New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Un, deux, trois, nous irons dans les bois... [pv•Asuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Un, deux, trois, nous irons dans les bois... [pv•Asuka] Sam 11 Aoû - 18:32




Un, deux, trois, nous
irons dans les bois...



... Pfff... Quel tristesse. les maths... qu'est-ce que cela pouvait être énervant comme cours. Apprendre aux élèves... non, persuader les élèves que le monde qui les entoure n'est qu'un monde de logique, de calculs savants. Que la fantaisie et l'art ne sont que des calculs de plus. Que les oeuvres ne sont que le résultats de codes, de réactions chimiques. Les sciences m'ennuyaient. Ce qui est tout de même compréhensible pour quelqu'un capable de changer les couleurs. Cela voudrait dire que mon pouvoir est à la merci des mathématiques. Des sciences. Que cette entité inexistante contrôle tout autour de nous ? Non ! Je ne veux le croire.

C'est donc morose... comme toujours dans ce cours que je me suis rendu dans la salle de classe. Avec ennui et dédain je me suis assis à la troisième rangée de tables, contre la fenêtre. Entr-ouverte elle me permettait de respirer l'air frai empli d'embruns marins. Cet air qui semblait triste une fois renfermé dans ces bâtiments.
Les élèves retardataires entraient les un à la suite des autres. Le cours commença péniblement. J'observait le vol d'un toucan. Les couleurs flamboyantes de son bec me ramenèrent à la réalité et aux reproches du professeur.

-Alistair ! Un peu de concentration ne vous ferait pas de mal ! Tient et puis tant que vous êtes encore parmi nous, donnez moi le résultat de l'équation que vous aviez à faire pour aujourd'hui.

J'ouvrais mon cahier et faisais semblant de chercher dans les pages presque vierges de cet amas de feuilles d'un blanc déprimant. Le tout en me demandant de quelle équation il voulait bien parler. Sans doute une de ces calculs idiots qui ne servait à rien d'autres que de nous prendre du temps pour nous poser des questions idiotes qui ne serviraient de toutes façons à rien ici puisque nous étions isolés de tous.

-Euh... Quarante deux ?

-Quarante deux ? Le résultat me semble un peu léger quand on pense que cette équation est une équation du second degré ! Un peu de concentration ! Sinon je serais obligé de sévir ! Vous ne faites aucun eff...

-C'est le résultats universel donc j'ai bon alors laissez moi.

-Très bien... Alors vous écoperez d'une heure de colle pour tester ce nombre sur les calculs des exercices de la page 243 et 244 de votre livre.

Tous les regards étaient tournés vers moi. Et une jeune fille sortait du lot. En cinq minutes de cours je n'avais même pas remarqué cette chevelure d'un noir d'encre à faire pâlir les lignes de Gargantua. Il me semblait bien l'avoir vue dans les couloir ou dans le hall mais javais je ne l'avais approchée.
Bien sûr cet idiot qui nous apprenait cet "art" des chiffres ne me laissa pas le temps de réfléchir plus longtemps et me changea de place.

-Vous irez à côté de Mlle Kimitoko pour le reste du cours. Et que je ne vous vois plus rêvasser !

Je retins un soupir et me dirigea vers la table en question où je m'assis lourdement sur la chaise.

-'Lut.


Dernière édition par Alistair K. Mytra le Jeu 30 Aoû - 14:58, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Jared Lewiston

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 12/07/2012
❖ Missives : 118
MessageSujet: A Dim 12 Aoû - 14:50

La journée de cours, avait était éreintante pour la demoiselle, il faut aussi dire, qu'elle n'est pas du genre studieuse. Disons qu'en cours, elle fait surtout acte de présence! Mais bon, pour l'heure elle traînait un peu dans les couloirs, oui le cours où elle devait se rendre avait commencé depuis quelques minutes, mais la demoiselle n'était pas prête psychologiquement à se rendre en cours de maths ! Au bout de cinq minutes de retard elle remarqua, un surveillant au bout du couloirs. Elle se décida donc à rentrer dans la salle. Elle ne supporterait pas de se faire sermonner, deux fois ! Elle frappa à la porte et entra, elle inventa une excuse bidon, afin de justifier son retard. Le prof la dévisagea.

-Excuse non acceptée mademoiselle Kimitoko, je vous ai vu devant la porte depuis le début du cours ! Vous serez en retenue, et ce bien sûr après le cours !

Imperturbable, Asuka continuait de sourire doucement, puis elle finit par prendre place au fond de la salle contre le mur. Si il l'avait vu pourquoi ne lui avait il pas demandé de rentrer dans ce cas ? Et puis pourquoi était elle venue franchement, elle aurait très bien pu sécher ! Un peu en colère, elle sortis ses affaires....enfin tout du moins une trousse et son livre de math. Le cahier quant à lui était un cahier de dessin, la demoiselle l'avait constamment avec elle. Elle donnait ainsi l'illusion au prof qu'elle prenait des notes, mais il n'en était rien ! Dans ce cahier, il y a des centaines de tenues sortie tout droit de son imagination, mais il n'y a pas que ça, il y a aussi souvent des dessins des ses salles de cours. Oui elle s'amuse, régulièrement à dessiner toute sa classe pendant les cours et alors ? Le cours se déroulait de façons banale pour la jeune demoiselle, jusqu'a ce que son prof s'en prenne sans raison à un autre élève, sous prétexte qu'il était inattentif ! *Ben alors pourquoi être prof de maths dans ce cas !* Pensa Asuka. Il est vrai que pour elle, les maths n'ont absolument rien de réjouissant ! Si ce prof désirait que les élèves écoute son cours, il aurait du choisir d'enseigner une matière moins assommante ! Enfin bref, elle observa le jeune homme, comment allait il s'en sortir ? Elle souria à sa réponse, elle ignorait que quarante deux était le résultat universel, elle ferait éventuellement quelques recherche afin de confirmer, mais elle pouvait toujours sans servir comme réponse de secours ! Elle ne comptait plus le nombre de fois ou elle s'était fait interroger, et qu'elle était restée comme une abrutie ne sachant que répondre, ni même dans quel cours elle était ! Elle trouvait qu'il s'en était bien sortis, mais elle ne s'était pas attendu à ce qu'il prenne des heures de colles! Mais ce prof pensait que les élèves n'avaient que ça à faire ou quoi? Il distribue les colles comme des petits pains !!

Mais qu'elle ne fût pas la surprise d'Asuka lorsque le prof installa le jeune homme à côtés d'elle ! Pourquoi ? Elle rangea un peu ses affaires, oui elle squattait un peu les deux bureaux.... Puis le blondinet s'approcha d'elle, et s'installa avec peu de délicatesse sur la chaise. Il lui lança aussi un vague salut ! Asuka se contenta de sourire, et continua à ranger tout son bordel, sur son petit bureau ridicule !

-Ouai, salut ! Contente de passer ma colle avec toi après, Moi c'est Asuka Kimitoko.. et ...

-Melle Kimitoko !!! Si vous ne cessez pas de bavarder, je vous colle jusqu'a la fin de l'année !

Asuka s'arrêta net de parler, et se contenta de sourire au professeurs, décidément elle n'était pas sûre de remettre un pied en cours de maths cette année ! Ce prof est complétement dingue, à croire qu'il adore faire souffrir ses élèves et aime leurs inspirer du dégout ! Puis elle se tourna vers Alistair, et le va les yeux aux ciel. Puis elle attrapa un bout de papier et griffonna quelque chose :

J'ai des choses bien mieux à faire que d'aller en colle ! Donc je disais "Et toi tu t'appelle comment ?"


Elle souria au garçons, ben oui c'est pas parce qu'elle avait pas le droit de parler, qu'elle allait pas faire connaissance avec la personne qui venait de lui révéler une superbe astuce pour toute ses inattention en cours de maths ! Puis elle repris son cahier, et recommença son plan de la classe, vu qu'Alistair, avait changé de place c'était plus exact! Elle repris donc une nouvelle page, et fît glisser son crayon sur la feuille avec des traits précis, et léger !






Merci ma maman d'amour *o*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, nous irons dans les bois... [pv•Asuka] Dim 12 Aoû - 16:52

Après avoir traversé la salle, et m'être retrouvé assis aux côtés de Mlle Kimitoko, je pensais passer pour un genre de branleur à qui on ne parle pas et que l'on laisse tranquille jusqu'à la fin de l'heure. Mais non. Elle avec son style vestimentaire... original, avait décidé d'en faire autrement... et ça me plaisait, elle semblait aussi ennuyée que moi à l'idée de passer encore de longues minutes les fesses posées sur ces inconfortables chaises à se tourner les pouces en faisant semblant d'écouter l'idiot qui servait de professeur débiter un discours usé par les années de pratiques.
Ce professeur qui lui aussi commençait à être aussi poussiéreux que les notions qu'il tentait désespérément d'enfoncer dans le crâne de ses élèves presque tous assommés par ses coups d'heures de colle distribuées à la chaîne. J'en vint même à la pensée qu'il pourrait se reconvertir en gérant d'un supermarché. Après tout, distribuer des choses mauvaises et énervantes, le plus possible, en prenant le moins de temps possible... ça ressemblait à son cours.

Ma voisine se présenta, une Japonaise au nom d'Asuka. Elle paraissait presque heureuse d'atterrir en colle et de passer cette heure de colle avec moi. Étonnant. Presque aussi surprenant que le cri du prof. Rectification. Pas en directeur de supermarché... En bourreau. Cet imbécile avait bien faillit me faire avoir une crise cardiaque. Avec ça, plus besoin d'avoir recourt à des produits chimiques ou la chaise électrique. Des économie à tous les niveaux.
Mon imagination s'égara un tout petit peu quand j'en vint à imaginer ce représentant de l'ennui éternel en malfrat ou bras droit du parrain d'une mafia. Capable d'éliminer n'importe qui avec son don pour les crises cardiaques. Comme s'il existait un pouvoir capable de faire avoir des attaques à n'importe qui et n'importe quand. Un genre de Dame Blanche en version Mathématiques-man, le vengeur...

Un papier glissé sous ma main me ramena à la réalité et m'extirpa des tentacules de mes pensées. Quelques mots, griffonnés à la va-vite sur un bout de papier. Quelques lettres qui me firent sourire. J'attrapais un crayon au fond de mon sac et écrivis rapidement une réponse. Une réponse courte qui mit tout de même du temps à arriver pour la simple et bonne raison que j'hésitais sur la couleur à prendre pour écrire.
Je n'avais qu'un seul crayon, après tout à quoi bon remplir sa trousse de crayons de toutes sortes si on peut changer la couleur de l'encre ? C'était un des avantages de mon don. Cela évitait de dépenser son argent en fournitures scolaires. J'optais pour un bleu traditionnel, un peu tiré vers le noir.

Alistair, et moi aussi j'avais prévu autre chose mais on va devoir faire avec.

J'ajoutais un regard envers la destinataire de ce message et mon éternel sourire sur les lèvres. Au moins nous n'allions pas passer les deux heures suivantes à nous tourner les pouce jusqu'à nous faire des entorses !
Prof : 1. Élèves : 1. Les jeux sont faits, rien de va plus.


Dernière édition par Alistair K. Mytra le Jeu 30 Aoû - 14:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Jared Lewiston

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 12/07/2012
❖ Missives : 118
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, nous irons dans les bois... [pv•Asuka] Mar 21 Aoû - 14:09

Un peu inquiète de voir ce jeune homme s'installer à côtés d'elle. Asuka n'en fût pas moins accueillante et souriante! Elle appréhendait néanmoins ! On ne pouvait pas dire qu'elle avait beaucoup d'amis ! Et bien qu'elle avait apprécier sa réponse au professeurs, il n'en demeurait pas moins, que ce garçon et bien, elle ne le connais pas ! Tout simplement ! Était il comme elle ? Simplement allergique au math, et un peu feignant dans les autres cours ? Ou bien détestait il simplement l'école, et se faisait donc un malin plaisir à bafouer l'autorité des professeurs, et peut être aussi à malmener ses voisins de classe! Intérieurement Asuka priait pour qu'il soit un peu plus comme elle ! Quand se dernier s'installa de façons brusque, Asuka s'empressa de débarrasser son bureau, un peu craintive ! Pour tout dire, à cet instant le fait d'être en classe, bien qu'en cours de maths, la rassurait un peu, ici rien ne pouvait lui arriver !

Excuser la méfiance de la demoiselle ! Cette jeune fille n'a jamais connu que deux endroit ! Son orphelinat, et l'école ! Même si elle avait des amis, et quelqu'un qui prenait soin d'elle. Asuka ne connaît quasiment rien de la ville ou elle habitait, elle se contentait de harceler de question Kyoko ! Donc inutile de dire, que le changement était brutal ! La voila maintenant sur une île, dont elle ne connaissait absolument rien ! Loin de son petit confort habituel, et cela depuis maintenant trois semaines ! Soit seulement un petit mois, après la découverte de son don ! Tout celà pour dire, que tout ses changements la perturbe encore, et que se côtés craintif n'est pas de son fait !

Cela étant, elle avait tout de même décidé de faire connaissance avec le jeune homme ! Après tout il n'y a que comme ça qu'elle se ferait une idée non ? Mais c'était sans compter sur le prof ! Bien évidement ! Étrangement elle ne comprenait pas pourquoi il s'acharnait sur elle ! Après tout les personnes devant elle aussi bavardaient ! Mais son visage n'en demeurait pas moins impassible, comme si la menace de finir son année en colle avec se prof, ne la gênait pas le moins du monde ! Elle se contentait de sourire aimablement ! Pourquoi ? Eh bien parce que cela faisait des années que la demoiselle avait compris, que sourire calmait la colère des gens en général ! On a du mal à hurler sur quelqu'un qui reste calme, et qui souris paisiblement ! Attention cette technique ne fonctionne que si le sourire est discret ! Sinon pour on ne sait qu'elle raison la personne en colère, a, paraît il l'impression qu'on se moque de lui, un mystère que la demoiselle n'a jamais réussi à comprendre ! mais passons, le prof avait maintenant porté son attention sur autre chose, et du coup Asuka en profita pour faire passer un petit mot, au garçons, dont elle ne connaissait toujours pas le nom, soit dit en passant ! Il faut dire que sans l'interruption de son professeur, sans aurait elle déjà une réponse à sa question !

Asuka avait observé Alistair changer la couleur de son petit mot ! Elle était vraiment surprise, elle ne savait pas que de tel don existait ! Elle ne se plaignait pas, la téléportation, c'était sympa aussi ! Bien qu'elle s'était déjà faite une petite frayeur sur le toit, mais rien de bien méchant ! Lorsqu'il lui rendit son petit bout de papier, elle se mit à sourire. Oui il paraissait évident que l'un comme l'autre n'avait pas prévu de passer deux heures de leurs après midi, assis sur une chaise, devant des exercices d'arithmétique ! Mais leurs prof en avait décidé autrement ...de toute évidence ! L'écriture n'était pas le fort d'Asuka, elle continua de dessiner, et se mit à parler à voix basse, tout en surveillant son prof des yeux.


-Ton don à l'air sympa, moi je me téléporte, ce qui entre nous soit dit, ne m'aide pas pour autant à arriver à l'heure en classe !


Elle fît un sourire timide à son voisin, et continua sans se lasser, de dessiner les dos de ses camarades de classe, dont elle ne connaissait pas la moitié ! Elle s'était à présent attaquer, à Alistair, première fois qu'elle avait un voisin de classe, en y réfléchissant bien ! Elle dessinait les contours de son visage, et avait vaguement commencer à faire les formes de son visage ! Cependant on pouvait remarquer qu'aucun de ceux qu'elle avait dessinait ne portait ses vrai vêtement, par la même occasions elle en avait profiter pour relooker un peu tout le monde... chacun ses petit plaisir après tout non ?





Merci ma maman d'amour *o*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, nous irons dans les bois... [pv•Asuka] Jeu 30 Aoû - 15:10

A côté de moi, Asuka semblait heureuse d'avoir trouvé quelqu'un avec qui passer cette heure de torture mentale. Mais aussi un peu gênée de voir un inconnu arriver dans son petit monde aux frontières si minces qu'elle devenaient invisibles. Un royaume personnel qui avait du reculer devant ma présence. Elle et ses affaires s'étaient retirées aussi loin qu'elles le pouvaient.
J'en étais un peu... irrité. Ben oui, quand vous arrivez quelque part et que la personne à côté de vous s'éloigne le plus possible, ça donne pas envie de faire des câlins à tout le monde en chantant le générique de l'île aux enfant ! Bref.

Quoiqu'il en soit, la jeune fille semblait vouloir nouer le contact avec son petit mot. Comme une diplomatie nouvelle. Avec ses nouveaux traités de paix... un truc comme ça.
Après le petit mot -qui l'avait fait sourire-, et la découverte de mon don -qui l'avait étonnée-, Asuka avait décodé de changer de méthode pour une autre plus concrète.
En une phrase, elle convia les deux chefs d'états à une petite discussion. Les chef du royaume de gauche et droite surveillaient désormais les déplacements de l'ennemi, à savoir le prof. Un prof qui continuait encore et toujours de arpenter la salle devant le premier rang. Il passait de la fenêtre au mur, faisant escale à son bureau pour vérifier que tous les élèves étaient attentifs et reprenait sa course vers un côté ou l'autre de la salle de cours.
Le seul problème était que presque aucun élève n'était totalement attentifs. L'escale servait donc exclusivement à menacer et hurler.
Bien entendu, nous en fîmes les frai une fois encore puis il passa à un autre groupe d'élève faisant apparemment un concours de morpion.
La situation me fit sourire, après tout, ne dit-on pas l'ennemi de mon ami est mon ennemi ? En l'appliquant, toute la classe se ferait des câlins... heureusement que ça ne marchait pas !

Un compliment sur mon don acheva mon irritation qui disparu entièrement. Elle se téléportait ? Sympa ! J'en fis par à ma voisine par un sifflement d'admiration qui ne manqua pas d'énerver notre geôlier.

-ALISTAIR ! SILENCE !

Une voix vieillissante et défaillante... tirant sur les aigus incontrôlés. J'optais pour la méthode Kimitoko et souriais gentillement... apparemment j'avais bien réussit le test puisqu'il se calma doucement et reprit son cours.

Le temps de l'altercation, Asuka s'en était retournée à ses dessins. Je profitais d'un instant où le prof regardait ailleurs pour lui répondre en chuchotant.

-Le tiens aussi, d'ailleurs, tes dessins aussi... mais tu devrai rajouter un peu plus d'ombre sur le dos de la personne de la deuxième rangée à droite, le col que tu as dessiné cache plus de soleil que son foulard. Attendant que l'ennemi commun s'en aille dans les méandres des mathématiques, je repris mon souffle avant de rajouter, ceci-dit tout est parfait.
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Jared Lewiston

avatar

Elemental bronze
❖ Sexe : Féminin
❖ Arrivé le : 12/07/2012
❖ Missives : 118
MessageSujet: Re: Un, deux, trois, nous irons dans les bois... [pv•Asuka] Lun 3 Sep - 14:01

Allistair installé à présent à côtés d'elle, la jeune demoiselle essayait de faire connaissance.... oui essayait. Les choses étant ce qu'elle sont, il devint rapidement évident au yeux de la jeune fille, que le cours de maths n'était pas l'idéale pour faire connaissance ! Ah bah, avec un prof grincheux sur le dos, ça aide pas vraiment ! Mais ce qui commençait à irriter la jeune fille, c'est que se prof avait choisis des victimes, Allistair et elle même. La perspective de passer deux heures de colle avec ce prof, n'avait rien de réjouissant, même si Allistair semblait sympathique au final. Le prof étant un vrai tyran ça promettait, le seul espoir qu'il restait à la jeune fille, c'est qu'il allait les faire surveiller par un pion !

Mais avant la colle il faut finir le cours de math ! Le professeur semblait s'irriter de minutes en minutes ! A chaque arrêt à son bureau, il en profitait pour râler sur la classe, et pour regarder dans leurs direction! Pas fan de faire passer des petits mots... Oui de mauvais souvenir, les profs prennent un malin plaisir, à lire à voix haute le contenu du papier, pour le peu que celui ci soit un peu personnel...Alors quitte à se faire réprimander, autant se faire prendre à l'oral, il n'y a aucune preuve du contenu réel d'une conversation oral !
Asuka avait était impressionnée par le don du jeune homme et elle s'était empressée de lui parler de son don à elle. Cependant elle ne s'était pas attendu à ce qu'il se mette à siffler! L'inévitable arriva, le prof hurla à Allistair de se taire. de toute évidence il avait remarqué l'attitude nonchalante de la demoiselle face au réprimande, et avait, de toute évidence, décidé de tester cette méthode. Le prof ce calma, et comme pour légitimer l'attitude d'Allistair; Asuka se permit une petite remarque.

-Euh, monsieur, ça venait de dehors en faite ....

Les fenêtres étant ouvertes, c'était tout à fait possible. Le prof fusilla Asuka du regard, mais comme depuis le début de ce cours, la demoiselle resta impassible. Une fois qu'il reprit le cours de son récit. Asuka fît apparaître un sourire ravis sur ses lèvres, ça lui avait fait du bien de se moquer un peu de cet antique professeur de maths ! Puis elle avait reporté son attention sur son dessin. Lorsqu'il lui fit une remarque sur son dessin, Asuka souria amusée. Oui c'est sur, si elle voulait faire ça bien, il y avait beaucoup d'endroits ou il y avait des modifications à faire ! Avant de répondre au jeune homme. Asuka vérifia si le prof les regardait mais non. Elle fouilla donc dans son carnet et trouva toute la partie "Tenues" et elle en montra plusieurs à Allistair.

-Les dessins de la classe, c'est quand j'ai plus d'idée. Mais moi je suis styliste avant d'être artiste !

Mais ça il avait déjà du le remarquer ! Encore aujourd'hui la tenue d'Asuka démontrait qu'elle créait seule ses vêtements ! Sa tenue était à l'effigie de l'océan. La demoiselle était vêtue d'une toge légère. Pour ce qui est des couleurs, c'est du bleu, sur tout ses tons, d'ailleurs la toge est en elle même un magnifique dégradé de cette couleur ! Pour quoi une toge ? Et bien c'est simple à mettre, ça met en valeur les formes pour le peu que l'on sache la porter. Asuka l'avait agrémenté d'une ceinture épaisse d'un blanc crème, qu'elle a positionné en dessous de sa poitrine, afin d'avoir un petit côté cintré. Les chaussures sont des spartiates bien sur ! Mais les vrai en cuire, qui monte jusqu'au mollet, pas ces espèces de tongues avec des fils qui sortent de partout, et qui ressemble à rien ! Les cheveux de la demoiselle sont ondulé aujourd'hui, le tout remonté avec des pinces discrète, et un bandeau-diadème, crème retient les petits cheveux de la jeune fille. Oui avec une tenue pareille on la croirait tout droit sorite de l'époque de l'empire Romain !





Merci ma maman d'amour *o*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un, deux, trois, nous irons dans les bois... [pv•Asuka]

Revenir en haut Aller en bas

Un, deux, trois, nous irons dans les bois... [pv•Asuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Pensionnat-