New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku] Sam 12 Jan - 18:09




    Alexandre & Shiroi


    C’était une belle journée de mars. Un vent léger et frais qui faisait remuer les enseignes des magasins s’alliait magnifiquement au soleil de printemps réchauffant l’atmosphère longtemps endormie par l’hiver. Les rayons doré alimentant son sourire et sa vivacité, Alex trottinait en petite foulées vers le restaurant « La Bonne Assiette ». Son cours de la matinée venait d’arriver à son terme et il devait lui rester 1 heure 20 avant le prochain, sois juste le temps de venir manger à son restaurant préféré. Bien sûr il aurait pu utiliser le self du pensionnat mais il n’y était pas inscrit. En effet les plat, bien que suffisamment goûteux, ne satisfaisaient jamais pleinement son appétit. La plupart du temps, il se faisait lui-même à manger dans son appartement avec des aliments achetés au marché et revenait ensuite au pensionnat. Cette fois-ci, et comme trois ou quatre fois par mois habituellement, il allait manger dans ce restaurant où il était maintenant considéré comme un habitué. Il arrivait alors en vue de la terrasse colorés et ensoleillée de l’établissement. Il avança jusqu’à la porte et la poussa, faisant retentir la clochette d’entrée.

    L’ambiance était assez calme. Quelques travailleurs en pause, une famille au fond, un couple de jeunes sont en train de manger où attendent leur plat avec impatience. En pleine semaine, cette faible fréquentation était tout à fait normale. Alex embrassa la salle du regard. Des tables de toutes tailles aux nappes d’un blanc immaculés étaient agencées avec intelligence dans une pièce lumineuse et décorée avec goût. La scène située au fond où des spectacles musicaux était parfois jouées était vide, ceux-ci ne se déroulants généralement que le soir. Alex aimait venir écouter certains de ses élèves venir jouer ici, les voir poursuivre leur passion. Soudain, on l’interpela.

    "Bonjour Alex ! Ça fait plaisir de te voir ! La place que tu préfères est libre donc installe toi je te sers ton menu spécial dans quelques minutes !"

    "Merci ! Bonjour à toi aussi !"

    Le patron du lieu, car c’était lui, s’en fut en chantonnant d’une voix légère. L’œil d’Alex fut attiré pas l’endroit de sa place préférée : une petite table à deux place, tout près de la fenêtre et de plantes à fleur à l’odeur capiteuse, attirant en cette période de l’année de magnifiques insectes allant du papillon aux ailes d’un blanc pur aux scarabées à la carapace joliment irisée. Son dos et sa queue tigrée baignant dans la chaleur des rayons solaire passant par la fenêtre, il s’assit sur une chaise de bois ouvragée qui émis un faible grincement de protestation. Dans l’attente de son plat, il fit apparaitre ses oreilles félines pour écouter le doux battement des ailes d’un papillon s’approchant de lui. Il avança la main et celui-ci se posa dessus et s’immobilisa. Il était si léger qu’Alex ne le sentait même pas. Il restât ainsi, sa bouger, pendant quelques secondes, quand le carillon joyeux de la porte d’entrée fit, en un instant, s’envoler l’insecte et pivoter les oreilles tigrées d’Alex dans le sens du bruit. Une personne très élégamment habillée venait d’entrer dans le restaurant.





Revenir en haut Aller en bas

Shiroi Jigoku

avatar

Professeur
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 14/11/2012
❖ Missives : 100
MessageSujet: Re: A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku] Jeu 17 Jan - 19:12

<< Les félins ne sont-ils pas les êtres les plus adorables de ce monde ? >>

Il est déjà presque midi et Hasley n'a toujours pas terminer le plat. Cette gourde de première c'est foulé le poignée en tombant des escalier en voulant les nettoyer. Qu'elle cruche... Du coup elle fait tout à deux à l'heure, heureusement que cet imbécile de majordome, Eliot est là pour la seconder pour que je puisse manger. Malheureusement ce crétin de haute qualité embrouille encore plus Hasley. C'est à croire qu'il en prend du plaisir en plus, de me faire attendre, moi, son maître. Bon, J'attend encore cinq minutes mais il est déjà midi quinze. Je soupire puis prend mon sac et m'éclipse discrètement. Si je prend la voiture ils vont m'entendre alors je ferais mieux d'y allez à pieds. Après tout, le centre ville n'est pas très loin.
Je regarde le paysage tout en avançant, je suis encore dans un de mes divins habits de mon style préféré mais sans trop être voyant car je ne suis pas accompagné d'Eliot cette fois-ci. Alors... quel sympathique resto' vais-je bien pouvoir y manger en tout tranquillité sans qu'Eliot ne me trouve ? Car évidemment, il va s'en apercevoir d'ici dix minutes avec un peu d'espoir... qu'el resto' ne penserai t-il pas à fouiner pour me retrouver ? Hum... CELUI-LA !
Un resto' de paysans ! Enfin... là ça va j'ai vu pire tout de même ! J'y entre puis je suis tout de suite accueilli par une demoiselle.


- Bonjour Monsieur, tout seul ?

- Bonjour mademoiselle, dis-je en souriant. Oui je suis seul.

- Intérieur ou terrasse ? Dit-elle joyeusement.

- Hum...

C'est alors que je vis, pour la première fois de ma vie, un homme-tigre. Un vrai ? Non... pas possible ? Je m'approche alors discrètement derrière-lui tandis que la femme me suivit. Une queue de... tigre ? Une vrai ? Oh ! Elle bouge. Je l'attrape alors et vit qu'elle est toute douce. Hum... elle ferait bien une bonne écharpe pour l'hivers ! Depuis tout petits, les seuls animaux qui m’intéresses sont les félins. J'aime donc beaucoup les tigre même si celui se retourne et me fixe. Je regarde alors ses oreilles toute pelucheuse. Trop mignon... Je lui lâche sa queue de tigrounet puis sourit.

- Dit-donc, mais qu'il est mignon ce tigrou, un vrai en plus, en peluche. Fais-je en souriant. Je vais m'asseoir près de ce professeur bisounours hum... d'EPS n'est-ce pas ?

Je viens de me rappeler, justement quand il avait tourner la tête que j'avais vu son dossier disons... illégalement parlant. C'est dingue ce que l'on peu être différent tout le deux, on n'ai en rien semblable sauf nos yeux bleu. Hum... j'en ferai bien mon chat de salon. Je m'assied en face de lui en souriant tout en le fixant. Les félins sont décidément l'un des seuls être vivant qui me font craqué avec les femmes et les jeune hommes soumis.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku] Jeu 17 Jan - 21:26


    Cet homme si élégamment habillé lui attrapa la queue sans aucun ménagement.

    A
    lex fut si abasourdit qu’il ne fit rien d’autre que de sursauter de surprise et fixer d’un air ahuri l’homme. Il observa celui-ci en se demandant s’il connaissait suffisamment cet homme pour accepter une telle impolitesse comme un désagréable geste d’amitié mais ce n’était pas le cas. Ses yeux bleus très foncés et ses cheveux noirs sur son visage fin lui disait quelque-chose, comme s’il le cherchait, mais rien ne lui revenait pour le moment. Le regard de l’importun avait également tout ce qu’il y avait de déplacé : le l’avidité y siégeait. Il lâcha la queue d’Alex et se mit à sourire.

    « Dite-donc, mais qu'il est mignon ce tigrou, un vrai en plus, en peluche… Je vais m'asseoir près de ce professeur bisounours hum... d'EPS n'est-ce pas ? »


    A
    lex dut réprimer l’envie d’envoyer son poing contre la cavité nasale de l’homme. Il étouffait littéralement sous l’indignation. Cette personne qui semblait le connaitre venait non seulement de le traiter comme un animal mais également comme un…Bisounours. Cela manquait tellement de tout ce que l’on pouvait trouver dans une discussion respectable -le tact, la politesse, le respect- qu’il ne savait même pas quoi répondre. Et le pire, c’est que l’identité de la personne commençait à refaire surface dans sa mémoire et qu’il s’asseyait à sa propre table sans y avoir été invité. Mais tout cela ne semblait pas avoir de sens pour lui.

    Cette personne, Alex s’en souvenait maintenant, était le nouveau professeur de don des Psychics : Shiroi Jigoku. Selon beaucoup de ces élèves Psychic venant raconter leurs problèmes à Alex, ce professeur, bien que plutôt compétent selon les dires des enfants, torturait presque littéralement les élèves perturbant un tant soit peu son cours et possédait un caractère sadique peu appréciable. Alex avait souvent voulut le trouver pour lui dire deux mot sur le fait de traumatiser les élèves mais n’avait jamais pu mettre la main dessus. Sachant ceci, Il répondit au sourire de l’autre professeur, mais le sien était froid et son regard devint glacial. Puisqu’il avait décidé de rester à sa table, Alex avait tout le temps qu’il voulait pour discuter avec lui. Il devait commencer par le commencement.

    « En effet, je suis bien le professeur d’EPS du pensionnat de l’ile, et vous le professeur de contrôle des dons des Psychics si je ne me trompe pas. Mais contrairement à ce que vous dites, je ne suis en aucun cas un "Mignon tigrou". »


    Un à un, Alex fit disparaitre ses attributs animaux, à part les taches de son visage qui ne firent que pâlir légèrement. Il fixait toujours durement son interlocuteur.

    « Sans doute tout comme vous, j’ai rejoint cette ile à cause de ma différence, pour pouvoir contrôler mon don, l’Animorphie. Au début, certaines personnes m’appelaient comme vous car j’étais différent, car ils se croyaient supérieur à moi, il se croyait plus "humains". Mais nous sommes tous sur la même ile, et par conséquent, nous sommes tous semblables. »

    I
    l avança sur sa chaise, se penchant presque vers lui.

    « Alors dites-moi pourquoi devriez-vous être plus humain que moi. »






Revenir en haut Aller en bas

Shiroi Jigoku

avatar

Professeur
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 14/11/2012
❖ Missives : 100
MessageSujet: Re: A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku] Dim 20 Jan - 12:40


( désoler du petit post ^^ )



Il avance sur sa chaise, se penchant presque vers moi, me dit : « Alors dites-moi pourquoi devriez-vous être plus humain que moi. » Très intéressant, un tigrou qui a du répondant, je craque il est trop mignon c'est exactement ce que je voulais comme chat de salon. Il a dû être sacrément embêter avec son don, c'est dommage qui ne laisse pas sa queue et ses oreilles de minou, il serait à croquer. A la la... moi et les félins, une grand histoire. Je me penche aussi vers lui, le regardant en souriant. J'allait lui rétorquer quelque chose pour le faire grogner mais la serveuse nous interpelle, gênée.

- Hum... Vous avez choisi vos plats messieurs ?

- Hé bien pour moi je ne sais pas encore mais je crois qu'un bon morceau de viande pour mon tigrounet lui fera très plaisir.

Elle fait de gros yeux, très surprise. Elle regarde le minou, comme si elle attendait une réaction de sa part.

- Heum... Elle dirige son regard vers moi. Vous voulez un menu ?

- Hé bien... Je regarde vite fait la carte. Oui, je veux bien ceci, et je veux que cet viande soit bien saignante.

- D-d'accord... et vous ? Elle regarde la peluche.

- Je pense qu'il prendra la même chose, les minou ne mange pas de verdure, limite mettez-lui l'animal entier il fera le tri.

Je lui sourit, attendant sa réaction. C'est qu'il a du répondant le grand tigrou, j'ai hâte de voir ça. La serveuse est encore plus choqué par mes propos, elle se demande surement pourquoi de fait tout ça et surtout, que je m'attaque à plus gros et plus imposant que moi. Je ne m'inquiète pas, s'il essai de m'en foutre une je serais quoi répondre.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku] Lun 21 Jan - 20:59


    Le calme routinier qui l’accompagnait quand il était entré dans le restaurant avait volé en éclats. L’autre professeur voulait le provoquer ou était-il tout le temps comme cela ? Alex n’en avais aucune idée. En tant que professeur des Psychics, il l’aurait cru assez intelligent pour commencer une discussion avec un peu plus d’adresse mais ce n’était pas le cas. Au lieu de répondre, celui-ci sourit à nouveau à Alex, toujours en le regardant fixement. Alexandre ne sut jamais ce qu’il lui allait dire car la serveuse, déjà présente mais silencieuse depuis quelques secondes, demanda si le choix des plats avait été fait.

    C’est à ce moment-ci que toute envie de frapper ce personnage le quitta. Alex voulait juste comprendre pourquoi ce Shiroi voulait à tout prix parler de lui ainsi. La serveuse, tout autant surprise et choquée qu’Alex, regardait les deux clients avec les mêmes yeux ronds. Pour ramener un peu d’ordre et de logique dans la discussion, s’adressa à elle :

    « Ne prenez en compte que la commande de ce personnage. J’ai déjà envoyé en cuisine mon choix de plats et nous paierons séparément. Merci.»


    L’employée, déroutée, acquiesça et s’en fut, sans doute soulagée de ne plus avoir affaire avec ce coule de personne. Alex, lui, était toujours là, évitant comme la peste le regard de cet odieux personnage. Ne respectait-il donc rien ? Sentant une colère monter en lui, il le questionna à nouveaux.

    « Vous n’avez pas répondu à ma question Monsieur Jigoku. Et pour votre gouverne, je ne suis pas votre animal de compagnie alors cessez de parler de moi ainsi ! »


    Il avait serré les poings sous la table en disant cela car c’était effectivement comment cet homme semblait le voir. Comme un animal ne faisant pas la différence entre un plat préparé et un animal mort servi sur la table. Cet affront était inédit. Jamais on ne lui avait parlé comme cela, traité comme cela avec une telle force et une telle insistance. Alex était bien décidé à lui monter qu’il n’était pas son animal de compagnie qu’il avait emmené au restaurant, bien que cette pensé soit ridicule vue qu’Alex fut bien plus imposant.




Revenir en haut Aller en bas

Shiroi Jigoku

avatar

Professeur
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 14/11/2012
❖ Missives : 100
MessageSujet: Re: A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku] Jeu 24 Jan - 18:17

L'animal insiste pour que je lui répond à sa question, ses poings sur la table se ressert lentement et durement. Ah, j'ai alors touché un point sensible ? Oh oh ! Cela va être très divertissant. « Vous n’avez pas répondu à ma question Monsieur Jigoku. Et pour votre gouverne, je ne suis pas votre animal de compagnie alors cessez de parler de moi ainsi ! » Pauvre chaton, il aura le privilège d'être appeler comme ça par moi et en ma mauvaise compagnie. J'adore les gens qui on du répondant !

- Vous n'êtes pas un animal de compagnie ? Tout le monde sait que les chaton sont domestiques et dociles hein ? Vous avez de la chance, j'adore les félins, que se soit de petites tailles ou de plus grands modèles. Je fait un petit sourire en disant ça.

Je me demande quand est-ce qu'il va plus se retenir et montrer à quel point il est sauvage en voulant me frapper avec un coup de poing... Evidemment je m'attends à son coup et je l'éviterais agilement. J'ai bien envie de modifié ses souvenirs afin que je puisse tranquillement peloter sa queue de tigrounet toute pelucheuse, épaisse, douce, longue et soyeuse. Je crois que je suis tombé amoureux... de ses attributs de félins toute mignonne. Cela me donne encore plus envie de le martyrisé ! Soudain, Eliot ouvre la porte du restaurant, essoufflé et épuisé, je crois qu'il a fait toute la ville de fond en comble pour me trouver. Le crétin, en fait je ne suis pas loin ! Un serveur l'interpelle mais il l'ignore totalement, se concentrant que sur les gens qui mange au resto'. Il me voit puis fonce vers moi avec un aire apeuré.

- Maître ! Je vous cherchait partout !

- Je me doute bien et tu m'as donc trouver.

- Pourquoi vous être partit sans prévenir ?

- Je voulais manger, bande de bras cassés !

- Mais Maître...

- Assis-toi, puisque tu es là on va manger à trois !

- A trois ?

Il ne remarque même pas la peluche en face de moi, il tourne simplement la tête vers lui puis, essayant de prendre un regard normal il lui dit " bonjour monsieur, excusez-moi... " puis il prit une chaise et s'assis.

- Ne t'excuse pas voyons, ce n'est qu'un chat de salon. Je souris de nouveau au tigrou.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku] Lun 4 Fév - 20:23




    Kxligzlxgmpz. Ceci reflétait plus ou moins l’état d’esprit du Professeur. A la fois de l’abattement, de la colère, de l’incompréhension, de la gêne et surtout beaucoup d’impuissance. Il avait l’impression très nette d’essayer d’expliquer la vie à un enfant sourd et malpoli. L’idée de cogner sa tête contre la table en désespoir de cause n’étant pas très utile, il l’abandonna. Ce Shiroi n’en démordait pas. Alex’ était SON animal et il voulait soit l’humilier devant tout le monde soit assouvir une sorte de fantasme intérieur. Que pouvait-il répondre dans ce dialogue de sourd ? Ce personnage s’attendait-il réellement à ce qu’il commence à miauler en ronronnant contre lui ? Il lui répondit, détaillant bien chaque syllabe.

    « Je-ne-suis-pas-un-felin ! »


    Au milieu de sa phrase, un homme essoufflé entra en trombe dans le restaurant, il se dirigea droit vers leurs table, sans faire attention au serveur et interpella l’odieux personnage. Apparemment, et selon ses habits, il était son « Majordome/servant », l’inimitié d’Alex’ à son égard grimpa encore d’un cran. Non seulement, ce professeur était soit assez riche pour contrôler à ce point-là une personne, ce qu’il trouvait particulièrement dégradant pour la personne, soit il le contrôler d’une façon plus horrible, idée plus plausible sur le moment. Cette troisième personne dut, sous l’ordre de son « maitre », s’assoir à la table qui n’était pourtant faite que pour deux personnes au grand maximum. Alex’ hocha vaguement la tête avec des yeux de consternation quand le majordome s’excusa.

    « Ne t'excuse pas voyons, ce n'est qu'un chat de salon. »


    Tous les muscles de son corps se crispèrent entièrement. Il devint rouge de colère et de la fumée serait sorti de ses oreilles s’il était dans un vieux cartoon. Il avait été à deux doigts d’éclater de fureur. Il ne dit rien pendant un instant, le temps que la vapeur redescende puis ouvrit lentement ses yeux flamboyants de colère, lâchant une phrase basse, lourde de menace et de colère refoulée.

    « Ecoute-moi bien. Ma patience a ses limites. Si tu dis encore UNE FOIS que je suis un animal… J’ai bien peur qu’elle disparaisse. »

    Il ne savait pas à quel jeu cet individu jouait. Un vrai fou.





Revenir en haut Aller en bas

Shiroi Jigoku

avatar

Professeur
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 14/11/2012
❖ Missives : 100
MessageSujet: Re: A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku] Jeu 28 Fév - 12:48

( Dsl pour l'énorme attente ! )



Bien, continue de t'énervé mon chaton. De toute façon il y a Eliot, t'en mieux qu'il soit là celui-là pour une fois qu'il sert à quelque chose ! Un servant nous apporte les plats puis nous commençons à manger, Eliot qui mourrait de faim nous regardes nous régaler. Le pauvre, son ventre gargouille on l'entend d'ici. A t-il le droit de manger ? Je ne pense pas. Lui et sa soeur ne sont que des bras cassés ! Je n'ai pas pu manger à l'heure qu'il faut que je mange et c'est impardonnable. Il me regardera manger comme ça il cogitera un peu ! Il prend un air d'enfant affamé pour que j'ai pitié de lui mais cela ne se passera pas comme ça.

- Hum... Je viendrais plus souvent ici c'est meilleurs que ce que vous me faites bandes de bras cassés.

Pourtant, Eliot cuisine très bien mais j'avais envie de l'humilié un peu. Je n'aime pas attendre surtout quand il s'agit de nourriture. Après avoir bien manger lentement pour qu'il est le temps de regretter ce qu'il a fait, je commande mon dessert, une mousse aux chocolat.

- Alors, il prend quoi notre chère ... monsieur ? Dis-je en insistant bien sur le mot "monsieur".

Il commande lui aussi un dessert. Je le regarde tout le long de l'attente puis eu soudain une idée. Je prit un morceau de salade qui me restais encore puis le fit tomber par terre et ordone à Eliot d'aller le manger puisqu'il a faim ce qu'il fit. Ah ce Eliot, si obéissant...
Une fois que nos dessert sont apporter je mange doucement la mousse au chocolat en soufflant un peu sur le nez d'Eliot l'histoire qu'il est bien envie de manger. Eliot décale alors sa tête et reste au fond de sa chaise.
Il est maintenant temps de payer, le serveur vient d'ailleurs pour ça et nous demande si c'était bon. Je lui répond alors que c'était délicieux tout en payant. Je me lève, prit mon manteau, Eliot se lève puis tourne la tête vers le minou.


- Au revoir monsieur le chaton de moquette ! Je lui sourit puis je me retourne, Eliot me suit puis nous allons quittés le restaurant.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku]

Revenir en haut Aller en bas

A bon repas, mauvaise compagnie. [Pv : Shiroi Jigoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Bermia-