, de rendre son esprit, ou plutôt son sentiment, joyeux à un point tellement haut qu’elle vu les étoiles de très près. Elle regardait Puce avec des étoiles dans les yeux, les poings serrés l’un contre l’autre vers son visage -mais pas collés hein, juste rapprochés-. Toute l’animalerie avait disparue aux yeux de Blondie, les lumières trop éblouissantes, l’odeur des animaux mouillés ensemble, les cris stridents de ces derniers. Blondie, elle devait faire peur à voir comme ça avec ses yeux pleins d’envies et son grand sourire impossible à reproduire. Blondie, elle avait toujours adoré le feu, d’ailleurs quand elle était petite elle passait rapidement une de ses mains dans le feu de la cheminée, mais rapidement, comme ça elle ne se brûlait pas. Elle pouvait rester des heures devant une cheminée où dedans, un feu flamboyant brûlait dedans. Bizarrement elle le considérait comme un ami. Oui ça peut sembler étrange, mais Blondie, elle s’en foutait et elle s’en fout toujours. Et pour son prénom, ... Phoenix, c’est beau, c’est magnifique, majestueux. Comme l’animal, elle les trouvait tellement ... parfaits. Alors forcément, une jeune fille, qui à le peps, qui bouge, qui à son don en lien avec le feu et qui s’appelle Phoenix... Elle allait l’aimer cette jeune fille, oh que oui, il ne manquerait plus qu’elle aime les chevaux et là, c’est bon, elle lui saute dessus et PAF elle la lâche plus. Yama regardait avec insistance sa, elle espère, future amie. Qui allait vraiment fini par la prendre pour une folle. Du coup elle se calma un peu, toussotant et reprenant un air à peu près normal. Elle regarda son homologue un peu gênée du coup, une main grattant l’arrière de sa tête, un peu nerveusement, souriant, cette fois ci, vraiment gênée.

- Pardon, c’est que, j’aime autant ton prénom que ton don, alors avoir les deux d'un coup, et sur la même personne. S’excusa t-elle. Elle espérait que Puce ne l’ai pas prise pour une possédée. Chose qui arrivait souvent, mais quand on à pour nom Hiruma, on à l’habitude.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Mer 27 Fév - 21:19

Phœnix avait à peine eu le temps de se présenter qu'elle sentit son interlocutrice avoir une poussée d'extase, tellement que la petite s'en sentit déconcertée et rougir. Surtout qu'elle l'observait avec insistance et qu'elle n'appréciait pas tellement qu'on la fixe de cette façon. Mais les étincelles dans son regard lui firent penser que ça ne pouvait pas être bien méchant. Ça changeait d'avant. A l'époque, elle percevait du mépris dans les regards. Là c'était plutôt de l'hystérie contenue. Elle ne savait pas trop où se mettre. Elle grattait le sol de la pointe de ses pieds, assez nerveuse. C'était la première personne qu'elle rencontrait ici et il s’avérait qu'elle était assez... spéciale ? Enfin, plutôt dynamique. C'était le mot le plus juste. Yama s'était redressée en toussotant un peu. Phœnix pencha la tête légèrement sur le côté, intriguée. Elle avait avalé sa salive de travers ? Apparemment non, mais c'était plutôt pour signaler le calme qu'elle tentait d'exercer sur elle-même. Elle fut quand même assez étonnée de la voir gênée par la suite. La blonde avait déclaré qu'elle aimait autant son prénom que son don. Phœnix ne put que rougir devant les aveux de la protagoniste.

- J'avoue que j'aime pas mal mon prénom aussi... Surtout d'où il vient.

Qui ne connaît pas ce bel oiseau de feu ? Selon l'imagination de Phœnix, il aurait une tête d'aigle, un beau plumage rouge aux pointes orangées, des yeux perçants dorés, des grosses serres bien aiguisées, des ailes se prolongeant par des flammes épaisses et dangereuses, une queue avec des plumes de paon qui se terminaient par une petite couche enflammée. Elle trouvait cette image épique, et très jolie. Depuis, elle la garde en tête. Pour elle, son phœnix était comme ça. Après, chacun son opinion là-dessus.
Et quelqu'un qui disait apprécier son don ? C'était bien la première fois. Enfin, pour le moment, il y avait bien que Yama qui était au courant. Hormis le pensionnat, sûrement... Mais bon, pas étonnant que pas grand monde apprécie le feu n'est-ce pas ? Ça brûle, ça fait mal, ça détruit, ça pollue... Pourtant elle, ça ne la dérange pas tant bien que ça. Après tout, ça aura toujours été un élément fascinant pour elle. Quelque chose de beau, même majestueux. Tel était le mot. Le feu pourra toujours se dandiner de n'importe quelle façon, il restera gracieux. Alors qu'il faudrait pas demander à Phœnix de danser... Tout simplement parce qu'elle ne sait pas et que ça faisait vraiment gamine de bal. Et puis, maîtriser le feu aura toujours été son rêve. Elle s'imaginait déjà petite comme cet oiseau qu'était le phœnix. Enfin pour elle, elle est un phœnix, tout simplement. Pas forcément dans le prénom, mais dans l'âme. Après tout, pourquoi pas ? Pas pour rien qu'elle méritait son surnom de pyromane à l'époque ! Bah, maintenant, elle le porterait fièrement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Jeu 28 Fév - 22:27


- J'avoue que j'aime pas mal mon prénom aussi... Surtout d'où il vient.

D’où il vient ? Pourquoi ? Il vient d’où ? A moins que la jeune fille ne fasse allusion à la légende de cet oiseau mystique. Elle l’aimait cet animal. Elle le trouvait in croyable, elle ne pouvait que rester devant lui, les yeux ébahis, la bouche ouverte. D’ailleurs, il lui semblait avoir vu cet oiseau dans le pensionnat. En sculpture ou en peinture, elle ne savait plus, mais elle l’avait aperçu. Sûrement sur le troisième tableau qu’elle aurait aimé voir si elle n’avait pas trébucher sur la jambe de Lysander. Elle soupira en repensant à cette huitre. Mais bon, le sujet n’était pas ce garçon désespérant.

- Et ton don, il est génial.

Elle ne savait pas trop quoi lui dire... enfin si, là elle commençait à étouffer dans cette pièce. Elle voulait sortir de l’animalerie. L’odeur des chiens mouillé puissance mille, elle n’en pouvait plus. Elle commençait à suffoquer un peu. Seulement, si elle proposait à cette jeune fille de sortir, elle allait se faire envoyé bouler, elles ne se connaissent pas et la brunette semble ne pas avoir les écœurants symptômes de Blondie. Du coup elle prit les devant et sorti en disant en revoir quand même et bonne journée à la dame qui tenait l’animalerie et à la jeune fille. Une fois dehors elle respira à plein poumons et s’écroula. Elle s’assit sur les fesses. C’est que quand on retient sa respiration, et que juste après on avale de grandes bouffées d’air plusieurs fois, on risque l’évanouissement.
Blondie ? Elle était sonnée, alors déjà qu’elle ne réfléchit pas des masses, là ça atteignait les bas-fonds. Mais être assise sur l’herbe lui faisait du bien. Elle aime cette île Blondie. Parce qu’elle est très belle. Il n’y a pas de goudron partout, ni de saleté, d’étouffement. C’est pas que la nature, l’écologie et tout le tralala c’était son dada, mais n’ayant connue que les rues de Londres, ou presque, elle aime vraiment ces moments de calmes. Et oui Blondie aime le calme. En se disant ça, elle se dit qu’elle en connaitrait un qui serait étonné tiens.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Mer 6 Mar - 20:33

La minimoy haussa un sourcil devant le soupir de Yama. De genre super excited elle passait à une fille à la mine déconfite. Enfin bref, elle ne voulait pas savoir de quoi elle venait de se rappeler car, après tout, ça ne la concernait pas. Ou autre option, elle était désespérée de voir quelqu'un apprécier son propre prénom. Phœnix avouait qu'elle ne connaissait pas énormément de personnes qui étaient fans du leur. Bah, au pire, pas grave hein. Elle trouvait son prénom original, point barre. Elle n'a jamais vu quelqu'un s'appeler Phœnix. Ça devait être un cas super rare. Peut-être même que c'était masculin. Après tout, on dit « un phœnix » qu'elle sache. Mais peu importe. Elle le portait bien, c'était le principal.
Ohoh, et apparemment, Blondie aimait bien son don. Elle ne voyait pas ce qu'il pouvait avoir d'extraordinaire pour les autres. Enfin. Pour elle, normalement, s'ils savaient qu'elle maîtrisait le feu, elle les voyait déjà prendre leurs jambes à leur cou et la fuir à tout jamais. Ouais, elle était belle sa vision du monde. Elle avait le droit. Après tout, des trahisons, elle en a déjà eu des belles. Enfin, mettre au pluriel, il est vrai que c'était franchement abusif. Elle n'en aura eu qu'une, mais suffisamment belle pour être réticente à se faire des amis. Bien que ça restait toujours tentant. Personne n'aime la solitude, même quand on est une éternelle louve, comme elle. Bon après, elle avait bien faillit faire brûler vifs sa soit-disant meilleure amie et ses compères. Mais maintenant qu'elle y réfléchissait, ça lui faisait au final ni chaud ni froid. Oulala, pas très nette cette Phœnix se diraient certains. Elle s'en contrefichait de ce que pouvaient penser ceux-là, pardi.
La petite fut intriguée lorsqu'elle vit Yama se précipiter vers la sortie. Oui cette fille était franchement bizarre, presque lunatique. Enfin, elle n'en savait trop rien. Mais bon, elle avait pas envie de la suivre. Elle voulait rester un peu plus dans l'animalerie, et en plus de ça, elle avait remarqué un rayon équitation qui était pleins à craquer. Elle allait adorer zoner dans ce coin. Surtout que toutes ces couleurs lui mettaient l'eau à la bouche. Si elle avait de l'argent, elle se serait sûrement payé de nouveaux vêtements d'équitation. Son simple pantalon noir la gonflait un peu. En été ça lui donnait super chaud aux jambes et tout, vu que le noir ça ne rejette pas les rayons du soleil. Bien au contraire, ça les absorbait. Donc pourquoi pas un pantalon d'équitation vert et marron ? Enfin, du moment où il y avait du vert, ça pourrait être bien. Ou pourquoi pas tout rouge, pour faire dans l'extravagance ? Et au moins, quand ces agaçantes périodes, on ne remarquerait même pas la différence. Elle s'approcha donc de ces rayons, les yeux brillants, et pleurant que son porte-monnaie soit vide. Elle commença par les licols. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle adorait les licols. D'ailleurs, ça lui rappelait que la fille tout à l'heure lui a demandé s'ils vendaient des chevaux dans le coin. Bah, il y avait des affaires de cheval oui, mais pas de dadas à l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Dim 10 Mar - 14:37



Blondie était bien dehors. Le vent soufflait doucement sur son visage, et vu que le soleil tapait fort, c’était agréable de sentir un peu de fraîcheur. L’animalerie est devant elle, cette dernière entendait encore les jappements des chiots, les miaulements des chats, l’agitation permanente. Elle voyait les animaux derrière la vitre, mais plus de jeune fille brune à l’horizon. Où est-elle passée puce ? La jeune fille essayait de regarder un peu mieux, tanguant vers la droite ou la gauche. Rien, elle avait du aller un peu plus loin dans l’animalerie vu qu’il n’y avait personne dans la rue. Elle était déserte. Elle ferma alors les yeux, profitant de ce temps radieux et appréciable. Après cinq minutes environ, Blondie tendit un peu l’oreille les yeux toujours fermés. Elle entendait des pas, qui se rapprochaient de plus en plus, cela venait de la gauche. Elle ne bougea pas, respirant tranquillement. Les pas de la personne étaient ... pressés. Parfois on entendait trébucher, parfois on entendait racler. Puis plus rien. Alors Blondie ouvrit doucement un œil, mais juste un peu, au cas où. Elle vit qu’une personne était rentrée dans le magasin. Il s’agissait d’un grand homme, blanc, châtain. Elle se redressa un peu et ouvrit les yeux. Blondie était assez intriguée par la personne qui venait d’entrée. Elle semblait stressée, elle regardait partout autour d’elle. Yama se leva alors et retourna dans la boutique. La personne traînait près des chats, des chiens. Le jeune homme partait alors dans un autre rayon. Vers les accessoires pour chevaux. Tien, Blondie n’avait pas fait gaffe à ce rayon. Du coup oui, il y avait forcément des chevaux ici. Ça la mettait en joie.

Yama partait alors en direction de ce rayon, elle y trouva la jeune fille qu’elle avait rencontré tout à l’heure. Celle-ci semblait émerveillée. Elle traînait prêt des licous. Ils y en avaient qui étaient moumoutés sur les côtés. Yama allait et venait dans l’allée, elle adorait les magasins pour chevaux, on avait envie de tout acheter. Pourtant elle préfère s’occuper d’un cheval que de le monter. Et quand elle monte généralement il n’y a ni selle, ni filet, rien. Mais, le travail à pied est se qui lui convenait le mieux. En même temps elle à toujours travaillé à pied les chevaux avant de travailler sous la selle. La jeune fille sortait de ses pensées nostalgiques, elle se trouvait devant un mur avec des selles exposées dessus, entre deux selles, une photo y était scotchée. Un superbe cheval arabe, d’une robe alezane cuivrée, se trouvé dessus, il semblait être en train de posé, comme s’il se préparait à un show. Se pourrait-il qu’il y ai des chevaux arabes ici ? Oh elle espérait.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv. Mar 12 Mar - 20:48

Phœnix s'arrêtait ensuite au niveau des selles. L'odeur du cuir neuf et de la griasse s'imprégnait à ses narines. Ça lui rappelait sa selle, sans ce côté western qui lui était tellement familier. Le temps qu'elle avait pu passer dans ce lieu, n'était plus à compter. Elle adorait y séjourner pour réfléchir, se poser tranquillement sans que des personnes viennent l'embêter. Sauf quelques oiseaux qui aimaient bien utiliser les isolations du plafond comme perchoir. Elle observait par hasard un bac rempli de brides d'occasions. Elle soupira. Ça ne l'aurait même pas étonnée si elles s'étaient toutes emmêlées. Ce n'était pas très soigné. Imaginez si quelqu'un voudrait fouiller le bac – elle par exemple – en quête d'un trésor ? D'ailleurs, Yama était revenue comme une fleur et avait bugué sur la photo d'un beau pur-sang arabe. Prise certainement lors d'un show. « Puce » n'en avait jamais vu, mis à part les photos qu'elle avait trouvé sur internet, à l'époque où elle avait encore un ordinateur. Car oui, tous ses objets technologiques, elle les avait laissés derrière elle. Bye bye PC portable, au revoir portable, sayonara les playstation et autres xbox ! Elle avait du délaisser son jeux préféré Kingdom Hearts et son animal le plus cher afin de ne pas transformer sa maison en un barbecue géant. Elle n'avait nullement envie de faire que son ranch deviennent une usine à Findus. Note ma blague nulle, mais néanmoins subtile. C'était très fin ! Fin, faim... Haha. Le jeux de mot non-voulu moisi. Tout ça pour dire que le feu a beau être majestueux et gracieux, il n'en reste pas moins dangereux ! Alors les enfants, ne jouez pas avec, au risque de vous carboniser les ailes ! Et votre vie pourrait s'envoler comme un gros tas de fumée. Ou petit, tout dépend de la signification de votre vie. Je rigole. Tout le monde est signifiant pour quelqu'un. Il suffit de la trouver, c'est tout. Phœnix, elle, doit sa vie à son sauveur par exemple. Elle, qui a faillit être victime de ses propres flammes. Vous voyez, quand je dis que c'est dangereux ? En tout cas, ce n'est pas à reproduire à la maison ! Encore moins si c'est une ferme ou une cabane en forêt ! Enfin bref, revenons à notre pur-sang arabe. Il se tenait bien droit, la tête fièrement haute et la queue en panache. Sa robe alezane aux reflets cuivrés vendaient du rêve. Ce cheval était d'une propreté à en faire pâlir les plus soigneux. Oui, Phœnix aimait bien voir quand les chevaux étaient propre ou pas. Elle adorait quand ils étaient couverts de boue sèche ou de poils à enlever. Car ça signifiait : gros brossage. Et le pansage, c'était ce qu'elle préférait.
Elle fut tirée de ses songes quand elle entendit une vendeuse crier au vol. Elle eut comme automatisme de se précipiter pour aller voir quand elle vit un grand homme sortir en trombe de l'animalerie avec un chaton qui ressemblait beaucoup à un léopard dans ses bras. La femme semblait complètement désespérée et se massait le pied. Elle venait de se taper le petit orteil contre son comptoir. Génial. Et vu que c'était une petite animalerie, elle était seule à tenir le magasin. La jeune fille, poussée par son envie grandissante de l'aider devant sa détresse, se mit à la poursuite de l'homme et lui jura de lui brûler le derrière. Elle incita Yama à la suivre car, sans elle, elle n'y arriverait sûrement pas. Il était trop grand, et sa carrure beaucoup trop imposante pour elle. Et puis, si elles étaient à deux, ça serait mieux non ? Après, c'était à la blondie de voir. Mais il n'y avait pas le temps de réfléchir. Il fallait le poursuivre, sinon le chaton serait perdu. Elle pouvait encore entendre ses miaulements, qui signifiaient bien qu'il était effrayé de tant d'agitations.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: J'aimerais bien te catnapper toi... pv.

Revenir en haut Aller en bas

J'aimerais bien te catnapper toi... pv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Bermia-