New Age


 
AccueilAccueil  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause] Mar 19 Juin - 7:21

Trois jours. Cela faisait maintenant trois jours que j'avais laissé l'épave de ma coque de noix sur la plage pour rejoindre ce qui semble être une école. Bien que le fait d'étudier ne m'enchante guère, voir tous ces gens autour de moi me rendait presque euphorique. Rien qu'en les regardant, on pouvait aisément dire qu'ils étaient différents des autres dans ce monde.
Comment ? Je ne saurais le dire. Peu-être dans leur gestuelle ou leur façon de s'exprimer, il y avait quelque chose chez les habitants e l'île qui me faisait me sentir chez moi, à ma place et dans une nouvelle grande famille. Peut-être m'aventurais-je sur un terrain glissant à vouloir aimer tout le monde ici mais après le rejet et l'abandon de ma famille, j'avais grand besoin d'affection.

Pourtant, pendant ces trois jours je ne fis rien pour connaître les gens. Malgré la solitude je gardait mon sourire en coin de lèvre et qui faisait sûrement l'illusion que je sortais d'une fête d'un repas entre amis ou que sais-je encore ! J'avais toutes les possibilités et les capacités de m'insérer dans la vie de l'île et pourtant j'étais réticent. Et là, maintenant, après trois jours dans une chambre que j'avais expressément demandée vide d'occupant, je me retrouvais à flâner parmi les plus belles compositions florales qui m'ai été donné d'observer d'aussi près.
Toutes ces couleurs vives et pâles à la fois. La magnificence de cet endroit s'échappait de ces innombrables fleurs et serpentait partout. Cette symphonie de couleur m’enivrait. Le rouge palpitait, l’ocre s'embrassait, le soleil jaune se couchait docilement sur une mer bleue aux reflets scintillants.
La légère brise qui courait par ici effleurait la corolle de ces être sublimes et les transformaient en un véritable raz de marée coloré. Ce même vent qui transportait un concert de parfum. Il s'enroulait entre eux, fusionnaient, se rejetaient, et pourtant toutes ces senteurs se mariaient avec la plus grande de perfections. Ici, tout n'était que beauté, et pourtant je n'acceptais pas que cela reste ainsi. Un soleil se couchant sur une mer calme. Un brasier lui rendant ses couleurs... Toutes ces fleurs qui s'amoncelaient me paraissaient soudainement fades. Comme si leur disposition les laissait... agonisantes. La camomille sur les pensée semblait me répondre en s'inclinant bien bas sous un vent forcissant.
Après tout, ces patères de fleurs n'étaient-il pas des musiciens ? L'orchestre d'une symphonie vivante ? Et moi j'avais la possibilité de leur faire découvrir de nouvelles partitions. De les enivrer à mon tour des plus beaux chef-d'oeuvre.

-Pourquoi se priver de devenir leur chef d'orchestre ? lançais-je à haute voix en joignant le geste à la pensée et à la parole e plus en plus chantante. Que vais-je bien pouvoir vous faire jouer ?

Comme pour me répondre, le temps s’obscurcissait soudainement. Un épais nuage prenait la pose sous le regard impassible du Soleil. Et moi, j'eu soudainement envie d'un requiem.
Je pris une énorme rose dans la main. Le rouge qu'elle arborait semblai si noble qu'elle en devenait presque velours au toucher. En quelques secondes, les pigments qui la composaient mouraient petit à petit. Mouraient ? Non, il changeaient.
La belle qui rouge s'était ce matin éclose, dévoilait sa palette de couleur d'un noir infernal à un léger tressaillement de violet dans la nuit sans lune que dévoilaient ses pétales devenus qui paraissaient maintenant de soie.
Laissant la belle se remettre de ses émotions, je passais par un petit chemin en laissant mes mains de part et d'autre de mon corps, traîner dans les fleurs en leur donnant cette teinte de jais. Je courais presque parmi ces êtres qui se métamorphosaient et transfiguraient ce jardin qui arborait les plus folles teintes quelques minutes auparavant.
Étrangement je ne croisais personne mis à par peut-être le regard d'un jardinier en train de s'étouffer d'hystérie contrôlée. Ou peut-être n'était-ce que mon imagination ? Quoiqu'il en soit, si ce jardinier n'avait pas encore fait la découverte d'un Changing color -disait-on par ici-, il allait avoir une sacré surprise en découvrant le fruit de son long travail évoluer et atteindre une beauté qu'il n'aurait pu espérer.

Des touches de blanc illuminaient par-ci par-là la nuit noire au mouvement de mer d'encre. Comme des étoiles, ces fleurs changées brillaient d'une lueur opaline tranchant plus que contrastant avec le reste de la partie du jardin dont je venais de m'occuper.
Sans doute aurais-je des problèmes... mais ça me permettrais de marque les esprits et de commencer à vivre pleinement par ici.
Cela ne tardait pas en effet. Après quelques minutes de cet intense concert de couleurs et de textures, la messe des mort agonisait petit à petit pour s'arrêter promptement lorsque quelqu'un arriva et me sortit de mes pensée.
Une jeune fille apparemment, une jeune fille d'où s'échappait tout de même une autorité certaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause] Mar 19 Juin - 13:02

- Hein?... Pfff... Je vais m'en charger.

Elle soupira, punaise, ce n'était que des fleurs quoi... Sont chiant les gens de nos jours... Mais, bon, elle n'allait pas contester c'était son boulot bref, elle sortie du bâtiment, sa feuille de colle entre les mains, ben oui, monsieur le jardinier avait explicitement dit "Quelques heures de colles à ce voyou seront bien mérités ! Moi je vous le dis ! Ou va donc le monde de nos jours, hein ! Plus de respect pour les belles choses et pour les gens !"... Bon, on n'allait pas contrarié monsieur et puis, il fallait mieux que ce soit Jeliza qui s'en occupe, parce que si le jardinier allez voir M. Hunter (le directeur), le "voyou" comme est si bien appelle le malin qui s'amuse à changer la couleur des fleurs, n'allait pas prendre qu'une petite heure de colle.

Bref, Jeliza passa la grande porte pour descendre quelques escaliers, passa par-ici et là en suivant les pierres qui formaient un petit chemin, direction la scène de crime, les jardins. Et puis, qui est-ce qui s'amusait dehors à la tombée de la nuit, les élèves ne sont pas censé être à l'intérieur ? Raison de plus pour filer une prune au jeune garçon, ça promettait d'être top. Huhu ~

En tout cas, sur la plus grande partie du chemin il semblerait que les roses avaient abandonnée leurs robes habituels pour un noir de jais, hm... On se demande ce que pouvait bien se passer dans la tête du jeune homme quand on connait la signification de la rose noire dans le langage des fleurs haha. Enfin, c'était peut-être un amour transit aller savoir; Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la rose noire ne symbolise pas la mort ou quelque chose de tragique ou que sais-je encore. Elle dit plutôt « Mon Amour pour toi est profond et éternel » ou encore que, cet amour perdurera jusqu'à la mort... Enfin soit, peut-importe finalement, ce n'est pas le plus important, le plus important à l'heure actuel c'était que Jeliza se sentait un peu observait par le jardiner qui semblait l'avoir suivi pour être sûr qu'elle colle une colle au petit malin qu'elle apercevait non loin d'elle à seulement quelques mètres.

Elle s'approcha encore jetant un regard noir au jardiner en espérant qu'il décide d'aller ailleurs, parce qu'elle ne supporte pas d'être observé de la sorte. Jeliza se planta devant le garçon en rejetant une de ses mèches de cheveux en arrière, elle le regarda et croisa ses bras.

- Salut, tu peux me dire ce que tu fais là ?

Oui, bon, j'avoue ça lui va pas terrible l'habit de la surveillante strict, elle était bien mieux en fille super sympa, drôle et un peu dingue... Mais, que voulez-vous, c'est le boulot qui veux ça. Bref, elle ne lui laissa même pas le temps de répondre, elle enchaîna.

- Ecoute on vient se plaindre qu'un malin change les couleurs des fleurs, c'est sympa c'est bien joli mais, le jardinier est en colère, je suppose que c'est toi, ou ai-je tord ?

Elle attendit sa réponse, avant de lui demander son nom et son prénom, histoire de préparer son heure de colle et tout ce qui s'en suit. Et puis, comme dis plutôt, c'était bien mieux que ce soit elle qui s'en occupe si un ou une autre serait venu, il aurait surement fini la semaine en colle, il est vrai que Jeliza était du genre trop gentille avec les élève, une petite heure de colle lui suffirait amplement de plus, il n'échapperait pas à rectifier sa bêtise, donc, remettre toute les fleurs de la bonne couleur. Enfin soit.
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause] Mar 19 Juin - 14:21

Pendant ce petit concert de couleurs, j'avais vaguement entendu les protestations de quelqu'un mais je n'y avais pas prêté attention. Le jardin était une galaxie au fond aussi noir que les ailes des corbeaux et perlé de magnifiques diamants.
Une autre couleur, qui tranchait et jurait presque avec les teintes des fleurs. Un bleu électrique qui fendait les flots noirs pour me rejoindre. Les soucis devaient obligatoirement arriver, alors, pourquoi pas maintenant que le point d'orgue était achevé ? J'avais à peine profité de mon oeuvre... Tant pis.
La jeune fille qui lui faisait face désormais semblait sympathique mais à cet instant cette gentillesse se camouflait de manière un peu grotesque sous un masque fendu d'une autorité et d'une sévérité comique.

-Alistair enchanté dis-je en tendant une main vers son interlocutrice qui ne s'arrêtait plus de parler. Ma main retomba et j'enchaîna aussi vite que la surveillante avait commencé. Et oui c'est moi qui ai changé les couleurs du jardin. Avoue quand même que c'est carrément plus joli comme ça, en plus ça se marie parfaitement avec le ciel de nuit...

A cet instant, en levant les yeux, je me rendis tout simplement compte qu'il faisait presque nuit. Combien de temps avais-je passé à jouer avec les couleurs ? Aucune idée, pourtant je ne regrattais rien... jusqu'alors.
La jeune fille ne semblait pas beaucoup plus âgée que lui mais sa résolution la vieillissait un peu. Décidée à en finir avec cette histoire idiote et un peu banale, je décidais de lui souhaiter bonne nuit avant de regagner ma chambre.

-Ah ! Euh... C'est pas où les chambre ? Parce que je suis nouveau et je sais plus vraiment pas où passer. Ajoutais-je en souriant.

En baissant le regard, je découvrit la rose que j'avais transformé quelques instant ou heures plus tôt. Cette fleur aux pétales nobles s'était recroquevillée sur elle même pour dormir paisiblement. Comme pour lui souhaiter bonne nuit, je l'entourais de mes main et en soufflant dessus, lui rendis sa teinte rouge sombre.
Les parfums s'étaient tus et pourtant il flottait une odeur de sueur dans l'air. En me retournant je découvrit un homme qui avait l'air de mauvaise humeur et qui empestait la transpiration à plein nez. Et le vin.

-Tu va redonner aux fleurs leur vraie couleur immédiatement ! Hurla-t-il. J'en ai marre qu'on ne respecte pas mon travail !

Le jardinier. Evidemment. Je me retournait et attrapais de nouveau la rose qui s'ouvrit étonnement, libérant son parfum endormit et toujours aussi sublime. Ce parfum se répandit doucement autour de moi et je n'eu qu'à souffler doucement pour que les fleurs perdent leur teinte. Doucement, elles redevinrent aussi normales qu'elles l'étaient avant. Sous le regard heureux du jardinier, les patères redevinrent bleus, rouges, jaunes, ambre... Toutes les fleurs reprirent leur teinte sous le regard froid et pâle de la lune qui perçait les nuages.
La surveillante semblait irritée par la présence du jardinier mais je lui répondit avec un sourire teinté de mépris pour cet homme brutal.

-Voi-là ! Il suffisait de demander gentillement. Bon sur ce je vous dis bonne nuit. Et je me retournais vers la jeune fille auréolée de ses cheveux bleus électriques qui me regardait bizarrement.
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause] Mer 20 Juin - 17:19

-Alistair enchanté. Avoue quand même que c'est carrément plus joli comme ça, en plus ça se marie parfaitement avec le ciel de nuit...

Allez une colle, une au nom d'Alistair, Youhou, première colle de l'année ! Hahaha. Enfin bref, elle ne pris même pas le temps de lui répondre, elle se contentait de remplir son billet de colle pour le jeune homme. Une fois que le billet fut rempli, elle posa de nouveau ses yeux sur le jeune homme, bof, il devait être a peu prêt de son âge... Enfin comme la plupart des élèves, haha, c'est ça d'avoir sauté des classes. Enfin soit, elle se gratta la joue avec son index

-Ah ! Euh... C'est pas où les chambre ? Parce que je suis nouveau et je sais plus vraiment pas où passer

Parce qu'en plus, il croyait qu'il allait s'en sortir comme ça ? Haha, comique, enfin bref de toute façon, sa prune, il l'aura. Enfin bref, Jeliza se déplaça sur le côté invitant Alistair a passer devant, elle allait bien entendu le ramené a son dortoir comme ça, elle sera sûr qu'il ne dépassera pas le couvre-feu et qu'il ne se refera pas punir. Mais.. Un contre-temps survint.

-Tu va redonner aux fleurs leur vraie couleur immédiatement ! J'en ai marre qu'on ne respecte pas mon travail !

Ban oui... Il fallait s'en doutait, il allait pas rester dans son coin sans rien dire.. C'était évident que de toute façon, le jeune homme aurait réparé son "erreur", Jeliza lui aurait bien entendu demandé de la faire, avant de lui offrir sa superbe heure de colle quoi. Mais non, il fallait toujours que quelque chose n'aille pas comme il le fallait. La jeune fille soupira alors qu'elle allait répondre au jardinier pour lui dire que tout aller être remis en ordre, Alistair redonna aux roses leurs couleur naturel sous les yeux émerveillé de la jeune fille, je l'avoue. Et ceux très en colère du jardiner...

-Voi-là ! Il suffisait de demander gentillement. Bon sur ce je vous dis bonne nuit.

Un petit peu arrogant non ? Enfin, bref, Jeliza le regarda puis, elle esquissa un sourire, invitant enfin Alistair à la suivre pour qu'elle puisse lui montrer ou était sa chambre. Elle commença a suivre le petit chemin de pierre sous les yeux du jardinier qui voulait surement veiller a ce qu'Alistair ne "dégrade" pas une nouvelle fois, son travail. Enfin avant de sortir du jardin elle se retourna pour faire face au garçon en lui tendant son billet de colle.

- Je suis désolée, mais je suis obliger de te punir. Ce sont les règles.

Elle soupira une nouvelle fois avant de lui donner sa colle puis, continua le chemin vers l'académie.
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause] Ven 22 Juin - 15:06

Je rejoignais la surveillante aux cheveux bleus sans un regard pour le jardinier... enfin si, juste un. Nous commencions à peine à marcher, je la suivait de près, que j'attrapais une grosse jonquille qui irradiait de son jaune poussin éclatant. Sans lui faire de mal, je la pris dans mes mains et en changeais la couleur pour un bordeau sombre presque aussi noble que la rose d'avant mais plus énergique, plus frivole et éclatant. Plus tonique et en même temps plus apaisé, sans doute par les rayons de la lune mais cette fleur désormais rouge semblait avoir vieillit de plusieurs années, gardant un corps jeune, elle semblait refermer une grande énergie dans un cocon de sagesse. Etonnant pour une fleur non ? Bref passons. Après ce petit jeu de couleur je me retournais pour jeter un dernier regard au jardinier qui devenait aussi rouge que la jonquille.
Il n'eu pas le temps de répliquer quoi que ce soit, ou d'essayer de nous suivre puisqu'à peine deux secondes plus tard, mon regard ambre et mon sourire narquois disparaissaient derrière un massif d'anémones. Nous nous arrêtâmes quelques mètre plus loin, à trois pas de la fin du jardin. Et là ce fut le drame... une heure de colle. A moi ?! Celui qui avait fait ressortir la beauté du jardin, celui qui avait aidé pour ne pas dire remplacé cet incapable qui ne savait même pas marier les couleurs ?! Et on me punissais ?!
Je n'en croyais ni mes yeux ni mes oreilles... cet imbécile de jardinier... Pourtant je gardais le fruit de mes réflexions pour moi. Inutile de passer pour le premier prétentieux égocentrique à jeter dans les flammes de l'enfer le 21 décembre. Elle semblait si sûre d'elle si autoritaire... Et pourtant une étincelle de compassion animait son regard... Au moins j'avais une presqu'alliée dans mon camp.
J'acceptais de mauvaise grâce, même si elle m'avait sauvé du Kourou du jardinier, elle n'en restait pas moins la juge coupable de ma condamnation.

-Merci, c'est trop aimable. Ajoutais-je en grognant.

J'aurais du mal à me coincer dans ces nouvelles règles... et puis ma famille me manquait, un peu, quand même c'était ma famille. Ma maison me manquait, mon quartier me manquait, ma chambre me manquait, mes amis me manquaient, les cours "normaux" me manquaient... Tout me manquait dans cette nouvelle étendue d'inconnu qui s'étendait devant moi et vers laquelle j'avais mis les voiles. Je fendait maintenant la houle des questions en cherchant à attraper les étoiles qui me donneraient les réponses.
Tous deux reprirent leur route vers sa chambre, il était tard, et, même si je ne voulais l'avouer, l'adrénaline manquait et la fatigue faisait tonner ses canons dans tout mon corps. Pour tout dire, j'étais crevé, mais je ne pouvais l'avouer, je n'avais pas fait grand chose de la journée et cette scène de transformations m'avait épuisé... sans doute recevais-je les dernières offrandes du décalage horaire.
Nous longeâmes les murs aux pierres froides et grisâtre dans la nuit fraîche, la lune disparaissait sous d'épais nuages de coton. Après quelques minutes de marche, nous nous dirigions vers une petite porte enchâssée dans le mur, sûrement une sorte d'entrée secrète ou de sortie de secours.
Une fois la porte -en bois massif et sombre- passée, une chaleur bienveillante s'infiltra entre mes vêtements et réchauffa ma peau... j'en soupirais presque de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Invité

avatar

MessageSujet: Re: Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause] Lun 25 Juin - 14:50

-Merci, c'est trop aimable.

Et en plus il se permet d'être un poil arrogant... Enfin soit, une fois qu'elle fut débarrasser du billet de colle et qu'il fut, bien entendu, remis a son destinataire elle continua son chemin tranquillement talonner par le jeune homme. Elle n'avait pas vraiment eu envie de le punir mais bon, il le fallait, si cela aurait été quelqu'un d'autre il n'aurait surement pas eu qu'une seule heure de colle, alors il devait s'estimer heureux que ce soit Jeliza qui ait décider de s'occuper de son "cas". Enfin, même si elle n'avait pas eu vraiment le choix, mais dans toute sa bonne volonté et compassion elle était venue malgré le boulot en retard qu'elle avait a rendre pour empêcher l'élève de se prendre une sérieuse punition.

Enfin soit, ils entrèrent enfin dans le grand hall. Jeliza se retourna vers Alistair qui était visiblement fatigué. Elle soupira un peu en haussant les épaules.

- Tu es dans quelle chambre ?

Lui demanda-t-elle avec un sourire sur les lèvres, au moins une fois qu'elle serait quelle est sa chambre elle pourra l'y conduire tout de suite et puis, là il pourrait se reposer lui qui avait l'air vraiment claqué, façon de parlé bien entendu. Enfin bref, elle attendit sa réponse avant de reprendre le chemin a travers les couloirs, elle l’emmènera a sa chambre, lui souhaiterais la bonne nuit et irais simplement finir son boulot. Et hop, comme ça va la vie.

enfin soit elle tourna au détour d'un couloir s'assurant qu'il la suivait toujours, elle ne savait pas trop quoi dire, quoi faire.. Il faut dire qu'elle venait de le coller pour une histoire de couleur de fleur... V'la le motif quoi, mais bon elle y avait été contrainte, enfin bon elle se contentait de marcher devant le garçon.. ça devait faire bizarre dans un sens, elle était plutôt petite pour son âge, elle n'avait pas grand chose d'une surveillante bien qu'elle restait autoritaire quand il le fallait, haha.
Revenir en haut Aller en bas

Alistair K. Mytra

avatar

Physical bronze
❖ Sexe : Masculin
❖ Arrivé le : 15/06/2012
❖ Missives : 296
MessageSujet: Re: Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause] Mer 27 Juin - 22:20

Nous arrivâmes dans le grand hall. Une pièce magnifique et démesurée. De pierre, on aurait pu croire qu'elle sortait tout juste des écrits de J.K. Rowling mais était parfaitement réelle. Mais il faisait trop sombre pour profiter pleinement de ces dimensions et de sa beauté. Et puis, mes yeux semblaient vouloir voir le rideau se baisser après le concert. Mes paupières tombaient comme si Madame Irma secouait son pendule juste devant moi. J'étais vraiment crevé. Je n'avais plus envie que d'une chose : Un bon matelas. J'avais même du mal à tenir debout. C'est comme si une chape de plomb était tombée sur mes réserves d'énergie en privant ainsi mon pauvre corps accro aux nutriments sans sa dose régulière.
C'est alors qu'une question existentielle s'échappa des lèvres de ma surveillante et de ma juge. Dans quelle chambre étais-je logé... Je n'avais vu personne dans ma chambre vide de toute autre vie que la mienne et de tout autres objets et effets personnels autres que les miens. Je n'avais donc personne, pas un seul nom à donner pour essayer de renseigner la fille aux cheveux bleus qui semblait s'impatienter. Moi au contraire, j'avais besoin de temps. Un temps nécessaire à ma réflexion qui n'était de ralentie par, mon manque d'énergie.

Il me fallut quelques secondes de plus pour me rappeler de mon numéro de chambre. La numéro trois. Je fis part évidemment de ma découverte au combien ennuyeuse à la pionne ? Assistante d'éducation ? Je ne savais pas non plus évidemment comme appeler mes nouveaux geôliers. Personne n'aimait vraiment les pions au collège comme au lycée... à part peut-être une ou deux exception de personne et d'établissement. J'en étais encore à mes début dans ce nouveau monde et je ne savais pas encore qui était à éviter, qui était à avoir dans ses petits papiers et qui au contraire devait être détesté et pestiféré.

Ma... surveillante puisque tel est le nom le plus proche que j'avais en réserve et qui satisfesait à peut près ce qui me semblait être le rôle de cette fille dans cet endroit. Ma surveillante donc, se dirigea immédiatement vers l'escalier et commença l’ascension d'un air résolu. L'air des gens qui en ont marre. Moi je traînais derrière. Comme une poupée désarticulée. Mes épaule me semblaient peser des tonnes et des tonnes, mes jambes venaient de se lester de plomb en remplaçant le sans qui coulait dans mon corps par ce métal.
Bref, tout m'apparaissait froid et terne sous le rideau translucide de la lune. Tout me paraissait flou tellement mes cils s'entremêlaient devant mes yeux à peine ouverts. Je manquait de buter et de m'étaler de tout mon long à chaque marche. Et pourtant je trouvais le courage de monter l'escalier.
Dans ma fatigue je ne remarquais même pas le billet de colle qui s'échappait de ma main pour sombre dans l'obscurité du hall.

Je portais un dernier regard vers le haut de l'escalier et découvrit avec effroi qu'il me restait une bonne volée de marches à passer avant d'arriver au niveau supérieur. Mon courage disparut presque instantanément et je m'effondrais sur les marches de pierre. Endormi avant d'avoir touché le sol.

Ma dernière pensée s'adressa à la surveillante... elle devait sans doute me trouver pathétique et cherchais sûrement maintenant, un seau remplit d'eau froide.
Revenir en haut Aller en bas
http://invocation.forumactif.fr/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause]

Revenir en haut Aller en bas

Changer le monde, changer les choses avec des bouquets de roses... [PV > Jeliza][En pause]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Age :: Pensionnat-