New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

A la vue de l'océan [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: A la vue de l'océan [terminé] Lun 3 Sep - 11:13

Gregory poussa une branche de la main, et découvrit la mer.

Devant lui, l'océan s'étendait littéralement à perte de vue. Il n'avait jamais vu une telle quantité d'eau liquide, encore moins à ses pieds. La surface bleue était chatoyante, scintillante, miroitante, comme les costumes de spectacles pailletés qu'il se souvenait avoir vu à Saint-Pétersbourg.

Pourquoi pensait-il à la Russie ? Pourtant, rien ne l'avait retenu, et s'il devait refaire le choix, il partirait à nouveau. Il était resté dans l'intérieur des terres glaciales de Russie toute sa vie, et se retrouver sur une ile paradisiaque des Bermudes le déroutait quelque peu. De plus, il avait passé quasiment tout le trajet en avion à dormir, il n'avait même pas vu un visage étranger avant d'entrer dans la grande résidence. Là, il avait erré un moment dans le bâtiment désert avant de trouver, au deuxième étage, une porte ornée d'une plaque gravée de son nom. Après être prudemment entré, il s'assit sur le premier lit de la chambre vide, à l'affût du moindre bruit. Cette atmosphère était tellement différente de son "ancienne vie", il n'y avait personne pour lui obéir, pour prévenir ses besoins et ses envies, il se sentait... seul. Démuni. Vulnérable.
Il avait toujours vu les gens comme des pantins exécutant ses moindres pensées, et non comme des personnes à part entière... Son premier contact "normal", avec l'homme de la lettre, l'avait rendu méfiant et angoissé devant son impuissance, quand quelqu'un possédait un esprit renforcé comme le sien.


Perdu dans la contemplation de l'étendue azur, assis sur le sable chaud, bercé par le soleil et la brise tiède qui soufflait doucement, Gregory s'endormit. Il se revit contempler ces ombres anonymes, s'abaissant jusqu'à lui pour le servir, noyés dans la neige et le froid...
Son rêve remonta de plus en plus loin, jusque dans cette brume informe de souvenirs qui n'étaient pas les siens. "Marionnettiste", racontait l'encre. Il s'en souviendrait toute sa vie. Maintenant qu'il savait ce qu'était son... pouvoir, il savait également d'où venait cette amnésie.


Un reflet dans l'eau l'éblouit, et il se réveilla.


Ces souvenirs qu'il avait vu dans ses rêves, qu'il voyait quand il fermait les yeux...

Pendant les neuf premières années de sa vie, il avait passé tout son temps dans la tête des autres, à les manipuler. Utilisant son don de manière inconsciente et incontrôlée, il avait forcé les personnes l'entourant à agir comme il aurait dû le faire : comme un enfant. Ses pensées vagabondèrent ainsi, d'événements en raisonnements, de raisonnements en déductions, de déductions en horreur. Il avait grandi dans les corps d'autres, avait perçu le monde par les corps d'autres, tellement d'autres que son esprit s'était déchiré, jusqu'à cette rupture. C'était à cause de son don, à cause de sa manipulation des autres, à cause de ce qu'il était que ses parents l'avaient abandonné, ce soir-là dans la neige.
Il aurait suffit qu'il n'ai pas ce pouvoir, qu'il soit... normal ! et il aurait...


Un bruit de pas derrière lui, loin dans l'allée qui menait à la plage, l'alerta. Il se releva d'un bond et, pris de panique, il sentit la conscience de la personne qui marchait vers lui avant même de la voir et s'en empara.


Dernière édition par Gregory Osdtinov le Dim 17 Fév - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Lun 3 Sep - 14:48

Énervée par son manque progrès, ces trois dernières années, Joyce avait décidé de redoubler d'effort en ce qui concerne sont entrainement ! Mais malgré tout un problème subsister. Le pouvoirs destructeur de son don était elle, qui lui fallait un lieux sur, là ou personne ne s'aventurait. elle ne voulait pas tuer quelqu'un par inadvertance !
Elle avait donc consulter les cartes de 'îles, et elle avait finis par trouver, une petite plage. Non loin de la plage principale de Bermia, mais celle ci était vraiment, petite, Joyce était persuadée que personne ne l'a dérangerait là !

Le dimanche suivant, elle s'y rendit au petit matin, donc vers dix heure. Oui pour Joyce dix heure c'est le petit matin, pour info la jeune fille travail dans un bar et se couche à quatre heure du matin environ !Habillée un peu à la sportive, elle alla s'éloigner des gens, et profiter du calme de la forêt et de la mer, afin de travailler! Arrivée sur place, elle commença ses exercices de relaxation, il fallait qu'elle fasse le vide. Après une petite demi heure comme ça, elle changea d'exercice, elle renforçait son esprit, c'était nécessaire pour elle ! Pour ça elle se concentrait sur la joie, le calme, la visualisation de ses ondes. Alfy disait toujours "Il faut que tu ressente tes ondes vibrer en toi". Alors elle attendait...Elle resta bêtement en tailleur jusqu'a treize heure. Et c'est la, c'est là qu'elle compris enfin de quoi parlait Alfy. Maintenant elle comprenait pourquoi lorsqu'elle est très heureuse, ou très triste, elle ressent des chatouillis parfois ! Ce sont ses ondes qui réagissent à ses humeurs ! Mais jamais elle n'avait ressentis ça aussi distinctement ! Elle avait l'impression de sentir tout son corps vibrer, mais c'était agréable, calme, un peu comme l'écoulement tranquille d'une rivière sans remous. Malgré tout, elle décida de continuer ses exercice encore une petite demi heure, histoire d'être sur !

Après ça, c'était la séance catastrophe, oui enfin venait les exercices concret ou elle lâchait ses ondes. Essayant de ne pas appréhender, afin de ne pas gâcher tout son travail de concentration. Joyce observa les environs et fixa une branche, si elle arrivait à casser simplement la branche, peut être avait elle enfin compris comment ça marchait, après cinq ans il serait temps non ?
Ne lâchant pas du regard son objectif, Joyce se concentrait, pourvus qu'elle ne déracine pas un hectare ! Elle sentait ses ondes vibrer doucement, elle se concentra sur cet apaisement, et elle claqua des doigts, quelques secondes après, le temps de la propagation des ondes, la branche tomba. Médusée par son exploit, Joyce alla vérifier de plus près, si elle n'hallucinait pas ! Et non la branche avait bien était séparée de son arbre, à cause d'elle, la section n'était pas nette, comme si on avait mit des micro bombe entre l'arbre et la branche. Mais ça c'était l'effet de son pouvoir, projeter des ondes destructrices ! Elle se laissa aller à faire d'autres exercices. mais au bout d'un moment la fin et la soif se firent ressentir, mais heureusement la demoiselle avait pensé à tout ! Lunch time's!

Ensuite, pourquoi ne pas profiter du reste de son après midi ? Elle était fière d'elle, ce n'était donc pas un soucis de fréquence de ses exercices, mais de longueur. Mais l'idée de se lever plutôt afin de faire trois heures d'exercices mentaux ne l'enchantait guère ! Mais bon si il le fallait ! Après manger, la jeune fille prit donc la route de la plage principale, à mesure qu'elle approchait, elle était étonnée de ne pas entendre les éclats de voie habituel ! Mais elle se souvenait, il n'y avait pas de vague aujourd'hui, plusieurs surfer lui avait demandé de passer, mais vu qu'elle avait prévu de s'entrainer, elle avait du décliner, les gens avait du profiter de l'absence des surfer, pour aller sur les autres plages de Bermia !
Cependant elle aperçus tout de même un jeune homme en arrivant sur la dite plage, ce dernier semblait paniqué ! La question était pourquoi ? En venant sur la plage il aurait du s'attendre à voir des gens non ? Puis une idée traversa l'esprit de Joyce.

-Je ne suis pas une bête sauvage, je ne vais pas te manger.... et entre nous soit dit, tout ce qu'on a ici, c'est des lézard et des serpents sauvage ....


Elle souria au jeune homme, un peu amusée de le voir dans un état de panique, alors qu'elle n'avait rien de dangereux .... enfin presque !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Lun 3 Sep - 20:01

Les yeux de Gregory s'agrandirent. Sur le qui-vive, en état d'alerte, il était à deux doigts de faire s'en aller la jeune fille, en forçant son esprit à lui obéir. Il avait toujours pu faire ça, naturellement, instinctivement, et en y réfléchissant bien, il était plus proche d'une bête que d'un homme par certains aspects. Il était facilement effrayé, il se défendait par l'attaque, sans même considérer quoi que ce soit à la situation... En y réfléchissant, il savait que sa peur primitive était inutile : il savait en venant, c'était inscrit sur la lettre, qu'il ne risquerait rien.


-Je ne suis pas une bête sauvage, je ne vais pas te manger... et entre nous soit dit, tout ce qu'on a ici, c'est des lézards et des serpents sauvages ...


Bon, ce n'était pas extrêmement dangereux, mais il se sentit (un peu) moins bête de sa réaction. Surpris que quelqu'un s'adresse à lui ainsi (personne ne lui avait jamais parlé, il ne laissait pas aux gens la possibilité de s'exprimer quand il les contrôlait ; et il les relâchait de son étreinte mentale en les faisant s'éloigner hors de sa zone d'influence), il se détendit -un peu- et se rassit, face à l'étendue scintillante, dos à elle.


- Désolé, marmonna-t-il à peine.


Après un court instant, ne sachant pas si elle l'avait entendu, il tourna la tête vers elle et la regarda en détail. Elle avait de long cheveux roses, de grand yeux bleu pâle et... Elle lui souriait. C'était la première fois de sa vie qu'il voyait quelqu'un lui sourire, autre que lui-même dans un miroir, s'entend. Même s'il ne connaissait encore personne sur l'île, et que par conséquent il se méfiait instinctivement de tous, elle lui sembla joyeuse et chaleureuse. En bon sociopathe, il ne lui vint pas à l'idée de la saluer, de l'inviter à s'asseoir à côté de lui, absolument rien de tout ça ne lui apparut comme convenable à la situation, rien de tout ça ne lui apparut, de toutes façons.
Il se demanda quel étai son pouvoir, à elle, puisque selon ce qu'il avait compris, tous étaient réunis sur cette île à cause (ou grâce pour certains) de leurs dons.


-Il me semble que tous ceux qui sont ici ont un pouvoir spécial... Que peux-tu faire ?


Il n'avait pas contrôlé le côté abrupt et brutal de sa question, et ne s'en était pas rendu compte. La jeune fille et son sourire ne vacillèrent pas mais elle semblait, il le remarquait à présent, lassée, fatiguée. Ce devait être la maîtrise de son pouvoir qui était si fatiguant. Qu'est-ce qui pouvait bien être dur à ce point ? la maîtrise d'un élément peut-être, la lévitation ou bien la télékinésie ? Savoir quel était son pouvoir l'obsédait presque. Cela, à force de pensées et de réflexions, le mena à penser qu'il n'était pas là pour rien, il devait lui aussi apprendre à maîtriser son pouvoir.
"Marionnettiste", racontait l'encre... Au fur et à mesure qu'il y pensait, la question le taraudait : Quel était son pouvoir ? Quelle était la raison qui l'avait poussé à venir, comme lui et tant d'autres, sur cette île ?
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Lun 3 Sep - 21:54

La timidité, ou la crainte de ce jeune homme amusé Joyce. C'était une réaction peu ordinaire, surtout à son encontre. N'y allons pas par quatre chemin, Joyce est jolie, après ça dépend des goûts. Mais disons qu'elle est habituée à la drague plutôt qu'a la peur ! C'est sans doute pour ça que son sourire ne désemplissait plus, elle sentait encore ses ondes vibrer en elle. Elle était d'excellente humeur ! Et ce garçon l'amusait beaucoup, sa façon étrange d'agir l'intriguait. Elle voulait savoir la raison de cette étrangeté. Elle l'avait vaguement entendu s'excuser, bien qu'elle ne comprenait pas pourquoi! S'excusait il d'être lui même ? Qu'elle étrange idée !
Elle ne se froissa pas de sa question un peu abrupte, et sans beaucoup de délicatesse, il fallait le dire ! Aujourd'hui rien ne pouvait la mettre de mauvaise humeur, le jours idéal pour rencontrer quelqu'un de peu sociable de toute évidence ! Mais comme dit avant aujourd'hui rien ne peut la mettre de mauvaise humeur! Elle souria gentiment au garçons.

-Ben dit donc tu as l'art de poser les question toi ! Mais bon , moi je lance des ondes de choc, qui détruise quasiment tout sur leurs passage en puissance maximum, j'ai déjà rasé un hectare de forêt à mes débuts ! Et toi c'est quoi, vu ton attitude, je dirais un don psychic, bien psychotique!

Il ne fallait voir là rien de blessant, mais c'est pour ça que Joyce se dit parfois qu'elle a quand même eu de la veine avec son don à la con, certains peuvent voir les morts, d'autre le futur des gens, d'autre encore le jour de la mort des gens qu'ils touchent ! Au fond, elle détruit peut être tout, mais elle est équilibrée ! Puis elle se rendis compte d'une chose, elle ne connaissait pas le prénom de ce jeune homme. Et ni sa tête d'ailleurs ! Nouveau sur l'île sans aucun doute ! Mais bien sur elle n'allait pas en rester là au niveau conversation, c'était peut être le fait qu'elle ne sache pas comment il allait réagir !!

-Mais dit moi tu as bien un prénom non ? Généralement on commence par là ! Bref, moi c'est Joyce McGarden je suis en troisième année !

Elle n'allait pas abordé le fait qu'il n'était pas sur cette île depuis longtemps, elle voulait pas trop le brusquer. Enfin ça semblait la meilleurs solution ! Cela étant, avec tout les exercices mentaux aujourd'hui, elle était bien protégée contre les dons de ce type. Enfin un don puissant et contrôlé surement pas, mais les bug de débutant ça devrait aller. Quoi qu'elle n'avait aucune idée du temps que durerait son état de bien être ! Pour l'instant ça allait, et c'était très bien ainsi ! Le soleil était agréable! Le vent doux de février était une bénédiction par ces chaudes journées ! Joyce sortit sa serviette de son sac et s'installa à côtés du garçon, elle ne s'attendait pas à ce que ça lui passe par la tête de lui proposer ! Puis elle enleva son débardeur, et son pantalon de sport, et hop la voila en maillot de bain ! Géniale non ? Enfin génial pour elle ! Oui grâce à ça elle bronze comme elle veux ! Enfin bronze, c'est vite dit ça, non elle, elle se hâle ! Sa peau, est parcourus de joli reflet doré ! Mais assez parlé d'elle !
Elle observa le jeune homme, pour être aussi pâlot il devait venir du nord. Il est brun, pays de l'est, on élimine les pays des grands blonds aux yeux bleus ! Mais de où venait il ? Et pourquoi était il aussi ...dérangé ?



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Mar 4 Sep - 10:32

La jeune fille paraissait étrange à Gregory. Elle était... insouciante ? Elle avait une bonne humeur qui avait au moins résisté à son ton sec, ce qui n'était pas rien. C'était rare, même pour le peu qu'il savait, de rencontrer quelqu'un d'aussi joyeux. De là d'où il venait, tous étaient gris et ternes. Il ressentait une sorte de... c'était comme si elle "vibrait" de joie ! Il s'approcha de sa conscience, non pas pour la contrôler, il ne pouvait plus et de toute façon ne voulait plus se le permettre, mais pour savoir de quoi il retournait. Comme il s'y attendait, l'esprit de la jeune fille avait été préparé, et son mental était inaccessible. Apparemment, les gens qui étaient ici recevaient un entraînement qui leur permettaient non seulement d'apprendre à maîtriser (correctement s'entend) leurs dons, mais également à résister à ceux des autres... Mmh, intéressant.


-Ben dit donc tu as l'art de poser les question toi ! Mais bon , moi je lance des ondes de choc, qui détruise quasiment tout sur leurs passage en puissance maximum, j'ai déjà rasé un hectare de forêt à mes débuts ! Et toi c'est quoi, vu ton attitude, je dirais un don psychic, bien psychotique!


Etrangement, il pensa que ce pouvoir n'était pas du tout assorti à cette jeune fille. Il la trouvait très gentille, joyeuse, belle aussi, alors qu'il voyait les ondes de choc... mauvaises, dangereuses, destructrices, comme elle l'avait dit elle-même. Il se demandait comment quelqu'un doté d'une telle puissance de destruction avait pu devenir heureuse comme elle l'était à présent. Peut-être qu'elle était sur cette île depuis longtemps ?
Cette fois, il parvint à ne pas demander de but en blanc, sans préavis, ce qu'il voulait savoir. Il considéra son ton aimable et sa pointe d'humour et essaya d'agir, disons, normalement.


-Désolé. Je suis marionnettiste, je peux contrôler les gens par une simple pensée, rien qu'en imaginant qu'il font quelque chose. A vrai dire... C'est ce que je m'apprêtait à faire quand tu es arrivée.


Gregory ne songea pas un instant que sa réponse pouvait paraître maladroite, déplacée. Plus il y réfléchissait et plus il se trouvait idiot ne ne rien considérer avant de parler ou d'agir. Enfin, il fallait bien rattraper ça tant bien que mal.



-Je veux dire, j'ai automatiquement peur des gens.


De mieux en mieux. Heureusement pour lui, sa bonne humeur demeurait inébranlable.


-Mais dit moi tu as bien un prénom non ? Généralement on commence par là ! Bref, moi c'est Joyce McGarden je suis en troisième année !


Il se rendit compte, en tournant la tête vers elle, qu'elle était quasiment nue, dans une tenue qu'il n'avait jamais imaginé voir dans ce contexte. Elle était en sous-vêtements. Le rouge lui monta aux joues, et pas seulement à cause de la magnifique vue qu'il avait sur elle. Le soleil lui frappait le visage de toute sa hauteur, et il se rendit compte, tout à coup, qu'il avait chaud. Il retira son écharpe, qu'il portait autour du cou pour se protéger du froid de Russie. Sous les tropiques, il n'en avait plus vraiment besoin.
Il détourna les yeux et continua de fixer l'océan.


-Je m'appelle Gregory Osdtinov, je viens d'arriver de Russie. J'ai 17 ans. Dis-moi, depuis combien de temps es-tu sur cette île ?
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Mar 4 Sep - 14:22

Un marionnettiste donc ! De tout les dons psychic, c'est bien celui là que Joyce déteste le plus ! Encore heureux c'était pas un psychopathe ! Elle ne se fâcha pas lorsqu'il lui avoua qu'il avait voulu s'en servir contre elle ! Mais malgré tout elle s’inquiétait un peu, pourquoi s'en servir contre elle, ou contre n'importe qui ici ? Sur cette île il ne craignait rien ! Ce n'était pas comme sur le continent ! En parlant de ça, son étrangeté s'expliquait un peu, il n'avait jamais du avoir de grande conversation avec les gens ! Ben vu sa réaction, si à chaque fois il utilisait son pouvoir, ça pouvait expliquer son manque de savoir vivre ! Sa phrase de justification, choqua Joyce, peur des gens ? Mais quels barbares avait il croisé pour avoir peur de tout le monde ? Avait il finis en rat de laboratoire ? C’était scandaleux ça ! Elle avait bien cru un moment qu'elle allait finir dans un de ces endroit sordide à être étudié, comme un vulgaire cobaye ! Mais malgré tout elle garda un sourire bienveillant sur le visage. Aujourd'hui était sa journée, elle était décidée à rester Joyeuse !!!!

-T'inquiète pas pour ça, on est tous un peu névrosé en arrivant ici ! Moi je dormais attachée à mon lit, de peur de claquer dans mes mains durant mon sommeil, et de détruire l'école! J'ai était associable pas mal de temps aussi, mais vivre ici te feras du bien, tu verras !

Par la suite elle l'avait questionné sur son identité, oui elle n'aimait pas ne pas savoir à qui elle s'adresse ! En attendant sa réponse elle s'était mise en maillot de bain, la réaction du garçon la fît sourire, pas habitué à voir des filles en maillot ? Lorsqu'il retira son écharpe, Joyce évalua un peu sa tenue. Tu m'étonne qu'il était rouge, il avait encore un pull, et il était en pantalon ! Il faisait entre 25 et 26°C aujourd'hui ! Elle le fixait choqué, qu'il arrive à supporter autant de couche sous cette chaleur ! Mais avant qu'elle ai pu dire quoi que ce soit, le jeune homme reprit la parole et se présenta. Gregory Os...Os...Os quelque chose, Greg ça sera parfait ! Ah donc pays de L'est elle avait vu juste ! La Russie, plus exactement, eh ben ça expliquait la tenue au moins ! Il continuait avec ses question, mais cette dernière avait été poser avec délicatesse !

-Je suis ici depuis mes quatorze ans, donc ça fait cinq ans maintenant ! Avant j’habitai Boston, USA, mais un jours j'ai fait s’effondrer le plafond de chez moi, par accident bien évidement, et mon frère est mort sur le coup, et j'espère que ma mère va bien. Mon père m'ayant foutu à la porte dans l'heure qui suivait, enfin après m'avoir consciencieusement tabassé, j'ai plus de nouvelle depuis! Enfin je m'égare là, tout ça pour dire que j'ai aucune intention de partir d'ici, j'ai trouvé ma place!

Elle n'aimait pas parler de son histoire, elle détestait ça, mais pour le coup ça lui avait semblé une bonne idée. Elle voulait inconsciemment rassurer Gregory, un peu comme pour expliquer, que même eux, qui ont des dons gênant, voir dangereux sont accepté ici ! C'est une bonne nouvelle ça non ? Elle regardait l'immensité de l'océan, son eau bien fraîche, ce qui lui fît prendre conscience qu'elle avait un peu chaud. Elle regarda Gregory vêtus de tout son attirail et souria.

-En Russie y'a pas la mer non ? Tu veux pas aller te baigner, à cette heure là elle est pile à la bonne température !

Oui elle le taquinait un peu, mais elle avait envie de voir sa réaction ! Et puis c'est plus sympa de se baigner à deux que toute seule !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Sam 8 Sep - 16:58

-Je suis ici depuis mes quatorze ans, donc ça fait cinq ans maintenant ! Avant j’habitai Boston, USA, mais un jours j'ai fait s’effondrer le plafond de chez moi, par accident bien évidement, et mon frère est mort sur le coup, et j'espère que ma mère va bien. Mon père m'ayant foutu à la porte dans l'heure qui suivait, enfin après m'avoir consciencieusement tabassé, j'ai plus de nouvelle depuis! Enfin je m'égare là, tout ça pour dire que j'ai aucune intention de partir d'ici, j'ai trouvé ma place!


Il s'était bien douté que son don avait eu de désastreuses conséquences, mais quand même, pas à ce point. Ses parents l'ont rejeté à cause de ce qu'elle était, sans rien considérer d'autre que la dangerosité de son pouvoir ! Ils n'avaient même pas songé que ce pouvoir si dangereux, c'étaient eux qui lui avaient conféré ! Il avait toujours eu un rapport aux gens "ordinaires" assez chaotique et distant, voire méprisant, mais les personnes de ce genre lui faisaient remonter le cœur au bord des lèvres. Il ressentait pour elle une grande peine, de la savoir ainsi brisée dans son enfance.
Mais de la voir ainsi, joyeuse, rayonnante, il se disait qu'elle devait avoir une volonté à toute épreuve, et surtout un grand optimisme. Cet endroit devait, comme elle lui avait dit, permettre d'avoir une vie meilleure et de surmonter celle que l'on avait eu auparavant. Du moins, il l'espérait... Il n'avait jamais vu les gens que comme de simples pantins, prêts à répondre au moindre de ses désirs. Il espérait avoir une vie, tout court, dans laquelle il vivrait comme les autres, parmi les autres...
Il continua de penser ainsi, lorsqu'un détail, pourtant primordial, le frappa. Elle avait dit, il s'en souvenait parfaitement, "Boston, USA". Elle venait des Etats-Unis, lui de Russie ; il comprenait pourtant parfaitement chaque mot qu'elle disait, les tournures de phrases n'étaient pas dérangeantes, rien. Comment était-ce possible ?


Il passa en revue tous les éléments de son nouvel environnement, mais rien n'évoquait la compréhension, comme l'expression dans une langue pourtant inconnue auparavant ! En passant dans la ville sur le chemin de la résidence, Bermia lui semblait-il, il se souvint avoir entendu des éclats de voix, des bribes de conversations qui lui étaient incompréhensibles. Depuis qu'il était entré dans sa chambre, le peu de paroles qu'il avait perçu lui étaient claires comme de l'eau de roche. Ce ne pouvait être l'oiseau de métal aux yeux éteint qui trônait sur le bureau vide, ni cet étrange stylo, alors quoi ?
Il regarda son poignet gauche, auquel était accroché ce fin bracelet blanc. Comment un simple bracelet pouvait lui faire comprendre d'autres langues ? Mais plus il y réfléchissait, plus il pensait que ce ne pouvait être que cela. Il ne comprenait pas comment un tel objet avait pu être mis au point, mais le fait était là : il comprenait cette américaine sans aucun problème, et il en allait de même pour elle.


-En Russie y'a pas la mer non ? Tu veux pas aller te baigner, à cette heure là elle est pile à la bonne température !


Non en effet, il n'y avait pas la mer. Enfin, si, mais le peu qu'il avait vu était dans le glacial port de Saint-Pétersbourg, et inutile de dire que personne n'allait y faire trempette. C'était pour cela que la voir en maillot de bain lui faisait tout drôle, l'idée de se baigner lui était complètement étrangère. Enfin, après tout pourquoi pas, elle avait l'air de trouver ça tout à fait ordinaire. Il espérait juste que la "bonne température" dont elle parlait n'était pas trop froide. Il regarda le soleil qui descendait de plus en plus dans le ciel de cette fin d'après-midi.


-Je veux bien, oui, mais je n'ai pas de vêtements de rechange...
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Lun 10 Sep - 14:30

Après avoir racontée sa petite histoire tragique. Joyce fût impressionnée par elle même ! Etait ce dû au fait que ses ondes vibrait paisiblement en elle? Elle n'en savait rien, mais c'était la première fois, qu'elle ne sentait pas un grand sentiment de culpabilité en elle. Pour la première fois, elle se rendait compte, que son père, n'avait pas agis en père justement ! Et surtout c'était la première fois, qu'elle ne sentait pas ses larmes montaient ! Depuis cinq ans, elle culpabilisait jours après jours, année, après année! Mais aujourd'hui elle se rendait compte, que sa famille aurait du agir différemment, tous auraient dû la soutenir, et surtout comprendre, que jamais elle n'avait voulu que tout ceci arrive. Après tout n'était elle pas leurs enfants? Et outre celà, avait il était vraiment nécessaire de la déclarer morte là bas ? Peut être avaient ils fait ça, pour ne pas avoir à répondre aux questions. Mais à cause de celà elle se retrouvait sans identité, sur le continent ! Joyce était restée imperturbable, son sourire n’avait pas failli, même lorsqu'elle avait vu de la pitié dans les yeux de Gregory. Il n'y avait pas prêté attention. C'était une réaction courante, mais assez énervante pour la demoiselle, des gens après avoir entendu son histoire!

Le petit coup d'oeil que ce dernier lança à ses nouveaux accessoire, à savoir son birdyage, et son bracelet la fit sourire un peu plus, oui cette technologie étonné toujours ! Elle n'avait pas encore réussi à perçer le mystère de ces objets, mais après autant de temps passé ici, ils sont devenu banal, pour la jeune fille, c'est utile, c'est là et c'est parfait, voila la pensée de Joyce à ce niveau !

Elle lui avait proposé de se baigner, après tout, c'est pas en russie, qu'on va se baigner dans la mer non ? Il avait accepté ! Joyce avait eu peur, qu'il refuse, pour diverse raison bien à lui ! Mais il n'avait pas de vêtement de rechange. Ah oui là elle pouvait rien faire pour elle ! Quoi que ... Elle fouilla dans son sac, elle avait une serviette en plus, c'était déjà ça. Elle observa Gregory, et sortis aussi sa crème soalire, il était blanc quand un médoc, si il s'exposait sans crème, son premier jours allait se finir par un coup de soleil total, et peut être même une insolation !! Et enfin elle trouva ce qu'elle cherchait ! Un boxer, pas le sien je vous rassure, mais celui d'un amis, elle avait eu l'intention de lui rendre lorsqu'elle le croiserait, mais c'est pas grave elle pouvait toujours le relaver !

-C'est pas un maillot de bain je sais, mais ça fait pas grande différence ci ? Et au moins tu vas pouvoir venir faire trempette avec moi ! Mais met de la crème, sinon tu vas cramer !

Elle souria au jeune homme et couru droit vers l'eau afin de lui laisser de l'intimité, il semblait assez pudique en effet. Ben il avait quand même évité de poser les yeux sur elle depuis qu'elle s'était changée ! Elle plongea dans le mer, oui l'eau était à une température idéale ! Elle avait chauffé toute la journée sous un soleil cuisant, maintenant elle devait être entre 25 et 30°C. Elle se mit à faire la planche, en attendant Gregory !



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Jeu 20 Sep - 19:57

Après avoir fouillé et quasiment vidé son sac, Joyce posa devant lui, l'air triomphant, un flacon de crème et lui tendit un boxer noir. Il repensa a ce qu'il avait dit : elle venait de lui rendre service, spontanément, d'elle-même, sans qu'il n'aie besoin de l'y contraindre mentalement ! Ebahi, Gregory accepta le vêtement timidement. alors, son don n'était qu'un raccourci, une version mécanique de ce qu'il se passait dans la réalité...


-C'est pas un maillot de bain je sais, mais ça fait pas grande différence ci ? Et au moins tu vas pouvoir venir faire trempette avec moi ! Mais met de la crème, sinon tu vas cramer !


Elle lui sourit, avant de se lever et de courir vers l'étendue azur, où elle flotta bientôt doucement sur le dos. Seul, le jeune homme regarda autour de lui. Derrière, il y avait à la bordure de la plage, dissimulant le chemin qui y menait, les arbres et leurs branches. Le sable presque blanc s'étendait à perte de vue sur les côtés, désert, et la mer n'accueillait que Joyce, au loin. Il retira son écharpe, prenant chaud tout à coup. Puis sa veste, son pantalon, pour enfin être nu, blanc comme un linge au soleil, avant d'enfiler le boxer qu'elle lui avait prêté. Il lui allait parfaitement. Ensuite, il se saisit du flacon qu'elle lui avait laissé. Elle lui avait dit de mettre de la crème, sinon il allait "cramer". C'était vrai qu'il sentait le poids du soleil et de sa chaleur, et il n'osait pas trop bouger de peur de poser la main ou le pied sur le sable quasiment incandescent. Il versa du liquide blanc dans sa main, et l'étala alors sur son corps.
Le froid de Russie en lui avait pas permis d'être bien épais, aussi il eût bientôt fini. Il commença à se lever quand il réalisa qu'il ne s'en était pas mis sur le visage. Il corrigea l'oubli rapidement, puis se leva, et pris son courage à deux main avant de s'engager sur le sable. Joyce avait raison : elle avait couru, et cela lui avait permis de ne pas se carboniser les pieds. Gregory, en revanche, avait totalement oublié qu'il était chaud comme la braise. Cela lui revint cependant assez vite, et il courut vers l'océan.


Arrivé à l'eau, il ralentit. Elle était claire et transparente. Il voyait le sable, au fond, les quelques poissons qui nageaient plus loin, le spectacle était affreusement attirant. Il entra dans l'eau jusqu'au chevilles, et, surpris, marqua l'arrêt. La température de l'eau était agréable ! Elle n'était pas fraîche, mais pas trop chaude pour autant, elle était... tiède. Pratique, il y a un mot pour ça ! Il continua sa progression, et le contact du liquide contre sa peau le fit frissonner. Sa remarquable musculature fut prise de courtes contractions, avant de se détendre. Il se senti bien, et détendu.


Il rejoignit Joyce en marchant sur le sable, et s'arrêta à quelques mètres d'elle. Il devait être en train de rêver : elle vibrait ! De petites vaguelettes émanaient d'elle dans l'eau, tout était secoué ainsi autour d'elle, jusqu'à ses cheveux. Il se rappela son pouvoir : les ondes de choc. Lui était-il possible d'en émettre depuis tout son corps ?


- C'est normal, les vibrations, autour de toi ? C'est en lien avec ton pouvoir peut-être non ?
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Lun 24 Sep - 13:33

Après avoir donné le nécessaire pour Gregory, Joyce s'éloigna en courant vers l'océan, puis plongea dans l'eau salée. La température idéale, l'eau tiède caressait sa peau, ses cheveux bougeaient au grès des courants marins. Elle ne jeta pas un regard en direction de Gregory, de peur de le surprendre en train de se changer. Mais lorsqu'elle entendit les clapotis annonçant son entrée dans l'eau Joyce se redressa sur ses pieds, et souria au garçon du nord. A la vue de Gregory à moitié dénudé, Joyce eu un sourire satisfait. Avec toutes les couches de vêtements qu'il portait, Joyce pensait avoir à faire à un gringalet, mais de toute évidence ce n'était pas le cas ! Peut être s'entraînait il ! En tout cas Joyce se régalait ! Le plaisir des yeux comme on dit ! N'allez pas vous faire d'idées non plus! Joyce ne se jette pas sur tout ce qui bouge, mais elle aime les beaux garçons, ils ont toujours était sa faiblesse ! Après deux minutes, à examiner Gregory sous toute les coutures, Joyce repris ses esprit par une question de Gregory.
Les vibrations ? Mais de quoi parlait il ? C'est à ce moment là qu'elle remarqua qu'effectivement l'eau vibrait autour d'elle. Elle observa quelques minutes le phénomène, les yeux écarquillé. Elle se déplaça même pour voir si c'était bien elle qui faisait ces innombrable petites vaguelettes. Etait ce dû à son entrainement ? Ca ne lui avait jamais ça avant ! Elle souria à Gregory, un peu amusée.

-Bah apparemment !Mais c'est une première! Mais j'peux faire de plus belle vague que ça !

Elle attrapa la main du garçons, et l'emmena un peu plus loin, là ou ils avaient toujours pieds. Puis elle se mit devant lui, face à la plage. Elle aimait faire ça, et là elle pouvait libérer ses ondes à pleine puissance. Elle fît un clin d'oeil au garçons, et tapa dans ses mains sous l'eau. Aussitôt un rouleaux de pas loin de quatre mètre de haut se forma, et Alla mourir sur la plage quelques instant après.

-Je suis la chouchoute des surfer pour ça! Chui la championne des rouleaux !

Ca avait de quoi faire peur, si déjà dans l'eau son don avait cet effet là, peut être Gregory aurait peur d'elle ! Elle lui avait de sa plus grande destruction, mais il n'était pas obligé de la croire. Comme pour montrer qu'il y a des degré dans la destruction. Joyce claqua des doigts en direction d'un arbre, qui perdit une branche. Ravie de ne pas avoir réduit à l'état de cure dents tout les arbres de la forêt Joyce affichait un sourire radieux!

-Aujourd'hui je suis dans un bon jours. Habituellement j'aurais fait exploser une trentaine d'arbres ... mine de rien je m’améliore ! Tu a déjà observé des poissons, yen as pas mal un peu plus loin...

Oui son endroit d'observation préféré, il y avait de tout là bas, toute sorte de poissons exotique, habitué depuis des années au gens, un peu plus et on se prendrait pour Ariel à jouer avec eux !
N'attendant pas vraiment la réponse du jeune homme, Joyce retourna vers son sac, et en revint avec deux paires de lunettes de plongée. Elle mit son masque, et nageât droit vers les rochers un peu plus loin. elle fit de grand signe à Gregory pour qu'il la rejoigne ! Les couleurs dansait au rythme des mouvement des poissons, un vrai petit arc en ciel sous la mer !




Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Sam 15 Déc - 14:27

-Aujourd'hui je suis dans un bon jour. Habituellement j'aurais fait exploser une trentaine d'arbres ... mine de rien je m’améliore ! Tu as déjà observé des poissons, yen a pas mal un peu plus loin...


La jeune fille s'éloigna après avoir enfilé ses lunettes, et plongea dans l'eau. Après quelques instants, elle revint à la surface, ruisselante, et lui fit signe de la rejoindre. Il remarqua que ses pieds ne touchait plus le fond sablonneux, et il ressentait un malaise à l'idée de ne plus toucher le sol. Devant son insistance il avança vers elle, mais en faisant attention à toujours rester en contact avec le sable blanc, réchauffé par les rayons du soleil. Elle était près d'un récif, près de grands rocs éventrés par la mer et le vent, et plongeait par intermittence. Il n'osait pas trop avancer, mais s'approcha tout de même, en gardant la main sur la rude paroi rocheuse. Soudain, une vague le surpris et, d'un coup, l'écarta du rocher et lui fit perdre pied. Paniquant instinctivement, il se concentra sur sa survie et Dieux ! l'homme était bel et bien un animal ; son instinct lui avait sauvé la vie, car il nageait. Toujours hésitant, il tenta de s'approcher de sa nouvelle connaissance, sans succès. Il se souvint comment elle s'était éloignée, remuant bras et jambes d'une façon bien particulière, coordonnée, et se mit en tête de l'imiter. Aussi étonnant que cela pouvait paraître, il y parvint (relativement), et bientôt il était à ses côtés.


En effet, les poissons formaient un camaïeu à la fois bariolé, harmonieux, varié et somptueux. Leurs mouvements étaient parfaitement synchronisés, ils semblaient n'être qu'une seule créature, et leurs couleurs vives composaient un superbe ballet aquatique. Joyce s'approcha d'eux, et ils se dispersèrent quasiment instantanément puis, peu après, se rassemblèrent de nouveau. Une idée lui vint : ces poissons étaient des animaux, alors il devait bien pouvoir en faire quelque chose !


- Regarde, ça devrait te plaire.


La tête plongée dans l'eau et les yeux rivés sur les poissons, il se concentra et commença a distinguer ces petits êtres, tous, aussi distinctement que les étoiles au cœur de la nuit. Il les saisit, et les rassembla, puis les fit s'écarter. Aussitôt, tous les poissons alentour s'agglutinèrent, puis s'écartèrent les uns des autres. Il les fit danser, se suivre, faire des cercles... ils se pliaient, bien inconsciemment, à sa volonté. Il avait formé un cirque avec ces poissons colorés.
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Mer 19 Déc - 16:18

Après quelques démonstration de son don, et la découverte d'un nouveau phénomène lié à son don. Joyce invita Gregory à la suivre vers un endroit ou ça pullulait de poissons ! L'idée qu'il ne savait pas nager, ne l'avait même pas effleurée ! C'était quelque chose de naturelle pour elle, elle avait appris depuis son plus jeune âge. Il n'était pas concevable pour elle que quelqu'un ne sache pas nager !
Mais lorsqu'elle se retourna, il semblait évident que Gregory faisait partis de ceux qui ne savent pas ! Il s'accrochait à la paroi rocheuse, comme un désespéré, ce qui amusa un peu la jeune fille. Lorsqu'une vague un peu forte lui fît perdre sa prise, il paniqua un instant. Bien évidement Joyce était prête à réagir, elle n'allait pas le laisser ce noyer non plus ! Mais l'instinct est une chose formidable ! Bon il était loin d'être un bon nageur, mais il flottait et avançait, c'était déjà pas mal !

Elle était toujours en admiration devant la danse des poissons sous l'eau, émerveillée par les couleurs qui dansait sous ses yeux !
La remarque de Gregory l'étonna, regarder quoi ? Puis soudain les ballets des poissons, n'avait plus rien de naturel, on aurait dit qu'ils avaient appris un numéro. Gregory était sous l'eau. Elle ne s'inquiétait pas trop, il remonterait bien quand il n'aurait plus d'air ! Une fois sa limite atteint, il refit surface ! Joyce l'applaudissa, rien à craindre je vous rassure, elle contrôle presque son don à vrai dire, les accidents ne lui arrive plus depuis un certains temps !

-C'est bien, tu contrôle quand même ton don, tu as de la chance ! Crois moi tout le monde n'est pas dans ton cas !

Et elle savait de quoi elle parlait, elle avait été un certains temps à l'isolement, avant de pouvoir vivre avec les autres ici !

[désolé c'est court, mais depuis septembre, l'inspiration à un peu de mal à prendre le relai ^^]



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Mar 29 Jan - 18:41

-C'est bien, tu contrôle quand même ton don, tu as de la chance ! Crois moi tout le monde n'est pas dans ton cas !


Gregory réfléchit. Contrôlait-il vraiment "bien" son don ? A vrai dire, non, il ne faisait pas vraiment exprès ; ils s'imaginait que les gens qu'il manipulait, ses marionnettes, faisaient quelque chose, bougeaient d'une certaine façon, et automatiquement ses pensées étaient mises à exécution. Il ne réalisait pas pleinement qu'il s'immisçait dans l'esprit de ses victimes (car au fond c'en étaient), pour y insinuer des gestes, des paroles, des expressions. Pourtant, il était conscient de la pensée et de l'esprit des gens -cela l'avait même surpris de pouvoir contrôler des poissons- !
A court d'oxygène, il remonta à la surface, et le ballet de poissons multicolore se dissipa instantanément. Il observa les poissons s'éparpiller, se gêner, s'entrechoquer... Cela lui rappelait les foules dans les rues de Russie : tout le monde s'entassait, sans même un semblant d'ordre. Sauf que là (sous le soleil des tropiques ♫), il voyait cet amas d'êtres s'ordonner peu à peu, pour finalement former, cette fois par eux-même, une nouvelle chorégraphie.
Il inspira longuement, repris son souffle, et se rapprocha des rochers, afin d'avoir une prise solide (il n'était toujours pas plus à l'aise dans l'eau).


- Je crois pas bien le maîtriser, disons que ça se fait plutôt instinctivement, j'ai pas vraiment besoin d'y réfléchir, en fait, dit-il à la jeune fille aux cheveux roses, qui s'était rapprochée.


Plus il y pensait, et plus il réalisait que venir ici avait été le bon choix. Le meilleur qu'il avait fait jusque-là, en fait. Sur cette île, a ce qu'il avait compris, il pourrait s'exercer, s'entraîner, perfectionner son pouvoir, et -enfin !- l'utiliser convenablement. Il ne l'avait pas dit à Joyce, et s'en gardait, mais en manipulant les poissons, il avait bien failli l'entraîner elle aussi pour virevolter sous l'eau. Il était plus que clair qu'il avait besoin d'un enseignement.

Fatigué par son exercice mental et par la chaleur (à laquelle il était le moins du monde habitué), il commença à se rapprocher de la plage. Dès qu'il retrouva pied, il gagna de l'assurance et progressa plus vite. La jeune fille aux ondes de choc avait, quant à elle, parcouru toute cette distance avec une aisance de nage impressionnante, et en un temps qui lui paraissait bien trop court pour ça. En fait, pensa-t-il, si elle était là depuis 5 ans, ça lui semblait normal qu'elle ait pu s'exercer.
Enfin sorti de l'eau, il s'asseyèrent sur la serviette de la jeune fille. Il ne prit pas la peine de se sécher, mais pencha inconsciemment la tête en arrière et ferma les yeux, pour laisser le soleil retirer chaque goutte d'eau qui restait sur sa peau. Les cheveux -mouillés- dans les yeux, Gregory secoua la tête, puis se tourna vers Joyce.


- Dis-moi, je me demandais... Comment ça se passe, ici, pour apprendre à maîtriser son pouvoir ? Tu m'as dis avoir fait d'énormes progrès, mais... Comment tu as fait ? Vous avez des professeurs, ou quelque chose comme ça ?



(Désolé pour l'incommensurable retard, j'étais un peu à court de temps dernièrement ^^")
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Mar 5 Fév - 16:26

Joyce ne pu retenir son rire. Ce son cristallin se répercuta en écho sur la paroi rocheuse, il donnait l'impression de flotter dans l'air. Mais pour autant elle ne se moque pas du jeune homme en face d'elle. Loin d'elle cette idée ! Non ce qui l'avait fait, rire c'est l’innocence de Greg quand il parle de son contrôle. La demoiselle l'ayant félicité sur ce dernier, car chose incroyable il sais déclencher son don ! A son arrivée ici, Joyce avait eût l'interdiction formelle de taper dans ses mains, en dehors des cours d'Elemental. Parlons en d'ailleurs de ces cours ! Deux fois sur trois son don ne se manifestait pas, et à la troisième elle mettait tout à l'épais de débris ... Un grange, un hectare de forêt, et les divers cible que son professeur lui donnait ... et Joyce n'avait pas était la seule dans ce cas ... nombreux son ce arrivé sur cette îles, sans savoir comment déclencher leur don ! Elle avait passé trois mois sans pouvoir réussir ce dur labeur, or lui avait appris cela naturellement ! Il n'avait pas idée de la chance qu'il a !

-Crois moi, déjà rien que le fait que tu sache le déclencher, c'est déjà É.NOR.ME ! Tu n'as pas idée du temps qu'il ma fallu pour arriver à faire ça !

Elle gardait un sourire magnifique sur le visage, sa marque de fabrique si l'on puis dire ! Il n'avait ps idée de toute les choses incroyable qu'il allait découvrir ici ! Les habitants fantastique qui peuple cette îles, et leurs dons aussi impressionnant les uns que les autres ! Et la beauté de cette île, sa faune et sa flore ! L'école, la vie ici ! Ici peut être deviendrait il quelqu'un d'extravertis ! Cependant son exercice semblait l'avoir fatigué car il retournait vers la plage. Oui ça épuise d'utiliser son don, surtout mentalement, la concentration qu'exige au début cette discipline est épuisante ! C'est pourquoi beaucoup médite, afin de renforcer son mental, et surtout de faciliter la concentration. Alfy disait qu'avec le temps, ça deviens aussi facile que de marcher, mais que ça exige un entraînement régulier et rigoureux ! Joyce ne mit pas longtemps à revenir sur la plage, moins que Gregory tout du moins.. l'habitude sans doute ! Mais elle ne fût pas pour autant première à la serviette ! Elle devait d'abord essorer ses longs cheveux ! Cela réclamait patience et habileté. Une fois la chose faite, elle retourna à son sac, ou elle attrapa un élastique, complétement distendu, et attacha ses cheveux, en un gros chignons mal fait derrière sa tête, c'était pas franchement joli, ni moche, mais c'était surtout utile si une fois assise, elle ne voulait pas de sable dans ses cheveux ! Elle s'installa donc à côté de Greg sur sa serviette.Et à l'instar du jeune homme, elle laissa le soleil la sécher. Un petit silence c'était installé, Joyce écoutait le bruit des vagues qui venaient s'échouer sur le sable blanc. Puis soudain une question du jeune homme. Elle était un peu surprise de sa question... Mais après tout c'était une question légitime pour un arrivant !

-Eh bien oui on as des cours ... les classes sont répartis par âge, on as des cours en commun, mais les cours de pratique pure se font selon la nature du don... Toi tu seras avec les Psychic, moi je suis une Physical, et la dernière catégorie c'est les Elemental !

Mais il y avait encore tant d'autre chose à voir rien qu'au pensionnat, en dehors des cours, tant à lui dire sur les professeurs, le directeur, la gardienne de nuit. Les clubs ! La bibliothèque ! Les installation pour le sport !

-Si tu veux t'intégrer je te conseil un club, moi je suis dans celui de création, mais il y en as d'autre bien sur, cuisine, jardinage, sport, musique, et le club de presse ! Je te conseil de faire attention à ceux là, rien ne leur échappe !

Le soleil commençait à descendre doucement dans le ciel, il devait être à peu près 17h si elle ne se trompait, mais ce soir c'était jeudi... elle travaillait ! Mais elle avait encore un peu de temps avant de partir !




Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Dim 10 Fév - 17:37

Etait-ce si impressionnant que ça de contrôler un don inné ? Apparemment, pour Joyce, ça l'était. Pourtant, il continuait de penser que c'était normal pour lui. Ceci dit, cela devait sûrement dépendre des dons : imaginer quelqu'un faire quelque chose lui semblait bien plus aisé que de visualiser une onde de choc, en prenant soin de configurer sa puissance, sa taille, etc. Rien que d'y penser, il failli avoir une migraine. Il imaginait bien quelques-un ayant un don des plus complexes, ne parvenant même pas à l'utiliser, même sans contrôle. Communiquer avec les morts, changer de forme, ça devait être un travail de titan que d'arriver à une maîtrise rien qu'approximative... Elle venait de lui dire qu'il y avait des cours : heureusement, sinon qu'est-ce que ce serait sans !


- Si tu veux t'intégrer je te conseil un club, moi je suis dans celui de création, mais il y en as d'autre bien sur, cuisine, jardinage, sport, musique, et le club de presse ! Je te conseil de faire attention à ceux là, rien ne leur échappe !


C'est vrai que maintenant qu'elle en parlait, il se voyait mal aller s'entraîner à maîtriser son don en cours, et rien faire d'autre de la journée. Création, cuisine, jardinage, sport, musique et presse... Déjà, le jardinage était exclu d'office. Même s'il savait -relativement- ce que c'était, il n'avait jamais vu de plante avant d'atterrir sur cette île paradisiaque. Il n'avait touché à un instrument de musique, et cela ne semblait pas l'attirer plus que ça. Il n'éprouvait pas non plus d'irrésistible besoin de faire du sport non plus, ni d'espionner les gens pour écrire dans un journal, et encore moins d'attendre devant un four que cuise un plat. Finalement, il semblait qu'il lui restait la création. Il se voyait mal devant une toile, mais par contre, il s'imaginait bien concevoir et créer divers objets & gadgets.



- Je pense que c'est une bonne idée, oui. La création m'attire pas mal, il faudra que j'y pense.



Soudain, ce détail le frappa pour la seconde fois : il comprenait toujours ce que Joyce disait, et elle semblait le comprendre parfaitement aussi ! Il n'avait pourtant jamais quitté la Russie auparavant, et elle était américaine : quelque chose clochait. Etait-ce le don de l'un d'entre les gens de l'île qui permettait cela ? Hm, non, cela supposerait que la personne en question connaitrait toutes les langues et les traduirait instantanément, ce qui l'empecherait de dormir, de penser... A proscrire, donc. Quoi d'autre ? A part ce bracelet blanc qu'il portait au poignet gauche, il ne voyait aucune explication plausible. Et encore, quelle explication plausible ! Un bracelet traducteur ! il est vrai que l'évidence de cette solution était éclatante à en crever les yeux. En même temps, et il venait de le remarquer, Joyce en portait un également, et les quelques adolescents qu'il avait entraperçus de même. Si ça se trouve, il s'agissait juste d'un symbole pour désigner ceux qui avaient un don ? Cela ne lui semblait pas correct, ce serait discriminatif. Alors quoi ?


- Dis-moi, je me demandais, comment fait-on pour se comprendre ? On n'est pas censés parler la même langue, donc comment c'est possible, ce sont les bracelet non ?


Il regarda le soleil. Celui-ci avait bien entamé sa longue descente, et commençait à teinter l'océan de reflets chauds et dansants.
Revenir en haut Aller en bas

Joyce McGarden

avatar

Physical or
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 22/05/2012
❖ Missives : 830
MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Mer 13 Fév - 17:12

Joyce avait conseillé à Gregory de se choisir un club, lui indiquant que c'était la meilleures façons de se faire des potes, ou dans son cas d'apprendre à vivre en communauté ! Elle lui avait indiqué tout les clubs que l'on trouve à New Age, et elle l'informa aussi de se méfier du club de presse, de vrais fouineur ceux là ! Apparemment il souhaitait rejoindre le club de création, chouette un nouveau membre ! Joyce pour sa part est une membres active, elle a choisis la photographie, comme art principal, mais il lui arrive encore parfois de s'essayer à la peinture, inutile de dire que ce n'est pas glorieux, alors à défauts de peindre de magnifique paysages, elle capture tout ceux qu'elle peut voir ! Mais il y a aussi la couture, la mécanique, la sculpture, c'est pour ça qu'elle avait choisis le club de création, pour les possibilités qu'il offrait !

-Oui prend le temps de tous les visité avant de te décider !

Sa question sur les cours l'avait faite sourire, ben oui qu'il y avait des cours, sinon pourquoi une école ? Elle garda se sourire lorsqu'il s'étonna que la conversation était si facile. Elle failli éclater de rire, elle se revoyait à son premier jours ici, quand elle s'était rendu compte qu'elle comprenait tout le monde sans difficulté, et comme lui elle en était venue à la même conclusion. Le bracelet, et oui ! Cette petite merveille de la technologie, qui fonctionne par on ne sait quel miracle ! Il y avait beaucoup d'objet étrange par ici, comme ses rollers par exemples, il permettait de filer à toute vitesse sans plus d'effort que des rollers classique, ça puis Birdy qui comprenait toujours à qui il fallait apporté la lettre ! Le Cryopad, particulièrement pratique ce petit truc !

-Oui c'est bien le bracelet, mais je ne sais pas comment ça fonctionne !

Le soleil continuait paisiblement sa course, indifférent à ce qui se passe, mais le temps passait, et Joyce n'aller plus avoir le temps de se laver les cheveux! Elle commença donc à rassembler ses affaires. Une fois la chose faîte, elle tendit la main à Gregory.

-Désolé, je bosse ce soir, et je dois y aller ! Je te dis à une prochaine alors ! Au pensionnat !

La demoiselle reprit le chemin de la ville, une fois la plage quittée, elle pourrait enfiler ses rollers, elle était limite au niveau du timming, il fallait qu'elle se dépêche ! Tout en s'éloignant, elle fit signe à Gregory.



Joyce's Présentation-Joyce's Relationship-Joyce's Bobox !!
Je ne me lasse pas de te remercier pour tes kits sublime ma Muse, que dis-je ! Ma déesse *o*
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé] Dim 17 Fév - 10:24

L'intuition de Gregory ne l'avait pas trompé, c'était bel et bien le bracelet qui permettait à Joyce et lui-même (et donc à tous les habitants de l'île) de se comprendre. Mais apparemment, elle n'en savait pas plus que lui sur son fonctionnement. Etrange. Le plus mystérieux était que toute chose nécessitait un créateur, donc ce bracelet avait forcément été conçu par quelqu'un... Mais qui ?
Perdu dans ses réflexion, il ne remarqua pas tout de suite Joyce qui commençait à ranger ses affaires. Il regarda le soleil, toujours aussi impassible dans son ardente descente, et compris qu'il se faisait tard. Après avoir fini de remplir son sac, elle tendit la main à Gregory qui, hésitant, la serra.


-Désolé, je bosse ce soir, et je dois y aller ! Je te dis à une prochaine alors ! Au pensionnat !


Elle commença à s'éloigner vers le sentier qui desservait la plage, et fit un signe de la main au jeune homme. Elle disparut derrière les même branches qui avaient dissimulé son arrivée, et il entendit bientôt un léger son de roulettes s'éloigner. Gregory, assis sur ses vêtements, s'était tourné pour suivre la silhouette de la jeune fille du regard. Quand ell eût disparu complètement, il se retourna à nouveau pour contempler l'océan une fois encore, avant de partir, lui aussi.
Il était toujours aussi scintillant et chatoyant, mais son éclat pâle et cristallin était dorénavant teinté de feu et d'or. En effet, le ciel s'était depuis peu imperceptiblement assombri, et cela n'irait qu'en empirant ; il allait bientôt devoir rentrer. Etrange pensée, car il n'avait jamais vraiment considéré le pensionnat comme sa maison, mais dans les faits, c'était le cas, et il devrait s'y habituer.
Le vent frais du début du soir le fit frissonner. Il se leva, retira le sable qui demeurait collé à sa peau et à ses habits puis se rhabilla. A peine eût-il fini de mettre ses épais vêtements qu'il avait déjà chaud : décidément, il allait devoir changer de garde-robe, ses protections contre le froid polaire n'étaient qu'inutiles et gênantes sous les tropiques. Il regagna le chemin derrière les arbres, et marcha doucement en direction du pensionnat.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A la vue de l'océan [terminé]

Revenir en haut Aller en bas

A la vue de l'océan [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Extérieur-