New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Dim 19 Aoû - 9:51

Une belle journée s’annonçait, oui un temps superbe toute la journée. Apparemment c’était le temps qu’il faisait quasiment tout le temps aux Bermudes. Mais Lyra espérait avoir de la neige, beaucoup de neige ! Car notre petite ne craint pas le froid au contraire sa saison favorite est l’hiver. La neige, la glace, la morsure du froid sur votre peau. Ces frissons que l’on ressent quand la température extérieure interfère sur notre système sanguin afin de nous réchauffer. Elle adorait cette saison plus que tout. Vous rencontrerez beaucoup de personnes qui rêvent de partir pour les îles durant l’hiver. Elle non elle veut partir en Russie, en Alaska un pays bien froid ! Bref ce n’était pas aujourd’hui que l’hiver allait s’abattre sur l’île. Tout du moins une tempête de neige et de glace. Mais trêve de bavardage, Lyra cherchait un moyen de retrouver cette fameuse morsure du froid. C’est en prenant connaissance de l’annuaire de Bermia qu’elle trouva ce qu’elle cherchait. La patinoire !

Bon certes ce n’est pas le grand froid mais au moins elle passerait du temps au frais mais surtout a faire quelque chose qu’elle aime. Elle passa sa matinée à se préparer, une petite douche, un petit déjeuner, et fini ses devoirs. C’est là qu’elle opta pour aller manger un bout en ville. Après tout autant qu’elle en profite pour prendre un peu plus possession des lieux. Elle s’installa à une terrasse et mangea tranquillement. Même si elle surprit plusieurs regards à son attention. Peut-être ses cheveux roses ? A moins que ce soit son short et son haut court ? Elle fit comme si de rien n’était. Après tout ce n’était pas la peine de se prendre le chou pour si peu. Une fois terminé son repas elle partit direction la patinoire. Autant dire qu’elle était d’humeur guillerette ! Pour ce qui était d’Albert, oui vous savez Albert son ami fantôme qui la suit partout, bon pas sous la douche non plus. Eh bien notre cher Albert lui est partit vadrouiller sur l’île. Laissant la demoiselle profiter seule de ce moment.

La patinoire était un immense bâtiment faisant plusieurs mètres carrés. Elle espérait que se serait aussi grand à l’intérieur qu’à l’extérieur. Et c’était bel et bien le cas. Il y avait deux salles, une pour tout le monde et un autre servant pour les matchs de hockey. Lyra prit des patins au comptoir, les chaussa et partit sur la piste. Piste qui était étonnement vide, mise a part quelques personnes. Visiblement ce n’était pas l’attraction phare de la ville. Une chose au moins était sur c’est qu’elle n’allait pas se bousculer sur la piste pour pouvoir patiner. Elle commença par quelques tours d’échauffement, histoire de ne pas se claquer quoi que ce soit. Tellement absorbé dans ce qu'elle faisait qu'elle ne fit pas attention aux personnes qui l'entouraient.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Dim 19 Aoû - 12:10




(J'espère que j'avais le droit de poster maintenant x_x ?)

Le soleil doré brille de milles feux au dessus de Bermia. Soleil, soleil.. Ne neige t-il jamais sur cette île ? Raven dormait encore, blottie contre contre son coussin. On voit bien qu'elle n'a pas envie de se lever... Et pourtant, il le faut bien ! Elle se leva avec beaucoup de mal, et bâilla, en espérant ne pas réveiller les autres filles. Parce que, oui, ce sont des dortoirs, donc collectifs ! Elle se vêtu rapidement, après avoir prit une douche très rapide, d'un débardeur, un short, et.. De Ranger ! De grosses chaussures en cuir noir, aux semelles très grosses. Disons que ça donne un style ... Que faire en une si belle journée ? Raven n'avait pas bien dormi. Pas du tout, même. Elle devait préparer un exposé, et, ouups, elle l'avait oublié. Ce qui veut dire qu'elle a bossé dessus toute la nuit.

Après s'être brossée les cheveux, l'Etudiante alla à la fenêtre, et siffla. Son phénix de glace(oui, elle ne s'en séparait jamais..) arriva majestueusement et se posa sur le rebord de la fenêtre. Elle l'attrapa et le mis dans son sac. Et là, elle eût une idée ! Sauf que, maladroite comme elle est..

- La patinoire !

Elle se rendit compte que les filles avec qui elle partage sa chambre dorment encore.. Elle s'excusa inutilement d'un "Oups", prit son sac et sortit, direction... Le café, pour prendre une barre vitaminée, et ensuite, la patinoire !
Raven s'arrêta dans un café, comme elle se l'est dit avant, puis acheta non une barre vitaminée, mais des chocolats... Elle prit ensuite la route qui mène à la patinoire. Route peu prise par les passants, puisque c'est un raccourci. De 8 à 14 ans, elle avait suivit des cours de patinage artistique; pourquoi ne pas développer ça ? De plus, ce n'était pas que du sport, mais aussi une activité que l'on pratique comma ça, pour s'amuser. Enfin, surtout pour épater les gens autours de soi.. Arrivée devant la grande porte de la patinoire, elle esquissa un sourire.

Elle poussa la porte, puis paya son entrée, avant de mettre ses patins. Hm, étrange, peu de gens patinent en ce moment ! Raven commença avec de simples tours de piste, pour "explorer". Après ça, elle commença à s'entraîner aux sauts, ceux qu'elle avait appris, plus jeune. Parmi eux: un Salchow, une Boucle, puis un Flip. Tant de souvenirs !

Quelqu'un attira son attention: Une jeune fille aux cheveux .. Roses. Non, ce n'était pas ses cheveux qui avaient suscité l'attention de Raven, c'était sa manière de patiner ! Elle devait avoir suivi des cours .. Ou pas. L'étudiante s'arrêta, et s'assit sur une des barres qui entouraient la piste. Elle regardait attentivement la jeune femme patiner. Mouvements souples, elle avait l'air extrêmement concentrée. Même si ça avait l'air d'être un échauffement, ses entraînements avaient l'air tellement légers, souple.

- Tu as pris des cours ?

Bon, d'accord, ce n'était pas la meilleure manière de lancer une conversation, et Raven s'en rendit compte. Un bonjour ne fait de mal à personne ..

- Désolée, je pense que j'ai oublié la partie "bonjour" de ma phrase..

Du monde sortit de la patinoire, et d'autres personnes vinrent..


Revenir en haut Aller en bas

Aliénor Brecilien

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 18/07/2012
❖ Missives : 213
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Dim 19 Aoû - 14:16



    Une nouvelle journée avait commencé dans les Bermudes tout comme dans la nouvelle vie d'Aliénor. Elle avait encore du mal à réaliser qu'elle n'était plus dans son lit à l'orphelinat à chaque fois qu'elle ouvrait les yeux. C'était à la fois déconcertant et déroutant ; son ancienne vie lui manquait, sa " mère " lui manquait, ses petits bouts de choux aussi... Que devaient-ils faire à cette heure-ci ? Ils devaient sûrement prendre le petit déjeuner avant de courir comme des petits démons jusqu'à leurs chambres pour se préparer pour aller à l'école... Sauf que la jeune fille ne sera pas là pour faire leurs lacets, les accompagner main dans la main dans la rue ni leur faire un petit poutou devant l'entrée de l'établissement en leur souhaitant une bonne journée...

    Aliénor soupira et se cacha sous ses draps. Elle savait qu'elle ne devait pas se morfondre ainsi et à dire vrai elle ne pensait pas que cela serait si compliqué de quitter le cocon familial, mais elle ne devait en rien regretter son choix. Non, elle avait sa place ici, elle pouvait enfin vivre en paix sans cacher son pouvoirs, même mieux, elle pouvait en parler ouvertement ! Il fallait juste un peu de temps, et de patience, afin qu'elle ne soit plus affectée de cette mélancolie...

    Soupirant à nouveau, elle se décida enfin de se lever. Ses compagnes de chambres étaient déjà en bas en train de prendre le petit déjeuner, elle devrait en faire de même au lieu de se morfondre ainsi ! Mais avant tout, elle s'habilla convenablement ; elle se vêtit d'un pantalon noir, de chaussures noires, d'une chemise blanche et par dessus un gilet - pas la veste, les gilets sans manches qu'on met toujours par dessus d'une chemise et dont certaine fois une montre à gousset est enfouie dans l'une des poches, par ailleurs, Aliénor en avait une assez ancienne dans sa poche de gauche laissant entrevoir une chaînette pendouiller en dehors de la poche -. Et évidemment, il ne fallait pas oublier son divin accessoire : son chapeau ! Simple et sobre, mais qui avait tout son charme. Voilà, elle pouvait descendre !

    Ce qui est sûr c'est que ce style particulier n'est plus en vogue ce qui attire quelque peu des regards curieux à son égard et cela mettait Aliénor mal à l'aise, mais ce n'était pas pour autant qu'elle laissera tomber son style vestimentaire. Elle prit donc place à table, essayant de ne pas faire attention aux gens qui pouvaient la regarder et se hâta de déjeuner en quatrième vitesse... Mais qu'allait-elle faire ensuite ? Bonne question, mais elle n'avait guère envie de rester dans sa chambre... Que faire ?

    - On pourrait aller à la patinoire ?
    - Non, je préfère qu'on fasse plutôt du shopping, j'ai vu un magnifique déb...

    Hop, Aliénor n'écoutait déjà plus les filles assises à quelques mètres d'elle. Patinoire ? Il y avait une patinoire ici ?! Mais c'était merveilleux ça ! La petite française n'avait jamais eu la chance d'en faire, c'était l'occasion, elle a toujours voulu en faire ! Prise tout d'un coup d’excitation, elle s'empressa de terminer son thé avant de foncer dans sa chambre. Avant de partir, elle devait ranger sa chambre, ou plutôt sa partie de la chambre, faisant ainsi le lit et rangeant toutes ses affaires qui traînaient. Bien, c'était propre, elle pouvait partir !

    Il lui fallut peu de temps pour qu'elle se retrouve dehors... Oui, bon, c'est déjà un début mais elle ne savait pas du tout où était la patinoire ! Mhmm... Il va falloir qu'elle se débrouille et de toute façon, il serait difficile de se perdre ici, c'était une toute petite île après tout ! Et bien... Allons-y pour visiter toute Bermia ; une visite qui allait durer quelques heures. Oh, ce n'était pas si désagréable en faite, il y avait tellement de chose à voire que la pauvre adolescente ne savait plus où se donner de la tête ! Un cinéma, une animalerie, un zoo... Il n'y a pas à dire, ici, c'est un véritable paradis sur terre ! Elle en profita même pour boire un verre et elle demanda par la même occasion la direction de la patinoire. Ah ! Ce n'était plus très loin !

    Quelques instants plus tard, après avoir payé son verre, elle se retrouva devant la grande patinoire... Oui, c'était grand. Autant vous dire qu'à ce moment précis elle était toute excitée d'essayer et c'était presque en gambadant qu'elle entra dans la patinoire. Brrr... Faisait frais ici, il faisait plus chaud dehors ! Frileuse ? Oui ! Beaucoup même ! Bien qu'elle adorait la neige, le froid et l'hivers n'étaient pas quelques choses qu'elle aimait réellement. Non, sa saison préférée était l'automne, oui, il n'y avait rien de plus beau que l'automne... Enfin, là n'était pas la question ! Enfilant ses patins, se préparant psychologiquement, elle posa un pieds sur la glace... et tomba, glissant sur la glace.

    Aliénor avait couiné quand ses fesses touchèrent méchamment le sol, ça fait un mal de chien ! Bon ressayons. On se relève... et on mange à nouveau la glace !

    - Aïeuh... marmonna-t-elle en se massant les fesses alors qu'elle essayait à nouveau de se relever.

    Autant vous dire que la scène était délectable... L'adolescente ne savait pas du tout tenir debout, finalement le patinage c'est amusant qu'à la télé. Et Diable ! Elle s'était éloignée du rebord ! Elle ne pouvait à présent plus s'y tenir, se retrouvant au milieu du terrain. Bien, essayons de regagner les remparts avant qu'elle fasse un accident. On se relève doucement, doucement... Irgh ! Ah non, c'est bon, elle n'est pas tombée ! On avance à petit pas... Ah ! Attention au chapeau ! Faut qu'elle le tienne d'une main. On avance, petit à petit... Trop tard ! Aliénor se retrouva a battre des bras alors qu'elle tentait de reprendre l'équilibre, avançant dangereusement d'une fille au cheveux roses... BAM ! Un petit cri, un impact et voilà que la française se retrouve sous le corps de l'inconnue, le ventre sur la glace. Elle frissonna... et éternua. Le froid, qu'elle misère...

    Regardant derrière son épaule, vérifiant que la jeune fille couchée sur elle n'avait rien de cassé, elle lâcha d'une petite voix étranglée, affreusement gênée de l'avoir percutée :

    - Je suis désolée...

    La honte... Elle aurait voulu se cacher dans un trou de souris, espérant dans un sens de ne pas avoir attirée trop l'attention sur elle bien qu'elle se doutait que la jeune fille qui était assise sur la rempart était au premier loge de cette scène burlesque... Ah mince ! Où était son chapeau ?!
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Lun 20 Aoû - 16:17

Lyra prenait beaucoup de plaisir à patiner, cela lui permettait de faire le vide. De ne penser à rien d’autre que ses pas qui glisser avec aisance sur la glace épaisse. Le froid environnant lui rappelant sa vie en Ecosse, surtout sa saison favorite. Tellement absorber dans ce qu’elle faisait qu’elle n’avait pas vu le regard d’une petite demoiselle qui se trouvait également sur la glace. Cette dernière s’adresser à elle. Lyra fut un peu surprise, ne vous est-il jamais arrivé d’être tellement absorbé dans ce que vous faites que tout ce qui vous entoure n’existe pas. Eh bien c’était son cas, elle avait complètement fait abstraction des personnes sur la glace. Elle regarda plus précisément son interlocutrice, ravi de voir qu’elle n’était pas la seule à porter une tenue dès plus légère. Après tout elles ne devaient pas être 40 a porter un short ainsi qu’un haut dès plus léger. La demoiselle avait de joli cheveux brun étrangement Lyra ne l’enviait pas, tout du moins maintenant. A une époque elle aurait aimé avoir des cheveux d’une autre couleur, maintenant ca lui est bien égale. Elle est fière d’être ce qu’elle est devenue. Ravi également de voir qu’elles faisaient toute les deux quasiment la même taille. Oui Lyra remarquait chaque détail, c’était plus fort qu’elle. Elle souri à son interlocutrice et lui répondit d’un ton amical.

- Non jamais pris de cours. Mais dans mon village on avait une patinoire, j’en fais depuis l’âge de trois ans pour être exacte. Et toi ?

Lyra souriait gaiement, elle souriait sans arrêt depuis qu’elle était arrivé sur l’île. Visiblement l’air de cette île lui faisait le plus grand bien. C’est là qu’elle se rendit compte à son tour qu’elle avait oublié les formalités d’usage.

- Excuse moi je ne me suis pas présenté, Lyra Crow..

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase que quelque chose la percuta. Elle en eut le souffle coupé, elle n’avait pas du tout compris ce qu’il venait de se passer. La seconde d’avant elle commença à converser avec une demoiselle et la seconde d’après elle se retrouve couchée sur une nouvelle venue qui venait de la percuter. Cette dernière ne devait pas être bien doué sinon elle aurait pu éviter cette petite bousculade. Lyra regarda la demoiselle qui se trouvait sous elle, cette dernière releva la tête dans sa direction. Elle semblait visiblement très mal à l’aise, était-ce des rougeurs parce était gêné ou parce qu’elle patinait et que l’effort physique lui donnait de telles couleurs. Qu’importe Lyra ne réfléchit pas, elle voyait très bien dans les yeux de la demoiselle une certaine inquiétude. Lyra se releva sans le moindre mal et se précipita vers la cause de sa chute pour l’aider à se relever. Elle avait enroulé son bras droit autour de la taille de la demoiselle et la remis sur pied sans le moindre mal. Oui elle pouvait faire preuve d’une grande force physique, même si cela ne saute absolument pas aux yeux.

- Tu vas bien ? Rien de casser ? Je ne t’avais même pas vu arrivé.

Lyra se mit à sourire à la nouvelle demoiselle qui venait d’arriver. Visiblement la journée serait forte en rencontre et en émotion. Et puis elle n’allait pas engueuler la demoiselle pour si peu. Quoi que cela ne veut rien dire elle en a claqué plus d’un pour si peu. Mais ici c’était totalement différent puisque la demoiselle n’avait pas agit délibérément. Même si Lyra souriait elle s’inquiétait un peu pour la demoiselle, elle ne l’avait pas lâché, son bras toujours autour de sa taille. Elle craignait que la petite brune se soit fait mal quelque part. Oubliant par la même occasion la pseudo communication avec l’autre brune.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Aliénor Brecilien

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 18/07/2012
❖ Missives : 213
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Mer 19 Déc - 15:59

    Quand elle sentit enfin l'inconnue se défaire d'elle, Aliénor tenta à nouveau de se relever. Mais il semblerait qu'elle n'ait décidément aucun talent pour le patinage. A peine avait-elle posé le pied sur la glace qu'Aliénor perdit aussitôt l'équilibre et s'étala douloureusement au sol. A ce moment précis, elle ressentit bien du désespoir et de la honte. Elle regrettait déjà d'être venue ici car elle voyait là comme la conséquence d'une très mauvaise idée. Elle ne savait pas faire du patinage, alors pourquoi avait-elle prit la peine de venir ? Oui, elle voulait essayer, connaître cette activité qui l'avait depuis toute petite bien fascinée... Mais quel est l’intérêt d'en faire si c'est pour s'étaler tout le temps sur la glace, sans la moindre compagnie, sous les regards amusés de ceux qui s'en sortaient sans le moindre mal. C'était un véritable cauchemars pour l'orpheline qui exécrait les regards et les moqueries. La pauvre, elle perdait tout ses moyens et se sentait aussi misérable qu'un vulgaire insecte et généralement cela se terminait par des larmes amères. D'ailleurs, Aliénor avait à présent un minois totalement décomposé, aux traits marqués par la pitance.

    Elle aurait pu rester ainsi, assise sur la glace avec un air de chiot battu, si la jeune femme aux cheveux roses n'était pas intervenue. En effet, Aliénor sentit quelqu'un l'attraper autour de la taille et la remettre sur pieds sans aucune difficulté. Par réflexe, l'élémentaliste s'accrocha à son bras, totalement tendue et tremblante car elle paniquait légèrement. Elle ne savait pas qui était la personne et l'angoisse de retomber faisait qu'elle n'osait plus lâcher son " sauveur ". Le dénommé se mit alors à parler et Aliénor jeta un regard derrière son épaule pour finalement discerner une chevelure rose. Ah, c'était la jeune femme qu'elle avait percuté et la française resta stupéfaite par la couleur de ses yeux ; ils étaient violets ! Elle ne pensait que c'était possible d'avoir ce teint naturellement ! C'était magnifique en tout cas et ça allait à merveille avec la couleur de ses longs cheveux. En tout cas, elle ne semblait pas comme toute les adolescentes de son âge avec son piercing sous l'oeil et ses oreilles triplement percées. Impressionnée ? Oh oui ! L'orpheline l'était à un point qu'elle rentra sa tête entre ses épaules, comme un petit chiot craintif. Il fallait avouer qu'elle avait rarement rencontré des gens comme l'inconnue là où elle venait mais elle ne semblait pas méchante. La preuve, cette dernière voulait s'assurer que sa cadette allait bien avec un sourire resplendissant sur ses lèvres.

    Il fallut en tout cas quelques instants pour que l'adolescente reprenne ses esprits pour répondre à ses questions d'une voix toute timide et gênée :

    - Oui... je... je vais bien... je suis désolée...

    Elle voulut se défaire de son étreinte, mais elle sentit que ses jambes n'étaient pas assez solide pour rester en place et garder l'équilibre. Alors, laissée à la merci et totalement perdue, Aliénor resserra l'étreinte avec cette personne, baissant misérablement la tête alors que quelques mots à demi étranglés et à peine audible sortirent la barrière de ses lèvres :

    - Je veux partir...

    Oui, elle avait assez goûté à cette activité et souhaitait achever ce massacre maintenant. Mais elle ne pouvait partir sans son tendre chapeau qu'elle avait perdu en vol et son bien si précieux se trouvait à présent au beau milieu de la piste. Face à cette terrible vue, le visage d'Aliénor refléta un désespoir profond et une tristesse amère. Pourquoi il fallait qu'on s'acharne sur elle ? Elle préférait partir tout de suite et abandonner son précieux que de le récupérer en tombant à chaque mètre. Mais avant, il fallait convaincre la jeune femme aux cheveux roses de la lâcher et de ce fait, elle leva la tête et déclara d'une voix fluette avec un jolie sourire :

    - Je vais bien maintenant, je pense me débrouiller toute seule... Merci encore de votre aide.

    Ah ! Que des mensonges sortant de cette bouche innocente, quoi qu'elle fut sincère pour ses remerciements. Mais il était clair qu'elle n'allait pas si bien que ça et qu'elle n'allait surement pas se débrouiller seule... Voilà pourquoi elle désirait tant partir, en espérant que l'inconnue laisse sa cadette s'enfuir en toute tranquillité et sans poser de questions..
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Lun 14 Jan - 16:39

Lyra tenait fermement la demoiselle par la taille, ne voulant pas que cette dernière ne tombe à nouveau et se fasse mal. La demoiselle semblait quelque peu absente, Lyra remarqua très clairement le regard qui la scruté. Elle ne prit mal en aucune façon le regard appuyé de la petite brune, elle voyait bien que cette dernière semblait terrorisée. Une petite voix se fit entendre, Lyra ne put s’empêcher de sourire derechef. Elle ne voyait pas pourquoi elle en voudrait à la demoiselle. Après tout le patin n’est pas facile au début. Il faut un peu d’exercice pour y arriver. Petite Lyra s’était exercé jusqu’à réussir à tenir sur ses patins toute seule et à patiner sur quelques mètres. Une fois ses efforts couronnés de succès elle s’entraina tous les jours qu’elle pouvait. Et c’est ainsi qu’elle apprit à patiner. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle fera du patinage artistique bien au contraire. La physical était plutôt faire pour le patinage de vitesse ou encore le hockey ! Elle adorait le hockey, elle aurait bien aimé savoir si il y avait un club féminin pour pouvoir en faire partie. Elle verra tout cela à tête reposé, une fois qu’elle se sera occupée de la jolie brune.

- Je t’en prie il n’y a pas de mal tu n’as pas à t’excuser.

Lyra ressentit très clairement l’étreinte de la demoiselle. Cette dernière semblait avoir peur de tomber à nouveau. Si ce n’est que ses jambes n’arrivaient plus à la soutenir ? Lyra entendit le mot partir, elle regarda la demoiselle avec interrogation. Elle semblait complètement dégouté. Lyra avait un peu de peine en la regardant, elle comprenait très bien que faire des chutes sans arrêt était très démotivant. Le regard de la demoiselle se braqua sur quelque chose plus loin. Lyra suivit son regard, un chapeau trôner au milieu de la piste. Tout le monde semblait tourner autour sans y accorder la moindre attention. La petite voix de la jolie demoiselle se fit entendre de nouveau. Elle désirait partir, sans récupérer son bien ? Et puis abandonner comme ça sur un échec ? Pour Lyra s’en était hors de question ! On n’abandonne jamais sur un échec, on se bat pour arriver à nos fins même si c’est dur, très dur. On ne doit jamais baisser les bras.

- Attends !

Sans demander son reste elle accompagna la demoiselle jusqu’à la rambarde afin qu’elle puisse s’y tenir. Lyra la laissa là l’espace d’un instant. Afin de récupérer le bien qui était toujours au milieu de la patinoire qui faisait l’objet de certains regards plus ou moins désintéressés. Elle arriva rapidement et s’en saisit au passage, coupant la route à un garçon qui s’étala deux, trois mètres plus loin. Lyra n’y prêta pas attention, autrement dit la seule chose qui semblait avoir de l’importance c’était de réconforter cette jeune demoiselle. Mais la chute du jeune garçon ne lui avait pas échappé pour autant. Elle revint vers elle un sourire triomphant sur le visage, le chapeau en main en lui montrant fièrement. Une scène un peu burlesque, grotesque, cocasse, que sais-je ? Tout dépendait de quel point vue nous nous trouvions à cet instant précis. Sa petite escapade à la recherche du précieux chapeau n’avait duré qu’une minute et encore. Chapeau qu’elle tendit chaleureusement à la demoiselle.

- Il ne me semble pas abimer... Il faut dire que les gens n’ont pas tendance à se soucier de ce qui les entours. La plupart essaye de s’impressionner les uns les autres dans ce genre d’endroit. Je n’en vois pas trop l’intérêt à vrai dire…

C’est vrai que depuis qu’elle était arrivée elle prenait simplement plaisir à patiner. Tourner en rond, faisant une ou deux figures sans le moindre intérêt. Juste pour voir si elle n’avait rouillé entre temps. A Londres elle n’avait pas du tout pris de temps pour patiner. Une ville bien trop triste à son gout. La vie n’y est pas la même. Une vie qu’elle laissait loin derrière elle maintenant. Toujours avec son sourire triomphant sur les lèvres elle ne put s’empêcher de s’exprimer à nouveau.

- Au passage moi c’est Lyra ! Un coup de main pour patiner ?

Oui Lyra était parti pour aider sa camarade à patiner. Et elle ne compter pas lâcher le morceau de sitôt. Bien au contraire, on ne reste jamais sur un échec, c’était ce qu’elle se répétait, sa mère le lui avait si souvent répéter… Lyra n’attendit pas de réponse venant de la demoiselle. Elle se plaça à la gauche de la demoiselle et mit son bras autour de sa taille. Son geste était fait avec beaucoup de tendresse. Il n’était pas non plus question qu’elle lui broie les os pour l’aider à patiner. Tout en la tenant suffisamment fermement pour qu’elle ne tombe pas.

- Aller hop ! On s’appuie sur sa jambe droite ensuite sur la gauche, ainsi de suite pour que la force nous propulse. Enfin on va pas s’envoler comme des fusées non plus t’en fais pas.

Lyra se mit à rire, elle ne voulait pas l’affoler. Elles n’allaient pas faire un marathon là tout de suite. Juste les bases pour commencer, ce qui est on ne peut plus logique. Toutefois elle espérait que sa tentative ne serait pas mal prise par la demoiselle.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Aliénor Brecilien

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 18/07/2012
❖ Missives : 213
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Mer 6 Fév - 19:57

    Pourquoi avait-elle cette impression qu'elle n'allait pas pouvoir s'enfuir aussi facilement qu'elle aurait espéré ? Lâche ? Oh oui, mais sur le coup, elle assumait grandement. Aliénor voulait vite en finir avec ce cauchemars, allant jusqu'à abandonner son bien précieux. Voilà pourquoi la jeune fille désirait que l'inconnue la laisse partir, mais il semblerait que cette dernière ne l'entendait pas de cette oreille. En effet, elle lui avait demandé de l'attendre avant de l'amener jusqu'à la rambarde pour qu'elle puisse se tenir. C'était le moment ou jamais de s'enfuir, cependant la petite orpheline n'eut pas le courage de le faire car son aînée l'avait bien dit de patienter. Mais patienter pour quoi ? C'était peut-être par curiosité ou par politesse, mais Aliénor dut se résoudre à attendre son retour.

    Quoi qu'il en soit, elle ne s'attendait pas à que l'inconnue aille chercher son précieux chapeau. Elle se déplaçait avec agilité et légèreté, telle un fée des glaces, sous le regard ébahis de la petite française. Ah ! Elle voudrait tant patiner ainsi ! Aliénor ne la quittait pas du regard et l'admira se déplacer gracieusement avant de récupérer son pauvre petit chapeau abandonné. Totalement sous le charme, l'adolescente afficha un sourire radieux lorsque que la jeune femme aux cheveux roses lui rendit son bien. Elle s'empressa alors de vérifier s'il n'était pas amoché. Mais par chance, son chapeau n'avait rien comme le supposait son aînée qui lui avoua en plus de ne pas apprécier forcément les gens qui se rendaient ici. D'après elle, ils prenaient la grosse tête et ne se préoccupaient guère des autres. Elle n'avait pas tord ; Aliénor en avait fait légèrement les frais. Elle avait beau tomber un nombre incalculable de fois, personne ne venait l'aider et allait jusqu'à l'audace de l'ignorer en passant à côté d'elle comme si elle n'était qu'une misérable vermine.

    Quoi qu'il en soit, la petite Elemental avait eut de la chance d'être tombée sur elle - au deux sens du terme-. Plus de chance en tout cas que ce pauvre jeune homme qui était tombé à cause de la récupération du chapeau qui se déroula sous son nez. La française voulu la remercier comme il se devait, mais la jeune femme aux cheveux roses fut bien plus rapide. Ainsi, elle se présenta au nom de Lyra, un très jolie prénom en tout cas, poétique et mélodieux, comme Aliénor les aime. Cependant, avant même qu'elle puisse, à son tours, se présenter et refuser gentiment son aide, Lyra se plaça subitement à sa gauche et attrapa sa taille. Aliénor eut tout juste le temps de poser son chapeau sur la terre ferme, ne voulant pas qu'elle le perde à nouveau, et la voila sur pieds sur la glace.

    L'Elemental paniqua quelque peu, s'accrochant au haut de son aînée. Cette dernière lui expliquait clairement comme il fallait faire pour pouvoir patiner, mais l'adolescente était tellement tétanisée à l'idée de tomber à nouveau, que ses jambes restèrent tendues sans émettre le moindre geste. Elle enfouit son visage dans un plis du haut de Lyra, chouinant à voix basse :

    - N... Non... je peux pas... je ne vais pas y arriver... Je suis nule et... j'ai peur... je n'y arrive pas...

    Elle s'accrochait désespérément à elle, couinant doucement son désespoir d'être aussi faible et se laissa guider par son aînée sans la moindre résistance.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Jeu 7 Fév - 20:06

Lyra était ravi de pouvoir aider la demoiselle. Encore faut-il qu’elle veuille patiner. Mais notre charmante demoiselle ne compter pas laisser sa nouvelle amie partir sans avoir patiner un peu. Tout du moins essayé en sa compagnie. Lyra tenait fermement la brune par la taille, cette dernière sembla s’affoler quand elles se mirent à patiner. S’agrippant comme une forcenée, Lyra ne put s’empêcher de sourire. Elle trouvait la scène fort amusante, mais il n’y avait qu’elle qui trouvait tout ça bien marrant. Lyra avait eu envie de rétorquer en entendant la petite voix de la demoiselle. Cette dernière étant persuadé qu’elle n’y arriverait pas. Elle continua à patiner en tenant sa camarade, malgré ce que la brune pouvait dire elle patinait. Même si il s’agit plus d’être guidé qu’autre chose. Mais le principal c’est qu’elle se fasse au contact de la glace non ? Et petit à petit on s’y fait, il faut juste être patient. Cela lui rappelait sa première sortit sur le lac gelé avec Black. Ce dernier ne s’était pas montré patient pour l’activité. Ils y passèrent toutes l’après midi. Il était resté parce que Lyra lui avait fait un caprice. Avec son aide il avait finalement réussi à patiner, mais il y avait mis de la mauvaise foi au début donc il ne faisait que tomber et ensuite il boudait. En y repensant c’était vraiment une super après midi.

C’était pour ça que Lyra voulait impérativement que sa camarade ne baisse pas les bras. C’est en persévérant qu’on y arrive. Mine de rien, elles avaient déjà fait deux tours de pistes. Certes au ralentit, bien évidemment la petite demoiselle avait les yeux clos et ne pouvait pas voir ce qui avait été fait.

- Tu sais on est déjà a notre deuxième tour de piste. Bon certes tu ne patines pas vraiment mais tu tiens déjà debout. Et rien que ça tu devrais en être fière. Tu sais il ne faut pas que tu dises que tu es nulle… C’est la première fois que tu en fais, c’est donc normal d’avoir du mal. On n’a pas tous le sens de l’équilibre dès le premier coup de patin. La première fois que j’en ai fait je suis rentré chez moi couverte de bleus à force de tomber.

Lyra ne put s’empêcher de rire en terminant sa phrase. Le lendemain elle n’avait pas pu aller à l’école tellement elle était courbaturé de partout. Son père était mort de rire en voyant l’état de sa fille. Sa mère un peu moins, elle qui avait tendance à trop la couver. Mais bon après sa journée de repos elle était de nouveau sur pieds, même si elle avait une jolie collection de bleu sur les fesses. Petite, Lyra était une véritable miss casse coup, sa solitude lui avait permis de jouer dans son monde sans craindre quoi que ce soit. Ce qui lui avait valu une fracture au niveau du poignet. Le passé était le passé, de bons souvenirs à jamais gravés. En tout cas elle s’était bien amusée. Lyra regarda sa camarade qui était toujours accroché à elle, un petit sourire sur le visage.

- Bon ! Et si on essayait de patiner un peu maintenant ! Je ne te lâche pas, comme ça pas de risque de tomber, ou au pire on tombera ensemble. Ce qui serait assez comique.

Lyra imaginait bien la scène, se voyant toutes les deux tombés le cul le premier. Cette scène imaginaire l’amusait, mais encore faut-il que sa camarade dont elle ignorait toujours l’identité accepte de faire quelques pas en sa compagnie. Lyra espérait de tout cœur qu’elle n’abandonne pas tout de suite. Se serait vraiment dommage si elle décidait de repartir comme elle était venue. Eh puis Lyra ne voulait pas se retrouver toute seule maintenant qu’elle avait rencontrée quelqu’un. Elle ne voulait pas passé le reste de l’après midi toute seule, et encore moins à chercher Albert qu’elle ne voyait plus.

Spoiler:
 



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Aliénor Brecilien

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 18/07/2012
❖ Missives : 213
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Lun 18 Fév - 0:10

    Aliénor avait fermé très fort les yeux, s'accrochant comme une hérésie au haut de Lyra. Elle n'osait plus ouvrir les yeux tant elle craignait de tomber. De plus, elle était persuadée que si jamais elle ouvrait les paupières et que son regard se posait sur ses pieds, elle allait avoir le vertige et perdre l'équilibre. C'était comme quand on était petit et qu'on dormait sous nos couettes parce qu'on était persuadé qu'aucun monstre aurait jusqu'à l'audace de nous dévorer parce que ce simple bout de tissus était un château fort inébranlable. Ben pour Aliénor c'était la même chose en ce moment, si elle persistait à ne pas regarder ce qu'elle faisait, rien ne pouvait lui arriver. Oui, c'est une logique comme une autre... De toute façon, elle n'avait guère le choix, elle devait se laisser entraîner par la jeune femme. Si elle s'y opposait, elle tomberait. Et puis, maintenant qu'elle était lancée, quelque chose lui disait qu'elle ne pouvait plus faire marche arrière. Il n'avait qu'à attendre que tout se passe pour le mieux et que cela se termine vite.

    Et pourtant, Aliénor fut grandement étonnée par les propos de Lyra. Au deuxième tours de pistes ? Sérieusement ? Elle ne les avaient pas sentir passer, c'est étrange. Alors, par curiosité, Aliénor osa enfin ouvrir ses paupières, peu à peu. La première chose qu'elle vit fut le sol glacé et cela contracta subitement ses muscles. L'élémental referma sa prise contre sa camarade tandis qu'elle avalait de travers. Levant se regard innocent vers cette inconnue tomber du ciel, elle écouta attentivement ses propos qui réussirent tant bien que mal à la rassurer. Oui, c'est vrai, elle se sous-estimer. Elle savait que c'était normal de tomber, puisque c'était la première fois qu'elle patinait, mais elle ne trouvait réellement pas ça amusant. Et puis, l'envie n'y était plus, même si elle se doutait que c'était réellement idiot de rester sur un échec. Après tout, à force de se démener, on arrive finalement à trouver ce qu'on cherche tant. Il n'y avait qu'à regarder la jeune fille aux cheveux roses ; dire qu'avant elle était dans la même situation qu'Aliénor ; elle se faisait mal et avait perdu l'équilibre mainte fois. Et maintenant, on dirait une véritable professionnelle sur cette glace.

    Quoi qu'il en soit, le petit rire de Lyra réchauffa le coeur de l'orpheline qui sentit un peu d’adrénaline alimenter ses veines. Elle semblait un peu plus confiante, relâchant un petit peu plus la prise entre elle et son aînée. Certes, elle avait encore peur, mais elle se faisait petit à petit à l'idée qu'elle allait devoir tomber tôt ou tard mais que sa sauveuse l'aidera à se relever quoi qu'il arrive. D'ailleurs, pourquoi l'adolescente faisait-elle tout ça pour la petite française ? La connaissait-elle ?Avait-elle une idée derrière la tête ? Ou était-ce un simple geste de générosité ? Allez savoir... Lyra reprit la parole, annonçant la suite des opérations ; Aliénor devait à présent patiner, comme une grande fille. Heureusement, elle lui promit qu'elle n'avait pas l'intention de la lâcher, un bon point pour la française qui se sentit un peu plus rassurée. Bien que la jeune femme aux cheveux roses ait voulu détendre l’atmosphère en lâchant une boutade, l'élémental craignait tout de même de la faire tomber avec elle. Oui, c'est sûr, il n'y a pas de quoi de faire tout un plat, mais elle se sentirait cruellement gênée et honteuse si cela devait arriver !

    Prenant une grande respiration, Aliénor commença à s'appuyer sur sa jambe droite, puis sur sa jambe gauche, et ainsi de suite avec une attention alarmante. Elle en tremblait même. Mais il y avait déjà un bon début ; car n'avait-elle pas finalement ouvert les yeux en tentant de patiner comme une grande ? Certes, elle était aussi tendue qu'un piquet, mais c'était quand même une évolution à ne pas cracher dessus !

    - J'ai peur... lâcha l'adolescente à mi-voix.

    Elle avait quelques geste maladroit, comme s'appuyer deux fois sur le même pieds, mais dans l'ensemble, elle trouvait qu'elle s'en sortait plutôt bien... Cela aurait pu peut-être durée si un jeune garçon qui avait bien du mal, lui aussi, à contrôler ses pas, ne l'avaient pas bousculer accidentellement. Alors, Aliénor lâcha un couinement sonore en s'appuyant à son aînée. Très vite, elle retrouva à contre-coeur le contact du sol froid sur ses fesses alors qu'elle avait entraînée Lyra dans sa chute. A peine s'était-elle rendue compte de cela qu'elle s'empressa de lâcher :

    - Je... Je suis désolée ! Je n'aurais pas du... Je suis vraiment désolée !

    L'élémental finit par soupirer, l'air résigné, en fixant ses bottes de patinage.

    - Je ne suis pas douée pour cette activité, je devrais peut-être m'arrêter à là, ça serait plus prudent...

    Elle soupira à nouveau. Finalement, elle n'allait pas oublier cette après-midi de si tôt !
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Mer 20 Fév - 16:24

Lyra patinait avec cette demoiselle, enfin elle l’aidait surtout à resté debout. Et notre physical adorait donner un coup de main. Puis comme elle était têtue elle ne voulait pas qu’elle abandonne tout de suite. Donc Lyra avait insisté ? Forcé la main serait peut-être plus juste. En tout cas en agissant de la sorte l’inconnue était toujours debout sur la glace. Elle finit par prendre un peu plus d’assurance et mit un peu plus de bonne volonté. Se mettant à patiner toute seule, même si Lyra continuait de la tenir au cas où. Ses gestes étaient encore maladroits, ce qui était tout à fait normal. On ne devient pas tout de suite une professionnelle du patin dès qu’on arrive sur la glace. C’était impossible, après que l’on sache mieux se débrouillait que d’autres oui pourquoi pas. Lyra entendit le son de la voix de la demoiselle. La peur… un sentiment qui pouvait nous faire faire pleins de choses. Pas seulement la peur, le désespoir aussi. Mais Lyra regarda plus attentivement les pieds de sa camarade. Se répétant mentalement, gauche, droite, gauche, droite, oui comme ça. Un peu comme un mantra, ou une prière. Lyra était tellement occupé à répéter ses paroles pour elle-même qu’elle ne vit pas le jeune garçon qui fonçait sur elles. Heureusement il n’arriva pas de plein fouet, mais il bouscula Aliénor, qui s’en suivit une action en chaine.

Un petit couinement venant de sa camarade, ainsi que son appuie contre elle. Et sentir le sol vous attirez contre votre gré, sentant la glace froide sous votre fessier. Lyra était un peu étonné, plus par les excuses que proféré sa camarade dont elle ignorait toujours le nom. Lyra n’avait pas manqué une seule parole de cette inconnue, et pourtant elle éclata de rire. Trouvant la situation drôle, bien évidemment il n’y avait qu’elle que cela faisait rire. Mais bon pleurer à chaque fois que l’on chute n’apporte strictement rien mise à part se faire plus de mal que nécessaire. Sa mère lui disait toujours de ne jamais baisser les bras, et que pleurer n’apportait jamais rien. C’était vrai, même si des fois pleurer un bon coup soulagé votre âme. Tout en continuant de rire Lyra se releva et aida son amie à se relever. Elle arborait un magnifique sourire.

- Tu parles ! Je me suis pas autant amusé depuis que je suis arrivé ici. On tombe eh bin c’est pas grave. Surtout que tu te démerdais bien, tu as fait de net progrès. Je suis contente bien contente d’avoir pu t’aider un peu, même si aussi infime soit mon aide.

Et c’était vrai, Lyra était ravi de son après midi. Elle ne patinait plus toute seule, elle avait rencontré quelqu’un de sympathique. Et elle lui avait appris à patiner, tout du moins à rester debout. Et surtout à ne pas abandonner dès les premières chutes. Mais elle ne pouvait pas non plus la forcer à continuer de patiner. Elle lui avait déjà forcé la main, si seulement et uniquement si elle veut refaire un essai elle serait présente pour l’aider. Lyra n’avait pas lâché la main de sa camarade, peut-être pour ne pas qu’elle tombe, ou juste parce qu’elle ne voulait pas la voir fuir. Elle continuait de lui sourire avant de s’exprimer une nouvelle fois.

- Au faite, je connais toujours pas ton nom. Comme je t’ai harponné tout à l’heure je ne t’ai même pas laissé le temps de te présenter. D’ailleurs je m’excuse de mon comportement. Par moment je laisse mes émotions me guider c’est toujours plus fort que moi. Et puis je trouve ça aussi plus sympa, mais j’avoue ca c’est déjà retourné contre moi. Tu veux encore faire un essai ou pas ?

Cette fois-ci Lyra lui proposa de faire un essai. Si elle refusait elle s’y résoudrait ce qui est normal. Elle ne peut pas sans arrêt obliger les gens. C’était plus qu’impoli, cela venait peut-être du fait qu’ayant vécu un moment toute seule l’avait rendu ainsi. Ce qu’elle espérait c’est que cette inconnue ne lui en veuille pas, et surtout qu’elle ne se mette pas à la fuir comme la peste. Lyra serait prête à tout pour se faire pardonner.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Aliénor Brecilien

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 18/07/2012
❖ Missives : 213
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Ven 1 Mar - 17:28

    Elle ne s'y attendait... réellement pas... Vraiment, tous sauf à ça. Aliénor ne s'attendait pas que Lyra éclate ainsi de rire. Sur le moment, Aliénor tenta de comprendre ce qu'il y avait de drôle de tomber. Cela aurait été plus facile pour elle si elle était de meilleur humeur et, surtout, si elle avait connu l'amitié plus tôt. Disons qu'elle n'a jamais eu la chance de connaître la joie et les rires de partager un moment avec quelqu'un. Alors, pour sûr, elle ne comprenait pas pourquoi on pouvait rire un moment pareil, qu'est-ce qu'il avait de drôle ? La petite française se demanda même si ce n'était pas plutôt pour se moquer d'elle pour que sa camarade rit ainsi. Elle espérait de tout son coeur que ça ne soit pas réellement le cas, car elle serait profondément attristée... Allant peut-être jusqu'à fuir en courant les larmes aux yeux. Les moqueries, c'étaient ce qu'elle craignaient le plus...

    Lyra se releva ensuite, après avoir calmé son fou-rire, et aida même la petite orpheline, qui se hâta de s'accrocher à son aînée, à se relever. Celle-ci baissait misérablement la tête, comme une enfant qui s'apprêtait à se faire gronder de sa bêtise. Et pourtant, il en était rien. Quel soulagement de savoir que ce n'était nullement pour se payer de sa tête si Lyra agissait ainsi. Au contraire, elle lui confia qu'elle s'était grandement amusée... même si Aliénor ne comprenait réellement pas comment cette jeune femme pourrait s'amuser avec une fille aussi maladroite et pas douée qu'elle. Pourtant, ces paroles la touchèrent beaucoup et teignirent ses joues en un jolie rouge pivoine. C'est rare que quelqu'un la félicite pour ses actions, bien piètres en plus ! Mais maintenant qu'elle y pense, c'est vrai, elle ne s'était pas trop mal débrouillée pour une première fois. Mais ça, elle ne l'aurait jamais réussis toute seule.

    - Je... C'est que... Je n'aurais jamais réussis sans toi... Merci, Lyra.

    Elle affichait un sourire reconnaissant, bien qu'un masque d'une extrême timidité avait enveloppé la petite Aliénor. Elle était cependant sincère. Si Aliénor savait se tenir debout, c'est exclusivement grâce à sa camarade, rien de plus ! A cette heure-ci, elle serait déjà en train de déprimer toute la journée sur son échec à la patinoire... Et pour ça, elle lui était éternellement reconnaissante. Elle ne devait donc pas s'excuser d'avoir agit ainsi, d'une manière bien impétueuse, car Aliénor n'aurait jamais avancé. La jeune française secoua alors doucement la tête, affichant un doux sourire aux lèvres :

    - Ne t'excuses pas... Sans toi je serais déjà partie toute déprimée... Et si je sais me tenir debout c'est grâce à toi ! Alors, encore merci !

    L'orpheline observa ensuite les alentours d'un air hésitant avant de reporter son attention sur Lyra d'une mine désolée :

    - Je crois que j'ai eu assez d'émotions pour aujourd'hui... Mais je reviendrais, pour sûr !

    Elle afficha un grand sourire innocent. Oui, elle allait revenir. Car maintenant, à chaque fois qu'elle posera le pieds ici, ce n'est pas sur les nombreuses chutes qu'elle va tout d'abord ce souvenir, mais sur ce bref moment passé avec cette jeune fille aux cheveux roses. Aliénor fit donc quelque pas vers la rambarde, sans lâcher la main de Lyra, ayant tout de même peur de retomber. Elle ne sentait pas de continuer la leçon, elle avait assez goûté à la glace et aux chutes. Son enthousiasme s'était quelque peu envolé d'ailleurs, mais rien de grave, juste, qu'elle préférait continuer à patiner un autre jour. Peut-être avec Lyra avec un peu de chance, si leurs chemins se croisent à nouveau un jour.

    - Je m'appelle Aliénor... Tu es au pensionnat toi aussi ?

    Elle le souhaitait en tout cas. Avec un peu de chance, peut-être deviendront-elles des amis ? A pour sûr, elles étaient bien différentes toutes les deux ! Niveau caractère comme physique. Mais elle était tellement sympahique avec elle... Peut-être que cela ira plus loin qu'une simple connaissance !
Revenir en haut Aller en bas

Lyra Crowley

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 19/05/2012
❖ Missives : 777
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Dim 3 Mar - 12:06

Le rire de Lyra résonnait dans la patinoire, bien évidemment personne n’accorda la moindre attention aux deux demoiselles qui se retrouver le cul sur la glace. Et pourquoi donc Lyra riait ainsi ? Parce que pour elle s’était drôle ? Qu’importe dans tous les cas notre fille était amusé de la situation. Et s’est en se relevant et en aidant sa camarade qu’elle lui dit ce qu’elle pensait. Oh oui elle s’était amusée, et en plus elle rencontre une fille adorable. Que demandait de plus ? Lyra regarda avec attention le visage de la demoiselle virer au rouge, cela la fit sourire. Les rougeurs allaient vraiment à la perfection à cette jolie demoiselle. Son visage lui rappelait celui d’un ange, une piètre comparaison, peut-être. Mais Lyra était tombé amoureuse de ce joli visage, il exprimait tant de douceur que cela en était déroutant pour la visionnaire. Lyra était un peu surprise par le remerciement de la demoiselle. Oui parce qu’elle ne s’attendait pas du tout à ça. Elle avait agit par pulsion, par conviction surtout, et son geste était désintéressé. C’était juste une aide qu’elle avait apporté elle ne demandait rien en retour. Son raisonnement était peut-être faussé, mais elle chassa toutes ses questions superflues pour répondre à sa nouvelle amie. Qui arborait un joli sourire.

- Oh je t’en prie ce fut un réel plaisir pour moi.

Lyra était on ne peut plus honnête. S’était d’ailleurs aussi pour cela qu’elle s’était excusée. Après tout elle l’avait attrapé et hop un tour de piste. Lyra savait qu’une bonne partie des gens n’auraient guère appréciait ce genre de geste. La petite visionnaire était contente, oui car elle venait d’apprendre que grâce à son intervention elle a empêché la douce demoiselle de déprimer. Et rien que d’apprendre ça Lyra ne put s’empêcher de sourire de toutes ses dents, les joues légèrement rougis par cet élan de franchise.

- Je suis vraiment contente d’avoir pu t’aider, ca me fait chaud au cœur.

Lyra était toute contente, si elle n’était pas en patin on aurait pu clairement la voir sautiller sur place de joie. Et elle fut davantage contente quand elle su qu’elle reviendrait de nouveau en faire. Peut-être qu’elles pourraient y aller ensemble ? A cette perspective qui plaisait fort à la visionnaire un sourire rêveur naquit sur ses petites lèvres pulpeuses. Avec un nouvel entrain elle s’exprima, peut-être un peu trop joyeusement.

- Si tu veux on pourrait même revenir ensemble !

La surexcitation se lisait sur son visage mais s’entendait aussi très clairement dans sa voix. Toutefois elle essaya de se calmer rapidement, ce qu’elle réussi à faire, une grande première pour la demoiselle. Lyra fut d’autant plus contente quand la douce inconnue se présenta, Aliénor. Quel magnifique prénom. Elle se demandait bien de quelle origine était la demoiselle pour avoir un aussi joli prénom. La visionnaire avait hâte de retrouver Aliénor au pensionnat, peut-être pourraient-elles faire plus ample connaissance une fois là bas. Tout un tas de petites questions venaient de surgir dans son esprit. Elle préféra les oublier l’espace d’un instant.

- Oui j’y suis également je suis en troisième année. Euh si tu veux on peut discuter un peu autour d’un chocolat chaud. Ca me ferait plaisir de te l’offrir, ou une prochaine fois comme tu le veux !

Lyra n’était pas difficile, mais l’idée du chocolat venait de lui apparaitre. Il y a un petit bar dans la patinoire pour ceux désirant prendre un encas. Ou se réchauffer après l’effort. Peut-être que la demoiselle acceptera, même si elle refuse pour aujourd’hui, elle se disait qu’elle la retrouvera au pensionnat.



Merci ma Muse d'amour pour ton kit superbe ♥

Skyblue with Lightcoral

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Aliénor Brecilien

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 18/07/2012
❖ Missives : 213
MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen] Jeu 4 Avr - 17:08

    C'est étonnant. Au vu du physique surprenant de la jeune femme aux cheveux roses, Aliénor n'aurait pas pu imaginer qu'elle puisse être aussi joviale. Comme quoi, les apparences pouvaient être réellement trompeuses ! Ça faisait réellement chaud au coeur pour la petite orpheline de voir son aînée aussi avenante et remplie de sympathie. Quand la française lui avait confié que, même après un mauvais démarrage, elle comptait bien retourner à la patinoire, Lyra s'était aussitôt proposée de venir avec elle. A cette proposition, le petit coeur de l'Elemental battait de joie et cela se voyait bien avec ce sourire rayonnant sur son petit minois.

    - Oui ! Ça serait un plaisirs ! J'ai hâte ! S'exclama-t-elle d'une voix toute enjouée.

    Revenir avec elle ? Mais avec plaisirs ! Bien que la jeune femme s'était montrée bien entreprenante avec elle, lui faisant faire de choses par la force et sans son accord, la petite orpheline se doutait bien que c'était basé sur de bonnes intentions. Et puis, elle avait tout de même passé un bon moment et grâce à la détermination de Lyra, elle avait pu faire quelques pas sur la patinoire. Si elle reviendrait, ça serait beaucoup plus confiante que la première fois. Et puis, elle serait avec sa nouvelle amie ! Quelque chose lui disait qu'elles passeraient encore de bons moments ensembles !

    Elles arrivèrent enfin et sans encombres à la rembarre et Aliénor sortit du terrain, son chapeau à la main. Elle lâcha une expression de soulagement, limite un orgasme, quand elle retira ses patins. C'est fou à quel point on pouvait se sentir stables sans ça ! Alors qu'elle se chaussait, elle écoutait attentivement la jeune femme avec un sourire aux lèvres. Elle fut prise de joie quand elle lui confia qu'elle était aussi au pensionnat. Alors, cela voulait dire qu'il y avait de forte chance qu'elles se croisent à nouveau dans les couloirs, ou même dans un de ses cours. L'idée qu'elle puisse faire plus ample connaissance avec elle gonfla sa poitrine d’allégresse. Une nouvelle amie... Le rêve. Dire que dans son ancienne vie elle n'a jamais connu les joies de l'amitié. Maintenant, tout semble bien plus facile et si différent. Elle espérait en tout cas, et de son tout petit coeur, qu'elles deviennent des amis proches.

    Et pour couronner le tout, voilà que Lyra lui propose de boire un chocolat chaud en sa compagnie. Là, ce fut une explosion de joie qui déferla dans son coeur. Les yeux écarquillés, le coeur battant et son visage illuminant de bonheur, on aurait pu croire que Lyra venait d'offrir là le plus beau des cadeaux à la petite orpheline qui s'était empressée de répondre d'une voix toute excitée :

    - Oh voui ! Voui ! Voui ! J'ai en plus une faim de loup !

    Elle se mit vite sur pieds, posant son chapeau sur sa tête et empoigna Lyra en commençant à la tirer hors du banc dès qu'elle celle-ci fut chaussée :

    - Allez ! On y va ! On y va ! Allez Lyly !

    Sans attendre une réponse de sa part, Aliénor l'entraînait déjà dans une joie attendrissante. Ce jours là, la jeune française fit une nouvelle rencontre imprévu. Une rencontre qui allait amorcer une nouvelle amitié aux liens forts, quasi indestructibles...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen]

Revenir en haut Aller en bas

Vive le froid ! Et vous vous aimez ? [PV : Aliénor Brecilien - Raven Lowen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Bermia-