New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une noyée de bon matin, quoi de plus joyeux ! [Nao ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Thorsten Lindgren

avatar

Elemental bronze
❖ Arrivé le : 19/12/2012
❖ Missives : 52
MessageSujet: Une noyée de bon matin, quoi de plus joyeux ! [Nao ] Mar 25 Déc - 22:30

La grande silhouette de Thorsten se détachait du sable fin doré qui composait la plage. Il était tout de noir vêtu, seul son bonnet bleu nuit détonnait. Unique pointe de couleur dans les vêtements d'un garçon triste. Il inspira une grande bouffée de fumée. Ah la nicotine, le goudron et toutes ces saloperies dont il ne pouvait pas se passer... Un jour, elles finiront par le tuer, il le sait. Et dire que sans elles, il n'aurait jamais découvert son pouvoir. Lentement, en avançant, ses doigts parcouraient l'air pour diriger la fumée, pour créer ce fameux dragon que Sigfrid aimait tant. Foutu sentimentalisme... D'un geste de la main, il dispersa la fumée. Il voulait passer à autre chose. Oublier Sigfrid. Il ne pouvait pas retourner en Suède. Pas avec son pouvoir. Il ne pouvait pas non plus revenir dans la vie de quelqu'un qu'il avait abandonné, alors, bon sang, pourquoi n'arrivait-il pas tout simplement à oublier ? Il soupira, recrachant avec exaspération la dernière latte de sa cigarette. Il n'était pas là pour ruminer. Il écrasa sa cigarette et remit son mégot dans son paquet à peine entamé. Il ne tiendrait pas plus d'une journée...

Mais la motivation première de sa venue était liée à la plage. Plus exactement à la mer. Il voulait nager en haut profonde, sortir un peu de la piscine. Ressentir la pression des vagues contre son corps, lutter pour avancer et non glisser sur une eau molle. Il s'approcha encore un peu, déposant ses chaussures dans le sable. Il parcourait du regard l'horizon, et très vite, il fut interloqué. Était-ce bien quelqu'un qui agitait les bras hors de l'eau ? Qui pouvait bien être assez stupide pour se perdre dans cette eau sans maîtriser correctement la nage ?

Le cerveau du suédois analysa toutes les possibilités qui s'offraient à lui en une fraction de seconde. Il jeta son manteau, son bonnet, son pull en cours de route même, et se mit à courir vers l'eau. S'il y avait effectivement quelqu'un qui était prêt à se noyer à une telle distance du bord, il devait y aller s'il ne voulait pas avoir un mort sur la conscience ! Il nagea aussi rapidement que possible. Il devait y avoir 150 mètres à parcourir dans l'eau. Ce n'était pas énorme, mais les vagues rendaient cette distance plus difficile à parcourir que d'ordinaire ! Il ne lui fallut néanmoins qu'une poignée de minutes pour parcourir la distance. Et il attrapa le corps en perdition. Il s'agissait d'une jeune fille. Il saisit sa taille, et la monta hors de l'eau, supportant son poids.

« Hey ! Tu m'entends ?! Tu es encore avec nous ? Hého ! »cria-t-il à bout de souffle.

Il avait rarement nagé aussi vite, il espérait ne serait-ce qu'un signe de vie de la jeune fille, ne serait-ce que pour lui dire de s'accrocher à lui pour revenir sur le rivage... Car cette simple action pourrait leur éviter de sombrer ensemble dans la marée. Ce serait tellement drôle de mourir à cause d'une inconnue inconsciente -dans tous les sens du terme- !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Une noyée de bon matin, quoi de plus joyeux ! [Nao ] Jeu 27 Déc - 10:29

Une douce journée s’annonçait pour Naoko. Elle avait en effet prévue de se baigner à la plage. Même en sachant qu’il y aurait sans doute de la foule, elle voulait y allait. Naoko avait changé au contact de Koori. Elle le savait déjà même si elle ne s’en rendait pas aussi bien compte que les autres aux alentours qui l’approchaient, peu à peu. Il était dans les eaux de dix heure quand elle décida de se préparer pour aller voir la mer.

Elle chercha une serviette de plage aux motifs des coraux que l’on trouvait dans l’océan atlantique. La jeune fille rechercha ensuite son maillot de bain qui ressemblait plutôt à un bikini qu’à un maillot de bain scolaire comme avait son père étant jeune. Un sourire orna son visage tandis qu’elle retira son pyjama pour mettre directement le maillot. Et oui, il était plus simple d’avoir son maillot directement quand on voulait ou bien bronzer rapidement, ou bien se baigner. Par-dessus elle ajouta un débardeur noir malgré qu’il puisse faire encore un peu frais.

Elle mit un jean pour accompagner. C’était une tenue un peu étrange pour elle qui n’aimait pas trop ce qui collait trop à la peau. Mais elle avait décidé, sur un coup de tête, pour paraître plus « normal ». La serviette à la main, elle choppa des tongs aux passages et enfila ses ballerines blanches. Elle se dirigea donc vers la plage, mettant un chapeau et des lunettes de soleil, ne voulant pas trop croiser les regards des passants. Quand elle arriva proche de là-bas, elle ne put s’empêcher de courir vers la plage avec un sourire jusqu’aux oreilles.

Elle se laissa tomber sur le sable dorés par le soleil. On aurait put croire à une jeune fille qui venait, après des mois voir des années, retrouvé la terre ferme. Elle avait un peu l’air idiote, mais cela lui donner aussi un côté mignon. Son chapeau s’étala par terre, elle enleva ses lunettes de soleil avec du mal pour contempler les vagues encore douces. L’eau se faisait bercer, petit à petit, plus ou moins vite.

Naoko enleva ses habits, un à un. Bientôt elle fut en maillot de bain. Tel une gamine, elle s’approcha de l’eau et y déposa un pied. Elle fit une petite mimique qui ressemblait à une grimace qu’un enfant fait quand il ne veut pas manger son plat dans son assiette. Elle laissa sa langue débordé, signe que pour elle l’eau était malheureuse assez froide. La lycéenne déposa finalement un deuxième pies avec un frisson qui lui parcourut le corps entier.

Elle ferma les yeux, se laissant sombrer peu à peu toutes les parties de son corps dans l’eau. Le mer commençait déjà à s’agiter, les mouettes volaient bien bas, signe qu’une tempête s’annonçait. Mais rien n’arrêta Naoko. Le jeune fille se disait que de toute façon, tant qu’elle n’allait pas trop loin, vue qu’elle ne savait pas nager, il n’y aurait aucun risque pour elle.

Elle aurait simplement à faire deux trois pas pour rejoindre le bord. Mais elle eut tord de penser comme ça, d’être aussi naïve. Alors qu’elle marchait dans l’eau, un coquillage se trouva sous ses pieds, lui coupant la plante du pied. La douleur fit qu’elle tomba sur ses fesses dans l’eau qui lui montait déjà en étant debout au ventre.

La mer lui arrivait donc aux épaules quand elle tomba. La lycéenne ne pouvait pas se lever, la douleur lui faisant terriblement mal. Alors qu’elle pensait que celle-ci allait sombrer peu à peu dans les eaux, elle paniqua de plus belle, gesticulant dans tout les sens pour se faire sauver par qui que ce soit. Quitte à vivre, n’importe qui ferais l’affaire, même un humain.

Naoko gesticula donc, sombrant dans les eaux. Bientôt sa tête immergea sous l’eau. Elle eut peur, tentant vainement de remonter à la surface mais la force des vagues étaient trop fortes. C’est alors qu’une silhouette s’approcha du bord et nagea vers Naoko, et l’extirpa de l’eau. Elle eut pour réflexe de s’accrocher à lui en fermant les yeux, tentant maintenant de respirer. Elle recracha l’eau qu’elle avait ingérer en tremblant de tout son corps.

Elle avait peur mais elle se sentait si bien dans les bras de l’homme même s’il ne l’a tenait que par la taille. Un filet de sang s’écoula de sa plante du pied. On voyait bien qu’elle souffrait à ce niveau là. Elle gémit de douleur en s’accrochant éperdument au corps frêle de l’homme.

-Sau-sauvez moi…

Elle ne voulait parler mais la douleur et la peur s’étaient emparées de son corps. Naoko le regarda ensuite dans yeux, les frissons lui faisant hérisser les poils. Elle le laisserait faire, quoi qu’il advienne simplement pour sortir de l’eau.

L’homme l’emmena sur le sable où elle s’assit. Naoko reprit une respiration normal en laissant ses mains caressaient le sable chaud. Elle cracha les dernières hauts qui ne lui était pas bonne et elle soupira.

-Mer-Merci…

Cela lui faisait étrange de remercier quelqu’un, une deuxième fois, dans le même mois que fut dit le premier remerciment.
Revenir en haut Aller en bas

Thorsten Lindgren

avatar

Elemental bronze
❖ Arrivé le : 19/12/2012
❖ Missives : 52
MessageSujet: Re: Une noyée de bon matin, quoi de plus joyeux ! [Nao ] Jeu 27 Déc - 17:20

Thorsten fut rassuré d'entendre dès qu'il eut saisi la demoiselle sa voix. Au moins, elle était toujours consciente, et bien décidée à rester accroché à lui. C'était une bonne nouvelle. Même si ils leur restaient à faire le chemin inverse avec le courant contre eux. Le plus simple serait de ager sur le dos et garder la jeune fille sur lui. Il se positionna et colla la demoiselle sur son torse. La position n'était ni confortable, ni vraiment appréciable. Lui qui n'aimait pas la proximité, il était servi !

« Laisse-toi faire, je vais nous ramener au bord. Accroche-toi bien. »dit-il en commençant à nager.

Le premier constat qu'il fit, est qu'en piscine, lors des « entraînements à la repêche de noyés », les mannequins n'ont pas de jambe, et franchement, cela simplifie grandement la tâche ! Car là, il lui fallut plusieurs mouvements avant de réussir à éviter de taper les gambettes de la jeune fille. Et puis, il n'était pas à l'aise dans ses mouvements. Plusieurs fois, sa tête fut submergée par les vagues. Franchement, il en venait à regretter de savoir nager. Sans cela, il n'aurait pas eu de remords à laisser cette inconsciente se noyer. Mais au lieu de ça, il avait du jouer les héros. Il détestait cela. Ce n'était pas lui. Le courage, la bravoure, tout ça, très peu pour lui. Et là, il sauvait la demoiselle en détresse. Thorsten, espèce d'abruti.

Il leur fallu une dizaine de minutes pour atteindre le sable. Pour reposer pied sur la terre ferme. Il porta, façon princesse, la jeune fille jusqu'à un coin sec. La manœuvre avait été éprouvante, mais son corps supporterait encore quelques efforts. Il avait vu pire. Il la déposa délicatement dans le sable. Lui-même resta debout, ses bras s'appuyant sur ses cuisses, il reprenait son souffle, lentement. Malgré les événements, il n'avait pas perdu son sang froid, et son visage était d'un calme olympien. Ce qui, il faut bien l'avouer, était franchement bizarre, voire carrément flippant. Ll entendit son remerciement, et se contenta de la regarder assez froidement. Il ne répondit rien, se contentant d'aller chercher plus loin son sac, et les affaires qu'il avait éparpillé en courant à l'eau. En encore, son pantalon trempé collait à son peau, et son tee-shirt était dégoulinant. Il jeta le tout à côté de la jeune fille, et lui tendit sa serviette.

« Sèche toi. Ton corps en a besoin. Sinon tu vas attraper la mort, déjà que tu l'as frôlé. N'en rajoute pas. »déclara-t-il avec froideur et autorité.

Définitivement, il n'avait rien du prince charmant qui sauve la demoiselle en détresse. Il aurait plus été le mage maléfique qui soigne avant tout ses propres intérêts. Il ôta son haut et son pantalon ensuite. Dire qu'il portait une semi combinaison et que dans la précipitation il avait flingué ses vêtements. Le sel n'allait pas les arranger, et c'était les derniers qui lui allait encore vraiment bien. F*ck. Il allait devoir faire du shopping rapidement. Lui qui détestait cela. Il finit par s'asseoir à côté d'elle.

« Ce n'est pas la peine de me remercier. Si je n'avais pas été aussi bon nageur, je n'aurai jamais pris le risque d'aller te chercher. Avais-tu la moindre idée de ce que tu faisais en allant comme ça en pleine mer sans la surveillance de qui que ce soit ? Même après des années de natation cela représente un risque. L'eau n'est jamais ton amie. Sauf pour quelques élèves d'ici, et encore. Alors, si tu veux faire une chose pour me remercier, ne retourne plus jamais à l'eau comme cela. Fais le avec des amis, ou si quelqu'un te surveille. »dit-il d'un ton neutre, et légèrement moralisateur.

Il repoussa ses cheveux trempés en arrière. Pourvu qu'il n'attrape pas froid avec cette mésaventure. Il était habitué à des températures autrement plus froide, mais après un effort comme celui-ci, il était fragilisé. Il passa ses mains sur ses yeux.

« Tu as de quoi de rhabiller quelque part sur la plage ? Ou tu veux que je te passe mon pull ? »demanda-t-il.

Il avait beau faire celui qui ne se souciait de personne, tous ses gestes témoignaient indirectement d'une forme d'attention.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Une noyée de bon matin, quoi de plus joyeux ! [Nao ] Mar 15 Jan - 10:24

Naoko était encore un peu sous le choc des vagues. L’eau accumulée dans ses oreilles disparaissait enfin, ses oreilles se débouchèrent et elle put mieux entendre quand le jeune homme s’assit à côté d’elle et lui parla. Il ressemblait un peu à une sorte de prince charmant des temps moderne sans vraiment l’être, juste par son attitude.

C’était assez étrange pour la jeune fille de rencontrer en si peu de temps deux garçon d’une gentillesse certaine. Se serait-elle trompée ? Les humains n’étaient donc pas tous si horrible, si méchants ? Il en restait des plus ou moins gentil ? Ou bien ce garçon a-t-il tout simplement des arrière-pensées plutôt osé en tête ?

A cette dernière idée, elle frissonna. Ne pas faire une confiance aveugle, ne pas juger au premier coup d’œil, tel était la devise de la plupart des personnes. Mais Naoko avait la malchance d’inverser plus ou moins cette devise. Certes, il ne fallait pas juger au premier regard, mais elle voyait plus le mal que l’Homme pouvait donner. Un signe de gentillesse était incertain et ne serait pas compris pour la jeune fille.

Alors que celui-ci lui proposait simplement son pull au cas où elle aurait froid et n’aurait rien à se mettre, Naoko resta silencieuse, comme un arbre. Elle avait finalement peur. Elle se posait désormais la question du pourquoi elle était finalement venue ici, à la plage sachant ce qui pourrait lui arriver. Mais elle n’en avait fait qu’à sa tête. Son corps se mit à trembler doucement.

- Vous n’avez pas besoin de vous inquiétez pour moi vous savez… J’ai l’habitude d’être seule mais je n’aurai jamais pensé qu’un humain m’aiderait dans ces eaux…

C’était assez étrange d’une humaine elle-même de parler d’humain. Elle se mettait à l’écart d’eux. Dans sa tête, tout était clair mais pour une personne qui ne connaissait nullement Naoko et son passé, c’était sans doute un peu compliqué à comprendre. Comprenant son erreur, elle répliqua.

- Enfin si je parle d’humain c’est un peu plus compliqué que ça… Qu’une personne en générale puisse aider une autre, ça ne m’est jamais venu à l’esprit vu la dureté des mœurs…

Les paroles de la jeune fille semblait provenir d’un livre de philosophie aussi bien que d’un roman fantastique où l’héroïne ne voit que le mal. D’habitude si muette, Naoko se laissait aller aux paroles, ne contrôlant même pas ce qu’elle pouvait dire. Elle n’avait pas autant parlé depuis Koori et cela lui manquait un petit peu, ce qui était étrange vue qu’elle avait pris pour habitude de se taire. Naoko posa son regard sur le jeune homme puis regarda son pied dont le sang perlait encore un peu. Elle le bougea doucement, laissant un léger gémissement de douleur sortir.

- Est-ce que cela vous dérangerez de me raccompagner dans mon lycée ? comment dire, je ne me vois pas marcher comme cela durant quelques kilomètres… Si je n’abuse pas de votre bonté…

Un peu choquée sur les bords, Naoko savait qu’aujourd’hui, là, elle se reposait sur les épaules de quelqu’un, quelque chose qu’elle n’avait jamais fait mise à part quand elle avait connu Koori mais ceci est une autre histoire. La jeune fille tenta de se mettre debout et d’aller vers ses habits, boitant légèrement du pied, laissant des traces écarlate sur le sable. Elle se retourna ensuite vers l’homme.

- Je ne vous ai même pas demandé votre nom… Vous êtes ?..

Elle revint vers lui mais s’étala dans le sable, ayant un peu mal à la chute. Décidément, il fallait qu’à chaque fois qu’elle rencontre un humain, celle-ci soit assez gourde pour se blesser.
Revenir en haut Aller en bas

Thorsten Lindgren

avatar

Elemental bronze
❖ Arrivé le : 19/12/2012
❖ Missives : 52
MessageSujet: Re: Une noyée de bon matin, quoi de plus joyeux ! [Nao ] Dim 20 Jan - 19:44

Thorsten enleva ses vêtement trempés, restant en combinaison de plongé, ce qui couvrait son corps de façon suffisante, il était juste un peu ridicule. Il tenta d'étreindre ses vêtements alors qu'il écoutait la jeune fille s'expliquer. Et en fait, ces réponses firent n'être en lui un soupçon de colère, oui un colère glaciale. Se foutait-elle de lui avec ses réponses d'adolescente dépressive ? Non parce que là, c'était vraiment étrange : comment une personne normale pouvait-elle se différencier du genre humain ? Il était tombé sur une fille complètement dé-sociabilisé ou quoi ?

« Sans un humain pour t'aider, tu aurais croupi au fond des eaux. On ne peut pas survivre seul quand on ne sait pas nager. »rétorqua-t-il d'un ton un peu froid.

Il écouta la suite en haussant un sourcil. Il était tombé sur une folle à lier. Il ne voyait que cela. C'était absolument n'importe quoi ce que disait cette fille. Ou alors, elle délirait à cause du sel et de l'eau qu'elle avait ingurgité. Il se posait clairement la question. Son comportement était clairement bizarre, il n'y avait pas d'autre mot. Il l'observa un peu mieux le pied de la jeune fille et eut un soupir. Et en prime, elle s'était blessée. C'était dramatique de voir comme jeunesse semblait parfois stupide.

« Et bien, je vais te raccompagner. Je pense que j'y suis un peu obligé, vu ton état. »lâcha-t-il avec un soupir.

Il ne fit aucun mouvement quand la jeune fille se leva. C'était son droit de vouloir être ridicule et se faire mal plutôt que lui demander ce qu'il voulait. C'était son droit le plus total. Elle semblait souffrir d'user ce droit, mais libre à elle. Il n'allait pas lui faire la morale, ce n'était vraiment pas son genre. Alors il regarda son petit manège blasé, et ne fut même pas surpris de la voir se vautrer magistralement, tel un phoque des sables. Ce qui arracha à nouveau un soupir au nordique. Il n'était vraiment pas aidé. Il s'approcha de la jeune fille et l'aida à s'asseoir.

« Thorsten. Tu peux me tutoyer, et s'il te plaît arrête de faire n'importe quoi. Je vais t'aider, et tu vas aller à l'infirmerie rapidement. Il ne faudrait pas que ton pied s'infecte. » dit-il d'une voix calme et autoritaire.

Il souleva ensuite de terre la jeune fille pour l'amener vers l'eau. Il savait qu'il valait mieux que sa plaie soit en contact avec l'eau salée plutôt que truffée de sable, aussi il plongea l pied blessé dans l'eau, essayant la jeune fille sur ses jambes repliées.

« Bon, vu ton pied, je vais te faire un bandage avec mon tee-shirt, et ensuite, je te porterai jusqu'à l'école, je pense qu'il ne faut pas que tu t'appuies dessus. Ça te va ? »demanda-t-il sans attendre autre chose qu'une réponse affirmative.

Sans vraiment attendre sa réponse, il la souleva du sol et retourna vers leurs affaires.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Une noyée de bon matin, quoi de plus joyeux ! [Nao ]

Revenir en haut Aller en bas

Une noyée de bon matin, quoi de plus joyeux ! [Nao ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Extérieur-