New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

La complainte de la balançoire [PV Edge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: La complainte de la balançoire [PV Edge] Ven 2 Nov - 20:52

    16h37. Ashelia sortait de l'Académie après avoir donné pour la première fois cours. Cela avait été sa première journée, et tout s'était plutôt bien passé. Ses élèves paraissaient à peu près tous calmes et studieux, mais elle se doutait bien que certains d'entre eux n'avaient peut-être juste pas encore révélés leur véritable caractère, jaugeant d'abord leur nouvelle professeur.

    Vétue d'une jupe noire lui arrivant au dessus du genou, ainsi que d'un chemisier blanc à longues manches bouffantes, agrémenté d'un pendentif bleu, de hauts-talons noirs et d'une fleur blanche dans ses cheveux, elle avait pris son sac à main et sortait au petit trot du bâtiment pour rejoindre sa voiture. Elle avait hâte, car malgré que la journée avait été agréable, une chose, ou plutôt une personne l'avait obsédée toute la journée: sa fille, sa Sakura. La jeune mère qui n'était pas habituée à être séparée d'elle n'attendait qu'une chose: retrouver sa merveille et la prendre dans ses bras. En plus de ça, elle était inquiète, inquiète d'avoir laissé sa fille à une femme inconnue, bien qu'elle avait trié les nounous potentielles sur le volet.

    Roulant à une allure des plus raisonnables, elle se dirigeait vers le domicile de la nourrice, qui gardait chez elle Sakura et les deux autres enfants qu'elle gardait. Ashe avait préféré ce mode de garde pour que sa fille se sente le moins seule possible et commence à se sociabiliser avec d'autres enfants de son âge. Après 15 minutes de route, elle atteint le domicile de la dame, elle frappa à la porte et celle-ci l'invita à entrer. A peine le seuil passé, qu'une enfant aux courts cheveux roses et aux pétillants yeux saphirs courut vers elle en criant:

    "Maman!!"

    "Ma puce!" Répondit sa mère avec un grand sourire, la prenant dans ses bras. "Ca a été ma chérie? tu t'es bien amusée?"

    "Oui!! Je me suis fait une copine, elle s’appelle Hina!"

    "C'est génial ma puce!" La jeune maman se tourna alors vers la nourrice. "Tout s'est bien passé?"

    "Oui, elle a un peu pleuré ce matin, mais c'est normal. Elle et la petite Hina se sont vraiment bien entendues, elle ne se sont pas quittées de la journée. Elles n'ont pas encore rencontrées le troisième enfant, Charlie, je ne l'ai pas à garder le lundi."

    "D'accord. Bon eh bien on va y aller hein Sakura? A demain Mme Peterson."

    La dame les salua avec un sourire, et Ashelia porta sa fille jusqu'à la voiture où elle l'installa dans son siège auto. La maman se remit à rouler vers leur maison, à un feu rouge elle regarda sa fille dans le rétroviseur et lui demanda:

    "Ca te dirait d'aller au parc Sakura? On est restées enfermées toutes les deux aujourd'hui, ça nous fera du bien!"

    "Oui!"

    Elles rejoignirent alors leur petit chez eux et rentrèrent à l'appartement, elles avaient pour habitude d'aller au parc à pied, car il était tout près de leur maison. Ashelia prit le vélo à petites roulettes de sa fille, déposant en même temps ses affaires. A peine rentrées, elles repartirent et se dirigèrent vers le parc, Sakura pédalant avec entrain.

    17h32. La petite famille qu'elles formaient arrivèrent au lieu dit. La fillette descendit de son vélo que sa mère continua de pousser, et courut vers les balançoires. C'était toujours aux balançoires qu'elle allait en premier. Par chance, les deux étaient libres, à vrai dire le parc était assez désert à cette heure. La plupart des mamans ayant déjà regagné leurs domiciles pour donner le bain et préparer à manger à leurs chères têtes blondes.

    Ashe rejoignit sa fille qui lui demanda de la pousser, ce que la maman fit. Le rire enfantin de son trésor résonnait, et sa mère riait avec elle. Sakura finit par se lasser et descendit de la balançoire, allant jouer sur le toboggan et dans le sable en face.

    Ashelia elle s'asseya sur la balançoire en surveillant la petite. Elle avait un sourire bienveillant sur le visage alors qu'elle la regardait. Mais chaque fois qu'elle la voyait, elle ne pouvait s'empêcher de penser à Lui, son père, décédé alors que leur enfant avait à peine fêtée sa première année de vie. La jeune femme se mit à se balancer lentement, le regard un peu perdu dans le vague, et la balançoire grinçant légèrement à chaque mouvement. Elle repensait à lui, Kyô. Il lui manquait terriblement parfois et elle aurait aimé qu'il soit là pour voir grandir le fruit de leur amour. Mais il avait tout raté, ses premiers mots, ses premiers pas, Sakura n'aurait même aucun souvenir de lui, hormis quelques photos. Ca l'attristait.

    Parfois, oui parfois, elle aurait voulu tout oublier, ne plus souffrir ce manque en elle. Oublier Kyô, oublier Sakura. Mais elle secoua la tête, alors qu'elle s'accrochait aux chaines de la balançoire. Comment aurait-elle pu les oublier? En dehors de sa petite soeur, ils étaient les deux êtres qu'elle avait de plus cher au monde, elle avait passé les meilleurs instants de sa vie aux côtés de son défunt mari, et même s'il lui manquait elle ne voulait pas les oublier. Et dire qu'elle avait décidé de tourner la page... Mais c'était plus difficile à faire que prévu, comme un livre dont la page reste collée, peu importe le nombre de fois où l'on humidifie son doigt, il fallait plus que ça pour qu'elle décide finalement de ce tourner, cette fameuse page.

    Et puis, elle se disait que même si elle oubliait, ça ne changerais rien, car aucun événement ne serait effacé, les choses seraient restées les mêmes, seuls ses souvenirs de ces événements disparaîtraient, alors Kyô serait toujours mort, Sakura existerait toujours, mais à la place d'avoir une mère, elle n'aurait plus personne, alors qui s'occuperait d'elle?

    Toutes ces pensées la hantaient, celles-là et bien d'autres. Elle ne voyait pas le temps passer, et son esprit s'était un peu perdu, la seule chose à laquelle elle faisait attention, même si c'était plus grâce à son instinct maternel qu'à autre chose, était toujours la même chose: Sa merveilleuse petite princesse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: La complainte de la balançoire [PV Edge] Lun 5 Nov - 13:19

Le vent soufflait de manière bien aggréable en cet fin d'après midi. Il faisait un peu frais mais ce n'était pas du tout gênant. Bien au contraire à vrai dire. Parfois l'air froid rafraichissait les esprits et les ardeurs. Quelles ardeurs ? Celles d'un jeune homme en proie au doute le plus profond qu'il soit. Edge Baddream se tenait là, immobile telle une statue figée par le temps. Pourtant dans son corps bouillonait une impatience... une colère proche de la frénésie. Cependant sur son visage on ne pouvait rien lire. Non car le garçon ne laissait jamais transparaître quoi que soit. Etait-ce un défaut ou bien une qualité ? Cela dépendait des gens. Sa tête se releva alors et c'est là qu'il aperçut cette femme accompagnée d'une petite fille. Sûrement la sienne. Le jeune homme à la chevelure emeraude les observait avec attention... comme si il était fasciné d'un tel spectacle. Elles ne semblaient pas l'avoir vu... et c'était compréhensible dans un sens car il était posté sous l'ombre d'un arbre, les bras croisés, à l'écart de tout. Les rires fusaient et une certaine joie animait maintenant ce parc affreusement vide quelques minutes auparavant. Des feuilles d'arbres s'envolèrent à vive allure et Edge lâcha un léger soupire. Il essayait de comprendre ce lien qui les unissaient. En dehors du sang identique qui coulait dans leurs veines bien entendu. Lui qui n'avait presque pas eu d'amis dans son existence. Lui qui ne pretait pratiquement pas d'attention à ce genre de choses était désormais face au plus grand amour qu'il soit. Oui, l'amour d'une mère à sa fille. Cependant quelque chose le troublait légèrement. Le désespoir. Oui le désespoir semblait habiter la jeune femme. Edge avait toujours ressentit ce genre de détails... et là... rien qu'à l'observer sur cette balançoire... il pouvait presque palper cette tristesse.

Un long moment s'écoula. De longues minutes accompagnées par la symphonie des oiseaux et leurs chants mélodieux. De longs instants où le garçon ressemblait à un prédateur. Un terrible prédateur qui scrutait ses proies avec délice. Il était là de manière presque omnisciente, tel un individu fantômatique qui avait encore toute possibilité sur cette mère et son enfant. Il ne leurs voulait aucun mal. Non, Edge ne créait jamais de soucis. En ce jour particulier, il était vêtu d'une simple veste noire et d'un jean. Sans oublier sa casquette qui demeurait éternellement sur son crâne. Son regard perçant ne se lassait pas de l'endroit. Ce simple parc. Pourquoi y être venu ? Pourquoi si ce n'est que pour se sentir libre. Cela faisait très peu de temps qu'il résidait sur l'île. Ce rocher immense sur l'eau qui contenait des gens étranges. Tout autant que lui à vrai dire. Des personnes avec certains pouvoirs... des pouvoirs sûrement plus grandiose que les siens. Il contracta légèrement son poing gauche puis se mit à marcher face à lui. Il y avait un temps pour tout. Un moment pour la réflection. Un moment pour le doute... et un moment pour la rencontre. Sortant presque de nul part, Edge avançait droit vers la balançoire. Ses pas étaient déterminés et une fois à plusieurs mètres de la jeune femme il réalisa à quel point celle-ci était d'une beauté renversante. Le garçon s'arrêta alors. Son regard se perdit dans le sien. Le temps sembla s'arrêter. Le vent ne soufflait plus. Les oiseaux avaient disparus. Pendant une seconde qui paru interminable, Edge s'engoufra dans la tristesse de cette demoiselle. Il voulait faire quelque chose pour elle.

- Bon... bonjour, souffla t-il de manière à peine audible. Je... je vous trouve incroyablement triste.

Il manquait parfois un peu de tacte. Mais au moins les choses étaient dîtes. La maladresse de Edge pouvait faire sourire ou alors pas du tout. Durant son enfance, de nombreuses personnes s'étaient amusées à lui faire de mauvaises blagues par rapport à ça. Pendant plusieurs années il avait préféré ne plus parler du tout... enfin très peu. Le surnom de "Muet" s'était alors inscrit au dessus de sa tête. Difficile de devenir sociable suite à ce genre de choses. Etre un loup solitaire lui allait tellement mieux. Oui. Mais il ne pouvait vivre éternellement ainsi... non. Il baissa les yeux et tourna le visage pour regarder la petite fille dans son tobogan. La puretée de son innocence lui donnait des frissons dans le dos et Edge recula d'un pas troublé. Cette gamine lui rappellait son enfance... et il détestait ce sentiment. Sans qu'il n'y fasse attention, le vent s'était remis à souffler. Et tout comme au début de sa balade... il ferma les yeux pour savourer celui-ci...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: La complainte de la balançoire [PV Edge] Ven 9 Nov - 16:42

    La balançoire, guidée par la jeune femme installée sur elle, faisait un léger mouvement d'avant en arrière. Le vent soufflait lui aussi, faisant voler ses longs cheveux roses attachés en queue haute, Ashelia replaça une des mèches de cheveux derrière son oreille. La demoiselle ne remarqua pas le garçon qui était présent lui aussi, ses pensées obstruaient bien trop son esprit pour que son instinct réussisse à faire entendre sa voix. Alors Ashe continuait de se balancer lentement, n'ayant d'yeux que pour son enfant qui elle riait encore à gorge déployée, alors que sa mère elle avait le coeur qui saignait. Une larme perla sur son visage et coula lentement le long de sa joue, venant s'écraser sur sa main.

    Pendant ce temps il s'avançait lentement vers elle, un jeune homme des plus énigmatiques. La jeune mère ne le remarqua toujours pas, alors qu'il se tenait à seulement quelques mètres d'elle ce n'est que lorsqu'il fit entendre sa voix qu'elle sursauta, tournant son visage encore humide de la larme qui y avait roulé vers lui. Pendant un quart de seconde elle ne put détourner son regard de lui, elle avait cru entrapercevoir en lui le visage de Kyô... Oh bien sur ce garçon là était bien différent en fait, son regard ainsi que ses cheveux étaient de la couleur de l'herbe après la pluie. En fait ce n'était pas tant dans son physique qu'elle l'avait vu, mais dans son attitude, ce même regard profond à la lueur mystérieuse, cette façon de se tenir... Il lui fallut quelques instants pour reprendre ses esprits et se souvenir de ses paroles:

    "Bon... bonjour. Je... je vous trouve incroyablement triste."

    Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il était du genre direct. Cela la fit sourire, même si ce sourire là avait un petit quelque chose de mélancolique. Ashelia détourna alors le regard, observant à nouveau sa fille, profitant de cette même occasion pour essuyer discrètement son visage. Elle lui répondit alors de sa douce voix:

    "C'est une longue et vieille histoire... Et je doute qu'elle vous intéresse."

    Ashe lui sourit à nouveau, recommençant à se balancer lentement d'avant en arrière. Une bourrasque souffla brièvement, faisant encore flotter ses cheveux et la fleur qui y était accrochée fut alors emportée un peu plus loin.


[Désolée, c'est super nul :o Mais j'ai pas réussi à faire mieux, et j'avais hâte de continuer x)]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La complainte de la balançoire [PV Edge]

Revenir en haut Aller en bas

La complainte de la balançoire [PV Edge]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Bermia-