New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe] Sam 24 Nov - 14:41

AMUSONS-NOUS !

Bientôt midi, bientôt. C'était bientôt l'heure pour aller au Self et manger comme quatre, c'était bientôt l'heure à la sonnerie qui signalait la fin des cours de la matinée allait retentir. C'était bientôt le moment d'une grande bataille de nourriture, car oui, le jeune étudiant de troisième année allait provoquer une véritable boucherie, enfin, ce n'était qu'une façon pour décrire ce qui allait prochainement se passer. Mais il fallait être patient, diantre... Tout ce qu'il n'était pas ! Mais c'est qui ce mec qui a inventer le mot « patience », c'est nul comme mot, c'est... ça sert à rien ! Ce mot est juste une réponse pour un sur-exciter qui n'a pas la patience entre les mains, un peu comme le jeune idiot qui bougeait sur sa chaise comme s'il avait une épine coincée entre les fesses. Et puis, rien que d'avoir ce genre de chose traverser l'esprit du jeune idiot, suffisait à le faire hurler de douleur, enfin, la douleur était imaginaire mais le hurlement fut bel et bien réel.

» Calmez-vous, monsieur Finilgan ! hurla le professeur de la salle de classe.

» Hein ? Quoi ? J'ai fais quelque chose de mal ? demanda le jeune petit inconscient, qui n'avait encore rien compris comme dans ses habitudes quotidiennes.

» Avez-vous suivit le cours ? Qu'auriez-vous à dire sur la guerre froide... ? demanda le professeur, qui avait un brin de sadisme dans sa voix.

» Euuuuuh... Petit un, je dirais que c'était en hiver avec environ zéro degrés Celsius. Petit deux, ils étaient tellement idiot de se promener dehors par un temps si froid... Conclusion, ils auraient mieux fait de porter des doudounes ! répondit Garjovitch, avec le peu d'intelligence qui séjournait dans sa petite caboche.

C'est dans un éclat de rire intégral que les autres camarades de cet individu, avait comme réponse, ce qui énervait bien évidement le professeur qui tentait de restaurer le calme dans la salle. Et par chance, la sonnerie qui signalait la fin des cours, une bonne chance que cette sonnerie s'activait pile à l'heure magnifique et génial qu'était midi... Oui, quelle chance, surtout pour pouvoir échapper avec facilité des griffes du professeur afin de ne pas être puni, et puis, c'était l'heure de manger à la cafétéria, alors il fallait se dépêcher et trouver une place libre. C'est au courant avec une vitesse fulgurante, qu'il partait en direction de ce magnifique endroit afin de manger à sa faim, ou même de faire une bataille générale de nourriture et être convoquer dans le bureau du directeur. D'autant plus qu'il ne risquait rien, c'était un habituer du « passage au bureau du Directeur de l'école », enfin... D'après les rumeurs il s'agirait du petit fils de ce dernier, mais ce n'est que des balivernes, tout ce qu'il fait est de faire l’innocent devant le directeur pour être épargner de toute punition. En plus, il faut noter trois points très important !
PETIT UN : Faire une petit bouille mignonne en regardant ailleurs, ce qui a des tendances à déstabiliser l'esprit du monsieur en face.
PETIT DEUX : Faire semblant de pleurer pour que cela semble réel et ainsi avoir tout les réconforts du monde pour partir sans punition.
PETIT TROIS : Sauter comme un petit fou dans le couloir après être sortit du bureau.
Mais bien sûr, il fallait être une véritable expert pour maîtriser cela, et Garjovitch maîtrise parfaitement ces trois petits points super important dans la vie de tout les jours... Mais bref, il se retrouvait actuellement dans la cafétéria, et non dans le bureau. Le menu du jour, de la purée... SUPER ! TOUT CE QU'IL FALLAIT POUR UNE BONNE PETITE BATAILLE DE NOURRITURE ! Mais il reste encore à trouver des personnes aptes pour s'amuser comme des petits fous, le radar de personne sympa s'activait dans l'esprit de notre idiot mondial. BIP BIP BIP ! Personne détecté à environ cent mètre de votre position ! Youpi, il y avait une personne sympathique dans cette salle de dingue super intelligent, c'était déjà une bonne chose, mais il fallait aussi que les autres puissent se prendre au jeu... Mais là n'est pas le problème, le jeune imbécile s'avançait de la table et s'installait comme s'il était inviter, alors qu'il s'incrustait juste pour s'amuser.

» Saluuuuuuuut toi ! Moi c'est Garjovitch, mais tu peux m'appeller Gary ! Dis, t'as envie de jouer avec moi ? demanda le petit idiot, comme s'il attendait une réponse, alors qu'il voguait sur une autre occupation. Il prit une bonne cuillère de purée avant de créer une catapulte avec la boite à serviette en papier, il frappa ensuite le manche de la cuillère pour que la nourriture s’envole dans la salle et s'écrase en beauté sur le visage d'une personne. » HAHAHAHAHAHA ! BASTON DE NOURRITURE LES GENS TOUT PAS BEAUX !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe] Sam 24 Nov - 20:53



" UNE GRANDE BATAILLE"
© Never-Utopia

    J’arrive en cours précipitamment au moment même où la sonnerie se décide à sonner. J’essaye de reprendre ma respiration et me dirige vers ma table ce qui provoque le sourire de mes camarades de classe qui me félicitent d’être parvenu attend. C’est à ce moment que le prof entre dans la classe aussi calme qu’ordinaire. Et le cours commence enfin…

    Moi c’est Enola Songe, seize ans, chez les psychic. Je possède le don de Révolu : celui de lire le passé d’autrui mais puisque je ne le contrôle pas, il suffit d’un contact physique pour qu’il s’active ce qui n’est franchement pas très pratique. Aujourd’hui j’ai attaché mes cheveux rouges en queue de cheval et me suis vêtue d’un slim blanc et d’un tee shirt noir.

    La sonnerie sonne une fois de plus annonçant la fin du cours. C’est l’heure de passé à table ! Il m’arrivait d’être gourmande mais ce n’était pas tous les jours et personne ne peut s’en douter vu comme ça puisque je ne prends pas de poids ce que beaucoup de fille m’envient. Je quitte la salle de classe et me dirige vers le self. Mes copines sont déjà arrivée, je me dépêche de prendre mon plateau et de commander la nourriture avant de les rejoindre le sourire aux lèvres.

    Je mange ma purée en discutant avec mes amies comme d’habitude. Et c’est alors qu’un truc vraiment pas banal se produit. Un garçon s’installa à une place libre de notre table comme s’il était invité, sans gêne.

    » Saluuuuuuuut toi ! Moi c'est Garjovitch, mais tu peux m'appeller Gary ! Dis, t'as envie de jouer avec moi ?

    J’échange un regard avec mes amies. Celles-ci me demandent si je le connais mais je leur rétorque que c’était la première fois que je le voyais. Il prit une cuillère de purée et créa une catapulte avec sa boîte à serviette en papier. Il frappa ensuite le manche de la cuillère et la nourriture s’envola dans la salle et s’écrasa sur le visage d’une personne sous le regard sidéré de tous. Même moi je restait bouche bé. Bon, il fallait avoué, c'était un jolie coup.

    » HAHAHAHAHAHA ! BASTON DE NOURRITURE LES GENS TOUT PAS BEAUX !

    Quoi, il était sérieux ? En tout cas plusieurs pensionnaires répondirent au jeune homme avec des rires et des cris de guerre. La bataille aller commencer.

    — Mais qu'est ce que...



Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe] Sam 24 Nov - 22:47

Les rires et les hurlements de guerre éveilla la salle qu'était le self, ou plus souvent appeler cantine ou cafétéria, on pouvait également sentir l'agacement du cuisinier qui s'exprimait d'un soupire. Encore une belle bêtise provoquer par le comique de service, l'idiot de toute une communauté, le petit marrant de monde... Et bien oui, l'étudiant en troisième année ne pouvait pas rester assis tranquillement sans provoquer un chahut par possible, qui entraîner un bon nombre de personnes vers le chemin de la punition. Mais à vrai dire, ce n'était pas vraiment ce qui traversait les esprits de certain, car ils voulaient tous d'une guerre de nourriture, et cela était bien suffisant pour ne pas se préoccuper d'une démarche d'intelligence et d’administration complètement inutile.

» BWAHAHAHA ! CHAAAAARGEEEEEEZ ! s'écria-t-il, après s'être mis debout sur la chaise avec la semelle de sa sandale sur la table, le bras vers le plafond.

C'est suite à la parole du jeune idiot, que la bataille commença sous plusieurs projectiles de purée, la nourriture volait de partout, mais il y avait un détail qui choquait les attentes de l'étudiant aux cheveux noirs ébènes. C'était les filles, qui ne participait pas à cette petite bataille fraîchement organiser, pourquoi elles ne participaient pas ? Peut-être qu'elle trouvait cela d'une intelligence inférieur, mais cela n'a pas d'importance, car il trouvait un prétexte pour les motiver à prendre part à cette guerre de nourriture, car il faut s'amuser pendant qu'on le peut encore. Garjovitch se pencha vers l'une d'elle, en l’occurrence la jeune demoiselle aux cheveux rougeâtres, afin de l'observer avec des grands yeux tout ouvert. Suite à cela, il pouffa un léger rire qui se transforma petit à petit à un éclat de rire, mais son sérieux reprit le contrôle de la situation, et ses pupilles observaient la délicate main de celle-ci. Un membre du corps bien intéressant qui se devait d'être exploiter pour le bon déroulement de cette bataille.

» Pourquoi tu ne fais rien, tu as peur ? Attend, je vais t'aider ! affirma le jeune étudiant dans un large sourire béant d'idiotie.

Celui-ci prit la main de la demoiselle à côté de lui, afin de lui donner une cuillère charger par la nourriture qu'était la purée. Il lâcha cette main par la suite afin de lui laisser faire le reste, qui n'était pas trop compliquer, à vrai dire, même un esprit intelligent pouvait le faire, il suffisait juste de lancer le projectile en direction d'un parfait inconnu.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe] Dim 25 Nov - 9:17



" UNE GRANDE BATAILLE"
© Never-Utopia

    » BWAHAHAHA ! CHAAAAARGEEEEEEZ !

    C’est surtout suite à cette parole que la bataille commença. En quelques minutes à peine, le self-service avait était transformé en un véritable champ de bataille. La nourriture volait de partout et certains – les élèves trop sérieux - s’abritaient même sous la table afin de ne pas être touché tandis que l’idiot continuait de s’amuser.

    Soudain, il se pencha vers moi et m’observa de ses yeux grands yeux rouges ouverts. Ah ben on avait la même couleur des yeux. Il pouffa de rire qui se transforma bientôt en un éclat de rire sous mon regard étonné. Allons bon, qu’est-ce qui lui faisait rire ? Heureusement pour lui, je n’étais pas du genre à m’énerver pour ce genre de chose, moi j’aime sourire.

    » Pourquoi tu ne fais rien, tu as peur ? Attend, je vais t'aider !

    - Quoi ?! Mais attend ! Je...

    Trop tard. Il venait de prendre ma main pour y déposer une cuillère chargée de nourriture. Mon don s’activa. Mes yeux devinrent entièrement rouges, je posai ma main libre sur ma tête à cause de l’affreuse migraine que je ressentais toujours. Et les images défilèrent devant mes yeux. Sa grande sœur. L’apparition de son don. Son arrivée à l'île des Bermudes. Son passé venait de se révéler à moi.

    Je soupire et cogna ma main sur la table. Sauf que celle-ci était posée sur le manche de la cuillère qui s'envola et s'écrasa sur un inconnu qui participait lui aussi à la bataille. Après avoir retiré la purée de son visage, celui-ci chercha la personne qui avait osé s'en prendre à lui et son regard tomba sur moi. Bien évidemment, il se mit à préparer son projectile. Bon. Il en voulait encore ? Il allé être servi ! Je fis de même et quelques minutes plus tard, j'avais rejoint la bataille. Bon, allez c'était sympa de rire de temps en temps non ?


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe] Dim 25 Nov - 12:03

BIM BADABOUM. Directement dans la face du joueur adverse, c'était un joli coup qu'elle venait de faire, et le jeune idiot considérait ce coup comme un CRITICAL ! Et d'ailleurs, la victime cherchait celui qui avait provoquer son courroux ultime et légendaire, en plus de ça, son regard se posait directement sur la jeune fille qui était la cause de cela. Bien évidement, elle pouvait être une parfaite innocente, qui préparait une munition de projectile pour se défendre, mais le rire de l'étudiant était trompeur. Non, il était plutôt évidant, car Gary se moquait de la personne qui s'était essayer le visage du dos de sa main, car oui, tout et n'importe quoi le faisait rigoler aux éclats.

» Tu vas voir ta souffrance ! s'écria la victime, qui avait charger une bonne poignet de purée sur sa cuillère.

» Huhu. C'est là que tu trompes mon petit, car tu m'as oublier ! répondit l'étudiant, qui avait également charger une bonne purée sur sa cuillère.

L'idiot frappa par la suite le manche du couvert, afin que le projectile, appeler aussi purée, puisse s'envoler en direction du visage du vilain bonhomme. Celui-ci se retrouvait rapidement sous la proie d'une furieuse colère, il s'approchait même dangereusement avec un couteau en main. Que voulait-il faire ? Sans doute exprimer sa colère en tailladant le petit idiot en plusieurs part égale, mais bien heureusement que le cuisinier l'empêcher de faire cela. D'ailleurs, il frappait le sommet du crâne du jeune homme énervé avec une cuillère à soupe, c'était marrant à voir... Enfin, la scène était marrante à voir mais le regard du cuistot disait bien le contraire de ce qu'il laissait voir.

» Sortez tous du Self, et plus vite que ça ! Bande de gamins... disait le chef, car oui, tout le monde l'appelait chef parce qu'il avait tout les droits dans son domaine.

Garjovitch observait les autres, qui ne bougeaient pas car ils n'en n'avaient aucune envie, lui aussi ne bougeait pas. Histoire de bien accentuer ce moment avec une pointe de sarcasme, mais tout cela n'était uniquement pour faire les gentils petits agneaux et reprendre quelques minutes plus tard. Enfin, il l’espérait car cela serait dommage d'arrêter alors que tout commençait si bien.

» D'accord, d'accord... On arrête ! Est-ce qu'on peut au moins avoir du R.A.B ? demandait-il avec un large sourire aux lèvres, bien évidement, ce sourire pouvait signifier pleiiiiiin de choses.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe] Dim 25 Nov - 16:52



" UNE GRANDE BATAILLE"
© Never-Utopia

    Mes copines m’observaient avec de grands yeux étonnés, cependant je pus remarquer une lueur amusé dans leurs regards. Elles n’osaient sans doute pas se joindre à moi de peurs de salir leurs vêtements qu’elles avaient achetés afin de plaire au garçon. Se protégeant avec leurs plateaux maintenant vides, leurs défenses étaient imparables !

    La victime qui avait reçu de plein fouet mon projectile par inadvertance semblait ne pas avoir apprécié du tout. Bon, ça se comprenait aussi, je ne l’imaginé par avec un sourire béat alors qu’il venait de se faire ridiculisé. Il s’écria dans ma direction :

    » Tu vas voir ta souffrance !

    Géniale, je venais de me faire un ennemie, super journée ! Le problème c’était qu’on ne pouvait pas le prendre au sérieux avec le reste de purée qui lui restait au visage. J’avalai un sourire, inutile de le rendre encore plus en colère et puis ça ressemblerai à de la provocation. Garjovitch, ou plutôt Garry répondit alors :

    » Huhu. C'est là que tu trompes mon petit, car tu m'as oublier !

    PAF. Il frappa le manche de sa cuillère chargé de nourriture qui s’envola pour atterrir vers le garçon et une nouvelle fois, il se retrouva le visage barbouillé de nourriture et en proie à une furieuse colère. Et sous le regard médusés de plusieurs pensionnaires, il s’avança avec un couteau entreprenant sans doute de s’attaqué à celui qui s’en était prit à lui, une deuxième fois. Ça viré tout droit au film d’horreur sauf qu’à cet instant c’était la réalité. Soudain, le cuisinier frappa le sommet du crâne du jeune homme avec une cuillère à soupe.

    » Sortez tous du Self, et plus vite que ça ! Bande de gamins... disait-il

    Des gamins ? J’avais fêté mon seizième anniversaire, je n’étais plus une gamine moi, faudrait tout de même l’en avertir. Quant à son ordre, personne n’obéit, pas même moi. Le silence se faisais pesant et le visage du chef vira presque au rouge. Garjovitch, qui décidément semblait apprécier le fait d’être le centre d’attention, répondit :

    » D'accord, d'accord... On arrête ! Est-ce qu'on peut au moins avoir du R.A.B ? demandait-il avec un large sourire aux lèvres,

    Je faisais la grimace. Ce sourire pouvait signifier pleins de chose et tout le monde le remarqua, même le cuisto, qui les mains sur les hanches, brandissait sa louche fatal

    — Vous m’avez bien entendu ? Sortez immédiatement sale mioches ou ça va aller mal pour chacun d’entre vous ! Ne me le faites pas répété encore une fois !

    Je jette un coup d’œil vers Garjovitch et je pourrais parier un millions qu’il n’aurait pas manqué de faire le malin. Ce n’était pas vraiment mon problème, mais c’était important d’aidé son prochain, non ? Alors je lui chuchote :

    — Évite de le provoqué encore, à cause de ça ma meilleur amie s’est tapé une heure de colle dans la cuisine à tout débarrassé et ce n’est franchement pas très agréable !




Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe] Lun 26 Nov - 5:28

La cuisinier ne lâchait pas l'affaire, quel petit têtu celui-là ! Heureusement qu'il ne pouvait pas lire les pensées du jeune petit idiot, car il risquerait d'être beaucoup surpris. Les pensées de Garjovitch ne fut qu'un petit singe qui jouait du tambour, et il ne pouvait pas vraiment s'empêcher de bouger la tête au rythme qui reposait à l'intérieur de sa caboche. D'ailleurs, tout le monde pouvait croire qu'il hochait la tête afin de dire oui, ce qui n'était pas le cas... Mais tout le monde ne détenait pas le même esprit farfelue du petit Russe, alors les étudiants dans le self se levèrent tous afin de huer et de réclamer une autre part de purée. Et puis, avec tout ce petit cinéma, le chef était obligé de se fier aux paroles des autres, ce qu'il ne manqua pas de faire en retournant dans les cuisines pour préparer la nourriture du R.A.B. Le monde pouvait à présent crier victoire, mais l'esprit de parfait idiot de l'étudiant ne comprenait vraiment rien de tout cela, il faut dire qu'il venait de redescendre sur terre.

» J'ai pas compris là... Il veut qu'on continuent la baston de nourriture ? demanda-t-il, lui qui était dans l'inconscience la plus complète.

La stupidité du goinfre était légendaire, et les autres étudiants dans la cafétéria riaient aux éclats après la courte colère du chef derrière les cuisines. Celui-ci disait : « Encore une cuillère de purée qui vole, et je fais sortir tout le monde à coup de pied aux fesse ! », pas très très sympathique l’asticot, d'ailleurs, cela ressemblait au genre de film avec des étudiants de trente ans dans une école. Oui, le genre de film qui tourne autour d'une histoire d'amour super pas balle, autour d'un lycéen qui se croit tellement irrésistible, qu'il en oublie de porter un pantalon. Ça y est, le voilà déjà partit dans un de ses petits délires d'idiot, il faut dire que ce genre de chose ne se produisait que très rarement... Enfin, d'après ce que Garjovitch assurait, car entre ses paroles et ce qu'il se passait dans son cerveau, il y avait une groooooooosse différence. Et puis, la parole de la jeune fille n'arrangeait rien de tout cela, pire même... S'il avait le malheur de continuer cette bataille de nourriture, il finirait en heure de colle à nettoyer l'intégralité du self dans les moindres recoins. Et cela ne veut pas dire « nettoyer la purée qui salit les murs », nooooon, cela veut dire en réalité « nettoyer les fourneaux de fond en comble, frotter les casseroles afin qu'elle brille, surveiller la nourriture sur le feu ». Des choses bien chiante quoi, la torture pour un jeune homme qui ne tient jamais en place ! Rien qu'avoir cette idée dans la tête, il ne pouvait s'empêcher de courir partout avec les mains sur son visage, hurlant de terreur... car oui, il était terrifier à l'idée de faire cet heure de colle, car il n'y avait pas penser avant, et c'est là le seul défaut des imbéciles. Ils pensent tous à se faire remarquer avec des idioties, mais ne pensent jamais à la gravité des actes qu'ils font.

» JEEEEE VEUUUUX PAS ÊTREUH PUNI MOI ! hurla-t-il en abordant des grands yeux tout ronds.

Ses pupilles observaient le visage de la demoiselle, comme s'il espérait que celle-ci vienne l'aider dans sa quête de hurlement... Mais il avait les idées très large, parce que son esprit vagabondait entre le fictif et la réalité... Comment le dire, Garjovitch imaginait, dans son subconscient, que la tête de cette fille était une côte de porc bien cuite... Quel bonheur de voir cela dans son petit esprit, mais peut-être qu'il avait une faim de loup, car oui, depuis son arrivée dans la cafétéria il n'avait rien manger.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe] Mer 28 Nov - 12:58



" UNE GRANDE BATAILLE"
© Never-Utopia


    » JEEEEE VEUUUUX PAS ÊTREUH PUNI MOI !

    Ouuhla. Je ne m’attendais pas du tout à cette réaction. Nan mais qu’est-ce qu'il croyait ? Tu fais une bêtise, tu payes pour ta faute. Ce n'était pas nouveau et ça avait toujours fonctionné ainsi ! Moi ça ne m’arrivait que très rarement mais ma meilleure amie étant une véritable casse-cou, me mettait toujours dans des situations déroutes et j’avoue assez délirantes. Mais j’avais déjà remarqué que Garjovitch était vraiment quelqu’un de très spéciale et là je pesais mes mots !

    Soudain il me dévisagea. Euh… Il me voulait quoi cette fois ? Ta, ta, ta. Une autre fille que moi aurait sans doute était très embarrassé mais moi non plus je n’étais pas comme les autres. Je relevai les sourcils gardant le silence pour écouter ce qu’il va me dire mais rien. Bon, essayons de déchiffrer ce que ça voulait dire. Tout à l'heure il avait demandé du r.a.b donc peut-être que c'était un goinfre ? Vraiment étonnant, il n’était pas gros. Peut-être que ça avait un rapport avec la bouffe ? Hum…

    — Euh…Dit, ça va ? T’as faim ou quelque chose dans le genre ?

    Bon, vu la tronche qu’il fit, apparemment j’avais touché juste. Franchement quelle idée aussi de faire une bataille de nourriture si tu sais qu’au final, tu ne pourras rien mangé mais lui il n’avait pas dû réfléchir et voilà le résultat. Bon que faire ? Je devais avouer, son regard commencé tout de même à faire un peu peur, c’était le genre « Je te mange et on en parle plus » et il semblait vraiment être capable de tout ! Je me tourne vers le cuistot qui nous observait toujours et dont la tête était encore plus rouge que mes yeux et mes cheveux. Tentons le tout pour le tout, je jette un dernier regard à Garjovitch avant de me lancer :

    - M 'sieu, vous ne voudriez pas nous laissé manger juste un peu ? Allez soyez sympa ! Manger c’est bon pour la santé nan ? Je suis sûr que ce sera DE-LI-CIEUX ! Puis je crois que s’il ne mange pas tout de suite, il va finir par s’évanouir, conclu-je en désignant d’un signe de tête Garjovitch.



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe]

Revenir en haut Aller en bas

UNE GRANDE BATAILLE [Pv : Enola Songe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Pensionnat-