New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

A la poursuite de la faune [PV Miharu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: A la poursuite de la faune [PV Miharu] Dim 9 Déc - 17:57

Un rayon de soleil filtra à travers les volets de la chambre. Koori était précisément dans la « ligne de mir » de celui-ci, et se réveilla donc avec un grommèlement. Melvin et Alistair avaient déjà quittés la chambre, il était seul, tranquille. L’idée de se recoucher lui effleura l’esprit, mais il renonça. Une fois qu’il est réveillé, il n’arrive généralement pas à se rendormir. Il sortit difficilement de son lit et se dirigea vers les bains. Il ne savait pas l’heure qu’il était, mais il n’y avait strictement personne là bas. Ce n’était pas plus mal. Il en profita un long moment avant de retourner dans sa chambre. Là, il s’habilla. Il mit un jean, un tee-shirt rouge et une chemise rouge à carreaux. Il adorait s’habiller comme ça. Il ajouta des baskets et alla faire sa vaine tentative de coiffage habituelle, avant de sortir. Pour une fois, il n’avait pas pris sa guitare. Pas d’humeur à jouer.

Il marcha un peu ça et là dans l’établissement avant de sortir. Il ne savait pas trop où aller. Il n’avait pas envi de rester à New Age. La plage ? Il n’avait pas pris ses affaires. La forêt ? Pour y faire quoi ? Il se dirigea donc vers la ville, tranquillement. Même si il ne voulait pas spécialement aller à la forêt, il devait la traverser pour aller à Bermia. Le bruit de la forêt était tout de même assez apaisant. Le bruit du vent bougeant les branches, celui de l’eau qui coule, des oiseaux qui gazouillent…Tiens, en parlant d’oiseau, le petit rouge-gorge fit son apparition. Koori était toujours heureux de le voir. Ils continuèrent donc leur chemin ensemble, puis finalement, le jeune homme décida de s’arrêter. La forêt était tellement reposante…Autant en profiter ! Il vit un arbre dont la branche était assez basse pour se mettre dessus et ferma les yeux, sont oisillon toujours à côté de lui.

Il était sur le point de s’endormir, lorsque quelque chose passa au dessus de lui, le faisant tomber de sa branche. Déboussolé, il se leva malgré tout, et vit qu’il s’agissait d’un loup. Celui-ci se mit à courir vers le cœur de la forêt…A la poursuite de son oisillon. Le loup était lui-même poursuivit par une jeune fille. Koori ne réfléchit pas longtemps. Il se mit à courir pour sauver son rouge-gorge !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la poursuite de la faune [PV Miharu] Dim 9 Déc - 19:03

« Amaterasu, stop ! »
Je suis sûre que j’ai l’air débile, à courir comme ça dans la forêt derrière une louve blanche bien trop rapide à mon goût. Trop rapide, et surtout trop imprévisible et désobéissante ! Dire que la journée avait si bien commencé…
Je me suis réveillée de bonne heure. C’était le week-end, et qui dit week-end dit pas de cours ! J’avais pris tout mon temps pour aller prendre mon petit-déjeuner et me préparer. Ma tenue du jour se composait d’un simple tee-shirt blanc orné d’une spirale rouge en son centre et d’un pantacourt blanc et rouge lui aussi. Pas d’accessoire pour aujourd’hui, j’avais préféré l’extrême simplicité. Mes chaussures ? Baskets blanches exigées, je savais déjà où j’allais m’entraîner : en forêt ! Mais s’entraîner à quoi, me direz-vous ? Eh bien, j’avais décidé que ce week-end serait dédié à Amaterasu, mon clone lupin. Il fallait absolument qu’elle accepte de m’obéir ! Et pour ce faire, je me devais de choisir un endroit peu peuplé où m’entraîner…
C’est donc en toute innocence que je me suis dirigée vers la forêt. Comment pouvais-je prévoir que je perdrais le contrôle si lamentablement ? J’avais pourtant pris garde de bien m’éloigner du chemin pour ne croiser personne, mais je n’avais pas pris en compte la présence des animaux de la forêt qui accapara toute l’attention de mon clone, si bien que je ne réussis pas à la maintenir cinq minutes sous mon emprise. Tout d’abord, elle se mit à poursuivre un malheureux lapin. C’est là que ma course commença. Je n’avais pas d’autre choix que de lui courir après pour éviter qu’elle blesse quelqu’un – animal comme humain ! Amaterasu était sous ma responsabilité et je devais absolument l’arrêter. Je regrettai aussitôt de l’avoir amenée ici… M’entraîner toute seule n’était décidément pas une bonne idée…
Ah ! Mon calvaire est enfin terminé ! Elle semble s’être désintéressée du lapin. Oui, j’ai réussi à la suivre jusque-là, il faut dire que je cours assez vite. Peut-être même qu’il existe un lien qui empêche mon clone d’être trop loin de moi, je ne sais pas. Mais en même temps, ça a l’air trop beau… J’arrive près d’elle en soufflant comme un bœuf. La bête, comme pour me narguer, s’était assise et semblait m’attendre. Mais à peine eussé-je le temps d’arriver près d’elle que, déjà, elle repart en trombe pour poursuivre une nouvelle proie. Désespérée, je ne prends pas le temps de vérifier ce que c’est cette fois-ci et me remets à courir de plus belle.
De loin, je la vois sauter. Un gros truc bizarre tombe d’un arbre et je dévisage le garçon l’espace d’une seconde en passant près de lui à toute vitesse. Par miracle, il n’a pas l’air blessé… Mais que diable faisait-il dans un arbre ? Bon, c’est sans importance : ma priorité est de rattraper Ama ! Mais qu’est-ce qu’il fait… ? Je rêve ou bien ce mec court derrière moi ? Instinctivement, je fixe ma louve. Ce qui vole devant elle, là, c’est… un oiseau ? Oh non, ne me dites pas que cet oiseau appartient à ce garçon !


« Amaterasu, stop ! » fais-je en criant.

Comme si elle m’écouterait… C’est à peine si elle tourne une oreille… Au contraire, j’ai comme l’impression qu’elle accélère…

« Arrête-toi ! » fais-je un peu plus fort.

Elle tourne la tête vers moi et je jurerais distinguer un sourire étirer ses babines. Impossible à croire que quand j’étais petite, c’était elle qui me tenait gentiment compagnie quand j’étais seule dans ma chambre !
C’est alors que le drame se produit. Elle saute. Vers l’oiseau. La gueule ouverte. Je sais qu’Amaterasu est douée et que ses aptitudes se sont renforcées depuis que je suis ici. Je sais qu’elle ne ratera pas son coup.
La louve se réceptionne élégamment sur ses quatre pattes, le rouge-gorge entre les dents. Je l’entends piailler et je remercie les dieux qu’il ne soit pas mort. Maintenant que j’y repense, il est vrai que j’ai déjà vu mon clone sauter plein de fois pour attraper quelque chose, mais jamais elle ne broyait ce qu’elle tenait… Etrange délicatesse de la part d’une bête sauvage. Mais pour être sûre qu’elle ne finisse pas ce qu’elle a commencé, je ne ralentis pas d’un poil et lui fonce dessus grâce à mon élan. Elle n’a pas le temps d’esquiver et bascule sous mon poids. Assise à califourchon sur son ventre, je lui ouvre la gueule de force pour laisser s’échapper le petit volatile plein de bave qui, certainement trop secoué pour pouvoir voler directement, s’échoue un peu plus loin sur un tapis de mousse bien verte. J’espère vraiment qu’il n’a rien…


Indianred


Dernière édition par Miharu Okami le Mar 1 Jan - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la poursuite de la faune [PV Miharu] Lun 10 Déc - 17:28

Pourquoi cette fille poursuivait-elle les deux animaux ? Tel était la question qui tournait dans sa tête. La seule explication était que le loup lui appartenait…Mais c’était tellement improbable qu’il oublia aussitôt cette idée. Comme si un loup pouvait appartenir à quelqu’un. Bref, cela ne changeait rien au fait qu’il devait les rattraper. Malheureusement, les trois fuyards étaient nettement plus rapides que lui, et il se fit rapidement distancer. Alors qu’il allait carrément les perdre de vue derrière un chêne qui devait bien être centenaire, le loup sauta en direction de l’oiseau, et la fille sauta quand à elle sur le loup. La scène avait beau être très inquiétante pour Koori, qui s’inquiétait pour son oisillon, il émit un petit sourire en voyant la scène. Cette « chaîne » était presque comique. Mais l’inquiétude reprit le dessus. Lorsqu’il les rattrapa enfin, la fille était en train d’essayer d’arracher quelque chose de la gueule du loup, ou plutôt de la louve, pour être correct. Elle en sortit le pauvre oisillon plein de bave et totalement déboussolé, qui s’envola directement avant de s’écraser un peu plus loin.

Koori courut vers le rouge-gorge et le pris dans ses mains. Il était en vie, c’était le principal. Enfin, tout était relatif. Normalement, quand il levait une aile, il levait aussi l’autre. Or, là, il n’en levait plus qu’une seule. Le diagnostic était clair : son aile était brisée. Et plein de bave, mais ça, c’était sans doute le moins grave. Le pire, c’était qu’il n’arrivait même pas à s’énerver. Il devrait, vu la situation. Mais la fille qui était juste à côté n’avait pas voulut ça. C’était sa louve qui était responsable, pas elle. Au lieu de gueuler une insulte quelconque, il posa une simple question.

Dit…Tu sais où on peut trouver un point d’eau ?

Même si la bave n’était pas le plus grave, il préférait le nettoyer un peu tout de même. La jeune fille sembla hésiter un peu avant de pointer une direction. Le garçon se mit à marcher, sans poser de question.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la poursuite de la faune [PV Miharu] Lun 10 Déc - 21:14

«Pardon… »
Amaterasu commence à se débattre sous moi. Je lâche sa gueule et, pour me faire peur, elle fait claquer ses mâchoires dans le vide. Je sais ce que cela veut dire : premier avertissement. Même si mon clone n’est pas un animal pure souche, elle est une louve et le restera toujours. J’imagine que, du coup, je ne pourrais jamais totalement la contrôler… On ne domestique pas un loup, on l’apprivoise.
Je préfère la prudence à la stupide intrépidité. Je me lève doucement, sans gestes brusques, et me déplace un peu sur le côté pour laisser Ama se lever à son tour. Elle s’exécute immédiatement et bondit presque pour se mettre sur ses quatre pattes. Ses crocs sont légèrement découverts : elle n’est pas contente. Ce qui veut dire que je ne pourrai pas la faire « rentrer » maintenant… En effet, pour faire disparaître Ama, il faut absolument qu’elle soit calme. Sinon, soit ça foire lamentablement et la met de pire humeur encore, soit ça ne fait rien et on revient au point de départ. Pour tout vous dire, je préfère nettement la deuxième solution…


« Dis…Tu sais où on peut trouver un point d’eau ? »

Ah, le garçon. Je l’avais oublié, celui-là. Non pas que je ne m’intéresse pas à lui, c’est juste qu’en ce moment précis, il est préférable que j’accorde toute mon attention à ma louve. Par bonheur, cette course semble l’avoir un peu fatiguée et pour le moment, elle s’est assise et ne fait rien. Cependant, elle reste sur ses gardes et je peux sentir qu’elle est tendue. Son regard est fixé sur l’oisillon que le garçon tient doucement entre ses mains.
Je regarde autour de moi. Un point d’eau… ? Pour quoi faire ? Je vois alors les filets de bave qui dégoulinent des mains du garçon et je me sens désolée pour lui. Mais, heureusement, la bave n’est pas teintée de rouge…
Un peu plus loin, j’aperçois un énorme chêne. Peut-être est-il centenaire, peut-être a-t-il mille ans, je ne sais pas. Toujours est-il qu’il y a une tonne d’arbres de ce genre dans cette immense forêt mais que celui-là, je saurais le reconnaître entre tous. J’ai fait des promenades en forêt de nombreuses fois, et le plus souvent pour la même raison qui m’y a emmenée aujourd’hui. Au cours d’une de ces ballades, j’avais pu voir cet arbre et, pour retrouver mon chemin au retour, j’y avais accroché un petit bout de ruban rouge. Maintenant, le feuillage s’est épaissi mais si on regarde bien, on peut toujours voir mon petit ruban danser au gré du vent…
Je pointe timidement une direction du bout du doigt. Il la suit sans même nous regarder, ma louve et moi. Je le fixe et me sens très coupable. Le pauvre, il a l’air si triste… Je ne peux tout de même pas le laisser comme ça ! En plus, tout est de ma faute… Alors, lentement, je lui emboîte le pas sans rien dire. Je vois du coin de l’œil Amaterasu en faire autant. J’espère qu’elle a compris la gravité de la situation et qu’elle saura se tenir sagement.


« Pardon… » finis-je par lâcher d’une toute petite voix.

Ah, je m’en veux ! S’il savait combien je m’en veux… Je cherche une blague pour détendre l’atmosphère mais la situation est vraiment mal choisie pour en sortir une… Je me mords la lèvre inférieure sans rien dire d’autre, sincèrement accablée par l’évènement gênant qui vient de se produire…


Indianred


Dernière édition par Miharu Okami le Mar 1 Jan - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la poursuite de la faune [PV Miharu] Jeu 13 Déc - 17:40

Koori marchait déjà depuis un petit bout de temps, en compagnie de la jeune fille et de la louve, dans la direction indiquée. Elle semblait si triste et désolé que lui en vouloir aurait été un véritable crime. Il avait même crut entendre un « Pardon » mais celui-ci était si faible qu’il avait un doute. Après un silence presque pesant, il finit par lui parler.

Surveille mieux ta louve la prochaine fois…Ca aurait pu être bien plus grave…

Le silence retomba immédiatement. Il faut dire que le garçon n’attendait pas spécialement une réponse. Ils continuèrent la marche et finirent par arriver à un tout petit étang. Rien de bien grand, mais c’était largement suffisant pour nettoyer l’oisillon. De plus, il était assez beau. Il y avait même des nénuphars et des libellules sur l'eau. Koori mit un peu ses mains sous la surface, mais pas trop profond, pour que l’oisillon puisse respirer. Il n’était pas nickel Crome, mais c’était nettement mieux. Il s’assit un petit moment près d’un arbre pour se reposer, puis posa une simple question à la fille qui l’accompagnait.

D’ailleurs…Je ne t’ai pas demandé comment tu t’appelais…

Puis comme pour se rattraper d’une impolitesse il ajouta.

Moi c’est Koori. Je suis en première année et…

Il fit apparaitre un glaçon dans sa main et le montra.

Je suis cryokinésiste.


[HRP] Désolé si c'est court, mais faut qu'on avance dans le dialogue pour que je développe d'avantage >.<
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la poursuite de la faune [PV Miharu] Dim 16 Déc - 19:22

« Ravie de faire ta connaissance ! »
Je ne savais pas quoi faire d’autre à part le suivre. Je devais absolument me racheter, d’une manière ou d’une autre. Ah, il n’y a pas de pire sentiment que la culpabilité ! Surtout que ce n’était pas directement de ma faute… Je n’avais pas voulu lui faire de peine, moi !

« Surveille mieux ta louve la prochaine fois… Ça aurait pu être bien plus grave… »

Tiens, il finit par me parler… et c’est pour me dire ça ? Des reproches, encore des reproches… C’est bon, j’ai compris que j’ai encore tout foiré ! Et puis, qu’est-ce qu’il voulait dire par "bien plus grave" ? Ce n’était qu’un oiseau, sa mort n’aurait pas été une grande perte… Bon, d’accord, j’exagère un peu, je sais qu’il parle de lui-même. Il a dû avoir la peur de sa vie en voyant une louve sauter si près de lui. Mais je sais qu’Amaterasu ne ferait jamais de mal à un humain. Même si je ne maîtrise pas bien le lien qui nous unit, je suis tout de même assez puissante pour l’éduquer à ne pas tuer les gens… n’est-ce pas ?
Je fronce les sourcils et ne réponds rien. Je m’étais déjà excusée, je ne pouvais rien faire de plus. Mais alors, pourquoi est-ce que je continue à le suivre ? C’est plus fort que moi : je dois me racheter. Je soupire et mon amertume s’efface immédiatement, laissant de nouveau la place à la tristesse et la culpabilité.
Nous arrivons à l’étang. Je reste à distance le temps qu’il s’occupe de son oiseau, une main posée sur la tête de mon clone pour l’empêcher de faire une autre bêtise. Mais Amaterasu a apparemment accompli son lot de mauvaises actions journalier alors, elle est relativement calme. Pourtant, je la sens trépigner d’impatience. Elle fixe la surface de l’eau avec envie et je devine qu’elle rêve d’y piquer une tête et de nous éclabousser sans merci.


« D’ailleurs…Je ne t’ai pas demandé comment tu t’appelais… »

Je lève la tête et redescends sur terre. Il me parle à nouveau.

« Moi c’est Koori. Je suis en première année et… »

Il laisse sa phrase en suspens et je distingue quelque chose briller dans sa main. Intriguée, je m’approche un peu et je peux enfin définir ce que je vois : un glaçon. Oui, il avait fait apparaître un glaçon dans sa main juste sous mes yeux.

« Je suis cryokinésiste. »

Ce qui voulait dire qu’il pouvait maîtriser la glace, c’est ça ? Ou tout ce qui touchait au froid… un truc comme ça. Oubliant instantanément l’incident qui s’était produit, je me mets à sourire, comme d’habitude, et lui réponds sans hésitation.

«Waw, c’est impressionnant ! Moi, je m’appelle Miharu Okami. Ravie de faire ta connaissance ! »

Mon petit instant d’insouciance n’aura pas duré longtemps… Je reviens subitement à la réalité quand mon regard sur pose sur l’oiseau qui secoue ses plumes pour en faire partir l’excès d’eau. Je me mords la lèvre inférieure et bredouille, gênée.

« Je suis aussi en première année et mon pouvoir, c’est… »

Je ne continue pas. A la place, je désigne Amaterasu d’un geste du bras. Ce garçon n’a pas l’air si idiot que ça : il a sûrement déjà compris, grâce à nos marquages rouges identiques, que cette louve est bien plus que mon animal de compagnie.
J’aimerais continuer la discussion, lui demander ce qu’il fait là et depuis combien de temps il est sur l’île mais je ne m’en donne pas le droit. Je suis en faute, lui est en position de force, je me plie à sa volonté. S’il veut que je m’en aille, je le ferais. S’il veut continuer à parler, alors je continuerais avec joie. Tout dépend de lui…



Indianred


Dernière édition par Miharu Okami le Mar 1 Jan - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la poursuite de la faune [PV Miharu] Lun 17 Déc - 17:48

Un sourire presque effrayant apparut sur le visage de la jeune fille. Elle avait radicalement changée d’expression en une fraction de seconde, et cela étonna un peu Koori. Il la voyait plutôt solitaire et triste alors qu’en faites, elle était joviale et amicale.

Waw, c’est impressionnant ! Moi, je m’appelle Miharu Okami. Ravie de faire ta connaissance !

Un nom japonais. Décidément, ils avaient plus en commun que ce que le garçon supposait. Son visage vira alors brutalement à la mine triste qu’elle avait plus tôt quand elle posa ses yeux sur l’oisillon. Elle ajouta une phrase en suspension.

Je suis aussi en première année et mon pouvoir, c’est…

Elle pointe le mammifère du doigt et il comprit immédiatement. Il n’avait pas vraiment fait attention à la louve, plus préoccupé par son oisillon que par autre chose. Il fallait admettre que l’animal était assez beau. Son pelage était juste magnifique, et elle ne semblait pas vraiment agressive. Il se demandait même comment il avait put ne pas voir les similitudes qu’il y avait entre les marques des deux êtres. Son pouvoir était de faire apparaître cette louve…Assez peu obéissante.

C’est marrant comme pouvoir. Elle n’a pas l’air méchante…

Koori eut alors un semblant d’hésitation, puis se leva, et s’approcha de la louve. Il avait un peu peur, c’est vrai. Mais il ne devait pas laissé transparaitre ça. Les animaux ressentaient la peur, il le savait. Il tendit la main, et se mit à caresser la bête, en espérant de tout cœur, qu’elle ne lui fasse rien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la poursuite de la faune [PV Miharu] Sam 22 Déc - 14:16

« Elle n'attaque jamais »

En fait, il n’a pas vraiment l’air de m’en vouloir et de souhaiter que je disparaisse. Je me sens soulagée. Je déteste me faire des ennemis, et surtout pour une raison aussi stupide que celle-là… Bon, la possible mort de son oiseau n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler une "raison stupide", mais…

« C’est marrant comme pouvoir. Elle n’a pas l’air méchante… »

Je le vois se lever pour s’approcher de mon clone. Je sais qu’il va essayer de sympathiser avec elle, peut-être pour me prouver qu’il n’a aucune rancune envers moi. C’est gentil, mais il ne devrait pas se forcer. Je sais qu’Ama’ ne lui ferait jamais de mal et ne ferait même pas semblant de le mordre, ce n’est pas ça le problème. Je ne veux juste pas qu’il se sente obligé de faire quelque chose dont il n’a pas envie avec un animal sauvage potentiellement dangereux…
Je m’attendais à ce qu’il lui parle, des trucs comme ça, et je suis surprise de voir qu’il la caresse directement. Sans gestes brusques et sans lui montrer sa peur. Je souris : son comportement me fait très plaisir. Il faut dire que tout le monde n’est pas aussi gentil avec ma louve… Plus j’y pense et plus je me dis que Koori doit être doué avec les animaux. J’avais déjà remarqué que son oiseau était d’une espèce peu commune : le rouge-gorge. Et puis, il n’était pas bagué, ce qui voulait dire qu’il n’était pas "officiellement" son oiseau. Peut-être l’avait-il juste apprivoisé ?


« Elle ne l’est pas. Elle n’attaque jamais les gens et encore moins leurs animaux. C’était vraiment de la malchance si elle a attrapé ton oiseau : elle devait croire qu’il était sauvage… »

Je m’approche de lui et lui parle doucement, comme pour ne pas briser la tranquillité qui était tombée sur nous. Ama’ se laisse faire sans rien dire, semblant apprécier ces caresses inhabituelles. Je souris et me dis qu’il faudrait que je la "rentre" plus tôt en guise de punition.

« Tu es sur l’île depuis longtemps ? »

Je suppose que ce n’est pas le cas vu que je ne l’ai jamais rencontré et que je suis quand même ici depuis six mois. Mais j’ai peut-être tort : nous ne sommes pas dans la même classe et il est possible que nous nous soyons évités sans le savoir depuis tout ce temps. Si la dernière hypothèse était la bonne, alors j’aurais vraiment souhaité le rencontrer plus tôt et surtout pas dans ces circonstances ! Je sens que ma culpabilité va me poursuivre toute ma vie…

« Et ton oiseau, ça va ? Il n’a rien ? »

Je n’avais pas osé vérifier son état moi-même, mais de loin, il n’avait pas l’air trop mal en point…


Indianred
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A la poursuite de la faune [PV Miharu]

Revenir en haut Aller en bas

A la poursuite de la faune [PV Miharu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Bermia-