New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tranquilité : Définition non reconnue [PV Riley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar

MessageSujet: Tranquilité : Définition non reconnue [PV Riley] Dim 19 Aoû - 19:20

Tranquilité : Définition non reconnue.


Emma
&
Riley


Une chambre floue perçue au travers d'yeux papillonnant par le sommeil. Un iris bleu céruléen se tournant vers le réveil indiquant 10h27. Un soupir.

» Emma s'assit nonchalamment sur son lit, sa main venant instinctivement frotter ses yeux tandis que son autre bras s'étirait dans une tentative vaine de la réveiller un peu mieux. Elle étouffa un bâillement et glissa ses pied dans des pantoufles avant d'enfin se lever.
Le réveil du samedi matin était toujours passablement difficile pour elle. Se lever la semaine était déjà bien compliqué, alors la voir avant 10h le week-end relevait franchement de l'exploit ! C'est dans un semi-somnambulisme qu'elle attrapa des vêtements et se rendit dans la salle de bain dont on ne la verrait pas sortir avant une bonne heure. Ce qui lui laissa juste le temps de se rendre au self pour déjeuner avant d'avoir son après-midi à occuper.

N'ayant rien de particulier à faire, elle déambula dans les couloir du pensionnat pendant un temps qu'elle aurait été incapable de calculer, passant devant la bibliothèque sans s'y arrêter avant de se décider à prendre l'air dans les jardins.
Plutôt sympathique, Emma aimait bien s'y balader durant son temps libre, s'asseyant au choix sur les bancs ou vautrée dans l'herbe selon son humeur du jour. Il n'y faisait pas trop chaud grâce à l'ombre des arbres qui y étaient parsemé. Et en avançant un peu, elle reconnu une silhouette qui ne lui était pas tout à fait inconnue.

Elle s'avança vers le jeune homme tranquillement installé, un sourire au lèvre, n'ayant même pas l'idée qu'il puisse vouloir être tranquille et qu'elle pourrait le déranger. Si cela avait le malheur d'arriver, aucun doute qu'elle le laisserait, ayant trop peur d'être un poids pour faire passer son envie de rester en sa compagnie avant celle de son ami.
Elle s'installa alors à côté de Riley, assise dans une posture particulière qui lui était propre, les pieds sur le banc, jambes repliées sur le côté pour cause de port de robe. Elle préférait largement ramener ses genoux contre son buste, mais la tenue était peu appropriée dans ce genre de cas.

« Coucou ! Je ne te dérange pas j'espère ? »


Elle ne savait même pas si le jeune homme s'était aperçu de sa présence avant qu'elle ne prenne la parole. Une chose était sûre, maintenant, il ne pourrait plus l'ignorer. La demoiselle accompagna sa phrase d'un ton jovial et d'un sourire radieux, comme a son habitude.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Tranquilité : Définition non reconnue [PV Riley] Mar 21 Aoû - 16:58

Riley était assis sur un banc, en train de lire. Il était tellement plongé dans son livre qu'il n'avait même pas entendu la jeune fille arriver. Il leva la tête pour regarder qui lui disait bonjour. Il reconnu Emma tout de suite, ils s'étaient déjà croisés à la bibliothèque. Ils voulaient tous les deux le même livre et Emma l'avait laissé à Riley, qui l'avait finalement déposé dans la chambre d'Emma car elle n'avait pas osé lui dire qu'elle le voulait absolument.

"Oh, bonjour, je ne t'avais pas entendu arriver."

Riley se replongea dans son livre, et il se passa bien cinq minutes d'un silence gêné avant qu'il demande à Emma :

"Alors, le livre t'a-t-'il plu ? Celui ci est du même auteur, je te le prêterai quand j'aurai fini si tu veux."

Il aperçu un sourire sur le visage de la jeune fille, mais elle n'avait pas l'air très à l'aise tout de même.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Tranquilité : Définition non reconnue [PV Riley] Mar 21 Aoû - 23:20




En résumé ? Toi, Moi & Un Livre.



Une paire d'yeux marrons qui se lève d'un livre pour se poser sur toi. Un rapide souvenir d'un livre. Un sourire.

» La demoiselle ne se départit pas de son sourire tandis que le jeune homme levait vers elle ses yeux marrons. Comme elle s'y était à moitié attendue, il ne s'était pas rendu compte de sa présence avant qu'elle ne prenne la parole, ce qui renforçait chez Emy la volonté farouche de ne pas déranger Riley. Si il y avait bien une chose qu'elle ne pouvait pas supporter, c'était d'être de trop. Plutôt rester seule !
Le problème, c'est que l'impression de déranger persista fortement. Et même encore, s'accentua, puisque le jeune étudiant avait à peine salué Emma qu'il baissa à nouveau les yeux vers le livre pour continuer sa lecture. Pendant cinq bonnes minutes, le silence régna en maître, narguant la jeune fille tandis que son camarade continuait à lire sans sembler se rendre compte de ce que cette attitude provoquait chez la personne assise à côté de lui.

« Alors, le livre t'a-t-'il plu ? Celui ci est du même auteur, je te le prêterai quand j'aurai fini si tu veux. »


Elle sursauta légèrement, presque surprise de réentendre la voix du jeune homme après ce temps de silence. Puis un sourire, gêné, pris place sur ses lèvres à la place de celui, radieux, qui l'avait quitté durant ce laps de temps d'un vide pesant. C'est vrai que la première fois qu'ils s'étaient vu, ils voulaient le même livre. Livre qu'Emma souhaitait lire à tout prix, mais comme toujours, "les autres d'abord et moi ensuite si j'y pense". Elle avait presque mit le livre de force dans les mains du jeune homme qui insistait pour qu'elle le prenne. Et finalement, le soir même, elle l'avait retrouvé dans sa chambre et l'avait dévoré en quelques heures.

« Oh, oui ! Il était génial ! Tu ... Tu l'as lu aussi finalement ? »


Elle jeta un coup d'oeil au livre que tenait Riley, intriguée par l'information qu'il lui avait donné. Timidement, elle lu quelque lignes par dessus l'épaule du jeune homme, priant pour que ça ne l'embête pas, puis termina la page aussi fluidement qu'elle avait lu l'autre livre. Puis elle hocha la tête doucement.

« Si ça ne t'embête pas, je serais ravie de lire celui là aussi ! »


Sa timidité la tuerais un jour, c'était certain. Mais pour l'instant, elle ne lui posait pas trop de problème, alors pas de soucis ! Elle leva à nouveau les yeux vers celui qu'elle avait classé dans "sympa" pour un simple prêt de livre et se rendit compte qu'à nouveau, elle avait décidé d'apprécier quelqu'un dont elle ne savait rien ... Si ce n'est qu'il lisait la même chose qu'elle. Un peu court peut-être. Pas pour Emma apparemment.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Tranquilité : Définition non reconnue [PV Riley] Sam 25 Aoû - 14:32

« Oh, oui ! Il était génial ! Tu ... Tu l'as lu aussi finalement ? »

En entendant cette phrase, Riley eu un petit sourire. Il n'avait pas eu le temps de le lire, puisqu'il l'avait déposé dans la chambre de la demoiselle, cela paraissait pourtant évident.

Il remarqua que la jeune fille lisait par dessus son épaule, chose qu'il détestait au plus haut point. Mais comme cela n'avait duré que quelques secondes, il ne le lui fit pas remarquer.

« Si ça ne t'embête pas, je serais ravie de lire celui là aussi ! »

Ca aussi c'était évident pour le jeune homme. Il n'était pas très ouvert d'esprit concernant les goûts et les couleurs. Si ça lui plaisait, il ne comprenait pas comment ça ne pouvait pas plaire aux autres, et inversement.

Riley ferma son livre, afin de discuter un peu avec Emma.

« Non, je n'ai pas eu le temps de le lire, préviens moi quand tu l'auras fini. »

Il la regarda rougir, elle avait l'air gênée en entendant ces mots. Il ne savait pas pourquoi elle réagissait comme ça, après tout, ce n'était qu'un livre, et il le lirait tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Tranquilité : Définition non reconnue [PV Riley] Sam 25 Aoû - 15:25




Bla & Bla.



Le bruit d'un livre qui se ferme. Des yeux dépareillés qui se baisse vers l'ouvrage. Un léger sourire malgré une gène constante.

» Honnêtement, il fallait dire qu'Emma n'était pas mécontente de voir Riley fermer son livre même si elle avait cette agaçante manie d'espérer qu'il ne le faisait pas contre son gré. Chose stupide se dit elle après. Après tout, il l'avait gardé ouvert jusqu'à présent, il n'y avait pas de raison qu'il décide soudainement de faire passer sa discussion avant le livre si il n'en avait pas envie. Oui. Elle était vraiment stupide parfois se dit-elle brièvement, avant d'adresse un léger sourire au jeune homme qui avait relevé les yeux vers elle pour lui adresser de nouveaux la parole.

« Non, je n'ai pas eu le temps de le lire, préviens moi quand tu l'auras fini. »


Elle esquissa un nouveau sourire, gênée. C'était sans doute à nouveau idiot de sa part mais elle se sentais coupable pour pas grand-chose. En l'occurrence parce qu'elle avait lu avant son ami le livre qu'il souhaitait également. Oui, oui, d'un point de vue extérieur ce n'était rien, nous sommes d'accord. Mais pour Emma, c'était empiéter sur les envies de quelqu'un en réalisant les siennes. Et c'était quelque chose qu'elle détestait au plus haut point. Ne l'avait-elle pas déjà dit ? "Les autres d'abord et moi ensuite, si j'y pense." Encore et toujours. Voir son bonheur dans celui des autres.

« Et bien à vrai dire, je l'ai tellement apprécié que je l'ai déjà terminé. Je peux te le passer dès que tu le souhaites. »


Se réinstallant de façon plus normale sur le banc avant de défroisser doucement sa robe, elle leva de nouveau les yeux vers Riley. Elle était ravie de pouvoir rendre le livre à l'étudiant. Oui, il lui en fallait vraiment peu pour être heureuse. A croire qu'elle avait des tendances lunatiques tellement elle passait de la mauvaise à la bonne humeur et inversement en un clin d'oeil. Heureusement que ça ne se lisait pas trop facilement sur son visage, la demoiselle détestant faire part de ses problèmes aux autres, ayant bien trop peur de les déranger en en rajoutant par dessus leurs propres soucis.
Elle balança légèrement les jambes en regardant aux alentours, profitant du calme du jardin. Il était rare de trouver des endroits aussi tranquille dans un lieu comme un pensionnat. Surtout quand le pensionnat en question était rempli d'élèves possédant des dons divers et variés, provoquant régulièrement des situations quelques peu cocasses !

Soudainement, la demoiselle sortit une petite boite de sa sacoche, la tendant au jeune homme avec un nouveau sourire. A l'intérieur se trouvait un nombre ahurissant de pâtisserie en tout genre que la demoiselle avait faite pour passer le temps et qu'elle n'était pas capable de manger toute seule. Mini brownies, mini fondants au chocolat, tartelettes et cookies au fruit, le choix était sans aucun soucis assez vaste pour satisfaire tout un chacun.

« Tu veux quelque chose ? »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Tranquilité : Définition non reconnue [PV Riley]

Revenir en haut Aller en bas

Tranquilité : Définition non reconnue [PV Riley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Pensionnat-