New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Jeu 21 Fév - 23:01

La jeune fille passait les grandes portes du hall d’entrée de sa nouvelle école, un sac à dos noir à l’épaule. Pour elle, le hall était déjà immense. Ses yeux passaient de droite à gauche, de haut en bas, pour regarder chaque petit détail de cette grande et superbe pièce. Elle s’approcha rapidement d’un tableau, étant curieuse de tout elle scrutait avec un mélange de stupéfaction et d’admiration les détails que le peintre avait laissé. Puis elle se hâta vers le deuxième et le troisième. Seulement lorsqu’elle allait pour voir ce dernier, ses jambes heurtèrent une chose dans un bruit mat et la petite nouvelle faillit tomber à la renverse. Elle se rattrapa de justesse, non sans faire de grands gestes avec ses bras, et une tête assez atypique sur le moment du à la surprise. Ses pieds retombèrent avec un petit claquement sur le sol en carrelage brute. Son sac à dos avait glissé jusqu'à la pliure du coude. Son t-shirt, qui était un peu grand pour elle, avait été emmené par le sac à dos, du coup une de ses épaules était découverte. Heureusement qu’elle n’était pas en jupe, enfin bon avec son short plus que court qui montrait ses cuisses peu bronzées, ça n’était sûrement guère mieux. Yama se retourna pour voir sur quoi elle avait trébuché sans faire attention. Il s’agissait d’un jeune homme. Assis contre le mur, mais les jambes tendues. Se que notre jeune blondie avait remarquée en premier ce n’était pas ses cheveux noirs corbeau, mais son air je m’en foutiste de professionnel. Malgré tout, elle se sentait un peu proche. Pour une rare fois, mademoiselle réfléchie, elle se disait que forcément, si elle était dans une école de dons, les autres élèves en avaient aussi, oui elle est très perspicace notre blondie. Donc le garçon devait forcément avoir un don lui aussi, il devait être proche du sien alors ! Ça expliquerait le fait qu’elle se sente un peu proche de lui.


« - Excuses moi d’avoir trébuché sur ta jambe. » S’excusa t-elle en le regardant dans les yeux, l’air vraiment désolé.

« - J’espère ne pas t’avoir fait de mal » Oui quand elle veut, elle parle très bien.

Sauf que là elle reprenait son mental de gamine, le vrai quoi. Avec les étoiles dans les yeux et le big sourire, celui que seuls les personnages de manga font.

« - Et dis, c’est quoi ton don à toi ? ... Oh et ton prénom aussi, sinon c’est pas poli » Elle souriait encore, mais cette fois ci en le regardant droit dans ses pupilles.


Dernière édition par Yama Hiruma le Sam 9 Mar - 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Ven 22 Fév - 12:47

Assis dans un des couloirs du hall, Lysander relisait avec attention les notes qu'il avait pris pendant le cours précédent. Un stylo rouge à la main, il entourait scrupuleusement les données qu'il jugeait importantes. Enfin, il aurait pu le faire correctement s'il comprenait réellement ce qu'il lisait. Il ne voyait que des sortes de vagues, impossible de se relire avec son écriture digne d'un médecin. Sans oublier les nombreuses fautes d'orthographe. Il soupira. L'anglais n'était vraiment pas sa matière de prédilection. Lui, c'était les mathématiques, les sciences, beaucoup plus intéressants pensait le garçon.
Il était aux environs de midi. Les autres élèves, profitant de leur pause, s'étaient rendus ensemble au self, ou bien dehors pour passer un peu de temps ensemble. Lysander avait préféré rester de son côté, et puis de toutes façons, il n'avait personne avec qui traîner. Il n'avait pas décroché un mot à qui que ce soit dernièrement. La compagnie n'était pas ce qui lui manquait. Il n'avait pas le besoin de faire la causette à quelqu'un. Simplement celui de se trouver face à lui-même lui suffisait amplement. Une personne à gérer, c'est déjà assez.

Quelqu'un buta dans ses grandes jambes laissées en travers du couloir, ce qui fit déraper la mine de son crayon pour finir en une grande rayure sur la feuille. Lysander grimaça, lui qui avait obtenu une copie qui ne ressemblait pas à un torchon pour une fois.
Ce qui le tracassait plus était le fait que la jeune fille s'était heurtée à lui, et que par conséquent, son don se manifesterait sûrement. Merde. Qu'il pouvait haïr cette chose.
Repliant ses jambes pour ne pas se les faire écraser une seconde fois, il prit sa chemise en carton, rangeant sa feuille à l'intérieur.
Trop de questions c'était trop de questions, elle avait l'air d'être drôlement bavarde celle-là. Un simple pardon aurait suffit. Mais Lysander n'était pas le genre de type à s'emporter pour rien, il la laissa parler, tout en replaçant ses affaires dans le sac.

- Pas grave. Lysander, maint'nant c'est poli, comme tu dis dit-il, avec sa façon habituelle d'ouvrir à peine la bouche en parlant.

Préoccupé par un bon sang de bouquin qui coinçait le passage à ses autres affaires de cours, il ne releva même pas la tête pour voir à qui il s'adressait. Il savait simplement que c'était une jeune fille, à en juger par sa voix portée féminine. Si ça se trouve, il l'avait déjà croisée dans les autres couloirs, ou même était-elle dans sa classe. Cela n'étonnerait même pas le jeune garçon qu'elle ne se souvienne pas de son prénom, tant il était effacé et discret en salle de classe. Occupé à regarder par la fenêtre ou à griffonner deux trois bricoles sur la table, il n'avait pas le temps de se faire remarquer par les autres élèves.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Ven 22 Fév - 13:34

« Hum » Lâcha t-elle, un peu mécontente. Le fait que le jeune garçon ne lui ai pas répondu à propos de son don, ça lui avait déplut. Elle le regarda avec une mine boudeuse. Lysander hein ? C’est plutôt joli, elle n’avait jamais entendu ce prénom au part avant. Le fait que le brun veuille absolument l’ignorer chatouilla son envie de rester avec lui. Elle voyait bien qu’il ne voulait pas du tout être en compagnie, qu’elle soit bonne ou non. Il voulait être seul. Elle se demandait bien pourquoi, il n’avait pas l’air si mauvais. En creusant un peu il devait bien s’ouvrir un peu non ?
« Ton don ? » Cette fois ci elle avait fait plus court. Oui parce que les marques de politesses ça va bien deux secondes pour faire bonne impression. Le fait que Lysander mange des syllabes lorsqu’il parle ne l’avait pas du tout interpellée. Elle ne s’en était pas rendu compte. Ce n’est pas le genre de choses qu’elle capte sur le moment. Elle aimerait bien en savoir un peu plus sur lui, mais elle voyait bien que ça lui tapait sur le système. ‘M’enfin ce type doit bien avoir un côté par lequel je peux le prendre sans qu’il se braque’ pensait-elle. Ah si elle avait eu le don de lire dans les pensées ça serait plus simple, c’est vrai. Cela faisait plus de 5 minutes que le pauvre Lys’ essayait de ranger ses affaires, en vint. Elle se retenait de rire, un peu amusée par la situation, il aurait sûrement voulu partir et lui faire faux-bon, mais c’est loupé. Elle ne lui proposa pas son aide, sachant qu’il refuserait, c’était sur. Ses yeux recommencèrent à regarder le tableau, oui parce que bon, fixer un type qui n’arrive pas à remettre une pochette dans un classeur, ça peu être assez gênant pour ledit ‘type’. Et vu que ça n’avait pas très bien démarré autant de pas creuser plus bas. Elle recommençait donc à être absorbée par le tableau, sauf qu’elle jugeait le personnage à sa gauche bien plus intéressant. De ce fait, elle jetée des coups d’œil vers lui de temps en temps. Faut dire qu’il n’était pas très discret. Et puis elle se re-concentra vraiment sur la peinture en face d’elle. Du moins en attendant que Lysander ai enfin fini son bazar qu’il faisait à lui tout seul. Heureusement que les couloirs étaient vides.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Ven 22 Fév - 21:18



Ce sac et toutes les affaires qu'il contenait allait finir par voler par la fenêtre. Lysander en avait assez de passer pour un idiot avec, surtout qu'il se sentait épié par l'inconnue qui venait de lui adresser la parole. L'air préoccupé, il continua de réunir ses affaires de cours.
Il leva alors le nez, constatant la nouvelle venue. Elle était blonde, et la chose qui attira le plus le regard du brun fut sans doute le fait qu'elle portait des oreilles d'animal ? C'était une des choses les plus grotesques qu'il avait vu. On n'était pas au carnaval ici. Mais étant tolérant et sachant que la folie de certains n'ont pas de limites, il garda le silence à ce propos et ses pensées au niveau de l'accoutrement de la jeune fille disparurent.

- Pourquoi tu veux ab... pourquoi tu veux connaître mon don ? demanda t-il. Il n'avait pas précisé le mot "absolument", ne sachant pas le prononcer sans bégayer devant toutes les syllabes.

Lysander jugeait personnel le don de chacun. Chacun était libre de le montrer, d'autres pas. Et puis, qui voudrait savoir comment il allait mourir ? Il baissa la tête une nouvelle fois, ayant fini de ranger son sac. Ce n'était pas trop tôt ! A la longue, il finit vraiment par croire qu'il n'y parviendrait pas. Etant un type plutôt soigné niveau rangement, sur ce coup là, il n'avait pas fait fort. Il chassa les mèches qui lui passaient devant les yeux d'un revers de main, avant de se relever et de faire face à la jeune fille. Elle parlait bien de politesse, mais elle-même ne s'était pas présentée.Alors, qu'elle ne vienne pas l'enquiquiner à propos de ce sujet. Si il y avait bien quelqu'un qui connaissait les règles de politesse ici, c'était lui. Ceci dit, il garda son sang froid, ne s'emportant pas pour autant. De toutes façons, Lysander ne se serait jamais emporté pour une chose aussi futile que ça. Ils auraient vite échangé deux trois mots, et dans quelques minutes, ils ne seraient plus que de parfaits inconnus. Mais il sentait que cette inconnue n'allait pas le laisser seul de sitôt. Il n'allait pas la renvoyer, bien sûr que non, il n'aurait pas les mots pour le faire. Mais s'il pouvait rester seul, cela l'arrangerait, et ô combien. Il n'avait pas tellement l'envie de passer sa pause du midi avec une personne. Il avait choisi de la passer en tête à tête avec lui-même et ses copies d'anglais mal orthographiées et écrites, pareilles à des ordonnances que rédigeaient les médecins.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Sam 23 Fév - 14:03

Lysander avait enfin fini, ou plutôt réussit à ranger correctement son sac. Yama avait était étonnée de sa question. Pourquoi ne voulait-il absolument pas lui dire ? Il ne devait pas vraiment apprécier son don. Pourtant elle sentait encore et encore cette espèce de lien. D’ailleurs son don ne s’était pas déclenché, il était vraiment aléatoire celui-ci. Blondie aimerais vraiment apprendre à le contrôler, parce que bon, voir la mort de tous ses camarades, ça n’est pas vraiment se qu’elle aime le plus. Même si ses visions restent floues, aléatoires et courtes. Elle regarda de nouveau son homologue, puis elle soupira en baissant la tête. Du coup ses oreilles de chats tombèrent juste devant ses yeux, elle les rattrapa d’une main et ouvrit son sac avant de glisser les dites oreilles dans celui-ci et de le refermé. Il faut dire qu’elle à souvent tendance à oublier de fermer son sac, alors il est important de préciser. Elle se gratta nerveusement la tête, un petit sourire.

« - Honnêtement ? » Questionna t-elle. Elle prit une grande inspiration, il allait sûrement la prendre pour une débile.

« - Ben premièrement, parce que je veux juste te connaitre un peu mieux, et que j’allais pas te demander si tu aimais la pluie. Deuxièmement, va s’y moque-toi, parce que j’ai une sensation d’un lien. Je me sens un peu plus proche de toi que de la personne assise sur le banc ou derrière le mur où tu étais assis. »

Elle reprit son souffle après son monologue. Son ton était un peu dur, plus sec, peut être parce qu’elle s’attendait à du sarcasme de la part du jeune garçon.

« - On est tous dans le même bateau ici. » Termina t-elle, un peu tendue.

« - Et puis ... j’aime bien ton écriture aussi ... » Oui, elle à vu. Pendant plus de 15 ans elle à pu apprendre à observer vite, très vite, et très bien. Forcément ça porte ses fruits.
Lysander lui rappelait un peu son frère sur les bords. Mais vraiment un peu. Froid et insensible en façade. Un masque qui ne montre rien. Elle se demandait depuis quand le garçon était là. De toute façon, s’il continuait à être mollasson du style Calimero, elle n’allait pas se retenir. Il avait la chance d’être au dessus du commun des mortels. D’avoir un don, qu’importe lequel était-ce. S’il était ici, c’est qu’il en avait un. ‘Lui il va falloir qu’il retire ses doigts de là où je pense où ça va partir’
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Sam 23 Fév - 18:19

Il aurait aimé partir un peu plus loin, mais encore une fois, question de politesse, il resta ici et l'écouta. Il n'allait pas non plus jouer le rôle de l'asocial toute sa vie, sachant qu'il ne l'était pas. Il préférait rester seul, certes, mais il n'irait pas envoyer les gens bouler à tour de rôle, sûrement pas. Et puis, il ne serait jamais assez persuasif pour le faire.
Le connaître mieux ? Un lien qui les unissait ? Lysander se demandait vraiment à qui il avait affaire. Il y avait un lien qui les reliait, forcément, ils étaient tous les deux dans le même établissement. Cela en faisait déjà un. Et pour un deuxième, ils possédaient chacun un don, d'où leur présence logique ici. Si ce n'était que cela dont elle parlait, elle n'avait pas besoin de le préciser.
Il allait pour lui répondre, lorsqu'elle reprit la parole sans lui laisser le temps de répondre. En plus d'être bavarde, elle monopolisait la parole. Mais sage et averti, Lysander la laissa faire, haussant simplement les épaules.
Pour cette fois, elle semblait plus tendue. Le brun leva un sourcil. Avait-elle des problèmes de bipolarité ? Elle qui semblait si joyeuse tout à l'heure commençait à manifester de l'agacement. Devait-il penser que c'était à cause de son caractère plutôt réservé et taciturne ? Il n'espérait pas que les autres rebutent sur sa personnalité à cause de cela. Et puis tant pis, on ne peut pas plaire à tout le monde non plus.
Alors qu'il s'apprêtait à remettre son sac sur son épaule, elle lui parla de son écriture. Ecriture ... Ah oui, les similis de vagues et de ponts qu'il traçait sur ses feuilles, dont les professeurs et même lui-même avaient du mal à en déchiffrer le sens.
Lysander manqua de le prendre mal, mais se ravisa. Ce n'était pas une provocation, du moins ce qu'il en avait déduit. Elle n'avait pas l'air méchante pour un sou, et puis de toutes façons il n'en avait rien à faire. Les remarques de ce genre lui passaient par-dessus la tête, rares étaient les fois où il en prenait compte. Dans ce cas, il l'aurait tout simplement ignorée, et serait passé sans dire un mot. Lysander avait l'habitude d'encaisser les paroles sans broncher, les prenant comme elles venaient. Qu'importe qu'elles soient agréables ou pas, il avait toujours écouté soigneusement ce qu'on lui disait. Il n'en pensait jamais moins.
Un pâle sourire lui étira les lèvres, et il se décida à lui répondre après un long silence.

- C'est un peu spécial quand même ... dit-il, gêné.

Il n'avait pas oublié sa précédente question. Elle semblait trépigner comme une gamine pour savoir l'identité de son don. Ce serait concours d'originalité. Après tout, lui aussi était curieux et voulait bien savoir ce que la petite blonde possédait. Il pourrait en être intéressant d'en discuter.

- Ah, mon don. Je vois la mort des personnes avec qui j'ai un contact physique, mais c'est encore un peu ... flou ? marmonna t-il.

Le garçon bredouilla deux trois mots dans sa barbe. Il demeura pensif quelques secondes, avant de désigner la jeune fille du menton, l'incitant à partager le sien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Sam 23 Fév - 21:17

Il sourit, elle était très contente de le voir sourire, cela lui avait redonné un peu d’espoir, et du coup ses yeux brillaient tellement il y avait d’étincelles dedans. Seulement il y avait eu un long silence. L’avait-il mal pris ? Où est ce que le jeune homme allait répondre avec sarcasme ? Si oui elle était vraiment douée dans ce domaine et il ne fallait mieux pas la mettre dans ce genre de concours. Généralement elle troque son caractère d’ange en celui d’une démone, même sans insultes, au contraire, elle est capable de sortir des mots ceux qui touchent, ceux qui font que on y repense encore et encore, toujours, sans avoir possibilité d’y échapper jusqu'à se que l’on craque et que l’on se dise que ses paroles ne sont que pure vérité. Jusqu’à se que l’humain se détruise de lui-même. De toute façon, vous avez déjà perdus dès la première étape. Celle où vous là laisser entrer dans votre esprit. Or pour ne pas qu’elle rentre, il faut forcément que vous y pensiez, pour l’oublier, pour la combattre. De se fait elle se gravera. Vous aurez perdu. Le jeune homme devant elle la tira de ses rêveries. Enfin on se comprend.

- C'est un peu spécial quand même ...

Il avait dit ça avec un ton à peine audible, il avait l’air gêné sur le coup. Elle se demandait pourquoi, elle aimait bien elle son écriture.

- Ben moi j’aime bien ton écriture, je la trouve jolie !

Elle souriait de toutes ses dents. Et oui, elle est un peu, juste un peu bipolaire. D’un coup elle parle de mort à petit feu et la seconde d’après elle est en joie. Ce n’est pas un masque, c’est plutôt des sortes de ‘mode’ dans le sens de la configuration.

- Mais, dis-moi ... enfin le prends pas mal hein, mais tu as besoin d’aide pour tes fautes ? Parce que tu en avais beaucoup. Alors si tu as besoin d’aide, j’ai vu que c’était de l’anglais, alors comme je viens de Londres. Enfin bon, si tu n’arrives pas à te relire je pourrais aussi t’aider.

Elle avait sortir ça très calmement, très sérieusement, mais avec une pointe de douceur. Sincèrement.
Soudain les étincelles dans les yeux étaient revenues. Alors ça pour trépigner elle trépignait. L’œil vif elle attendait avec grande impatience la description du don du jeune homme. Celui-ci ouvrir enfin la bouche, l’air de peser tout le poids du monde, comme si c’était une vraie corvée de le dire.

- Ah, mon don. Je vois la mort des personnes avec qui j'ai un contact physique, mais c'est encore un peu ... flou ?

Il marmonnait, doucement, heureusement que je n’ai pas de problèmes pour entendre. Ça le rendait un peu nonchalant, je m’en foutiste et ... fragile ?
Soudain elle tilta, elle cligna plusieurs fois les yeux, la bouche un peu ouverte. Puis en une fraction de seconde, elle eu un sourire tellement gargantuesque qu’elle crut que ses lèvres allaient finir par craquées. Seulement voilà elle avait enfin trouvé le lien. Elle reprit une image un peu plus sérieuse, mais toujours souriant, elle émanait le bonheur à 100milles à la ronde. Pour n’importe quel émo, elle serait un vrai cauchemar. Lysander lui intima de faire la même chose. Du coup elle rigola un peu. Vu que ça ne plaisait pas au garçon. Elle se calma et soupira un peu.

- Ne le prend pas mal, mais on va dire que question originalité on à fait mieux.

Elle souriait un peu gênée. Puis soupire un peu, tout petit peu.

- J’ai exactement le même don que toi. Voila le lien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Sam 23 Fév - 22:09

Jolie ? Elle n'était que bourrée de ratures, indéchiffrables à quelques mots près. Lysander lui jeta un regard interrogatif, se demandant ce qu'elle pensait vraiment de lui. C'était du bluff ou quoi ? Ah, et en plus, elle se permettait de lui faire des commentaires dessus. Mais étant de bonne foi et preneur de conseil,, le jeune homme brun ne broncha pas et suivit attentivement ce qu'elle avait à dire. De l'aide ne serait pas trop de refus à ce niveau là. Il haussa les épaules. Elle venait d'Angleterre d'après ce qu'elle venait de dire. Il ne connaissait pas grand chose de ce pays, mis à part qu'il avait la réputation d'avoir la pluie facile et une nourriture des plus étranges. Ceci dit, son avis qui était tout à l'heure négatif sur la petite blonde changea. Après tout, avec sa proposition qui ne pouvait apporter que du bienfait aux lacunes du jeune homme, elle semblait sympathique. Même s'il avait l'impression d'être un peu un assisté dans ces cas là, il pensait vraiment accepter son aide.
Avant qu'il ne puisse dire oui, il fut surpris par le nombre de sourires qu'elle débitait à la seconde. Même lui dans sa vie n'avait peut être jamais autant souri.

Il allait pour lui répondre, mais referma la bouche aussitôt. Il n'avait jamais pensé que quelqu'un d'autre sur Terre possédait le même don que lui, et encore moins que cette personne se trouve en face de lui à cet instant précis. Il croisa les bras, préoccupé. Il ne savait pas trop comment réagir. D'un côté, il était surpris, et de l'autre il était ... inquiet ? Pourtant, il n'y avait aucun risque à avoir. Mais, pour une raison particulière, le garçon semblait tracassé. C'était de ce lien dont elle parlait. Forcément, ils étaient unis par le même don. Il y en aura un qui se retournera encore et encore dans son lit, ce soir.
Lysander demeura pensif un instant, fixant le sol. Il était encore tout chose de cette nouvelle, mais parvint tout de même à retrouver son calme.

- Alors ... hum, toi aussi. Je ne pensais pas ça, possible ?

Et comment ! Il vint s'adosser contre le mur, se permettant de dévisager la blonde. En parlant de cette dernière, il ne connaissait même pas son prénom. Boh cela l'importait peu au final. Maintenant qu'il avait cette information, il se fichait un peu de son identité. Quelques questions à propos de son don se bousculèrent dans son crâne, elles lui brûlaient les lèvres. Mais il se retint. Il les gardait pour plus tard, ou voire même pour jamais. Bavarde comme elle était, elle-même allait peut être lui donner les réponses sans qu'il ait à les lui demander.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Sam 23 Fév - 22:58

Elle remarqua que le jeune homme observait, et pas qu’un peu. Voir très bien. Bon déjà il avait l’air plutôt content pour l’aide proposée. Mais bon, blondie, elle voyait bien qu’il réfléchissait beaucoup. Va falloir qu’il se calme le philosophe hein. Elle lui a juste dit qu’elle aimait son écriture et qu’elle proposer un peu d’aide hein. Vive la paranoïa. Elle voyait bien que ça travaillait là dedans. Il ne savait pas trop masquer son intérieur lui. Rien à voir avec son frère, mais bon son frère est unique alors ça sert à rien de comparer. Enfin résultat, elle réfléchit un peu. Faut se dire que, sur le premier élève qu’elle croise, il à exactement le même don qu’elle. C’est pas banal. Est-ce que beaucoup d’élèves peuvent avoir le même don ? Je suppose que c’est mère nature qui choisit. De toute façon elle y penserait quand elle s’ennuierait. Traduisez par là pendant les cours. Car oui les cours se n’est pas sa tasse de thé. Déjà qu’elle n’aime pas le thé. Paradoxal hein ? Par rapport de là d’où elle vient ? Mais bon elle trouvait que ça ne bougeait pas assez la pause thé. Alors elle n’aime pas le thé. D’ailleurs, elle y pensait, mais ... c’était assez drôle le fait que le jeune homme soit presque son contraire. Presque. Car il réfléchissait un peu comme elle. Sauf que lui il réfléchissait trop, du style ‘pourquoi est ce que je mange des céréales le matin’. Mais bon, elle l’aimait bien, c’était le genre de personne qu’elle pouvait un peu taquiner. Mais bon faut faire gaffe c’est aussi un peu à fleure de peau. Ah contraste quand tu nous tiens.

- Alors ... hum, toi aussi. Je ne pensais pas ça, possible ?

Tiens, cela faisait un petit peu que Lysou n’avait pas buguer. C’est normal ça ? Enfin bon. Il venait de s’assoir. Ah enfin il l’a regardait. Un peu de franchise ça te fait quoi mon gars ? Oui bon elle est un peu énervée mais bon, au bout d’un moment ça chauffe là dedans. Du coup comme il la regardait, elle était contente, et elle souriait encore. Sa chemise était un peu ouverte. Yama regarda donc comment était habillé le garçon, parce que quitte à se dévisager autant y aller carrément. Du coup elle aperçu une tâche de naissance. Yama fronça alors les sourcils. Cette tâche, elle était ... comment dire... il y avait quelque chose qui cloche. Comme si toute la peau autour n’avait fait que repousser inlassablement. Il y avait une démarcation bien nette. Elle omit de faire par de ses hypothèses peu glorieuses au jeune brun. Car, elle doute qu’il ai volé ses vêtements, vu son caractère, sauf que ses vêtements justement, c’est pas ceux qui sont à deux euros dans une petite boutique. Donc il devait avoir un peu d’argent. Or elle connait bien les règles sur ça. Elle sait bien toutes les conneries débitée sur la pureté. Ça ou autre, en général les choses poussées à l’excès. Les règles et les idées Riche l’illustraient parfaitement. Capable de mutiler leur propre enfant pour le regard des autres. Hum c’est beau.
Elle voyait bien qu’il avait envie de parler, ou plutôt de questionner. Elle souri alors, pas un large sourire, juste un petit sourire entendu comme ça.

- Va s’y pose tes questions, autant toi ça te dérange autant moi je m’en fous. Au contraire, tu parles c’est un point positif non ? Allez ouvre toi un peu, je t’aime bien tu sais. Je vais pas te manger non plus, c’est pas mon don.

Oui une phrase qui est entre deux styles, celui un peu sournois et celui d’une gamine innocente ça peut donner ça. Mais qu’est ce qu’elle aimerait que le jeune homme lui accorde sa confiance.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Sam 23 Fév - 23:28

Lysander se braqua un peu. Non pas à la suite des paroles de la jeune fille blonde, mais par son regard. Elle aussi s'était mise à le dévisager complètement, et il sentait ses yeux insister sur sa tâche de naissance. D'ailleurs, cette dernière n'était pas très jolie à voir. Il n'avait pas compté le nombre de fois où on avait tenté de lui enlever en le mettant à vif pour la faire disparaître. Disons que ce n'était un épisode glorieux de son enfance. Il baissa la nuque et les yeux, légèrement intimidé. Il croisa une nouvelle fois les bras, se repliant à moitié sur lui-même pour que l'inconnue cesse de le déshabiller du regard. Ca finissait vraiment par être embarassant à la longue.
Il releva simplement la tête lorsqu'elle se remit à lui parler. Elle avait le don de lire dans les pensées en plus celle là ou quoi ? Elle venait exactement de dire tout haut ce qu'il pensait tout bas. En tous cas, le personnage enfantin et gamin de tout à l'heure l'avait quittée, et la voilà désormais sérieuse. Elle venait de dire cela avec toute la raison qu'elle avait. Enfin, le peu de raison.
Ca devenait un peu plus intéressant. Commençant à se mordiller le bout du doigt, Lysander se remit à observer le sol. Une seule et unique question le taraudait depuis qu'il avait su qu'elle avait le même don que lui. Mais il évitait de la poser. Il ne savait pas comment elle pouvait réagir, d'après la complexité de son caractère et de ce qu'il avait pu en déduire. Boh, il avait une chance sur deux après tout. Mais il n'aimait pas blesser les gens, ou raviver des souvenirs douloureux. Car il ne pensait sûrement pas que ce don apportait de la joie partout où il passait. Voir la mort des personnes que l'on aime n'est pas la meilleure des choses. Lui le premier à le dire en tous cas. Il prit une petite inspiration, et d'un air totalement absorbé par autre chose, il balbutia :

- Mais... Tu l'aimes ce don ? Je veux dire... Il ne t'a jamais causé de, de tort ?

Après avoir lâché ces quelques mots à la vite et peut être même incompréhensiblement, il soupira. Si la question s'était tourné pour lui, il n'aurait pas su quoi répondre. Il était difficile dans ces cas là d'être explicatif sur ce que l'on pensait, et ressentait. Il espérait que la blonde puisse répondre comme il le désirait. Il avait besoin de s'assurer qu'il n'était pas le seul à trouver ce don mal fichu et surtout mauvais. Car même si l'on ne savait pas quand l'événement allait arriver, on en connaissait finalement les causes et cela revenait à pire. Et surtout, on ne pouvait pas l'éviter. Peut être était-ce cela qui rendait ce don horriblement malsain.
Lysander releva timidement les yeux vers la jeune fille. Il décroisa les bras, prenant un air plus détendu cette fois-ci. Il ouvrit grand ses oreilles, attendant les paroles de la blonde. Désormais, il se sentait un peu plus proche d'elle à cause de ça. Ca l'aidait un peu, en quelques sortes. Le brun décolla son dos du mur. Il ne voulait pas passer pour un déprimé de la vie non plus, chose qu'il n'était pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Dim 24 Fév - 11:46

Blondie remarqua que son homologue s’était un peu crispé. Elle espérait que ce n’était pas à cause d’elle, enfin de ses paroles. Elle ne réfléchie pas vraiment à se qu’elle pense. Du coup ça par un peu en vrille, et beaucoup de personnes ont du mal à la comprendre. Puis le jeune homme se recroquevilla un peu. Pourquoi donc ? Il avait l’air si fragile à cet instant ? Si touchable. Sa position cachait sa tâche de naissance. C’était donc ça. En même temps c’est compréhensible, elle ferma doucement les yeux, pour ne plus qu’il se sente lu et murmura un pardon, sachant qu’il l’entendrait. Du coup, les hypothèses sur cette fameuse tâche se validèrent de plus en plus. Elle comprenait un peu, car dans les riches quartiers de Londres, il n’y avait que son frère et elle-même pour être ceux qui transgressait avec plaisir (ou non) aux règles.
Elle voyait bien qu’il fut étonné de ce changement de ‘mode’ comme elle dit. Enfin de configuration si l’on préfère. Et surtout de se qu’elle venait de dire. Tout n’était pourtant qu’observation et déduction, logique et bon sens, et un humain reste un humain, prévisible.
Lysander eu d’un coup un certain intérêt pour le sol, et il se mordit un peu le doigt. Manquerait plus qu’il se balance d’avant vers l’arrière et le portrait serait parfait. Mais Yama supposa que c’était ainsi qu’il réfléchissait. Ou plutôt il hésitait, il réfléchissait pour poser une question ? Ah oui, il ne doit pas beaucoup dormir lui. Allez calme toi minou, c’est pas d’la cocaïne la neige. Pose la ta question, je te l’ai dit je vais pas te bouffer, t’as le droit d’avoir des interrogations quel qu’elles soient. Ah peut être que Yama parlait beaucoup mais lui il réfléchissait trop, ça doit pas être facile dans la vie de tous les jours. ‘Vais-je me lever ? Cela signifie une autre journée, la routine. Pourquoi faire la routine ?’ Et ainsi de suite. Elle retenue un sourire, sur le coup il aurait pu mal le prendre vu sa sensibilité. Enfin Lysander posa sa question, du coup Blondie se fit très attentive, parce que déjà que pour la poser sa question c’était chaud, alors pour qu’il répète, on était encore là demain.

- Mais... Tu l'aimes ce don ? Je veux dire... Il ne t'a jamais causé de, de tort ?

Ah, ça y est, il a recommencé à buguer. Elle aime bien son bug. Du coup elle était un peu contente. Pui elle se concentra sur la question. L’aimer ? Ben ça sert, c’est utile pour cracher à la gueule des gens quand t’en à besoin. Du tord ? Ben pas vraiment, elle à toujours réussit à ne pas voir la mort de son frère, ce dernier la soutenait en toutes circonstances, alors forcément il ne l’a pas laisser pour une histoire de don. Seulement, pour qu’il pose cette question, lui il n’a pas du avoir cette chance, surtout vu dans quelle famille il est tombé. Justement, elle aimerait bien l’aider, qu’il prenne un peu confiance en soit, cette école elle est là pour que ce don ne lui cause plus de tord. Et puis maintenant elle va l’aider. Oui, parce que, Lysander, son don il doit le voir comme un fléau, comme une corvée, bref quelque chose de négatif. Bon c’est vrai que c’est pas vraiment se qu’il y a de plus bisounours comme don. M’enfin au moins tu as été confronté à la vie tôt, et de ce fait tu surpasse les bandes d’imbéciles qui ne savent pas écrire et qui non rien dans la tête, mais que c’est eux les meilleurs. C’est juste eux les plus nombreux.
Elle voyait bien que son don, ça le torturait.

- Ben ... Elle fut un peu pensive.

- Déjà prépares toi, parce que si je suis lancée, et que j’arrive à trouver se que je veux, je vais sûrement monopoliser un peu la parole. Alors au pire prévois le cahier de brouillon et prend note sur se que tu veux répondre plus tard. Parce que si je me stoppe j’arriverais plus à revenir sur le chemin de se que je disais.

Elle poussa un très, très long soupir. Avant de gonfler ses poumons d’air.

- Déjà, j’ai eu la chance de ne pas avoir de parents, mais un frère. Un frère qui m’a fait toute mon éducation et qui ne m’a jamais laisser tomber. Ensuite, mon don m’aurait sûrement achevée si j’avais vu la mort de ce frère. Chose qui n’est pas arrivée. Oui c’est spécial, nous sommes différents, nous avons un don qui permet de voir un peu dans le futur, sauf que c’est une sorte de fatalité, impossible d’y échapper. Nous sommes un peu les messagers de la mort. Dit toi que ça peut te servir. Après tu vas apprendre à contrôler ce don, du coup ça réduira un peu le fait qu’il soit gênant. Tu sais on doit bien mourir un jour, la vie sans la mort elle n’a plus beaucoup de sens.

Elle s’arrêta un moment, reprenant son souffle après ce long monologue. Réfléchissant, elle avait juste fait un geste au brun, lui demandant silencieusement de ne pas répondre tout de suite.

- Ça à l’air de ... comment dire ... te rendre malheureux ? On va dire ça. J’aimerais bien t’aider. Vu que on a le même don, ça serait plus simple non ? Racontes moi, poses tes questions, j’essayerai de t’aider. Tu vois, je ne t’ai pas mangé. Mon don, que je l'aime ou pas je dois vivre avec. C'est à double tranchant.

Elle lui souriait doucement, contente qu’il se soit un peu ouvert, elle devenait donc un peu plus douce, histoire qu’il ne se re-braque pas. Et oui, la douceur peut aussi faire parti du caractère de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Dim 24 Fév - 21:54

Lysander demeura patient. Il voyait bien qu'elle hésitait. Et après tout c'était normal. Ce n'était pas une question que l'on posait tous les jours, comme l'on parle du temps qu'il fait. En quelques sortes, le jeune homme se sentait apaisé de lui avoir demandé ça. Déjà, ça lui faisait du bien de partager ce qu'il ressentait, en plus à une personne qui avait le même don que lui. Et là, là il se sentait compris. Enfin, en même temps, il ne s'était jamais confié à quelqu'un. Ce n'était pas près d'arriver, mais pour une raison singulière, il avait décidé d'en parler. Ca l'avait pris comme ça.
Il constata que la jeune fille ne savait pas tellement comment s'y prendre pour expliquer. Il lâcha un maigre sourire, l'encourageant à continuer ce qu'elle avançait. Maintenant qu'elle était lancée, il voulait savoir. La curiosité est un vilain défaut comme on dit, mais ces cas là, elle peut s'avérer bien utile.

Il garda le silence, et écouta attentivement ce qu'elle avait à dire. Alors comme ça, elle venait de lui apprendre qu'elle avait eu un frère, frère auquel elle tenait beaucoup selon la tonalité mélancolique perçue dans sa voix. Mais son don n'avait pas fonctionné sur lui, du moins elle ne l'avait pas "utilisé". En quelques sortes, elle avait de la chance, beaucoup de chance. Même si ce n'était que des bribes, Lysander lui avait tout eu. Ces images remontaient à loin, mais il s'en souvenait toujours.
S'en servir ? A quoi, à prévenir ? De toute façon, le destin c'est le destin. A moins de faire un voyage dans le futur, on ne pouvait y changer grand chose. La mort était inévitable. On ne pouvait pas changer les lois naturelles.
Enfin, elle semblait positiver. D'un coup, elle avait adopté tout le sérieux d'un adulte, et son apparence enfantine contrastait complètement avec ses paroles. C'était curieux.
Aider, encore et toujours aider. Il avait la nette impression d'être pris pour un assisté. Il avait un peu de fierté tout de même, de la dignité à réussir à faire quelque chose tout seul. Et s'il voulait parvenir à réaliser quelque chose, c'était bien réussir à maîtriser ce qu'il possédait. Lysander ne se braqua pas pour autant, restant tout aussi impassible que d'ordinaire.
Une fois que la jeune fille eut terminé de parler, il hocha la tête en signe qu'il avait compris. Elle n'avait pas tort non plus. Ses paroles avaient été sages, plus que ce qu'il n'avait espéré. Bien, il n'avait plus qu'à exposer son avis, lui aussi.
Lysander détourna le regard, cherchant ses mots. Il se mordit l'intérieur de la joue, comme d'habitude, et déclara après avoir longuement soupiré :

- Je vois.

Toujours autant de tact dans ses paroles.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Lun 25 Fév - 11:13

Le garçon n’avait pas du tout parler, il avait laissé Yama faire son monologue comme elle l’avait demandé. Il avait de la patience, elle l’admirait pour ça. Yama, elle n’était patiente sur commande que lorsque c’est son frère qui lui demandait. Ça n’arrivait pas souvent, mais généralement la jeune blonde était mise à rude épreuve. Blondie remarqua que le jeune brun s’était déjà décontracté. Pourvu qu’elle est eu les mots justes ! En tout cas, elle était vraiment, vraiment contente qu’il commence à se décoincé un peu. Elle allait faire des efforts pour être un peu plus calme, moins gamine. Mais elle ne pourrait jamais enlever son côté enfantin. Enfin pas sur de la longue durée. C’est bien plus simple de voir la vie ave des yeux d’enfant innocent. Enfin elle ne le fait pas exprès, mais elle le pensait. Elle le vit sourire. Pour tout avouer, elle aurait pu carrément stopper sa phrase et rester à regarder jusqu'à se que cette image soit complètement gravée dans son esprit. On aurait pu confondre ce sourire avec un sourire narquois ou moqueur. Mais non, c’était plutôt encourageant. De toutes façons, la jeune fille le voyait tellement peu sourire, que lorsqu’il le faisait ça là mettait dans une joie folle. Sauf que là, le sourire colla trop bien au personnage qui était devant elle. Elle essaya de ne pas avaler de travers, elle aurait l’air bête, enfin plus qu’elle ne semblait l’être. Du coup pour fuir ce charmant visage elle ferma les yeux et se concentra pour finir son monologue. Elle avait enfin réussit.
Quand elle eu fini elle rouvrit les yeux par étapes, heureusement il avait lâché son sourire, sinon elle n’aurait pas pu continuer à avaler correctement. Blondie le vit ensuite se contracter, comme s’il remontait de mauvais souvenirs. Puis se questionner, un peu comme avant, ces questions devaient sûrement provenir de son monologue. Car ces dernières semblaient ... nouvelles, du moins avec ses réactions. Il semblait dans son monde. Elle sourit un peu, là il lui faisait penser à son frère. Lorsque celui-ci réfléchissait intensément, il n’écoutait plus personne jusqu’a se qu’il est trouvé son hypothèse. Ladite hypothèse était presque toujours vraie. Yama ne se souvient pas d’une fois où il s’est trompé, mais elle peut avoir oublié. Lysander semblait étonné, enfin le mot est grand. Mais surprit. Enfin il paru blasé, c’était sur la fin qu’il avait paru blasé. Bien sur le jeune garçon restait toujours inébranlable, mais ça se jouait à quelques petites réactions. L’œil, la bouche, les joues, les tempes, chaque petit millimètre pouvait être une preuve. Lysander lui ne bougeait presque pas et surtout, lorsqu’il était étonné, par exemple, les indications sur son visage ne restaient pas plus d’une seconde, et encore, une seconde ça fait beaucoup pour lui.
Blondie n’attendait pas vraiment une réponse de sa part, déjà, s’il lui avait posé la question, c’est qu’il ne devait pas être très stable sur son propre avis. Et puis surtout, elle jugeait ça personnel, enfin pour l’instant. S’il avait envie de lui dire, il lui dirait, mais elle n’allait sûrement pas l’enquiquiner pour ça. Il n’était pas vraiment à l’aise, se sentant obliger de répondre, de donner son avis. Il soupira et déclara simplement :

- Je vois.

Elle sourit malicieusement, elle ne s’attendait pas non plus à une longue phrase. Du coup elle le regarda droit dans les yeux, et déclara simplement aussi :

- Tu n’es pas obliger de donner ton avis, ne torture pas ta cervelle.

Elle avait troquée son caractère gamin, insouciant, pour celui d’un adulte qui à les pieds sur terre. Il y eu un blanc. Elle laissa passer, sans rien dire, regardant un peu s’il y avait du monde dans le hall. Et puis non. Du coup après quelques minutes sans paroles, que Lysander avait sûrement dût apprécier, elle ne se retint plus et dit :

- J’espère simplement avoir trouvé les mots justes. .... Tu viens ? On va peut être pas resté dans le hall toute la journée. Sauf si tu veux.

Elle restait gamine mais douce, essayant d’être le plus calme possible, sans être molle non plus, mais Yama, molle, ça n’arriverait sûrement jamais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Mar 26 Fév - 12:58

Ayant l'habitude d'être effacé et discret, le garçon s'était tenu muet, préférant le silence aux longues paroles. Il se sentit embarassé lorsque la jeune fille le fixa droit dans les yeux. Lysander n'aimait pas ce genre de choses, c'était le truc parfait pour le mettre mal à l'aise et lui faire perdre le peu de confiance qu'il avait en lui. Il détourna légèrement le regard, se râclant la gorge. Il n'avait pas tellement d'avis à donner dessus, si ce n'était qu'admettre qu'elle avait raison. Mais ça, inutile de le dire. Elle avait déjà l'air de le savoir.
Il n'avait pas répondu, haussant les épaules, montrant qu'il n'avait rien à ajouter. Quelquefois, le silence peut s'avérer bien utile, et dans ce cas là il l'était. Un ange passa, laissant le temps aux adolescents de faire travailler leurs méninges après les paroles de la blonde. Cette dernière n'avait pas l'air de pouvoir se retenir de dire quelque chose, comme si c'était un besoin vital. C'est vrai que, chez certaines personnes, parler de tout et de rien est essentiel. Parler de soi, du beau temps, de ce qu'on a mangé hier soir, du film passé la veille à la télévision. Tout. Tout était une occasion de pouvoir se l'ouvrir.
Ah, elle se proposait de visiter l'endroit. Chose que Lysander avait déjà fait auparavant. Ca l'ennuyait un peu d'en refaire le tour, mais ça plaisait à la petite blonde, il se portait volontiers. Comme on dit, il faut aider son prochain. Sauf que bon, le brun accordait peu d'attention aux croyances, bien que l'on les lui avait enseignées maintes et maintes fois. Il ne pensait jamais selon ça.

- Si tu veux. Dis moi au moins ton prénom, que je ch, sache, toussota t-il, à qui je m'adresse.

Ca lui était égal de tourner en rond dans les couloirs, de toute façon. Ca lui occuperait la journée, même s'il aurait préféré la passer seul avec la seule compagnie de ses cours. L'endroit où ils se trouvaient était vide désormais, il était aux environs de midi et tout le monde était parti manger un bout.
Le brun balaya le couloir du regard des deux côtés. En effet, il avait raison et constata qu'il n'y avait personne. Il ne savait pas quand les gens de sa classe revenaient, après tout il s'en contrefichait. Qu'ils soient là ou pas ne changeait rien à la journée du garçon. Juste, désormais, il était résigné à traîner avec une jeune fille qui ne semblait pas le lâcher de sitôt. Il soupira, ne disant rien. Il avait la sale impression que sa pause de midi avait été gâchée. Il y en aurait d'autres, beaucoup d'autres. Mais ça l'ennuyait fortement de perdre une journée comme ça. Ramassant son sac qu'il avait posé tout à l'heure, il le lança sur son épaule. Jetant un coup d'oeil rapide à la jeune fille, il indiqua qu'il la suivrait. Lysander était loin d'être un meneur. Son truc à lui, c'était de rester au fond et de la garder fermée. Voilà comment ça fonctionnait chez lui, quand on y est habitué depuis son plus jeune âge. Les habitudes ne changent pas, et puis après tout c'était inscrit dans son caractère. Il n'était pas du tout du genre à diriger qui que ce soit, ou à ordonner quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Mar 26 Fév - 13:28

Pendant qu’elle regardait le garçon, Yama pu voir le malaise de se dernier lorsqu’on le regarde droit dans les pupilles. Quel dommage il en à de si belles. Elle aimerait bien les regarder plus longtemps, seulement le garçon avait détourné le regard, vraiment mal à l’aise. Elle soupira intérieurement, lui qui venait de s’ouvrir un peu s’était renfermé illico après. Comme s’il avait peur que quelque chose puisse entrer dans sa carapace et nuire de l’intérieur. Bah ça viendra avec le temps, il va apprendre ici.

- Si tu veux. Dis moi au moins ton prénom, que je ch, sache, toussota t-il, à qui je m'adresse.

Elle ne dit rien et hausse un sourcil, étonnée. Alors finalement il s’intéressait un minimum à elle ? À moins que ça ne soit le côté pratique de la chose. Elle n’avait aucune raison pour ne pas lui dire et lâcha simplement en haussant les épaules :

- Yama.

Simple, court. Depuis elle ne parlait plus, il s’était lever et avec toute la peine du monde, lui avait indiqué qu’il était près à la suivre. Blondie tiqua un peu, fronça une demi-seconde les sourcils, yeux fermés, eh oh mon gars, si t’as pas envie tu le dis, parce que je préfère encore être seule que de me coltiner un mec avec une mauvaise foi. Non parce que ça va bien deux minutes ... Elle ne dit rien, crispant sa mâchoire et tourna les talons vers la sortie, pour aller dans le quartier, il avait sûrement du visiter l’établissement déjà, autant faire quelque chose d’intéressant pour tout le monde. Il garde son sac ? Il va se trimballer avec ses cours ? C’est pas un peu lourd ? Tant pis pour lui, si elle lui posait la question, il allait encore l’envoyer sur les roses, ça va bien deux minutes. Ruines toi les épaules et le dos ça te musclera un peu mon gars. Elle tourna la tête pour jeter un coup d’œil derrière son épaule, histoire de voir s’il était là. Et donna un petit coup de tête dans l’air, histoire de lui indiquer qu’elle partait. Seulement il n’était pas obliger de suivre si c’était aussi lourd que ça pour lui. Mais elle ne disait rien. Non. Puis en marchant elle réfléchit un peu, il était en train de faire ses cours non ? Et ben voila, elle va l’aider à déchiffrer sa propre écriture, et en anglais. Hop c’partit. Sauf que dehors, je sais pas sur un banc où n’importe où mais pas là. Surtout que la populace d’élève allait bientôt rentrer. Et que là elle voulait vraiment se tenir à l’écart d’eux. Elle continua de marcher vers la forêt. l n’avait sûrement pas du tout visiter, et si oui et ben tant pis, na !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Mar 26 Fév - 20:33

Alors c'était Yama hein. Prénom qu'il n'avait jamais entendu auparavant. Il était sûrement de consonnance japonaise. Ca devait être pour ça.
Bizarrement, cette dernière semblait avoir changé de comportement. Tout à l'heure, elle était joviale, souriante. Là, elle était carrément passée à autre chose, comme si une mouche l'avait piquée. Elle lui avait répondu sèchement, ne voulant pas entamer une autre partie de dialogue. En effet, Lysander ayant constaté qu'elle était bavarde et amicale, il en était désormais tout le contraire, puisqu'elle avait tourné les talons et était partie sans lui adresser un mot, si ce n'était que son prénom. C'était à croire qu'elle n'avait pas réellement de … personnalité ? Il y a des gens comme ça qui changent de caractère d'une minute à l'autre. Lysander espérait qu'il n'avait pas affaire à une personne de ce genre, car quelquefois, cela se révélait plutôt pénible. On ne savait jamais ce qu'il fallait dire, et quand. Au risque d'énerver cette même personne.

- Euh... C'est souvent que tu ricoches de personnalité en personnalité ? Bafouilla t-il timidement.

Il ne cherchait pas à l'agacer, au contraire. Peut être était-ce une manière de manifester quelconque ressenti. On a souvent ses propres attitudes et on les montre comme on peut.
Elle jeta un petit coup d'oeil par dessus son épaule, et releva la tête. Bon sang, elle devenait prétentieuse désormais ? Lysander soupira. Il craignait bien que ses hypothèses de tout à l'heure soient validées. Il ne savait même pas si elle allait régair de la même façon qu'elle lui avait répondu pour lui apprendre son prénom. Le garçon n'espérait. Enfin, si c'était le cas, ce serait vite réglé, il ne chercherait pas à s'expliquer et continuerait son chemin. Les affaires comme ça, ça lui passait par-dessus la tête. Non pas qu'il soit lâche, loin de là, mais régler les conflits futiles de ce genre ne l'intéressent pas. C'est une perte de temps.
Il remarqua que Yama partait en direction de la forêt. Elle ne lui avait pas demandé son avis, bien. En même temps, il ne l'avait pas précisé. Il haussa les épaules, cette dernière pensée lui effleurant à peine l'esprit. Lysander croisait les doigts pour qu'elle ait au moins un bon sens de l'orientation. Il ne manquerait plus que ça. D'ailleurs, il trouvait bizarre qu'elle s'oriente d'abord vers la forêt que vers l'intérieur des bâtiments... Bon, après tout, si elle préfère la verdure et la nature aux bâtiments c'est son truc. On ne peut pas changer les goûts de tout le monde non plus.
Le jeune homme accéléra un peu le pas, pour se placer à la hauteur de Yama. Non pas qu'il veuille taper la causette ou quoique ce soit, mais il avait la désagréable sensation de faire le petit chien qui ferme la marche. Suiveur d'accord, mais qu'il ne passe pas non plus pour la lavette de service ou le lèche-botte non plus. Il avait assez d'amour-propre pour ne pas se laisser devenir cela.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Mar 26 Fév - 21:41


- Euh... C'est souvent que tu ricoches de personnalité en personnalité ?

Il avait dit ça, ou plutôt bafouillé ça, avec un air timide... Et résultat ça le rendait mignon. Fallait qu’elle se calme un peu miss. Par contre Lysander avait cet aspect contrastant, il semblait intouchable de l'extérieur, alors qu'en fait il n'a aucune confiance en soit, enfin très peu. Il était venu à sa hauteur, sans un mot, elle ralentit un peu le pas.

- Non. Mais vu que t’aimes pas ni quand on te parle, ni quand on essaye d’être avec toi, et que tu ne dis surtout pas que ça t’emmerde, n’ayons pas peur des mots, de venir, et ben j’essaye d’être le plus agréable en la fermant.

Elle n’avait pas dit ça sur un ton sec, elle avait soupiré et dit ça presque lassé, blasée, limite un peu triste quoi. Elle vit un endroit où se poser. Elle interrogea du regard le jeune homme. Entre temps elle s’était calmée, mais elle ne disait rien. Elle aimerait qu’ils soient amis. Sauf qu’apparemment, pour monsieur Van Daems ami ce n’est pas dans le vocabulaire. Asocial. Non mais c’est vrai quoi ! Elle sourit elle lui parle il n’est pas content, elle lui parle plus il ne l’est pas, mais va voir ailleurs Calimero !
Mais bon, elle reprit son éternel sourire, mais plus doux, comme si elle repensait à une souvenir, qui la faisait sourire parce que c’était nostalgique, même sans être drôle. Les yeux bercés dans ses souvenirs. Soudain elle réfléchie un peu à l’énergumène, l’autre gugusse à côté d’elle. Déjà qu’un contact d’yeux ou verbal c’était chaud, alors un contact physique ... Mon Dieu ça devait être le cataclysme.

- Dis, tu sais comment est ce que l’on peut écouter de la musique sur cette île ?

Ben oui, sa musique ça lui manquait, les soirées avec son frère et ses potes, leur groupe. Tout ça, ça l’a bercé, alors se retrouver du jour au lendemain sans rien, le manque se fait ressentir. Elle aimerait aussi avoir des nouvelles de son frère, elle se demandait comment elle allait faire. Est-ce que l’on pouvait recevoir du courrier de la famille ? Elle cessa de penser. Elle essayer de trouver un endroit où ils pourraient s’assoir, histoire de pourvoir commencer à réviser les cours de ce cher monsieur Van Deams.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Mar 26 Fév - 23:45

Oui. Il avait eu raison de le prédire, et s'arrêter net. Comme s'il avait décidé de planter ses pieds dans le sol, comme une palourde ancrée à son rocher. Non pas qu'il lui en veuille, mais simplement qu'il fut surpris. Elle n'avait pas dit ça sur un ton méchant, mais la façon dont elle venait d'en prononcer les mots laissait y croire. Lysander fronça les sourcils, et baissa la tête comme un enfant auquel on venait de faire la morale. Car en quelques sortes, Lysander le ressentait comme ça. Le brun resta un instant scotché là, se laissant distancer par Yama. Ses paroles lui étaient restées en travers de la gorge, mais elles reflétaient la vérité dans un certain sens. Il était toujours désagréable de se prendre un paquet de reproches dans la figure, surtout par quelqu'un qu'on venait de rencontrer. Ca donnait de bonnes impressions pour la suite.
Cependant, il ne broncha pas, se contentant d'encaisser sans rien dire. Dans quelques minutes, il aurait oublié tout ça. Le jeune homme n'était pas du genre à se souvenir des paroles blessantes et des quatre vérités balancées à la figure. Et heureusement pour lui.
Bien qu'elle soit de dos, il était persuadé qu'elle souriait encore à pleines dents. Ceci se confirma lorsque la jeune fille se retourna, pour lui poser une question. De la musique ici ? Est-ce qu'il avait une tête à savoir ça, lui ? Il n'y avait aucune étiquette qui prouvait du contraire sur son front.

- Non, je n'en sais rien du tout, je n'en sais pas plus que toi marmonna t-il, jetant son sac à terre.

Après tout, lui aussi était fraîchement arrivé au pensionnat. Mais il ne devait pas l'avoir précisé. Il aurait dû, au cas où.
Il en avait un peu marre de marcher en rond. D'ailleurs, il ne savait même pas où elle le menait. Sûrement dans un placard pour jouer à cache-cache avec son air de gamine délurée. Lysander se surprit à penser de telles choses, qui n'étaient pas dans ses habitudes. Il se gifla mentalement d'avoir tiré cette conclusion trop hâtive de la jeune fille. Elle avait simplement gardé son âme d'enfant. Ce qui n'était pas une mauvaise chose en soi, mais pas une excellente non plus. Il fallait jouer le rôle de l'adulte quand il fallait. Et d'un coup, elle venait de lui prouver. Elle avait des penchants bipolaires, c'était obligé. Voire même des colocataires là-haut, Lysander n'envisageait pas d'autres solutions.
N'aimant pas être méchant et surtout ne l'étant pas pour un sou, il s'assit par terre, ou plutôt se laissa tomber, poussant un long soupir. Là, il posa son menton dans sa main, et se mit à arracher de l'herbe de son autre. Le temps finissait par être long avec cette fille qui changeait d'humeur comme de chemise. Il ne savait même pas de quel ton elle lui répondrait la prochaine fois. Le garçon avait l'impression de se trouver dans un jeu de hasard avec Yama en ce moment.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Mer 27 Fév - 0:07


Il s’était arrêté net. Yama tiqua un peu mentalement, mais n’exprima rien, elle espérait ne pas lui avoir fait de la peine. Ce n’était pas son but, de toute façon cela n’avait rien changé, le garçon avait avalé la chose, comme si c’était une habitude et avait gardé son éternel silence. Rah, ce silence ... c’est pas qu’elle veuille que le jeune brun parle comme une pipelette, mais qu’il parle quoi, tu lui couperais la langue t’aurais le même rendu en peinture. Même une peinture ça doit parler plus. Non mais c’est vrai quoi. Et à chaque fois qu’il ouvrait sa -si délicieuse de la part de Blondie - bouche, on avait juste une impression de malaise qui disait « arrête de me forcer à parler, s’il te plait, c’est de la torture ». On t’a battu quand tu parlais petit où ? ... Est-ce que c’est à cause de ton don que tu es comme ça ?

- Non, je n'en sais rien du tout, je n'en sais pas plus que toi.

Se pourrait-il qu’il soit nouveau aussi ? Tant pis, elle ne le saurait pas maintenant et il serait obligé de se prendre se genre de question dans la tronche.

- Dis, c’est ton don qui te rend comme ça ?

Elle avait fait au plus simple, pas de justifications pour dire qu’elle ne voulait pas le blesser, vu qu’il aimait quand c’était court. Elle se retenue de sortir une vanne un peu sexuelle sur les bords... voir même entière. Tu veux t’en prendre dans la gueule ? Soit.
Elle trouva enfin un endroit où ils pourraient s’installer, il y avait une grande étendue d’herbe avec d’immenses arbres pour faire l’ombre, la jeune fille courut sous l’un deux et se retourna vers Lysou. Lui demandant si c’était ici qu’ils s’installaient. Elle trouvait l'endroit superbe. Bien que l'autre gugusse s'en moquait royalement, elle, elle aime bien. Elle à toujours vécu dans les rue, alors voir ça d'aussi près, sentir la terre sous ses pieds, l'odeurs frais de la nature qui lui brûle les narines. Heureusement qu'elle n'était pas allergique.

- J’vais t’aider pour tes cours, comme ça, t’auras pas perdu ton aprèm.

Elle grimpa à un arbre, Yama ne fait jamais attention avec qui elle traîne ni se qu'elle porte. Mais elle s'en moquait, elle, là, maintenant, tout de suite, se qu'elle voulait, c'était ça, de grimper à cet arbre, ça la rendait toute joyeuse, elle ne pouvait pas souvent le faire, elle manqua de tomber une fois.

- KYA ! Avait - elle crié avant qu'elle ne se rattrape et se remette d'aplomb.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Jeu 28 Fév - 22:25


Le regard dans le vide, Lysander ne cessait d'arracher l'herbe qui se trouvait sous sa main libre. Si ça continuait comme ça, il n'y aurait bientôt que de la terre sous le garçon et il se transformerait en une véritable tondeuse humaine.
Il leva les yeux vers Yama quand elle se remit à évoquer son don. Il eut une mine amusée quand il s'aperçut qu'elle se trompait, et comment qu'elle se trompait. Son don n'avait jamais rien changé dans sa façon d'être. S'il en était venu à ne pas en avoir, ça n'aurait pas eu d'effet non plus. On a tous son petit caractère, qu'il soit mauvais, timide, sage ou explosif. Et Lysander se trouvait plutôt dans le deuxième cas.

- Dans la vie, il y a des personnes qui bavardent tout le temps comme toi, et d'autres qui préfèrent le silence, comme moi sourit-il.

Il baissa la tête et se remit à arracher l'herbe. Une fois qu'il était assis sur de la pelouse, il ne pouvait s'en empêcher, c'était un réflexe. Et bon nombre de personnes avaient ce réflexe ! C'était le jardinier et les élèves s'occupant des jardins qui allaient être ravis en observant des trous dans leur gazon impeccablement tondu et vert.
Elle lui lança subitement qu'elle voulait l'aider pour ses cours. L'écoutant d'une oreille légèrement absente, il hocha rapidement la tête pour acquiescer. A ce moment là, il n'avait pas besoin d'elle pour ça. Mais si elle y tenait vraiment...
Lysander commença à chercher dans son sac, qu'il avait eu du mal à ranger tout à l'heure. La prochaine fois, il faudra qu'il pense à ne pas emmener tous ses cours, mais seulement que ceux qu'il a dans la journée. A ce rythme là, il finira avec une épaule musclée comme un type faisant du body building. Il préférait rester le clou qu'il était.

Ses yeux parcouraient sa feuille raturée de partout, un stylo rouge au coin des lèvres. Lisant attentivement, il cherchait la moindre erreur qui s'était glissée dans sa copie. Manque de chance, Yama qui faisait la chimpanzé quelques mètres plus haut le déconcentrait horriblement, et il faillit à plusieurs reprises perdre son sang-froid. S'il y avait bien une chose qu'il ne supporte pas, c'était le fait qu'on le dérange lorsqu'il étudie. Là, on s'aventure tout de suite en terre hostile.
Il lui lançait quelques regards de temps à autres, surveillant la jeune fille comme bon parent le ferait. Non pas qu'il lui porte de l'attention, mais ce serait bien dommage de se retrouver avec un corps étendu par terre. Il l'entendit pousser un petit cri, et leva la tête pour voir ce qu'il se passait là-haut.

- Yama descends de là tu vas te casser le co...

Ses yeux rappliquèrent directement sur sa copie. Evidemment, si elle était en jupe, voire même en tenue légère, ça n'arrangeait pas les choses. En tant que bon garçon qui se respecte, ses yeux n'avaient pas choisi l'angle de vue le plus désagréable. Il se mit à griffonner des petites notes sur sa feuille, essayant de retourner à ses occupations.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Jeu 28 Fév - 23:10


Lysander venait de sourire... Oh mon Dieu se sourire, heureusement qu’elle ne fixait pas des yeux le beau garçon devant elle. Où plutôt à côté. Parce que sinon elle allait fondre encore une fois. Elle soupira mentalement à cette idée. Elle n’aimait pas ça du tout.

- Dans la vie, il y a des personnes qui bavardent tout le temps comme toi, et d'autres qui préfèrent le silence, comme moi. Bafouilla t-il un peu, très légèrement.

La jeune fille sourit alors aussi. Elle avait comprit, et puis surtout pour une fois il lui avait répondu normalement. Elle ne dit rien mais elle était vraiment contente du coup.

[...]

- Yama descends de là tu vas te casser le c...

Elle s’arrêta donc et regarda le garçon qui venait de changer sa tête de direction. Ben quoi ? Il est un peu spécial ce garçon quand même. Mais elle sourit et commença à descendre.

- A vos ordres ! Rigola t-elle pendant qu’elle descendait, non sans mal. Lorsqu’elle fut enfin les pieds sur terre elle s’assit à côté de lui. Regardant ses feuilles de cours.

- Tu veux commencer par quelque chose de particulier où ?

Soudain elle remarqua les trous dans la pelouse, du fait qu’elle avait elle aussi essayer d’attraper des bruns d’herbes mais que rien n’était venu. Elle eu un regard mi-blasé mi-amusé. Le jardinier allait être content. Elle regardait droit devant elle le paysage. Pensante. Ah comme elle aimerait écouter une belle musique là maintenant, une ost, n’importe quoi mais s’il vous plait de la musique. Enfin bon elle regardait l’entourage, l’ost I AM en tête.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Ven 1 Mar - 18:10

Il était temps de faire preuve de sérieux désormais. Il replaça son stylo au coin des lèvres, le mâchouillant, simple question de se concentrer. Lysander fronça les sourcils, ses yeux argentés parcourant avec soin la feuille qu’il tenait entre ses doigts. A ce moment-là, on aurait pu croire à un rat de bibliothèque. Il n’était pas du genre à fureter dans les étagères remplies de livres, et de bouquins en tous genres, mais le voir aussi attentif au travail laissait à croire au contraire. Et puis, les lettres n’étaient pas son fort non plus. Ça se voyait comme le nez au milieu de la figure avec la copie qu’il tenait entre ses mains.
Ah, le littéraire. Non, franchement ce n’était pas sa tasse de thé. Il tourna la tête vers Yama, pour voir ce qu’elle faisait. Elle demeurait pensive, ses prunelles bleutées regardaient au loin. Ce serait difficile de capter son attention, malgré le fait qu’elle lui ait proposé son aide il y a quelques secondes. Elle avait la mémoire digne d’un poisson rouge celle-là… Toussotant pour manifester sa présence, il s’autorisa à tapoter sur l’épaule de Yama. Après tout, elle lui était tombée dessus. Il se sentit néanmoins gêné de la réclamer comme ça. On aurait dit un gamin quémandant quelque chose à sa mère.

- Je suis nul en ce qui concerne le littéraire avoua-t-il en cafouillant.

Pour couper court à la conversation, il se mit à griffonner quelques signes sur sa feuille. Etant assez souple sur les recommandations que l’on pouvait lui faire, il n’était cependant pas très amateur en ce qui concernait qu’on l’enfonce encore plus là où il avait ses défauts. En même temps, qui aimait que l’on lui rabâche ses lacunes sans cesse. Il était clair qu’il ne serait pas un homme politique ou quelconque personnage connu pour ses talents orateurs. Mais bon, s’il était ici, c’était plutôt pour perfectionner son don, et non devenir un brillant avocat ou scientifique, chose qu’il serait sûrement devenu s’il était resté en Hollande. Il préférait être inconnu aux yeux de tout le monde, plutôt que d’être enfermé dans les bureaux vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Après tout, ce n’était pas ce qu’il voulait.
Lysander releva les yeux de sa feuille. Ca commençait vraiment à l’ennuyer cette affaire, mais au moins c’était le seul moyen de passer sa pause de midi. Ou alors, il y avait bien la jeune fille blonde. Mais pot de colle comme elle semblait l’être, rester avec une pipelette lorsqu’on joue au roi du silence quotidiennement est tout bonnement impossible. Il ne la détestait pas, il ne détestait personne. Mais ses ricochets de personnalité en personnalité avait le don de faire perdre patience à plus d’un. Heureusement pour elle, enfin si on pouvait qualifier cela d’une chance, elle était tombée sur Lysander, garçon qui possède énormément de sang-froid, chose aussi sûre qu’une année compte douze mois.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Ven 1 Mar - 23:16



- Je suis nul en ce qui concerne le littéraire. Fit le jeune brun en cafouillant.

Blondie tourna alors la tête doucement, l’air paisible, un petit sourire sur le visage. Elle regardait Lysander qui griffonnait nerveusement son cahier. Vu l’énergumène, il devait avoir eu du mal à cracher ça. Elle ne fit pas de remarque, elle n’était pas du genre à remuer le couteau dans la plaie dans ces situations, dans d’autres en revanche elle ne promet rien, c’est une partie sombre d’elle. Enfin, si justement, si elle lui propose son aide ce n’est pas pour rien. Elle regardait donc se que le jeune garçon griffonnait, tout en disant simplement :

- Ok, alors est ce que tu sais où est le souci ou non ?
Elle s’exprimait sobrement, mais elle espérait qu’il a comprit se qu’elle voulait dire. Du style, cibler le problème, en orthographe, conjugaison ? Syntaxe ? Elle attendait patiemment la réponse de Lysander qui avait relevé le nez de sa feuille. Il semblait pensant. Ce n’est pas que Blondie elle s’ennuie, elle ne veut pas le presser comme un citron sur la vitesse de sa réponse où de son être, loin de là, cette idée la rebute un peu. Mais Blondie elle s’ennuie. Est-ce qu’il aime les jeux ? Sûrement pas, trop bruyant, trop bougeant, trop agitant, trop amusant. L’humour ? Elle se demandait qu’elle sorte d’humour il aimait. Il devait bien aimer une sorte d’humour, sinon il n’avait plus qu’à se flingué. Mais là, il fallait être sérieuse et se concentré, elle jugea bon de ne pas demander des questions de ce style qui n’ont strictement rien à voir avec les devoirs. Elle s’assit en tailleur, pour être plus à l’aise et tapota du bout des doigts son mollet, sur le rythme de la chanson, attendant que Lysander lui réponde. Elle réfléchissait, oui ce n’est pas souvent avec Blondie, sur le futur. Elle fut arrachée à ses pensées par un papillon qui vola juste sous son nez. Elle le regardait passer sous son nez, très calme, normalement elle serait en pure exaltation, seulement là elle avait préférer se tenir et ne pas le déranger. Car elle devait sûrement le déranger. Puis elle retourna sa tête vers son interlocuteur, le même visage d’il y a quelques minutes. Calme, posé avec un petit sourire et une lueur qui brille dans le regard mais tout en douceur. Blondie quand elle veut, elle peut.

... Mais parfois Blondie elle craque ... Et là, avec se qu'elle aller poser comme question, ça l'aiderait à en savoir plus sur son humour, ses jeux, s'il est un peu geek ou s'il n'a jamais vu un ordi de sa vie de riche, et s'il à un peu de culture générale.

- ... Devines à qui je pense ? Tenta la jeune fille.



Dernière édition par Yama Hiruma le Ven 1 Mar - 23:36, édité 1 fois (Raison : o/)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Mer 6 Mar - 15:57

Un coup de vent qui passa faillit obliger Lysander à dire adieu à quelques-unes de ses feuilles. Heureusement pour lui, elles ne firent que trembloter et revinrent vite à leur état inerte. Courir après des feuilles n’était pas une des choses les plus amusantes qu’il existe. Il s’empressa alors de rassembler ses fiches, avant qu’elles ne s’envolent pour de bon. Mieux vaut prévenir que guérir ! Il les rangea en fouillis dans son sac, dans un bruit d’écrasement. Boh, tant pis, ce ne serait que de vieilles ratures et de multiples fautes. Il ne voulait plus les voir, qu’elles fichent le camp ! Après tout, Yama comprendrait qu’il ne voulait pas revenir dessus. Ça commençait à l’exaspérer. Ça n’aurait pas été pareil si ça avait été des sciences, c’est clair.
Il demeura pensif un long moment, chose à laquelle il se laissait aller souvent. Il se sentit épié quand Yama posa son regard sur lui. Il tourna la tête vers la jeune fille, arquant un sourcil. Si elle lui parlait encore de ses lacunes scolaires, il finirait par lui mettre un coup de livre d’anglais dans la figure. Au moins, elle en aurait mangé de l’orthographe et de la grammaire. Non, bien sûr que non, il ne serait pas capable de faire de mal à une mouche. Il avait même du mal à tuer ces dernières durant l’été où elles pullulaient en masse. Il se frappa mentalement de cette pensée malsaine. Et puis blesser une fille, n’importe quoi.

Une lueur amusée passa dans le regard de la blonde. Devine à qui je pense ? Lysander resta muet, un sourcil arqué le temps de cogiter. Il ouvrit la bouche, prenant un air préoccupé, et la referma aussitôt. Un petit sourire étira ses lèvres, et il se mit à rire doucement. Il releva la tête, la mine amusée, regardant Yama. Il aurait pu la remercier de l’avoir fait rire, ça faisait un petit bout de temps. La dernière fois remontait à pas mal de temps désormais. Il claqua des doigts, comme si une lumière venait de passer dans son esprit.

- Je suis imba… ttable là-dessus, mais je te laisse quand même commencer ! déclara t-il.

Il regroupa ses jambes en tailleur, se penchant en avant pour mieux écouter et se concentrer. Un moment… Il calma soudainement son élan d’égayement, se trouvant stupide à avoir réagi si soudainement tel un être dénué de … cerveau ? Etant toujours d’un naturel calme et serein, il avait troqué son sérieux contre un enthousiasme digne d’un gamin. Ce qui s’éloignait complètement de son état d’habitude. Il toussota, gêné de son comportement. Il espérait qu’elle ne l’avait pas pris pour une andouille de première.

- Ca fait depuis longtemps que j’ai pas ri avec quelqu’un marmonna-t-il, prenant un air désolé.

Un brouhaha se fit entendre derrière les deux adolescents assis dans l’herbe. D’autres étudiants commençaient à revenir de leur pause de midi. La plupart firent la même activité que Yama et Lysander, c’est-à-dire s’asseoir ou même s’allonger sur l’herbe qui ornait l’entrée du hall. L’endroit était devenu drôlement vivant et bruyant en quelques secondes. C’était loin de l’état de remue-ménage des petites ruelles aux heures de pointe, et encore heureux. C’était vrai qu’il était agréable de se détendre ici après un repas avec le ventre bien rempli. Le brun tourna la tête, inspectant les environs. Il fronça les sourcils en s’apercevant qu’ils n’étaient plus seuls ici. C’était dommage, il aurait préféré rester avec la jeune fille, il commençait un peu à l’apprécier finalement. Et tout ça sans coups de livre d’anglais !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3] Mer 6 Mar - 16:36



- Ca fait depuis longtemps que j’ai pas ri avec quelqu’un. Marmonna-t-il, prenant un air désolé.

Blondie le regardait alors d’un air étonné. Pourquoi s’excuser ? Il a le droit de rire, d’être content. Mais bon, il avait peu être peur du jugement de la blonde. S’il savait. Elle se remit à sourire doucement et lui répondit simplement :

- Pas de soucis !

Elle était même plutôt contente qu’il rit avec elle. L’huitre avait fini par s’ouvrir, même si ce n’est qu’un peu, c’est toujours mieux que rien !
Soudain elle entendit du bruit venant de l’entrée de la forêt. Ah non ! Ce n’est pas que Blondie est une asocial, mais là elle n’a pas envie d’être avec du monde. Du bruit. Elle n’arrive pas bien à expliquer mais là c’est non. Yama se souvint alors que les feuilles de Lysander sont entassées dans son sac. Ça, chez le jeune homme, ça se traduit par un « J’ai pas envie ». Ben du coup, elle non plus. Elle avait bien envie de jouer à Devines à qui je pense. Et puis si Lysander aimait bien, alors on n’allait pas le frustré le bonhomme.
Sauf que là ça devenait insoutenable, les étudiants qui allaient et venaient, eux aussi avaient le droit à un moment ici, à l’air pur, mais là, ça en devenait dérangeant pour elle. Les bavardages se faisaient incessants. Plus personnes ne s’entendait si bien que les voix montaient de plus en plus. C’est bien simple on aurait dit un collège de 600 élèves dans une cours faite pour une classe. Le bruit devenait vraiment trop pour elle, ça lui faisait mal à la tête. D’ailleurs elle prit cette dernière entre ses mains. Elle se remit en position normale le temps de demander sereinement et calmement mais audiblement à Lysander.

- Est-ce que tu veux que l’on aille dans un endroit plus calme pour jouer à devines qui je suis ou tu préfères rester là Lysou ?

Car oui. Maintenant elle l’appelait Lysou. Blondie quoi.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3]

Revenir en haut Aller en bas

Hum, bonjour ? Et tu es ? [Lysander Van Daems] [à archiver :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Pensionnat-